VINS RECEMMENT BUS # 24

Publié le par Emmanuel Delmas

Un fort joli riesling de Mosel Saar Ruwer, en Allemagne

Un fort joli riesling de Mosel Saar Ruwer, en Allemagne

 

Je vous propose cette semaine de partir en deux endroits à l'extrémité l'un de l'autre. L'Allemagne pour le riesling tout en vibrations, et le Béarn au sud pour le Madiran tout en fruit. Levons le voile sur ces deux vins qui m'ont vraiment bien plu. 

 

Riesling "Générations" 2016, Mosel Saar Ruwer, Axel Pauly

Sols schisteux, cépage riesling. 17 gr de sucre résiduel.

 

Nez très fin aux nuances florales, d'infusion, puis de fruits frais, acidulés, agrumes en fond de nez. Bouche à l'attaque tonique, presque perlante une fois servie à température fraiche à l'ouverture. Le milieu révèle une texture fine oscillant entre les agrumes et les pointes minérales (schistes). La finale profite d'une acidité saillante qui laisse cependant exprimer une fine touche de sucre résiduel. (17gr) L'ensemble reste rafraichissant et remarquablement harmonieux, tout en fraicheur et en élégance. 

 

*****

 

 

J'ai dégusté ce vin dans le cadre d'une d'une dégustation professionnelle avec son importateur, et j'avais été déjà séduit par son éclat et sa pureté. J'ai confronté ce vin avec des clients lors d'une dégustation privée, et il a été accueilli avec un immense enthousiasme. Sa finesse, son élégance ont résonné à tous. L'équilibre qui émane de ce vin ainsi que sa vitalité en font un allié formidable pour les repas mais aussi pour juste un moment de plaisir à partager. Passé après 5 vins rouges riches et expressifs, il a su rétablir l'ordre et relancer les papilles. Un vin assez étonnant quand on a pas l'habitude d'appréhender ce genre de vin. 

 

 

 

Un Madiran tout en fruit

Un Madiran tout en fruit

Chacun de ces deux vins révèlent une certaine élégance, de l'éclat et ravivent avec bonheur les papilles. Cependant n'allez pas croire que leur caractère soit évanoui, bien au contraire.

Madiran "Clos Fardet" 2015

Pascal Savoret, Cépage Tannat planté en 1961, cuvon, pigeage manuel, élevé sur lies, puis élevage de 12 mois minimum en fûts de chêne français. Coteau plein sur sur sol de gravettes limono argileuses, riches en manganèse. 

 

Nez porté sur le fruit noir, plus juteux à l'aération, de fines épices, et peau de raisin en fond de nez. Bouche charnue, pleine, pourtant le fruit explose en son centre, permettant à la finale de jongler entre de très fins tanins et la pureté du fruit.Fins amers s'associent à une belle fraîcheur, pour un ensemble déjà harmonieux et étonnamment fruité. 

 

*****

 

Si il y a deux types de vins, entre ceux que j'estime 'justes', c'est à dire respectant la gueule du lieu où ils se trouvent et révélant les tripes du vigneron, ainsi que les vins 'aménagés', élaborés pour séduire le tout venant au risque très grand de perdre toute forme de personnalité, il se trouve des vins à la fois justes et approchables même dans leur prime jeunesse. Cet tannat révèle une belle matière et surtout un fruit juteux qui rend l'ensemble à la fois confortable mais aussi présentant une certaine poigne. A la fois gourmand et caractériel, pas si consensuel qu'il pourrait en avoir l'air. 

 

Emmanuel Delmas

Emmanuel Delmas

 

Magazine le vin rouge et ses tanins

 

Pour tout connaitre sur le vin rouge et ses tanins, offrez-vous mon tout nouveau magazine pédagogique sur ce sujet passionnant. 

 

28 pages, 4,90€

 

D'autres magazines sont également à disposition sur les accords mets & vins notamment de 20 pages à 34 pages. Cliquez sur chaque photo pour en savoir plus.

 

Magazine les accords mets & vins, les règles essentielles
Magazine les mets & vins de fête

 

Les règles des accords mets & vins (20 pages)

Les mets & les vins de fête (34 pages) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude 17/05/2018 17:31

Articles intéressants et bonnes recommandations, comme ma caviste Bordeaux qui sait aussi me recommander ses coups de coeur sans me décevoir.