Interactions du lecteur

Commentaires

  1. Pierre Desmarais

    Article intéressant .. mais, vous devriez inclure deux mises en garde pour les morilles.
    1- Elles doivent être cuites à au moins 165 degrés pour détruire les toxines qu’elle contient
    2- Certaines personnes sont hypersensibles aux toxines résiduelles lorsque mélangées avec de l’alcool qui décuple l’effet de ces toxines.
    Mais ce sont des champignons merveilleux.

    Bonne et belle journée

    Pierre

  2. Frederic

    Bonjour,

    est-ce qu’un cahors ou Madiran ou autre (?) irait bien sur un rôti de magret de canard aux cèpes (sauce thym/orange) ?

    Si, par la suite, il y a du fromage, peut-on repasser sur un blanc ou vaut-il mieux continuer sur une rouge ?

    En vous remerciant.
    Frédéric

  3. Franck Pascal

    Sur les truffes, Champagne Cuvée Prestige 2002 dégorgé en 2009 de chez moi :-)) C’est la première idée qui me vient, mais il y en a plein d’autres !!

  4. Arnaud Pelegry

    Fines tranches de truffes (tuber melanosporum bien sûr) sur pain grillé, qq gouttes d’huile d’olive truffée et fleur de sel. Avec un Savigny-lès-Beaune Tri d’octobre 2006 de JL Maldant, un
    chardonnay ramassé très mûr. Température de service 12°.

  5. Patrick Maclart

    Sans hésiter, un pinot noir évolué, surtout s’ils sont accompagnés de viande rouge. Pour la viande sanguine, je préfère les vins de type aquitain, sauf quand il y a pléthore de champignons…
    Miam !!

  6. phil

    C’est amusant mais à la lecture de l’intro de l’article, j’ai cru qu’il avait été écrit en octobre. Cela mis à part, c’est intéressant.

    • Emmanuel DELMAS

      Oui, il fut écrit en Octobre 2007, et remis à jour. Je crois qu’il est nécessaire de le faire régulièrement. Peut-être devrai-je rectifier l’intro, tu as raison. 

      Au fur et à mesure les articles mis à jour gagnent je pense en précision, d’après des expériences notamment. En cette période, la demande est très forte car manifestement sur internet, on ne voit
      pas d’articles traitant intelligemment ou précisément ces thèmes. Or, quand on veut se renseigner, voilà le choix ! Platnetsvins, une véritable catastrophe ! Ou tant d’autres…ne nous laissons
      pas envahir, Philippe! 😉

  7. ioanna ypo

    bonjour je vis en Grèce Ioanna ÉTUDIANT agronomie, et j’aurai mon diplôme dans les champignons … Mon rêve est d’être capable de combiner avec le vin. Vous avez un blog
    très agréable et parce que le chroniqueur de vin pour le site
    aussi que je vous ai écrit, je voudrais un jour vous entrevues et de rédiger un article séparé pour votre blog. voulez-vous? chose … vous pouvez être utilisées

  8. Yannick

    Cher Monsieur,

    Je viens de découvrir votre blog et celui-ci m’a beaucoup intéressé.
    Concernant plus particulièrement cet article, je vous suggère de déguster un vin que je trouve excellent : c’est le Château Cassagne Haut-Canon « La Truffière » 2001.

    Yannick

  9. armel

    Si je puis ajouter un conseil, je me permettrai d’essayer les vins toscans avec les cèpes. J’arrive tout juste d’un déplacement en Toscane, et un jeune Chianti des collines siennoises (colli senesi) est tout-à-fait adapté avec des funghi porcini (cèpes). Parfait par exemple avec des crostini (purée de cèpes aux tomates sur pain grillé). Se dégage alors un assemblage de saveur assez fantastique.

  10. nogue

    bonsoir,juste pour un renseignement a combien estimeriez vous la valeur d’une bouteille chateau martinet st emilion de 1953 avec une etiquette en bonne état ?cordialement

  11. Stéphane VILLETTE

    Bonjour Emmanuel,Très bel article sue un thème qui me tient énormément à coeur, puisque je réside à Périgueux en Dordogne, où prolifèrent la plûpart des champignons que vous avez sité. Je suis passionné de vin, mais j’adore aussi, passé de longues heures de détente dans les bois. Un champignon des plus rare a ma préférence. Il s’agit de l’oronge, autrement appelée l’Amanite des Césars, dont le parfum vous envoûte avis lorsque vous avez eu la chance d’y goutter. Avis aux amateurs.@micalementStéphane

  12. toon

    bjr, ma préference va être des plus classique, de plus je suis né le jour de la pércée du vin jaune (ce qui est sans doute une vocation) donc :la poularde de bresse en vessie aux légumes, crémé aux morilles avec un château chalon (F. Mossu, Geneletti, …), demandez à Olif !

  13. Philippe Margot

    Excellente initiative, l’accord mets – vins en détail avec les champignons n’est presque jamais traité, la saison s’y prête et l’humidité aussi ! Nous allons nous régaler…

  14. Baraou

    Attention, tu fais dans la poésie un brin Estèbienne (comprenne qui pourra). Moi je suis fou des champignons (plus que du chocolat Lanvin) et la saison est là. Merci pour cet éclairage complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
>