CLAUDE DUGAT, GEVREY CHAMBERTIN

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

IMG01576-20101124-1252.jpg

A jamais gravé...

 

Comment, oui, comment... ? Comment en cette seule page vais-je pouvoir relater un moment indescriptible ? Comment vais je réussir à vous donner l'envie de lire mes ressentis ? Comment vous convaincre que le jour où j'ai franchi la porte de chez Claude Dugat, ma vie de malade de vins à basculé ? Oui, comment...comment pourrai je arriver à vous faire vivre ce moment à jamais gravé ? Sur mon lit de mort j'y penserai encore...

 

1 Place Cure,

21220 Gevrey-Chambertin

03 80 34 36 18 

 

IMG01566-20101124-1111.jpg

 

  Submergé par la lumière...

 

 

 

CLAUDE DUGAT

 

Une simple pancarte signale l'endroit, un long chemin vous y attire, une petite écurie vous ramènera au temps des labours, la bâtisse vous contemple.Une porte s'ouvre, un monsieur souriant vous accueille, s'incline même, ses yeux ne trahissent que son bonheur et le plaisir d'offrir en vous recevant.

 

 

 

COMMENT S' EVERTUER A VOULOIR EXPLIQUER L'INEXPLICABLE ?
 

 

IMG01574-20101124-1243.jpg

  22 marches avant le Graal...

 

 


Vous entrez, faites un premier pas, et vous contemplez de l'intérieur cette même batisse qui vous dominait quelques secondes encore auparavant. Claude Dugat vous accueille en même temps que les entrailles de ce lieu chargé d' histoire,  et de veiller sur le nectar tout droit sorti des entrailles de ses terres.

L'espace d'une fraction de secondes, vous êtes propulsé dans le saint des saints.Le temps de franchir ces quelques marches...Inextricablement vous respirez lentement, puis retenez votre souffle. Un frisson vous parcourt, vos poils se hérissent, votre bouche pend, vos yeux s'illuminent, vous êtes en contemplation.

 

Ces fûts que vous admirez en pleine extase, respirent, transpirent desquels s'échappent une âme, à travers ce silence si reposant et énigmatique.Vous ne comprenez plus grand chose, vous vous laissez submerger par un sentiment si rare, si profond que vous n'osez à peine souffler..

En quittant la pièce, un souffle s'extirpe, vous prend aux tripes, puis vous accompagne. Soufflé, pardon, porté, vous descendez les escaliers qui vous mènent dans le c(h)oeur. Plutôt le Graal (Mais cela vous ne le saurez qu'après avoir dégusté l'incomparable).

 

IMG01571-20101124-1218.jpg

Vous ne le savez pas encore...vous sortirez ému...

 

La cave silencieuse et dépouillée relate l'indicible.De cet indécible semble circuler un ouragan secouant pourtant si désiré, indescriptible, celui qui le temps durant vous transportera bien au delà de votre imagination.Religieusement, vous constaterez les ravages de l'effet mystique du lieu.
Claude Dugat ne fait que sublimer le sublime, accompagner la magie, en étant que lui-même.

 

Sa gentillesse si touchante ne fait que vous mettre en confiance, vous respirez, et retombez au plus profond de vous-même dans une forme d'état que certains décrivent comme second, alors qu'il n'en est que le premier, l'originel.

Rien ne vous domine, rien ne vous est imposé, tout est fait pour que vous, oui vous, humble et simple personnage soyez en accord avec vous-même afin de recevoir l'indescriptible.

 

IMG01567-20101124-1125.jpg

Claude DUGAT...

 

Claude Dugat, entre ombre et lumière tamisée d'un calme tout monastique vous narrera les faits de gloire de ses vignes, vous racontera que celles-ci sont conduites par la gentillesse qu'elles réclament et qu'il tente humblement de les aider à grandir, s'épanouir au travers d'un sol béni. Entre gentillesse, soins et calme, les 6 hectares dont elles étalent leurs branches ne nous gratifient que de 20 à 22 000 flacons si ardemment désirés chaque année.

 

Ainsi entré en contemplation, en harmonie avec vous même, sans même le savoir à l'avance vous allez vivre l'un des plus grands moments de dégustation de votre vie...

 

 

 

LA DEGUSTATION: A EN PLEURER...

 

IMG01568-20101124-1135.jpg

 

In situ en présence de Claude Dugat et Patrick Maclart directement en fûts.

 

 


Bourgogne rouge 09

Nez élégant sur le fruit mûr, à peine réduit, pointe sauvage à l'aération.
Bouche généreuse et savoureuse idéalement construite sur une trame acide bien tracée. Fruits purs, acidité ciselée, tanins raffinés, minéral suggéré pour un vin déjà classieux.

*****

A ce stade j'ose à peine imaginer la suite de la dégustation tant ce vin me semble magique, au toucher de bouche presque idéal.

 

Gevrey Chambertin 08

Nez de fruits de grande pureté, floral puis touche acidulée révélant des épices et une note sauvage.
Bouche concentrée, de fruits et d' épices fines. Finale tendue et au grain ferme sur de fins tanins soulignant une prise de bois remarquablement maitrisée.

*****(*)


Une chair impressionnante pour ce vin parfaitement équilibré, d'une définition incomparable jusqu'alors...nous montons déjà d'un cran.

 


Gevrey 1er cru "Lavaux" 08

Nez plaisant et terrien. Racé, sur la violette et la terre. Fumé.
Bouche séveuse et tendue. Milieu de bouche floral et aérien sur la violette, et la crème de cassis offrant une belle densité. L' acidité soulève le côté terreux de ce vin, accompagnant de fins tanins, et un joli boisé bien intégré. De belles promesses pour ce vin d'une remarquable persistance.

******


Plus austère à ce stade d' évolution, voici un vin superbe de vie, tanins parfaits, construction de bouche idéale...les poils se hérissent tant le plaisir est intense.

 



Gevrey Chambertin 09
Terres plus épaisses.

Nez de noble réduction, poudre de cacao. Tonalité sauvage et florale apres aération.Epices douces.
Bouche crémeuse de fruits et de fleurs. La terre prend le relais sur une finale étirée survolée de touches florales. Tanins fins racés soulignant un vin épatant de minéralité et de définition. Ce qui lui donne un côté retenu, austère à ce stade.

******

 
A ce stade le vin peut sembler austère, cistercien, mais quel plaisir déjà de l' imaginer dans quelques années.Il y a dans ce vin une réalité, celle qui veut se révéler à vous. Nous sommes ici à la source de la source. Enormément d'émotion encore.

 


Gevrey 1er cru 09

Nez respirant la noblesse du fruit, d' épices douces et floral. Enjoué et généreux.
Bouche pleine et séveuse, droite et enveloppante, sur une finale pulpeuse et de fins tanins. Fermeté et finale ciselée accompagnent une sortie de bouche enlevée.
Belle prise de bois.

*****(*)


Sans doute un des vins les plus épanoui, explosif, jouissif ! Dans la continuité, je crains et crois que je me laisse envahir par l'émotion.

 

 

Gevrey 1er cru "Lavaux" 09

Nez d' un joli fruit noir juteux, crémeux. La terre révèle sa nature florale et aérienne. Parfait...
Bouche complète soulignant un fruit bien crémeux, une terre humide et une finale élancée rehaussée par des épices et un boisé bien infusé. Tanins taquinants, prise de bois idéale. Salivant, d' une grande pureté et verticalité évidente.

******(*)


Avec ce vin, nous franchissons un cap. Le terroir chuchotte à notre oreille. La construction de bouche est superbe. Une continuité affleurant une forme d'idéal. Les sensations sont très fortes à ce moment-là.


Charmes Chambertin, grand cru 09

Nez de terre fraiche puis floral, des feuilles. Puis épices. Légère réduction de laquelle le fruit crémeux et séveux s' extraient.
Bouche légèrement réduite, sur la réserve. Du fruit et du terreux, la finale se laisse absorber par le minéral accompagné par une superbe prise de bois et des tanins serrés.

******


Un vin plus ferme, rocailleux pourtant soulevé par une forme de caractère voire d'autorité. Il y a dans ce vin une formidable retenue, une dureté respectable emplie de promesses pour ceux capables de patienter.Jamais je n'ai ressenti cette plénitude à déguster les vins. 

 

Griotte Chambertin, Grand cru

Nez impressionnant de fruits confits et acidulés. Floral enveloppant  exprimant beaucoup de subtilité et de raffinement.
Enjoué et charmeur ce vin se révèle taquinant et osé. Reposant sur un vrai fond, ce socle matiné de profondeur, enraciné il n' en est que plus orgasmique, tant sa race est immense de persistance et d'emprise.

*******

Avec ce vin, le Graal est effleuré, touché, palpé. Tout y est, puissance, race, élégance, salivation, prétention et pudeur. Quasiment inqualifiable.


Chapelle Chambertin

Nez réglissé puis fruits noirs, et poivre fin. Terreux puis floral.
Bouche retenue pourtant suave au milieu profond et terrien. Finale ferme et épicée reposant sur des tanins anguleux prolongeant en bouche le plaisir ressenti avec ce vin sûr de lui, plus bourru pourtant si aimablement apprécié.

******

 

  Une complexité matinée d'élégance pour ce vin hors des normes. Beau, et déjà complexe. A quoi est ce dû ? Je ne sais pas tout...le moment est absolument unique, et à ce stade là, je ne suis déjà plus tout à fait le même.

 

 

 

 

CONCLUSION

 

dugat-delmas.jpg

Avec Claude Dugat sculptant des vins hors normes

 

 

15 ans...

 

Oui, il m'aura fallu 15 années...15 années durant lesquelles j'avais tant espéré un jour en arriver à ressentir une si profonde émotion en dégustant des vins. 15 années durant à expérimenter le vin, à l'approcher, à vouloir tenter de comprendre ce qui me semblait si compliqué à vouloir un jour dompter. Et soudainement un Monsieur si simple, humble et sage, pétri de lui même, juste lui, Monsieur Dugat a daigné nous ouvrir sa porte.

Personne n'en avait jamais su...mais durant 3 secondes je m'étais écarté pour essuyer quelques goutelettes...Patrick et Claude montaient les escaliers, hop hop hop, je refaisais mes lacets...Personne n'en avait jamais eu cure...Peur d'être ridicule sans doute.

 

Je crois, oui je crois que ce jour là j'ai effleuré le Graal, le paradis. Je l'ai palpé. Merci Claude. Jamais, oh que oui, jamais je n'oublierai. Patrick tu m'as accompagné dans ce moment que j'oserai qualifier d' "à part". Merci à toi l'ami ! Désormais je peux mourir, crever. Le pire est que je suis sérieux...

 

 

NB: En ce jour, j'ose imaginer que personne ne m'en voudra d'avoir privilégié mes émotions...sur la rédaction d'un article plus complet et explicatif sur le domaine. Vous comprendrez en visionnant la vidéo qui a suivi la dégustation qu'à ma voix, déjà, je n'étais plus le même. Il est des instants d'une vie qu'il ne faut jamais galvauder.

 

  LA VIDEO DE CLAUDE DUGAT

 

Ajoutez l'humilité dans sa plus profonde sincérité ...(vidéo de moins de 3 minutes, les mots à un moment deviennent superflus.)

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

La cave de Claude Dugat, Gevrey Chambertin

Commenter cet article

Charles 21/04/2016 21:13

Sublime description!

Monique Laffitau 31/05/2012 11:58


Magnifique article !!!!!!!!! merci pour cette découverte !

Didier ROMIEUX 26/03/2012 20:04


Suis absolument ravi d'avoir lu votre description de ce moment privilégié qui consiste à aller déguster chez Claude.


Vous le narrez très bien, avec une plume alerte, et surtout un profond respect.


A l'évidence, le maitre des lieux est parfaitement connecté à son environnement, et en symbiose avec.


Les vins ne traduisent que la magie d'un homme qui épouse littéralement son terroir. Son humilité n'est ni feinte ni affectée, vous avez rencontré un être authentique et j'en suis ravi pour vous
!


Personnellement, je le pratique depuis 15 ans et il n'a pas changé, devenant même peut-etre de plus en plus joyeux à contempler sa vie et son art.


Bravo pour votre article.

Emmanuel DELMAS 26/03/2012 20:12



Merci Didier pour ce commentaire. Il est clair que cette rencontre marque un tournant dans ma vie gustative. La première fois que je suis bouleversé à ce point. Parfois, il faut savoir laisser
parler ses émotions...;-)


Claude Dugat est un saint homme ! J'ai réussi à me procurer 2 X 2 bouteilles de Gevrey Chambertin et Bourgogne, cela me suffit à mon bonheur de les savoir là, tout près de moi, dans ma cave, au
cas où...


 



Jean-Christophe Georges 29/12/2011 10:52


Lorsque l'on parle, comme Jacky Rigaux du Terroir et du Vigneron, C.Dugat en est un bel exemple.

Catherine Leconte des Floris 20/03/2011 18:11



Claude Dugat évidement! souvenir d'immenses émotions!



Arnaud Cassini 19/03/2011 10:02



YESSSSS ! C'est un programme qui me plait... essaie pendant la presentation des primeurs (début le 4 avril), je peux te loger. (Anne-Lo aussi...lol)



Arnaud Cassini 19/03/2011 09:47



Ariane et bacchus, un de mes clients... tres sympa



Emmanuel DELMAS 19/03/2011 09:58



Arnaud, j'ai vu Paul Barre hier chez Augé. Et la semaine dernière Bruno Quenioux. Tu as leur bonjour. Je repasse te voir sur St Em dès que j'ai un moment. Je te
tiens au courant. Avec Alain Moueix aussi et, Pierre Bernaut et les frères Todeschini, et la Marilyn, et la Anne-Lo...puis virée en rive gauche pour fouiller un peu...;-)



Benoît B. 18/03/2011 17:12



oh que non je ne vous en veux pas à la lecture de ce témoignage assez intime. moi je retiens aussi cette dernière phrase pleine de modestie et qui rend le plaisir de vivre le vin si fort: 15 ans
que vous êtes un professionnel mais que vous savez le chemin à vivre encore ouvert vers toujours d'autres découvertes, compréhensions, émotions. superbe sentiments partagés.


et ce jour-là... au bout de 15 ans! vous mesurez toute la valeur de votre investissement. bravo et merci.



Emmanuel DELMAS 18/03/2011 20:43



Merci beaucoup pour vos mots !



Eric Leblanc 17/03/2011 14:48



Merci pour ce moment d'émotion partagé... C'est bien pour ces moments-là que l'on devient amoureux du vin !... J'ai eu la chance de boire quelques flacons de cet immense vigneron... Gros
souvenir également ! :-)



Fabien Nègre 16/03/2011 12:35



Tu es vraiment sur que c'est au-delà de Romanée Conti, Véga Sicilia, Pétrus...Ton article n'est que sur l'émotion mais c'est l'essentiel ! merci le Manu. Cela donne envie !



Obiwine 16/03/2011 10:17



J'ai des larmes....virtuelles, mais solidaires en émotions partagées, de loin!


JJ



Emmanuel DELMAS 16/03/2011 11:27



Merci de ton soutien ;-)



Lisa Brette 16/03/2011 09:58



Chateau Ausone peut faire un tel effet.



Emmanuel Delmas 06/03/2015 18:32

Merci Didier !
Mais la question ne se pose pas...Claude Dugat sculpte sans doute parmi les plus grands vins de Bourgogne, et les plus grands pinots noirs au monde. J'ai reçu 2 appels ces deux dernières années d'amis vignerons qui m'avaient fait part du fait qu'ils avaient pleuré, mais vraiment pleuré, en dégustant chez un vigneron de Gevrey Chambertin. Je leur ai à chaque fois répondu...'Ah! Toi, tu as été chez Claude Dugat' 'Comment le sais-tu?'...,-)
Deux autres amis s'y sont rendus et ont également versé quelques larmes...et cela tombe bien, car je vais mettre en ligne, un article sur mes 'coups de coeur' en expliquant un peu ma grille de notation.

didier 06/03/2015 16:40

Non, le château AUSONE ne peut pas faire un tel effet. Certes le vin est souvent formidable, mais celui qui le fait n'a rien, mais alors, absolument rien à voir avec un être aussi vrai que Claude DUGAT. L'émotion que l'on a en goutant la gamme de Claude est aux antipodes de la vulgarité de Mr VAUTHIER, et de son obsession pour le fric. (cela n'enlève rien à l'excellence de son vin qui m'a souvent enchanté les papilles, et que j'ai considéré comme le meilleur de St Emilion à partir du millésime 98)
Non décidément, surtout ne comparez pas ces deux personnages !
Je comprends la joie profonde de Mr DELMAS, j'ai connu de très grands moments d'émotion dans son cellier, et il dit vrai. C'est un endroit spécial en Bourgogne.
Il a bien perçu la dimension du moment qu'il a vécu, et je l'en félicite.

Estelle Garus Gillot 16/03/2011 09:57



Manu ton article est trés joliment écrit, merci pour ce joli voyage...



Emmanuel DELMAS 16/03/2011 09:57



Ce fut LA rencontre, en effet. Aller aussi loin dans l'émotion c'est si rare.



Estelle Garus Gillot 16/03/2011 09:56



Te voilà bien ému, aurais tu fais "la" rencontre de pleines saveurs dans des lieux qui raisonnent et vibrent, du fin fond du terroir Bourguignon?



Alain Moueix 16/03/2011 09:55



Et bien, quels beaux commentaires!!! Des mon prochain passage en Bourgogne, je sais où je vais aller... Des vins bien faits, il y en a beaucoup. Les vins qui donnent de l'émotion sont plus
rares...



Emmanuel DELMAS 16/03/2011 09:56



Alain, tu devrais toi aussi ressentir quelque chose...je n'en doute pas un seul instant !



Alex Boulet 16/03/2011 03:02



Cela donne envie d'aller mettre le nez et la bouche afin de decouvrir ces nectars !!



Frédéric Meyer-Techtoc TV 16/03/2011 02:52



Hé bé... impressionnant !



Emmanuel DELMAS 16/03/2011 02:52



Ah oui, Frédéric, il va falloir que tu goûtes un jour !



Adrian Gabriel 16/03/2011 02:10



Le vin de l'âme...



Lionel Pinot 15/03/2011 19:50



‎@Emmanuel oui c est dans l Yonne pas loin de l autoroute A6 les prix des vins sont très bas et la sélection extraordinaire!



Emmanuel Delmas 15/03/2011 19:50



Le lien de la cave Ariane et Bacchus: http://www.bacchus-ariane.com/cave_Bordeaux.html



Lionel Pinot 15/03/2011 19:37



Super adresse " les bouteilles". J imagine que l on trouvera des prix canons a "l Auberge du Pot d' Etain" aussi.
J oubliais l excellente cave Bacchus et Ariane dans le 6e qui en a souvent et pas cher!!!



Emmanuel DELMAS 15/03/2011 19:38



Ah, va falloir que je note cette cave dans le 6è. Le pot d'étain, c'est vers Chablis, non ?



Yoann Desandré 15/03/2011 19:36



Oui oui toujours au Fouquet's ! Merci Lionel pour l'info sur Vincennes, un coup de 115 et l'affaire sera pliée !



Lionel Pinot 15/03/2011 19:34



On ne trouve guère que le Bourgogne et le Gevrey Village a des tarifs non spéculatifs .Le mieux ce sont les caves du Chateau a Vincennes tout près de la ligne 1. Sinon il y en quelquefois a
Lavinia et aux cves de la Madeleine ...



Yoann Desandré 15/03/2011 19:32



Merci Emmanuel pour ce très très joli article... tu ferais un excellent écrivain. On a sûrement tous son Claude Dugat quelque part et cela nous rapelle aussi que le vin c'est au delà du
produit, un contexte, une rencontre, une passion...etc... le mien se situe certainement à Gramenon... Et plus sérieusement on peux l'acheter où à Paris ?



Emmanuel DELMAS 15/03/2011 19:34



Merci mon cher Yoann !


Le restaurant à Nantes "les bouteilles" propose le Bourgogne de Claude Dugat à 32 € sur table, son Gevrey à 85€. Superbe adresse avec une carte de folie, des
Rousseau, Coche Dury etc...Toujours au Fouquet's ?



Lionel Pinot 15/03/2011 15:31



‎@Émilie je suis 100% d' accord!



Pascal Jugan 15/03/2011 15:30



De cet article ressort par votre sensibilité le partage d'un moment privilégié. Merci Emmanuel.



Emmanuel DELMAS 15/03/2011 15:31



Il est des moments rares d'une vie qui méritent d'être partagé sans hésitation...car ils sont trop rares.


 



Emilie Jacquet 15/03/2011 13:25



Lionel quel sage.... Enfin!

Non seulement quelques idiots qui refusent d'admettre que les vrais grands qui nous procurent ces émotions, nous font chialer existent. Pas des vignerons mais des artistes, des génies.
Et la mode aujourd'hui c'est... de ne surtout pas dire que les grands noms du vin le sont pour d'excellentes raisons au risque de passer pour un buveur d'étiquettes, bourgeois et pas assez
nature....
Alors vive Dugat, Roumier, Rousseau, Leflaive, Coche, D'auvenay, Leroy.......



Lionel Pinot 15/03/2011 13:21



On oublie trop souvent de parler des grands. On se contente de découvertes souvent médiocres. Claude Dugat est un génie du Pinot....



Patrick Conan 15/03/2011 09:34



Magnifique article.L' émotion est la meilleure note accordée à un vin.D' ailleurs le vin est là: une rencontre; lieu, personnalité, lumière, regards, travail...



Emmanuel DELMAS 15/03/2011 09:34



Je suis complètement d'accord !



Mickael Manceau 15/03/2011 09:32



ça fait rever !



Closerie de Gilly 14/03/2011 23:42



J'imagine trés bien les sensations procurées par les vins de Claude Dugat...dans sa cave encore empreinte de l'âme des chanoines...



Dominique Jannin 14/03/2011 23:39



MAURICE le père de Claude a chante une vingtaine d' années avec les cadets de bourgogne...



JP 14/03/2011 10:23



Bravo Manu pour ce superbe article! Je retiendrai que non, personne ne
t'en voudra d'avoir privilégié les émotions. Je crois que c'est une
chose qui manque souvent dans l'art de la degustation et la tu l'as
magnifiquement mis en avant. Ça donne envie de gouter, de rencontrer et si l'un des objectifs était de retranscrire tes emotions, et bien il me semble pleinement atteint! Donc chapeaux bas au vinificateur et au degustateur!



Emmanuel DELMAS 14/03/2011 10:26



;-)



Dominique Jannin 14/03/2011 10:22



Nous y allons a la fin du mois!!!



Emmanuel DELMAS 14/03/2011 10:25



Passez le coucou à mr Dugat, si il me remet, hein ! ;-)


Et profitez de l'instant, c'est essentiel.



Patrick MACLART 14/03/2011 10:15



Alors mon toto,


Elle est pas belle la vie ? Ces émotions intenses ne sont pas forcément au coin de chaque rue ici en Bourgogne. Ce fut un plaisir de les partager avec toi. En ce qui me concerne, chaque visite
chez Claude me font aussi un effet boeuf, mais plus maîtrisé, car il y a l'habitude.


Toutefois, lors de tes prochaines pérégrinations burgondes, je te réserve encore bien des surprises et des émotions. Je me répète à l'envi : Claude DUGAT est le plus grand facteur de pinot noir
au monde, dussé-je agacer quelques dégustateurs mondains avec les souliers pas assez dans les vignes et le nez trop souvent dans les guides...


Allez, encore un petit coup : elle est pas belle la vie ?



Emmanuel DELMAS 14/03/2011 10:25



Superbe, mon Patrick !! ;-) On se voit donc demain à la maison.


Encore merci, pour ce grand moment !


 



Mordelet 14/03/2011 09:58



Ton émotion est en effet très palpable et tu ne donnes qu'une envie...y aller et partager !



Emmanuel DELMAS 14/03/2011 10:24



Merci Valérye ! Faut que tu y ailles un jour.



Solène Legal 14/03/2011 09:33



Dieu que l'attente fut longue ;-)... mais pour un résultat aussi délectable..point de regret ! émotion assurément transmise... Merci...!