La Grèce: Vins surprenants

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

            

 

 

 

 

Les vins grecs depuis quelques années déjà ont entrepris un réel travail qualitatif.

Bien sur, les muscats de Samos, ou encore la Retsina font partie des vins les plus réputés. Parfois à contresens.

Ce qui aujourd hui est remarquable, est cette facon de combiner, technique et typicites propres.



 

 

LE TERROIR GREC


Le sol du vignoble grec est souvent rocheux et calcaire, sur un sous sol marneux calcaire. Le relief est très valloné. La vigne, d'origine côtière, a gagné l'intérieur du pays pour s'installer sur les coteaux et les pentes des chaînes montagneuses, atteignant par endroits une altitude de 800 mètres.

 

Ainsi, le pourtour méditerannéen offre un climat chaleureux balayé parfois par de vents frais, eux-mêmes provenant de la mer jouxtant les vignobles.

Exposition solaire, terrasses, mer, vents frais, tant de paramètres.

Il est à noter la richesse en cépages indigènes de qualité, cités dans  des textes antiques et dont certains sont parvenus jusqu'à nos jours sous des dénominations à peine modifiées.

 

 

 

 

MAVROMMATIS ET LES VINS GRECS

 

 

La société Mavrommatis, réputée, depuis 25 ans, dans la restauration grecque et méditerranéenne de haute gamme, présente des vins grecs issus de cépages autochtones.
La Grèce vitivinicole fait renaître son prestigieux vignoble en s’appuyant sur la culture de cépages nobles d’un terroir varié.


A l’honneur, le vignoble de Santorini, entièrement en franc de pied, avec l’Assyrtiko, ce grand cépage blanc redécouvert, et celui de Péloponnèse avec son rouge Agiorgitiko de Néméa et ses grands vins liquoreux , la Malvoisie du Péloponnèse et le Vinsanto de Santorin (vin de paille).

Dans un monde, où les vins de marque et de technologie tendent à dominer la culture du vin, le vignoble grec, traditionnel en ses inspirations et moderne en son savoir-faire, propose avec ses vins de caractère une défense qualitative.

Alors, je fus prit en main par Kostas qui me fit decouvrir quelques merveilles.

 

 

LA DEGUSTATION

 

 

Aidani, blanc de la mer Egée, Domaine Argyros 2005

Voici un vin blanc qui se distingue par ses notes de fruits blancs, végétales et iodées. La proximité de la mer se fait ressentir. La bouche est d'une belle rondeur, linéaire, elle offre un bel équilibre à l'ensemble, finale fraiche, légérement marquée parl'amertume.

Un vin de personnalité, jolie entrée en la matière.

**(*)

Les Larmes du Pin, Résiné blanc, Domaine Kechris 2005

 

Cépages roditis et assyrtiko.

Pour les amateurs de Retsina, s'avance un vin en tous points spectaculaire. Plein de sève et de caractère, ce vin civilise la Retsina. Ce résiné propose un vin aérien, orienté sur des arômes résineux, de pin, et de cèdre, de thym et de fruits blancs. J'insiste sur le fait que ce nez est très fin.

La Bouche est grasse, de belle envergure, le milieu de bouche révèle sa gourmandise, sur des fruits blancs et les pointes résineuses et anisées. La finale est longue, apportée par une franche acidité. Linéaire et très tendue, celle-ci est remarquable.

Vin surprenant qui a su civiliser un vin, pas toujours facile. Tendu, et plein de personnalité, je vous invite à le découvrir, tant il est remarquable de fraicheur et aérien.

****

LES VINS MOELLEUX

 

Belvédère, Malvoisie de Péloponnèse, Domaine Mercouri 2004

Le vin offre un nez intense, orienté sur les fruits blancs, mûrs, aux notes muscatées, d'abricots confits, le fruit s'offre confit puis sec, à force d'aération. Complexe, et élégant, il se montre gourmand et croquant.

La bouche est ample, sur les fruits confits, le vin montre une belle densité, le support sucré est bien contrebalancé par une franche acidité, donnant à l'ensemble un bel équilibre. Finale sur le fruit sec.

Ce vin est là encore rectiligne, bien maitrisé par un élevage remarquable, il apporte un croquant, et un confort si plaisant...

****

AOC Vinsanto de Santorin, Vin de paille, Domaine Sigalas 2003

Un vin spectaculaire.

Le nez se montre complexe. Dense et intense, il dévoile des arômes de fruits confits, puis de fruits secs. Les notes paillées, le bois ciré, le miel font partie de la panoplie d'arômes retrouvés.

La bouche offre une superbe amplitude, la matière est dense, serrée, la concentration est présente, séveuse, relayée par une nécessaire et belle fraicheur. La finale apporte donc ce support de fraicheur, arrivant, et ce n'est pas un moindre exploit à réussir le contrepoint à cette concentration. La rétro-olfaction offre des pointes de pruneaux, de caramel.

Vin bluffant de maitrise, technique, il n'en demeure pas moins emplit de caractère.

****(*)

CONCLUSION

 

 

 

A travers ces quelques vins dégustés, parmi d'autres, il est à souligner les progrès techniques spectaculaires fournis par des vignerons soucieux de leur qualité.

A partir bien souvent de cépages autochtones, d'un climat ensoleillé, pourtant régulé par endroits par des courants d'air frais, et la proximité de la Mer, on y retrouve des vins parfois atypiques, mais souvent remplis de personnalité et d'authenticité. Les prouesses techniques n'ayant pas toujours l'emprise sur ces vins caractériels.

Rendus civilisés, ils se montrent si confortables que je ne peux que vous inviter à vous en procurer quelques bouteilles, ne serait-ce que pour le plaisir de la découverte, de vos papilles et aussi pour surprendre.

 

 Lire aussi: Néméa, vin de Grèce

 



Emmanuel DELMAS

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

Ulysse 19/07/2011 21:42



Juste pour le plaisir d'innover et partager avec vous et sur Paris17e savoureuses dégustations de ces surprenants grands crus en effet très ensoleillés associés aux mets aussi de très grande
qualité, créativité, nouveautés et découvertes en toute authenticité et convivialité.



Emmanuel DELMAS 20/07/2011 11:10



Merci pour le commentaire !



vangelis 27/10/2010 23:16



Bonsoir


je tenais à saluer votre article sur les vins grecs.


En effet, la Grèce bénéficie d'un véritable renouveau depuis une quinzaine d'années et est en mesure désormais de produire des vins d'exception. Il est vrai que les mauvais résinés et les mauvais
muscat ont fait, et font encore  beaucoup d'ombre au travail de vignerons rigoureux et audacieux. Les vins grecs restent malheureusement méconnus du public français.


Je tenais à ajouter une référence, le domaine hatzidakis à Santorin, dans la région de Pyrgos, fait de véritables merveilles. Il travaille essentiellement l'assyrtiko pour le blanc, produit meme
un rouge, Mavrotragano (cépage très rare) et enfin deux liquoreux :  un blanc, le vinsanto (Notes de liqueur de
café, cacao, fruits confits) et un rouge, le voudomato (moelleux, notes de figue, pruneau). Deux très beaux vins de dessert tout en gourmandise.


Enfin, vous citiez la maison mavrommatis. Je me permet de citer un autre restaurant, l'Olivier (15bd du Temple, paris 3eme). Son chef, Vassilis Alexiou propose une cuisine aux saveurs de la Grèce
particulièrement raffinée, élaborée, réellement savoureuse et surprenante. Les vins qui accompagnent ces subtils mets, sont bien entendus à la hauteur de la qualité des assiettes.


Pour ma part, j'oeuvre au développement d'une jeune société, Oenos fruit Pierre Lumière, qui importe des vins de terroir en provenance de Grèce...



Emmanuel DELMAS 28/10/2010 09:36



Merci pour toutes vos précieuses précisions !



Pierre Suraud 08/09/2009 11:20

Je viens de trouver un article très intéressant sur les vins grecs!!savourez-le sans modération ;-):http://www.numberwine.eu/beautes-grecques.htmlpierre

oiseau 14/05/2007 22:21

j'ai eu l'occasion de voyager plusieurs fois en Grèce et donc de goûter à quelques vins! je me souviens bien de la Retsina et aussi du vin de volcan que j'ai bu à Santorini.C'est une idée originale de parler de vins sur un blog!