VIN ET SAUMON FUME

Publié le par Emmanuel Delmas

Tranche de saumon fumé (©le-fumoir.fr)

Tranche de saumon fumé (©le-fumoir.fr)

   QUE BOIRE AVEC UN SAUMON FUME ?

 

 

 

A l'approche des fêtes, et au moment des préparatifs du diner de réveillon, il me semble judicieux d'éditer un petit article concernant l'accord entre le vin et le saumon fumé. Décryptage sur une alliance parfois remarquable...

 

 

Si le saumon fumé se décline sous plusieurs espèces, et provient de différentes mers, je vais tenter de me montrer le plus approchable possible, en faisant fi des variantes.Ainsi, le saumon fumé est un mets d'une très grande finesse. 

 

 

 

 

La texture grasse de la chair, sa tendreté, rend ce mets très appréciable des gourmets. Accompagné de son blinis, ou de sa briochine, voire de son pain toasté, le saumon fumé offre réellement un grand plaisir à la dégustation.

Une crême fraiche légère, un trait de jus de citron, parfois quelques herbes, et voici que nos papilles se délectent d'ores et déjà à l'avance, à la simple évocation de cette préparation.

 

 

L 'AROME DE FUME DANS LE VIN ?

 

 

Cet arôme est décelable parmi quelques vins rouges, surtout. Ainsi, je l'ai récemment rencontré sur une Côte Rôtie 1999, et d'autres syrah (St Joseph, et Crozes Hermitage notamment), et sur un fort joli vin du Chili, issu du cépage Carmenère, dans la Maipo Valley voici quelques années déjà.

On remarquera qu'en général la structure de ces vins rouges est très dense, avec une certaine matière et du relief. 

J'éviterai cependant de proposer ce type de vins avec un saumon fumé, le contraste étant trop saisissant. L'ossature trop opulente de ces vins écrasant la finesse du mets, et surtout les tanins du vin rouge se heurteront à la chair ne supportant justement pas leur présence.

Silex 2011 Louis Benjamin Dagueneau et saumons fumés, encore une alliance formidable

Silex 2011 Louis Benjamin Dagueneau et saumons fumés, encore une alliance formidable

QUEL(S) VIN(S) ALORS ?

 

 

Instinctivement l'idée est de l'associer à un vin blanc sec.J'acquiesce, à la condition que ce vin ne se montre pas trop typé, rustique, ou trop gras.Le saumon est un mets fin, cependant sa texture est souvent grasse. Ainsi, j'éviterai l'orientation sur un vin blanc trop gras, pour ne pas alourdir l'échange.

Un vin blanc affûté et élancé, permettra de rehausser la légèreté du plat. L'acidité devra ainsi jouer de sa fougue.Accompagner le goût fumé, et la sensation légèrement grasse du poisson sera le rôle tenu par le vin.

C'est pourquoi, un cépage sauvignon, sur un terroir riche, tel un Quincy, s'inviterait à la table du saumon fumé. Mais n'occultons pas non plus un Pouilly-Fumé, ou Sancerre, voire Reuilly non loin de là. Le Pouilly-sur Loire, issu du rare cépage chasselas permettra également un accord tout aussi vivifiant.

Un chenin blanc, tout de fruit vêtu, donc encore jeune, et nerveux, soutiendra la comparaison avec élégance: Jasnières, sur un très jeune millésime 2008, rehaussera les saveurs du poisson, de par sa verve, tout comme un Vouvray ou sur l'autre rive, Montlouis, voire un Chinon et Saumur blancs.

Un vin blanc sec aromatique et encore jeune, sera un compagnon de choix. Un Muscat d'Alsace, un Mercurey blanc, en Bourgogne, ou un Jurançon sec, tous ces vins, malgré une jolie minéralité, sont, sur de jeunes millésimes des vins mettant en évidence, à la fois le gras de la texture du saumon, et sa finesse.

 

Le vin blanc devra révéler d'une part une belle trame acide mais également de la chair. Un vin soufflant le chaud et le froid, afin d'épouser la texture du saumon et ses notes fumées, salées.

UN SURPRENANT ACCORD

 

Certes, un vin de Champagne agrémentera l'accord, il est vrai...orientation est donnée sur un rosé, pour son fruit, et sa fraicheur.Mais, j'ai bien envie de vous faire part d'un essai assez surprenant.Récemment, j'ai dégusté un saumon fumé d'Ecosse, et j'ai osé, car j'avoue être très curieux, le marier avec un vin blanc passerillé. Entendez moelleux même si cela peut sembler étonnant !

 

 

 

Un vin particulier

 

 

Issu du cépage chardonnay. Ce vin de pays de l'Ile de Beauté, ne titrait que 11°, et j'avais décidé de le carafer 6 heures à l'avance. L'idée était d'éclipser la matière un peu alccoleuse, qui dominait à l'ouverture. Et le résultat fut très convaincant.

Du fruit, des notes beurrées, et quelques pointes de fruits secs, permettaient un échange très instructif avec ce saumon fumé. Une fort jolie conversation, finalement.Le carafage a permis au vin de se rendre très conciliant.

 

 

CONCLUSION

 

En somme, un vin blanc sec, et aromatique sera un compagnon de choix. La jeunesse du vin, permettra d'élancer celui-ci, et de prolonger le plaisir de l'accord.

Mettre l'accent sur la fraicheur, du vin permet de l'étirer en longueur. Une légère impression de minéralité offrira une sensation de rondeur, à condition que le vin ne se montre pas lourd. Et cet équilibre, sera régenté justement par son acidité.

 

 

VINS CONSEILLES

 

Vins blancs de belle vivacité, aux notes légèrement salines, afin d'épouser le caractère fumé du saumon. Une texture grasse offrira un meilleur confort tactile à l'ensemble. Que le vin soit évolué ou non d'ailleurs. Mais avec les années, le vin blanc gagne en complexité et tend à proposer des acidités moins fougueuses. Expériences à tenter.

 

  • Sancerre, Pouilly Fumé, Quincy, Reuilly (Loire)
  • Muscadet, Gros Plant (Pays Nantais)
  • Bergerac sec (Sud Ouest)
  • Graves, Côtes de Blaye (Bordeaux)
  • Montlouis, Vouvray, Savennières (antérieurs à 2006)
  • Auxerrois, Sylvaner, riesling (Alsace)
  • Côtes catalanes (grenaches gris sur schistes)

 

Emmanuel Delmas 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Martart 14/11/2014 14:27

Je vois que je suis tombé au bon endroit, je vais faire le test avec le Auxerrois, riesling. En espérant que mes clients apprécient ça. Merci à toi.

Gilbert 21/05/2014 12:40

Excellente suggestion que de vouloir casser les idées reçues ! Dans ce registre, j'ai définitivement opté pour le gewurz "Tradition" (sec à demi-sec selon les millésimes) -donc pas de GC trop riche- du domaine André Pfister, dans le vignoble de Strasbourg où les vins offrent plus de vivacité en général que dans le Haut-Rhin.
Les épices du gewurz, alliées à des sucres résiduels plus que discrets pour ce cépage et quasiment gommés par une fraîcheur exceptionnelle donnée par ce terroir, épousent harmonieusement le fumé et le goût puissant du saumon.
Ce même gewurz qui se marie par ailleurs, et pour les mêmes raisons, avec un bonheur identique aux plats à base de beurre d'ail (escargots, grenouilles), les sauces aigres-douces, voire... le boudin noir !

Franck Merloz 08/12/2013 20:38




Pour le Saumon Fumé, les savoyard sont là! Une Jacquere de JC Masson ou des Giach', ou un Chasselas de Dominique Lucas, cuvée "C" (10 mois sous voile pour amener un ptit gras qui devrait le
faire)... Et pour vraiment surprendre, un Ayze "Les alpes" ou "Le Feu" du Domaine Belluard... Voir même la cuvée Mt Blanc pour quelques bulles non dosées

Francky 08/12/2013 19:38


Et une bonne Jacquere du pere Masson ou des Giach', voir un chasselas du "Bourguignon" Dom Lucas... Et pourquoi pas un Ayze... Sec ou pas! Un ptit Mt Blanc non dosé ca doit envoyer ;-)

Emmanuel DELMAS 08/12/2013 20:39



Forcément, là, je ne dis pas non, moi! ,-) 



Phildron 08/12/2013 19:31


Bonjour Manu,


Je vois l'évocation du Muscat d'Alsace sur le saumon puis il disparait dans le résumé final. A mon sens, le muscat d'Alsace est par trop aromatique et va parasiter le goût du saumon fumé...Je
pense que l'alliance Auxerrois et Riesling est plus à même de convenir.

Emmanuel DELMAS 08/12/2013 20:40



Salut Philippe,


Le muscat me plait pas mal mais comme tu le dis, il faut le choisir sur la subtilité. Et tu a remarqué que je suis parti notamment sur le sylvaner, riesling notamment...



Jean Jean 08/12/2013 08:17


Un véritable classique!

lecler 24/12/2012 02:46


 Il y a quinze jours sur un tres bon saumon fumé (jamais congelé + ficelle), j'ai ouvert une bouteille de champagne de Marie-Noëlle Ledru (cuvée du Goulté 1999) : c'était superbe !

Emmanuel Delmas 22/12/2014 19:03

Avec les betteraves, le rouge souple et dépouille de tanins est tout indiqué. C'était un pinot noir de Central Otago?

lézard 22/12/2014 17:04

A Auckland (NZ) la sommelière m'a fait boire un pinot noir avec un saumon fumé avec pickles de betterave. J'étais pour le moins réticent, et pourtant j'ai été conquis, je n'avais pas pu imaginer l'association car c'est trop étrange a priori...
nous avons beaucoup à apprendre des Kiwis.

Emmanuel DELMAS 24/12/2012 09:18



Merci pour votre retour! ,-)



gérard 11/12/2012 15:21


Je ne connais pas ce pinot néo-zélandais, mais je suis très sceptique quant à l'association d'un pinot bourguignon avec un saumon fumé. J'ai vraiment l'impression que le vin sera dénaturé,
transformé, par le poisson. Si je n'ai le choix que sur du rouge, autant aller sur un côte du Rhône robuste et passer en force avec un Gigondas ou un Cornas, mais j'ai peur aussi que ce soit
gâché.


Je suis 100% favorable à un blanc sec, sans être maigre, vif et tranchant pour dominer le gras, sauvignon ou melon en particulier. Mais peut-être suis-je trop classique ?

Emmanuel DELMAS 12/12/2012 11:29



Non, moi aussi j'ai bien du mal avec cette idée de vin rouge et saumon...



Jonathan 10/12/2012 18:26


Pour moi, le meilleur accord de vin sur le saumon fumé etait un Pinot noir de Nouvelle Zélande. Mt Difficulty, Central Otago. Je crois qu'un bon Bourgogne, élevé en fut marche bien aussi.

Emmanuel DELMAS 10/12/2012 18:32



Central Otago, étonnant terroir à pinot noir en NZ, j'adhère totalement...même si un vin rouge n'est jamais simple à associer à un tel mets



Céline Giarda 10/12/2012 12:11


Il n'y a plus qu'à trouver un bon saumon !

Laurence la vigneronne 15/12/2011 11:39


Carrément oui ! ,-)) 

Laurence la vigneronne 15/12/2011 11:17


Un Rosé du Domaine Rousselin 2011 merlot, syrah, grenache et maccabeo : une alliance de fruits frais comme la groseille, la fraise, la framboise, relevé d'un soupçon de vivacité iodée (par la
maccabeu) ...deja testé récemment avec un club d'oenophiles sur saumon fumé et langoustines ;)

Emmanuel DELMAS 15/12/2011 11:17



Là encore, je vais devoir tester ,-) 



Patrick Maclart 15/12/2011 11:12


A la distillerie de Villée, en Belgique. Mais je ne sais pas s'ils la font encore; c'était en 1994 par là. Mais il se peut qu'il existe des aquavits parfumés aux herbes. Ca serait amusant à
tester, avec toujours un garnd verre d'eau, pour l'hydratation.

Patrick Maclart 15/12/2011 11:08


Servie frappée, comme une vodka ou un aquavit. Toutefois, c'était très aromatique. Le céleri rappelant à l'aneth, on avait un mariage détonnant. Je le proposais gratuitement, en extra. C'était le
petit plus ! Impératif : avoir aussi un verre d'eau fraîche à portée.

Emmanuel DELMAS 15/12/2011 11:09




Yes, l'aneth ça marche fort ! Reste plus qu'à trouver l'eau de vie de ccèleri. Excellent conseil à tester !



Patrick Maclart 15/12/2011 10:52


Lorsque j'étais sommelier, je proposais une eau-de-vie de céleri... Etonnant, mais ça marchait bien. Blanche comme un spiritueux alsacien et relativement doux (elle n'avait pas cette âcreté du
céleri), elle tirait quand même 45 chevaux. Le mariage se passait bien. C'est la distillerie de Villée en Belgique qui élaborait cet alcool.

Emmanuel DELMAS 15/12/2011 10:55




Ah oui, Patrick, là ça ne rigole pas ! Bon, si j'ai une occasion de tester l'accord je le ferai. Eau de vie servie à quelle température ? Car cette notion est importante. Ca doit quand même
chauffer le gosier ;-)



Annie Stefano 14/12/2011 22:48


Tes réponses sont toujours exhaustives Emmanuel ! bravo !

Bruno Chantrenne 14/12/2011 22:46


Et du viognier (Condrieu) ... Vin splendide ... Trop typé sur 'The' poisson gras ??

Laurentp 14/12/2011 10:40


Manu,


Pour ma part je ne suis pas forcément d'accord avec ton commentaire sur la PA Maître de Chais, "forcément moyenne". Bien des encaveurs valaisans peuvent
s'inspirer du niveau de qualité de cette PA, toujours très typée et vive année après année. Un problème de bouteille peut-être ?


 


Laurent

Emmanuel DELMAS 14/12/2011 11:21



Pour tout t'avouer Laurent, j'avais dégusté leurs vins très régulièrement quand j'officiais au Rosalp à Verbier en 98, quand il existait encore ;-) Je n'avais jamais été séduit plus que cela par
les vins de MDC. J'ai regoûté l'an dernier, et là encore cela ne m'avait pas transcendé...néanmoins je n'ai pas une grande connaissance de ce cépage, découvert sans doute trop tôt de mon côté, à
une phase où j'étais encore un tout tout jeune sommelier. Tiens je vais m'ouvrir bientôt une PA de Patrick Chabrier...je ne connais pas encore.



Gérard 13/12/2010 18:10



Comme pour les huitres on revient au sauvignon, pas exclusif mais comme même dominant.


C'est vraiment top avec un sancerre cuvée Florès de Vincent Pinard ou le sancerre générique de Vacheron, ou encore avec un Metetou-Salon de chez Henry Pellé sur les premières cuvées (Morogues).
Et, comme avec les huitres, je vous recommande le Côteaux du Giennois de Quintin Frères, vrai vin blanc de plaisir avec la simple cuvée générique.


Et pourquoi pas un bon muscadet, pour rester en Loire en quittant le sauvigon ?



Emmanuel DELMAS 14/12/2010 10:07



Bonnes suggestions en effet ! ;-)



Marc André Gagnon 13/12/2010 16:06



Des conseils judicieux : vin avec le saumon fumé, avec la dinde...
Merci de partager vos connaissances et votre passion.
Marc André Gagnon



Emmanuel DELMAS 14/12/2010 10:07



Merci Marc André pour le commentaire, le compliment et l'article sur Vin Quebec ;-)



acheter vin 13/12/2010 14:40



Pour Noel, avec le saumon fumé, ce sera un Quincy de chez Figeat pour moi, je rafolle de ce vin tout comme de ses proches cousins Menetou, Sancerre, Chavignol...


http://www.vigne-online.fr/fr/c3/54,1,0.html



Laurent Baraou 13/12/2010 11:52



Récemment (très) testé et approuvé : Les Rochettes 2007 Chinon blanc de Pascal Lambert ! Mais certains alcools sont une alternative intéressante et efficace. Pour autant, le plus compliqué
est de trouver un bon saumon fumé...



jean-pierre 13/12/2010 11:48



et pourquoi pas les vins blancs sec périgourdins ou charentais issus des cépages colombard ...ugni blanc. Ils sont lègers, fruités, pas trop alcolisés..et puis ils fleurent bon les vacances ....



Emmanuel DELMAS 13/12/2010 11:50



Il y a tant de possibilités en effet. Excellents choix, les vins vifs et incisifs du Bergerac, entre autres...



Claudia Beltrán Boisier 12/12/2009 22:30


The best saumon fumé is making in chilean patagonia So I suggest Matetic EQ Sauvignon Blanc 2007, a exceptional chilean wine from San Antonio Coastal valley www.mateticvineyards.com


Valerie Zenati 12/12/2009 18:45


judicieux en effet, merci Emmanuel et bonne fêtes !


Emmanuel DELMAS 12/12/2009 19:55


Bonnes fêtes, Valérie, et merci !


jean françois Dutheil 12/12/2009 16:03


Saumon, fumé, Ecosse.... En te lisant me viennent instantatément des saveurs de Whisky....  mais je n'ai jamais essayé....qu'en penses tu ?
JF


Emmanuel DELMAS 12/12/2009 19:56



Un accord cohérent, étonnant, à essayer donc.


René Lavictoire 14/12/2008 00:01

Pour mes 40 ans j'ai servie un Veuve Clicquot Carte jaune avec un saumon mariné à l'aneth et quelques baies de genévrier (gravlax), avec une légere mayonaise. L'accord était parfait les bulles du champagnes et son acidité coupaient bien le gras de la chair du saumon. Pour un saumon fumé, j'aime bien le chablis ou un bon sancerre (A.Mellot), osé marier le saumon fumé avec un fromage de chèvre, vos papilles vous remercirons. 

Laurentl 13/12/2008 21:56

Bonsoir, j'abonde dans le sens de Mr Margot : une petite arvine, sèche, tendue, saline. Celle de Philippe Darioli, par exemple, un très joli vin sapide, parfaitement tendu (pas de 2eme fermentation), mais du gras, de la force et de la vigueur, ce qui n'exclut aucunement la finesse et la fraîcheur.
bien à vous,
Laurent Probst

Emmanuel DELMAS 14/12/2008 16:47



J'acquiesce, j'acquiesce ! Je n'ai jamais gouté la Petite Arvine de Darioli, en espérant combler cette lacune, un jour ! ,()


frédéric gautier 13/12/2008 21:06

salut emmanuel,le domaine des huards fait de très beaux cour-cheverny et ce romorantin que j'ai appris à connaitre il y a peu, m'a beaucoup plu par son acidité, son équilibre et sa minéralité surprenantesun vrai beau vin et qui coute que dalleun graves rouge léger n'aurait t'il pas fait bon ménage ???amicalementFRED

Emmanuel DELMAS 14/12/2008 16:49


Coucou Frédéric,

Ecoute, j'ai dégusté encore récemment un superbe romorantin, de chez Marionnet, alliant minéralité et élégance, croquant et aérien, ce vin est superbe ! Provignage 2005, en Vin de pays, sincèrement
très beau...j'abonde donc pour le romorantin.
Concernant un Graves léger en rouge, je suis sceptique..! ,'()


Philippe MARGOT 13/12/2008 09:19

Pour revenir à vos bons souvenirs, je vous suggère, Emmanuel, une Petite Arvine bien sèche à la finale salée qui allègera le gras de ce délicieux poisson en version sauvage.A lire tous ces commentaires, le choix est plutôt vaste !Bons vœux de Noël                                   Philippe Margot

Emmanuel DELMAS 13/12/2008 17:24



MerciPhilippe, pour me ramenr à ces bons souvenir. Récemment dégusté une petite arvine, mais des Maitres de chais...Forcément moyen, moyen, pas une grande définition, en somme. Merci pour les
voeux, je vous les retourne ! ,'()


René Lavictoire 13/12/2008 08:53

Bonjour M.Delmas, je me nomme René et j'habite Montréal si je prends le temps de vous
écrire aujourd'hui c'est pour valider mon adresse pour m'abonner a votre newsletter 
malheureusement le lien que vous donnez ne fonctionne pas, en tous cas pas chez moi.
 
 
Alors pour répondre a votre question sur le foie gras, j'aime bien le servir en entrée,
si c'est une préparation plus salée, comme un foie gras poêlé servie sur une pâte feuilletée
 avec une petite portion de confit de canard, quelques champignons, sauce
au vinaigre de framboise et huile de truffe. J'accompagne cet entrée d'un Beaune
ou bien un Volnay légèrement agée, mais la meilleur association a été un
Charmes-Chambertain 2000 de Rousseau, j'en ai encore la chair de poule. Un autre mets
que j'aime bien c'est un risotto bien beurré aux champignons sauvages, huile de truffe et
foie gras poêlé. Bourgogne blanc à l'honneur, Meursault, Puligny, Ladoix, Corton ...
Pour une terrine accompagnée d'un léger chutney et un petit pain safrané les même
vins blanc de bourgogne plus les Chateauneuf du Pape. Déja servi un steak de
thon rouge avec foie gras poêlé, sauce au vinaigre balsamique escorté d'un
 Vieux Télégraphe 2001 rouge, un accord sublime.
 
Pour ce qu'y est d'une préparation sucrée, j'aime mieux le servir au dessert surtout si
le plat est accompagner d'un vin sucré. Dernièrement j'ai reçu des amis pour diner puis
comme dessert, j'ai servi un  foie gras poêlé sur une tranche de pain d'épices , des fruits
exotiques ( mangues, litchis, pêches...) sauce au miel et le même vin que dans nos verres,
épicé avec du gingembre moulue et un belle gousse de vanille. Alors ce vin c'etait un
Gewurztraminer S.G.N. Weinbach 2001. Croyez moi ce fut toute un dessert !!!!
 
Allez je vous souhaite de joyeuses fête et une bonne année.
Puis juste comme ça des nouvelles de Montréal dites vous qu'il y a déja tomber
près de 60 centimètres de neige, et qu'il fait présentement -15 degrés

Emmanuel DELMAS 13/12/2008 08:54


Merci René pour ce commentaire et ce bonjour lointain...


Luco 18/12/2007 06:07

Bonsoir!Je cherchais justement des idées pour un saumon sauvage fumé de l'atlantique vendredi prochain et vos essais de vins m'amène à vous dire: et pourquoi pas un Meursault?? Votre vin de l'Ile de Beauté me semble ressembler à ce qu'un bon Meursault pourrait apporter... C'est en tout cas ce que je vais boire vendredi.Salutations du Québec! Lucops: et même un Loupiac...

Cyril 09/12/2007 14:59

Il est vrai qu'il est toujours difficile de proposer des alliances innatendues avec du Saumon Fumé, le client étant souvent frileux.Mais j'ai récemment pu associer une entrée de Saumon Fumé accompagnée d'une VT du Luberon  (Domaine de l'Auvières Cuvée N°1) : résultat : client ravi et sommelier heureux ! Une autre association sympathique le Minna Vineyard de chez Jean Paul Luc en Blanc : Sublime ! A bientôt,Cyril

Emmanuel DELMAS 10/12/2007 00:09

Merci pourcette belle suggestion, en tout cas, cela nous bien envie.Emmanuel D

christophe 24/02/2007 13:18

je souhaiterais trouver un vin qui aille avec l'entrée et le poisson pour notre repas de mariage.
en entrée il s'agit d'une assiette avec foie gras  et en poisson c'est un saumon a la dieppoise.
merci d'avance
 

frenchcuistot 16/12/2006 18:35

Je suis totalement en phase pour le vin... moelleux. Lors d'un de mes derniers saumons j'ai osé un Alsacien de chez Marcel Deiz le BURG. C'était énorme.Concernant le saumon fumé, c'est bon mais parfois les prix s'envolent... J'ai donc décidé de le faire en saumur.. MOI MEME. la preuve en image ici :  http://french-cuistot.blogspot.com/2006/10/saumon-gravlax.htmlbravo pour votre site.FC

Emmanuel DELMAS 16/12/2006 18:58

 
Merci French Cuistot pour ta suggestion et ton appui concernant cet accord.

lOlA2luXe 15/12/2006 12:56

ouh la, ça me met dans tous mes états tout ces délices de table .. ;)

Luc V 27/12/2005 00:58

 
Bonjour, et je tiens à vous féliciter pour votre site, il est parfaitement compréhensible,
Merci, et à bientôt.

f Rolin 24/12/2005 19:31

Je tente ce soir l'accord avec un cépage de loire mais plue rare : le romorantin. Ceci étant dit, je reste dans l'attente de voir comment ses notes qui le rapprochent du savagnin se marieront avec celles du gras du saumon. (Cour-Cheverny du domaine des huards)

Emmanuel DELMAS 25/12/2005 01:25

 
Bonsoir,
Je rentre à l'instant de la soirée de Noel. Mariages du saumon et de la langouste suivis par un foie gras merveilleux, associés à du Gewurztraminer,  à un Corbières, et un Saumur passerillé...étonnant n'est il pas ?
S'agissant du romorantin, de Cheverny, l'accord est épatant de fringance. La fraicheur au service de la minéralité. Un équilibre parfaitement maitrisé.Félicitations pour ce mariage.
 

jérÎme 20/12/2005 09:00

Laisser votre vin en carafe plus de 6 heures voir 12 ne lui a pas fait de mal ;-)
@+

Emmanuel DELMAS 20/12/2005 09:36

 
Il en avait réellement besoin...assagi, il a pu dévoiler ses atours avec plus d'élégance.

dumÚ 20/12/2005 07:47

j'aime beaucoup ce site ;
j'y traîne souvent ;
quelle maestria dans la rédaction !
merci Emmanuel ;

Remi Loisel 19/12/2005 19:01

Merci pour cet article et ces recommandations.
Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le mariage avec le chenin et les sauvignons de Loire. Ce sont de beaux accords.
Pour ma part, j'ai toujours trouvé l'accord avec un bordeaux blanc plutôt banal, et le mariage avec les blancs trop boisés assez peu réussi.

Du côté de l'Alsace, on peut avoir des choses intéressantes : je me souviens d'un accord avec un riesling aux petites notes salines (de Remy Gresser pour ne pas le nommer) qui était, lui, très réussi. Il faut juste prendre un riesling (ou un pinot gris) pas trop gras, comme vous le dites si justement.

Remi Loisel

Emmanuel DELMAS 20/12/2005 01:05

 
Réponse d'Emmanuel:
Merci pour ce commentaire, effectivement, on s'accorde sur le fait qu'il faut s'orienter sur un vin très harmonieux, dôté d'une belle fraicheur, et d'une minéralité somme toute aérienne.
Encore merci pour cette intervention.

penglobe 19/12/2005 10:33

voila un article qui tombe à pic!