DOMAINE CHRISTOPHE, CHABLIS

Publié le par Emmanuel Delmas

 

IMG01558-20101123-1541.jpg

 

Si Chablis reste l' appellation la plus connue au monde, il faut avouer que peu d' amateurs sont capables de citer plus de 5 vignerons de très bon niveau. Et pourtant, Chablis a ses dernières années diablement évolué grâce à un travail acharné de vignerons soucieux de qualité, passionnés et respectueux de leurs terres. Aux côtés des Raveneau, Dauvissat et autres  Grossot ou Defaix, ils poussent derrière. Dont Sébastien Christophe. Eclairage !

 

 

Ferme des carrières Fyé
Chablis 89800
tel: 03 86 55 23 10

 

 

Tout a démarré voici une dizaine d'années lorsque Sébastien reprenait la minuscule entité viticole de ses parents. A cette époque là, son papa gérait une propriété de polyculture. Céréales, blé notamment. Néanmoins, la famille Christophe avait quelques pieds de vignes, et Sébastien démarre avec une petite aire de vignes sur son 1er millésime en 1999, exactement 60 ares. Chablis et Chablis Vieilles Vignes, alors agées de 40 ans environ.

Petit à petit, le domaine évolue, et ce sont aujourd'hui près de 10 hectares en production et 2 autres hectares en attente de production, (les vignes sont encore toutees juvéniles) que gèrent le Domaine Christophe & Fils.30 ares sur le 1er cru "Montée de Tonnerre", 42 ares sur le "Fourchaumes", puis en Chablis, Chablis Vieilles Vignes et un Petit Chablis.

 

A LA VIGNE

 

IMG01807-20110210-0937.jpg

Sébastien Christophe, taille une très jeune vigne face à son fourneau.

 

L'avantage, et il n'est pas anodin lorsque vous bénéficiez du soutien d'un papa agriculteur, est la possibilité de profiter d'un matériel idéal.L'investissement certes reste le même mais l'amortissement n'en demeure que plus rapide.

Ne vous y trompez pas, Sébastien est un bosseur ! Pour lui sa vigne, il faut en prendre soin, l'écouter et se plier à ses exigences. Sébastien tente avant toute chose de comprendre la nature des sols, et ne laisse rien au hasard.

Je peux d'autant mieux vous en parler étant donné que j'ai pu le constater lors de ces 3 jours passés au domaine, afin d' apprendre les rudiments de la taille.Il est vrai sur ses toutes jeunes vignes. Mais à travers cette courte expérience, je peux vous certifier du très sérieux de la démarche de notre jeune vigneron de 35 ans.

Les soins apportés collent au mieux avec les besoins des vignes. Sébastien n'est pas en culture biologique, mais en lutte raisonnée. Si il se permet éventuellement un léger traitement au printemps, selon le millésime, c'est pour s'assurer une certaine sécurité. Les produits alors utilisés sont tous organiques et certifiés biologiques. Le travail de fond est véritable, et dépend bien entendu des aléas du millésime.

 

 

SEBASTIEN CHRISTOPHE

 

Petite vidéo de présentation de Sébastien Christophe et de ses vins.

 

Pour avoir un peu côtoyé Sébastien, je peux juste vous dire qu'il est entier et ouvert aux autres. Il est ainsi. Entier. Comprenez sans calcul. Spontané, et pourtant réfléchi. Avec Sébastien, il n'y a pas de faux semblant, il sait où il va, et avec lui, on sait où il veut aller.

Tout cela se traduit toujours sur le terrain. Dans ses vignes d'abord, où il n'a qu'un objectif, se plier en quatre pour elles. Etre attentif à elles comme il l' est vis à vis des gens. Tenter de comprendre, en observant, et en étant à l'écoute de ses sols.Mais il l' est aussi ainsi dans la vie je crois. Et aussi sur un terrain de Futsal. Car je l'ai vu à l'oeuvre pour avoir joué à ses côtés. Si il n'est pas le plus grand technicien, il a su en se donnant à fond, et en observant les autres  apprendre très vite. Du coup, il se défonce sans compter, et il marque ! Il est ainsi, généreux dans l'effort, et avant tout vis à vis des autres. Et cela n'a pas de prix, que ce soit dans la vie vraie ou sur ses terres.

 

LA NATURE DES SOLS

 

 

 

PETIT CHABLIS = SOL PORTLANDIEN

 

Les vignes de Petit Chablis se trouvent sur les plateaux. Celles de Sébastien se nourrissent d'un sol Portlandien et bénéficient d'une jolie luminosité. La  couche supérieure du Kimmeridgien,  où le sol se veut plus calcaire, sans fossiles et moins argileux offre donc des vins plus tranchants en acidité, et relativement souples, sur le fruit.

 

CHABLIS= SOL KIMMERIDGIEN

 

Les vignes de Sébastien sur ses Chablis, agées entre 20 et 55 ans , se nourissent de ce sol particulier et propre au chablisien et à la baie de Kimmeridge au sud de l'Angleterre. Etages calcaires compacts, et marnes argileuses se succèdent, avec des traces d'huitres fossilisées.Les vins gagnent donc en densité, et surtout en minéralité.

 

 

LES ELEVAGES

 

Sébastien Christophe fait en sorte de coller aux minéralités. Laisser le terroir parler selon sa nature. Les vins sont vinifiés en cuve inox thermo régulées désormais. Les 1ers crus bénéficient d'un élevage en fûts, pour 20 % neufs, durant environ 12 mois. Elevage bien cadré et soigné afin de ne pas écraser les caractéristiques du socle minéral. Précis et accompagnant à merveille l'identité des vins et épousant les caractéristiques de chaque millésime.

 

 

LA DEGUSTATION

 

IMG01559-20101123-1634.jpgS'est déroulée in situ en Octobre/Novembre 2010, avec Patrick Maclart et Sébastien, puis sur site encore en Janvier dernier. Les 2010 furent dégustés également mais en cours d' élevage, il va falloir leur laisser le temps de se mettre en place.

 

 


Petit Chablis 09

Nez fougueux sur le fruit et le raisin, les agrumes. A l'aération, le minéral calcaire explose accompagné d'une touche légèrement fumée.
Bouche vive profitant d'un milieu sur le fruit croquant. La finale tranchante offre une belle sensation de salivation. Vin long, et savoureux.

****

 

Un Petit Chablis de haut vol à prix tout doux, relatant à merveille els spécificités du sol Portlandien.Plus tranchant que salin. Très beau !


Chablis 09

Nez fin de fruit croquant, poire puis pomme verte. Touche légèrement saline à l'aération puis porté sur les agrumes.
Bouche croquantee de fruit soutenant le minéral, (fumé). Beau volume de bouche, léger végétal, finale semblant moins vive que le Petit Chablis, tant le minéral retient un peu la fraîcheur.

****(*)

 

Vin plus retenu, où l'on devine une certaine pression minérale vis à vis du fruit et de l'acidité. J'apprécie cette forme d'autorité, qui semble promettre un bel avenir à ce vin, même si il semble un poil dur actuellement.


Chablis Vieilles Vignes 08

Nez raffiné sur le fruit gourmand et juteux.
La bouche pulpeuse, offre un fruit vif et un milieu généreux. La finale acidulée révèle un superbe fruit soutenu par une mineralité contenue révélant néanmoins une certaine présence.

****(*)


Chablis 1er cru "Fourchaume" 08
20 futs neufs, 12 mois.
Sol humide, terre grasse.

Nez pulpeux de fruits blancs, gourmandise et touche anisée, puis caillouteuse et coquillages après aération.
Attaque dense sur le croquant du fruit. La finale zestée, malgré un milieu plus discret. La finale caillouteuse et finement anisée soutient le vin dans son assurance. Touche de noisette fraiche offrant une jolie persistance.

****(*)



Chablis 1er cru "Montée de Tonnerre" 08
20 % neufs, 12 mois.
Sol flanc de coteaux, milieu de coteau, caillou calcaire.

Nez de fruits croquants, pomme et poire, floral et caillou.
Attaque vive et tranchante sur la fraicheur, le milieu offre l' élégance de laisser une finale aussi fraiche qu' à l' ouverture. Finale tendue et salivante, offrant une touche de noisette fraiche sublime pour une persistance longue, longue... !

*****(*)

 

Vin complet, plein et d'une grande finesse tant sa fin de bouche est intense et persistante.  

 

 

 

CONCLUSION

 

conclusion

 

 

Avec Sébastien Christophe vous tenez là un jeune vigneron empli de talent et qui devrait en continuant sur cette lancée à faire sérieusement parler de lui. Et au vu de cette dégustation et du temps passé avec lui, Sébastien a cette fougue, cette passion et l'application à tous les niveaux pour y parvenir.

Ses vins signent à merveille l'identité des terroirs, mais aussi la spécificité de chaque millésime. Ses élevages, précis offrent une jolie rampe de lancement à de belles persistances, épousant à merveille les minéralités. Les Petits Chablis offent déjà un niveau de qualité épatants à ce niveau de prix, affûtés et gourmands, sans manquer de vinosité. Les Chablis et 1ers crus, eux aussi bien affûtés réclameront plus de temps malgré leur gourmandise, légèrement retenue par des minéralités plus anguleuses. Avec ce domaine vous tenez là un futur grand ! Et vu son implication et son caractère, Sébastien Christophe n'est pas prêt de relâcher la pression.

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

 


 

MISE A JOURRelated Posts Plugin for WordPress, Blogger... du 18 Février 2013

 

 

 

DOMAINE CHRISTOPHE & FILS (Dégustation du 6 Février 2013 in situ)

 

798393_483851054984980_2126633902_o.jpg

 

Petit Chablis 2011

Nez imprégné de caillou, puis agrumes et poire croquante, fumé en fond de nez.Bouche droite, de belle ossature. Précise en son milieu, entre le fruité strict et la finale fraîche, à peine herbacée, la persistance s'offre stricte et de belle salivation, sur fond de minéralité.

****

 

Chablis 2011

Nez davantage retenu, sur la réserve, il laisse poindre quelques tonalités crayeuse, puis coquilles, sur un fond de nez de poire. La bouche longiligne hésite entre le fruité frais, la mirabelle et la rhubarbe. La finale, affûtée, presque tellurique, révèle là encore une jolie minéralité teintée du fruit net.

****(*)

 

Chablis Vieilles Vignes 2011

Vignes de 52 ans

Nez fumé, coquillages, poire blanche et légère floralité.La bouche, droite signe encore une touche minérale, aérienne. L'ensemble linéaire, laisse exprimer une finale saillante, de belle salivation, toute en harmonie. 

Plus classieux, aérien et davantage porté sur la finesse.

*****

 

Chablis 1er cru "Fourchaumes" 2011

Vigne de 32 ans

 

Nez explosif de fruits, puis d'agrumes, silex, aérien en fond de nez.La bouche, plus ample s'anoblit d'une sensation fraîchement fumée en son centre, puis grillée. La gourmandise de son fruit n'a aucun mal à laisser exprimer une finale tranchante, permettant de révéler une étonnante persistance. 

Bel éclat d'ensemble pour ce vin, nullement touché par son élevage.

*****(*)

 

Chablis 1er cru "Montée de Tonnerre" 2011

Nez riz au lait, puis floral (lys), minéralité prégnante, coquilles d'huîtres puis pamplemousse rose en fond de nez.Bouche de belle constitution, droite et minérale à la finale suivant le sillage, portée par une belle énergie. La persistance s'offre certes stricte et salivante laissant à peine exprimer une sensation fine d'élevage. Beaux amers.

*****

Un vin qui mériterait d'attendre encore un peu, quelques tonalités d'élevage pour le moment semble titiller la fin de bouche. Juste un peu de patience...

 

 

Mise à jour complète ici. 

 

 

 

 

 

Domaine Christophe & fils, Fyé

Commenter cet article

Alain Rodicq 02/03/2011 00:44



Merci messieurs les amateurs avertis chablisiens pour ces adresses que je ne connais pas toutes et que je vais m'empresser de déguster.



Emmanuel DELMAS 02/03/2011 00:45



A votre service, chez Alain ;-)



Patrick Maclart 02/03/2011 00:43



Nenni Franck, il va falloir abreuver mon ignorance... ;-)



Franck Merloz 02/03/2011 00:39



Est-ce que vous connaissez Florent Lesprit à Chablis... découvert lors d'un salon en Savoie, bien apprécié également



Emmanuel DELMAS 02/03/2011 00:40



Il me semble avoir entendu parlé de lui, par le passé. Mais n'est ce pas toi qui m'en avait parlé lors de mon passage en Savoie ?



Pierrick Bouquet 28/02/2011 18:38



Great winemaker and great wines! his wines will be available in New York very soon.



Patrick Maclart 28/02/2011 18:38



yes sir ! Tu m'étonnes, tu as goûté les bons. Pommier, excellent, en plus c'est l'un des couples les plus sympas de Bourgogne. Droin, généreux, riche... Vrignaud, fin et élégant, Pico tendu
et minéral, et tu oublies Denis Race, il porte bien son nom. Ils peuvent encore aller plus loin, mais là c'est une autre phase. Alléluia l'ami, vive la Bourgogne !



Patrick Maclart 28/02/2011 16:00



Sébastien Christophe est un poulain que je suis déjà depuis pas mal de temps. Il fait partie de ces vignerons de Chablis bosseurs et réalisant des vins de haute qualité, comme Lavantureux
ou Courtault par exemple. J'en ai marre de ces dégustateurs mondains qui n'ont que Dauvissat ou Raveneau en bouche lorsqu'on parle Chablis. C'est une aoc qui bouge fort, grâce à une génération de
jeunes loups qui a faim. Alléluia, vive Chablis !



Emmanuel DELMAS 28/02/2011 16:01



Tu m'étonnes Patrick, tu as totalement raison !
Le prochain article sera JP Grossot, dont j'aime aussi bcp les vins. Mais avec Séb on a aussi dégusté les vins de Denis Pommier qui pratique des élevages plus longs que la moyenne, pour des vins
étonnants là aussi, denses et tendus à souhait. Tout comme Garnier, et Vrignaud dans un registre plus aérien. Et que dire de Benoit Droin avec des vins séveux, généreux et dépliés ? La Meulière
également n'est pas à oublier...et dans un registre bien à part, les vins de DAD ! ;-)
Je reviendrai plus en détail sur cette délicieuse dégustation en compagnie de ces quelques jeunes loups qui se bougent !
Ah, un dans un tout autre registre aussi, Thomas Pico au domaine Patte Loup, qu'il va falloir que je regoûte à tête reposée.
Yazou Patrick, on se voit Jeudi ! ;-)



Jean Philippe Isemann 28/02/2011 15:26



Ils sont vraiment tous au top et je suis d'accord avec toi Franck, le petit chablis est vraiment hallucinant. Quant au Montée de Tonnerre, il est tout simplement impressionnant!



Emmanuel DELMAS 28/02/2011 15:26



Je ne peux qu'acquiescer, hein ! ;-)



Franck Merloz 28/02/2011 12:26



Le "petit chablis" est une vrai ptite tuerie!



Philippe MARGOT 28/02/2011 10:34



Bonjour Emmanuel,


J'ai cru comprendre qu'en France désormais, à l'instar de la Suisse, les feux de matières végétales (en particulier les sarments) n'étaient plus autorisés en plei air ?


Magnifique résultats de dégustation d'un domaine que je ne connaissais pas !


Meilleurs messages - Philippe



Emmanuel DELMAS 28/02/2011 11:46



Sur cette question Philippe, je ne saurai te répondre. Nous avions notre fourneau tout comme les tailleurs qui oeuvraient sur la parcelle face à la notre...merci
Philippe.