JC BACHELET, ST AUBIN

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

IMG01903-20110303-1807.jpg 

Le domaine Jean Claude Bachelet & Fils situé dans le village de Gamay, à St Aubin, est une institution tant ses vins sont simplement sublimissimes. Et on atteint même "l' immense" sur les grands terroirs. Vins dégustés en compagnie de Benoit en début d'année sur Paris, puis une visite sur place s'imposait au printemps. Une autre visite, plus complète suivra dès que l'occasion se représentera.

 

 

Domaine Jean-Claude BACHELET & Fils

1  rue Fontaine

F-21190  GAMAY SAINT-AUBIN

tél. 00 33 (0)3 80 21 31 01

site internet : www.jcbachelet.com
mail : info@domainebachelet.fr

 

 

 

Benoit a 30 ans, son frère Jean Baptiste 27. Pour Benoit, cela fait 10 ans qu'il travaille au domaine, au côté de leur papa, Jean Claude, qui petit à petit laisse sa place.

 

IMG01904-20110303-1819.jpg

      Les deux frères, Jean-Baptiste et Benoit Bachelet, la relève est assurée!

 

Benoit a passé son BTSA Viti à Beaune puis poursuiva par des stages chez Bernard Morey, au domaine Leflaive puis chez Drouhin.

La passation se fait toute en douceur, et nos 2 frères ne vont pas pour autant tout changer. Bien au contraire! Les élevages resteront identiques, à la rigueur, peut-être que les labours se feront un peu plus réguliers afin d'ouvrir le sol. Nos 2 fères ont bien ramené les labours au domaine.Eventuellement, au niveau des élevages, alors qu'ils étaient de 20 mois en fûts pour papa, ils pourraient passer de 16 à 18 mois en fûts, et suivis de 2 à 4 mois en cuve. Préserver toute la fraicheur en en rognant pas sur la complexité.

Le travail à la vigne est pointilleux là encore. Les 10 hectares de vignes, dont 60% en vins blancs (chardonnay et un peu d'aligoté) sont propulsés en lutte raisonnée, aux doses qui se veulent très limitées. La propriété offre entre 50 000 et 60 000 cols annuels selon les millésimes.

      Depuis 1994, le domaine profite d'un pressoir pneumatique. L'adaptation des élevages dépend du millésime, en sachant que les vins sont vinifiés en grappes entières.

  • Les Chassagne profitent d'un passage en fûts allant de 10 à 15% de fûts neufs.
  • Les Puligny d'environ 20%
  • Les 1ers crus de 40%
  • Le Bienvenue Bâtard Montrachet, de 100%

 

DEGUSTATION

In situ avec un client belge, Patrick Maclart, dégustation dirigée par Benoit Bachelet en fin de journée.

IMG01906-20110303-1952.jpg

 

Bourgogne Aligoté 2008

Nez rafffiné, sur le fruit blanc, les agrumes, et une touche florale.La bouche, bien droite, et de belle constitution, allie fraicheur et joli fruit mûr. Belle trame acide pour une jolie persistance.

****(*)

 

St Aubin 1er cru "Meurgers dents de chiens" 2009 (brut de fûts)

Sol plus riche, caillouteux, plus haut. Vignes de 40/45 ans. 25% de fûts neufs.

Nez sur l'aubépine, amande, pâte à gâteau, puis anisé à l'aération. Grande finesse.Bouche généreuse, ample oscillant entre fruits frais et fleurs révèle une trame acide épatante. La persistance met en exergue un ensemble de grande précision et de pureté pour ce vin énergique.

*****

 

St Aubin 1er cru "En Remilly" 2009 (brut de fûts)

Nez floral, fleurs (aubépine), fruits frais et agrumes. Fond de nez minéral.Bouche droite, de grande pureté, fruits acidulés en son centre, finale tranchante, vibrante offrant une superbe persistance.

*****    

 

Chassagne Montrachet 1er cru "les Macherelles" 2009 (brut de fûts)

30% futs neufs

 Nez retenu laissant apparaitre une touche de fruits frais, d'agrumes, fleur d'oranger et de fumé à l'aération.La bouche suave, laisse une sensation de grande pureté, pour une matière longiligne révélant une finale certes ferme, retenue mais pleine de promesse. Fumé en persistance.

*****

 

Chassagne-Montrachet 1er cru "Blanchots Dessus" 2009 (brut de fûts)

Nez remarquable, racé, d'une grande élégance. Minéral, terreux, profond, crayeux. Superbe fruit blanc acidulé, touche fine de bois.

La bouche s'offre généreuse, ample, rehaussée en milieu de bouche par un fruit acidulé et la craie (fumé). La finale puissante et très tonique souligne une minéralité marquée pour une persistance d'une longueur épatante. Profond, de très haut vol pour ce millésime.

*****(*)

 

 

Bienvenue Bâtard Montrachet 2009 (brut de fûts)

Nez très classieux, chic, tout en distinction. Minéralité et finesse du fruit convolent. Sensation aérienne, de fleurs blanches et tonalités terreuses. Empreinte de bois, bien que marquée, elle se veut raffinée.

La bouche se révèle plus compacte, ample, dépliée. Hésitant entre le fruit, le minéral et l'élevage. La finale semble se chercher un peu, pourtant la trame acide se révèle tonique. 

Bien juvénile ce vin s'offre plus strict, mais remarquablement prometteur, tant il semble complet. Tout y est, minéral (profondeur), fruit, et fin élevage. En l'état il n'offre pas tout son gros potentiel...mais une fois le vin en place, alors là...!

 

******

 

 

St Aubin 1er cru "Les Frionnes" 2008

Nez discret sur les fleurs blanches, les fruits frais puis les agrumes. Léger minéral en fond de nez. La bouche, droite et de grande pureté au milieu de fruits généreux offre une finale tranchante pour une persistance de grande fraicheur.

****

 

 

Puligny Montrachet 1er cru "Sous le puits" 2008

Vignes de 60 ans, 30% fûts.

Nez d'une grande finesse, axée sur le citron, les agrumes. A l'aération touche de noisette. Tout en discrétion.

Bouche suivant la même trajectoire, reposant sur un fruit blanc acidulé et la poire croquante. La finale, fine donne une sensation de retenue. Le vin semble intimidé mais empli de promesses.

****(*)

 

Bienvenue Bâtard Montrachet 1999

Nez déroutant entre bergamote, épices douces et fruits cuits, noisette en fond de nez. La bouche opulente révèle la bergamote, le beurre en son milieu. La finale étonne par sa fraîcheur et offre une jolie sensation de complexité, vin profond.

*****(*)

 

Saint Aubin 1er cru 1993

Nez patiné de prunes, puis secs à l'aération, épices douces, fumé. Evolution après aération.La bouche épate par sa chair préservée, son milieu complexe souligné par une finale fraîche, dépliée qui profite d'une persistance tout aussi complexe amenée par une sensation acidulée remarquable.

L'ensemble est remarquablement maîtrisé, précis, le vin se tient droit comme un I, sans pour autant rogner sur sa matière. A ce stade d'évolution cela est simplement une marque d'excellence. Fringant, entier...épatant!

*****

 

 

CONCLUSION

n1066050560_217728_8277.jpg

 

Incontestablement, le domaine Jean-Claude Bachelet fait partie des grands voire des immenses faiseurs de vins blancs de Bourgogne. Je ne mâche pas mes mots, à l'inverse du vin. Et si il y a pléthore de Bachelet dans les environs, soyez très attentifs et privilégiez ceux de Jean Claude et de ses fils Benoit et Jean-Baptiste. Les vins offrent des expressions complètes, de minéralité, ET de profondeur. Derrière des profils suaves, généreux, pleins s'expriment des fraîcheurs ciselées par l'énergie et la finesse. Des vins transpirant à merveille le caractère propre de leurs sols. Profondeur, générosité, énergie, persistances éclatantes, voilà des vins vibrants, pour un domaine si discret qu'il est impossible de passer à côté si l'occasion se présente un jour à vous, de déguster leurs vins.

Je souligne également l'excellente tenue de leurs vins rouges, aussi précis que les blancs, enjoués, et complets. De la belle ouvrage. Domaine de très très haut niveau en somme! 

 

NB: Etant donné le nombre élevé de vignerons portant le nom de Bachelet dans le coin, renseignez-vous bien avant d'acheter vos bouteilles. Il n'y a qu'un seul Jean Claude Bachelet & fils...

 

 

 

 

Emmanuel Delmas

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

cyrille marty 26/10/2012 21:43


Bonsoir


saint aubin les champlots 1er cru 2007 dégusté ce soir et en effet ce vin est magnifique, tendu, ciselé et construit sur la longueur. Ne me reste plus qu'à me procurer du 2010. En tout cas j'ai
adoré....


Encore merci pour la découverte.

Emmanuel DELMAS 29/10/2012 11:21



Merci pour ton retour ! Mais aucune surprise, nous avons affaire ici à un immense faiseur. ;-)



marty cyrille 22/10/2012 21:51


Bonsoir Emmanuel,


Comme suite à ton conseil, j'ai pu obtenir deux bouteilles de chez Bachelet chez un caviste breton (saint aubin et puligny 2007) En effet, chez erwan, il y avait rupture de stock mais il doit se
réapprovisionner prochainement. Je te tiens au courant lorsque je les aurais dégustés.


cyrille.

Emmanuel DELMAS 22/10/2012 22:20



Ah génial pour ton retour ! Tiens moi au courant après dégustation. ,-) 



jean-pierre et danielle 26/11/2011 14:10


Merci Emmanuel !! il doit  manquer quelques pages à notre dictionnaire... je ne trouve pas le mot " vite" !

jean-pierre et danielle 26/11/2011 12:18


A la lecture de ces quelques mots, les neurones actifs qui me restent se sont mis à fouiller. D'abord dans ma mémoire puis ensuite dans la cave !! z'ont eu raison , les neurones ! j'ai retrouvé
de merveilleux souvenirs d'un Puligny dans ma mémoire et ensuite quelques bouteilles oubliées de St Aubin " Les Champlots" 1986. Monsieur Proust s'est contenté de madeleines ! Merci Emmanuel pour
ce délicieux réveil !

Emmanuel DELMAS 26/11/2011 13:39



Voilà une belle surprise ! Bonne dégustation à prévoir très vite alors!



Benoit 24/11/2011 14:24


Un domaine si discret...rare de le voir mis en avant, malgré leur excellence.