VIN ET BOUDIN BLANC

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 Boudin-blanc-aux-morilles-assiette--1-.jpg

 

BOUDIN BLANC

  

Tendre et savoureuse la chair du boudin blanc révèle beaucoup de distinction. Bien que grasse de texture, le boudin blanc réclamera un vin blanc gentleman, galant et attentionné. Minéral, sur le fruit, et bien harmonieux, celui-ci laissera toute latitude au mets afin d'exprimer toutes ses subtilités

 

Néanmoins, si sa chair reste grasse, ferme et finement savoureuse, n'omettons pas ses garnitures et accompagnements qui lui permettront de capter plus facilement l'attention du vin. Ainsi la chair grasse, et ferme s'attirera les faveurs d'un vin blanc ample, plein. Mais éant donné que l'accord entre le vin et le mets se concentre sur la persistance de l'un et de l'autre, alors, la sauce, la garniture auront leur importance.

 

LE BOUDIN BLANC SEUL 

 

Idéalement

Vins blancs minéraux, portés par un joli volume, et une acidité peu marquée. Un profil charnu, en somme rendu raffiné par une source de fraîcheur.

 

  • Savennières (Loire)
  • Condrieu (Rhône)
  • Minervois (Languedoc-Roussillon)
  • Côtes Catalanes (grenache gris)
  • Chignin Bergeron, Mondeuse blanche, Roussette. (Savoie)

 

Variantes

Vins blancs acidulés, sur le fruit, proposant une silhouette élancée, étirée.

  • Quincy, Reuilly (Centre-Loire)
  • Côteaux d'Ancenis (Pays Nantais)
  • Sauvignon de St Bris (Yonne)
  • Pinot blanc (Alsace)
  • Vin de Savoie Crépy

 

La sauce ainsi que les garnitures jouent un rôle important lorsqu'on veut associer un mets avec un vin. Méfiez-vous toujours des sauces trop épicées, elles auront tendance à durcir les tanins des vins rouges, compliquant de fait les interactions vins et mets...

EN PRESENCE DE SAUCE EPICEE    

 

boudin-blanc.jpg

 

Une sauce même finement épicée créera un lien essentiel en rapport au vin. Ainsi, il sera nécessaire de préserver l'ampleur et le volume du vin blanc, puis d'apporter une finale plus ciselée, tendue en présence d'épices, soufflant le chaud et le froid. En somme, des vins idéalement situés sur de grands terroirs, notamment en Loire avec le cépage chenin, (Saumur Brézé, Jasnières, Savennières), certains Muscadets opulents aux alentours de Clisson, ou encore certains terroirs du sud, tels Limoux, plus au sud par exemple sans oublier les vins blancs corses, ou de Savoie, sans oublier la Bourgogne et son chardonnay, notamment au sud.

 

  • Cépages chenin (Saumur Brézé, Jasnières, Savennières), Romorantin (Cour Cheverny), Melon de Bourgogne (Muscadet sur le secteur de Clisson)
  • Cépages Chardonnay (Mâcon, Pouilly-Fuissé, Montagny, Rully), 
  • Cépages chardonnay et chenin sur Limoux, au Sud.
  • Cépage mondeuse blanche en Savoie 
  • Vins blancs du Rhône 
  • Vins blancs de Corse

 

 

 

Emmanuel Delmas

newsletterLOGO.gif inscription gratuite 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Katty Dendal 17/05/2013 18:14


Accord compliqué ! il convient d'équilibrer le gras et de trouver l'harmonie avec les herbes....

Thomas 17/05/2013 09:16


Bel article, merci ! 

frederic 17/05/2013 08:23


Le Mauzac (vert) de Plageoles épouse parfaitement la texture un peu crémeuse du Boudin blanc. L'idéal étant de le cuisiner avec des pommes . Quant au Mauzac , je me suis aperçu que c'était loin
d'être un vin de poisson et qu'il trouvait réellement son harmonie aux côtés des viandes blanches !! J'adore cette rubrique , sans théoriser elle donne des pistes de réflexion...


frédéric de Nantes


 

Emmanuel DELMAS 17/05/2013 09:10



Salut Frédéric,


Merci pour tes commentaires toujours bien sentis. L'idée effectivement est d'ouvrir des possibilités plus que de forcer une décision. Les pistes sont nombreuses et à travers des explications
simples il me semble facile ensuite de trouver son plaisir à travers quelques exemples qui se veulent "ouverts".


Après, il existe d'autres possibilités, ouvrons donc le champs des possibles, voilà! ,-)