Ouvrir une vieille bouteille: Le bi-lames (Vidéo #1)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

Sans prendre le risque de casser le bouchon....

 

 

 
 
 
 

 

 

         Podcast réalisé avec Stéphane Riss de cuisinerenligne le 01/10/06

 

Dans la cave, se repose un très vieux flacon. Poussiéreux, vénérable, celui-ci défie le temps. Son millésime date désormais de quelques décennies, prometteur, il serait temps d'en apprécier le contenu.

 

 

 

L'étiquette laisse à peine deviner le nom du domaine, faute à une cave bien humide. Le bouchon semble avoir tenu son rôle de protection. Le niveau de la bouteille est excellent, finalement, tout est mis en oeuvre pour passer un superbe moment, de délectation gustative.

La seule difficulté, désormais est cette inconnue résultant d'un si long vieillissement, concernant l'ouverture de la dive bouteille.

 

 

 

 

Comment ouvrir sans appréhension, ce flacon, sans prendre le risque d'effriter le bouchon, fragilisé par un si long repos ?

 

 

 

 

 

Ainsi, je vous présente, le bi-lames.

 

Voici l'outil indispensable à l'ouverture de vos plus vénérables flacons. L'inconvénient du limonadier ou tire-bouchon traditionnel est sa nécessité de devoir trouer le bouchon. Ce qui a pour effet dévastateur de casser plus aisément le bouchon, ou de l'effriter.

Avec ce bi-lames, cet inconvénient est désormais effacé.

Son utilisation est des plus simples, même si j'en conviens, celle-ci peut paraitre à première vue intimidante.

 

 

 

MODE D'EMPLOI

 

 

 

Se présentant sous la forme d'un manchon prolongé de 2 lames, il suffit une fois retiré la collerette de la bouteille d'enfoncer avec attention celles-ci.

La lame de gauche est plus longue que l'autre, c'est elle que vous devrez enfoncer en 1er lieu, l'autre suivra.

Les lames se glissent entre le bouchon et le verre, sans difficulté aucune.

Cette opération faite, vous enfoncerez les lames par un mouvement  du poignet, allant de gauche à droite.

Une fois enfoncées, le manchon se trouvera en contact avec le bouchon. A ce moment la prise est sûre, et délicatement, vous n'aurez plus qu'à tournoyer le bouchon, emprisonné par les lames.
Doucement, ce dernier s'extirpera, et vous n'aurez plus qu'à le récupérer, en le délivrant de son geôlier.

 

D'apparence intimidante, cet outil est très simple d'utilisation. Le coup de main est rapide à prendre, il suffit simplement de s'y familiariser. Entrainez-vous sur des bouteilles très anodines, ce sera un excellent exercice.

Et vos vieux flacons sauront vous en remercier, sans vous parler de leurs bouchons.

 

 

 

 

 

Sujets déjà traités:

Quand carafer un vin jeune ?

 

Comment décanter le vin ?

 

Quel vin avec le foie gras ?

 

Quel vin avec le chocolat ?

 

 
 

 

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Patrick Maclart 27/06/2009 19:37

Lorsque j'ai commencé à travailler dans le vin en 1988, c'était mon premier tire-bouchon. Marque Screwpull, manche en plastique bordeaux.

Frédérique Barriol Montès-Casenove 27/06/2009 19:36

me too!

Romain Goux 27/06/2009 19:35

C'est du vieux de la vieille, ca fait au moins 10 ans que j'ai ce tire bouchon :D

Racine+Nathalie 18/05/2009 10:20

Effectivement après entraînement c'est un outil que j'aime utilisé et qui interpelle souvent... sourire sud

Emmanuel DELMAS 18/05/2009 10:22



En effet, à chaque fois, c'est l'étonnement de la part des clients.


toon 25/04/2009 09:50

Bravo emmanuel,car avec un bouchon ancien j'y arrive facilement (car souvent plus mout) mais là avec un bouchpn récent quel déstirité (car là je peine et je préfere le classique) !!antoon

Emmanuel DELMAS 25/04/2009 19:21


Merci merci Mr Toon ! ,'()


Baraou 05/05/2008 11:40

Pour les très vieux vins (ok ce n'est pas courant) le bi-lame est iédal pour expédier le bouchon dan la bouteille ! En effet, ce satané bouchon ("maudit bouchon" pour nos amis francophones d'outre-Atlantique) laisse croire qu'il est bien accroché au goulot et cède au moindre toucher, tel l'hymen d'une vierge attendant depuis trop longtemps.Pour les très vieux vins, il faut donc inspecter les bords et l'état général du bouchon (dilaté, rétracté, porreux...) avant de choisir l'outil ; et préparer une petite passoire en cas d'échec...On trouve des bi-lames pas chers dans certaines grandes surfaces (j'ai pas dit qu'il fallait y acheter les vins).Tant que je suis là, ne m'en veux pas Emmanuel, on peut faire un repas avec un seul vin (dîner au champagne, barbe-cul et salade de fruits au rosé sudiste, plateau de fruit de mer et plateau de fromage au blanc sec de Loire...), pour le service, le froid bloque et réduit l'amplitude (de ça aussi), la chaleur écrase et ramollit tout (ça encore), pour la garde, le froid (hors gel) rallentit le vieillissement, le chaud l'accélère, les vins de garde se conservent en bouteilles couchées, les vins de consommation rapide peuvent être conservés en bouteilles verticales.

Emmanuel DELMAS 06/05/2008 01:15


Bonjour Laurent,

Merci pour ce précieux commentaire et tes conseils. Les lecteurs apprécieront à coup sûr.

Emmanuel D


stephane 16/10/2006 12:44

Patrick> Je te vois venir avec tes gros sabots ! Ce n'est pas moi qui ai préparé la bouteille! ;-)En fait nous sommes a la recherche de partenaires qui seraient prets a nous faire parvenir un limonadier, 1 enleve capsule... ;-)

texmex 16/10/2006 06:05

C'est vrai qu'il est intimidant le bi-lame et on ne le trouve pas non  plus dans n'importe quel magasin.  MERCI pour la video.

Patrick 16/10/2006 01:16

Bravo pour ce beau billet !
Bravo à Stéphane qui a très bien cadré l'image de bout en bout !
Et je suis prêt à parier que ce n'est pas toi Emmanuel qui a préparé la bouteille (découpage de la capsule;-)

Emmanuel DELMAS 16/10/2006 09:49

 
Si, si Patrick !! Ce satané enlève capsule accompagnant le gros screwpull est en très mauvais état. Résultat, la capsule fut mal entailée. Mais chut, hein...;-)

Le Sommelier Fou 03/03/2006 15:51

C'est vrai qu'il est intimidant, le bi-lames... C'est difficile de se faire à l'idée qu'on n'est pas en train d'enfoncer le bouchon plutôt que de l'extirper, surtout quand on pense que le liège est là pour son hermétisme quasi-à toute épreuve.
Bon billet, merci!

cancrelune 03/03/2006 14:37

Très intéressant! Je pense que j'en offrirais un à mon grand père! J'aimerai vous posez quelques questions( en espérant qu'elles n'ont pas été traités avant). Est ce que l'on peut faire un repas entier( de l'entrée au dessert) avec le même vin? Quel est l'impact de la température sur l'arome du vin? Faut-il mieux conditionner son vin à la verticale ou àl'horizontale? Merci de répondre à mes questions d'inculte...