MEILLEUR SOMMELIER DU MONDE 2013- LE DIRECT

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

9 vinearoom paolo basso

 

PAOLO BASSO-MEILLEUR SOMMELIER DU MONDE 2013

 

Article transated in english by webflakes, here 

 

Paolo Basso était légitimement le favori. Il avait remporté tous les titres possibles, et avait terminé second en 2010. Rompu aux joutes internationales, il était donc au rendez-vous. Parcours sans-faute, parfaitement huilé et préparé, il n'a trébuché sur aucune épreuve. A 48 ans, le voilà couronné. 

Aristide Spies, le plus jeune des finalistes, 31 ans n'a pas démérité, mais l'expérience d'un concours de ce niveau lui sera sans doute précieuse pour le prochain titre. 

Quant à Véronique Rivest, elle fut une candidate redoutable, précise et affûtée. Jamais encore uen femme n'a été aussi proche du but de décrocher le titre suprême. Félicitations à elle, elle n'a vraiment pas à rougir de sa prestation.

 

 

Vous trouverez ci-après, le déroulé de tout le concours jour après jour, avec le direct

 

 MSDM-2013.jpeg

 

Mise à jour du 29 Mars 2013

 

C'est donc cette année en 2013 à Tokyo qu'est décerné le titre de Meilleur Sommelier du Monde. Et le titre sera décerné ce Vendredi 29 Mars, après 3 journées intenses d'épreuves pour les 52 concurrents venant de tous pays. Qui succèdera donc à Gérard Basset, le candidat français représentant l'Angleterre, et Master of Wine de son état? (photo Lesoir.be)

 

 

La première épreuve, théorique se révèle très ardue, et piégeuse. Cela est bien nécessaire afin de départager les meilleurs sommeliers. En effet, cette épreuve écrite est éliminatoire et permet de dégager les 12 sommeliers les plus pointilleux au niveau des connaissances. Autant dire que celles-ci sont pointues mais aussi diverses, touchant aussi bien au domaine ampélographique que viticole, géographique ou encore géologique. Une connaissance pointilleuse est donc requise. Après cette phase ce sont donc 12 sommeliers qui disputeront l'étape suivante, la demi-finale. Dont 3 femmes.

Les 12 demi-finalistes: (épreuve se déroulant Jeudi 28 Mars, en ce moment même)

En plus de David Biraud, brillant représentant français rompu aux concours, deux autres français ont passé cette première étape;Franck Moreau (Australie), et Eric Zwiebel (Royaume-Uni).

 

Les autres qualifiés sont Véronique Rivest (Canada), Julia Scavo(Roumanie), Maria Paz Levinson Huarte (Argentine), Aristide Spies(Belgique), Fabio Masi (Italie), Francesco Azzarone (Norvège) et Jor Arvid Rosengren (Suède). Sans oublier les deux derniers Meilleurs sommeliers d'Europe, Isa Bal (Turquie) et Paolo Basso (Suisse).

La surprise: L'élimination dès le 1er tour du représentant japonais, pourtant attendu parmi les outsiders du concours, oeuvrant à domicile.

 

 

QUI SONT LES FAVORIS ?

 

9_vinearoom_paolo_basso.jpeg

Paolo Basso, le représentant suisse. (photo RVF.com)

    

Si David Biraud est un concurrent redoutable, et redouté, il le doit à sa soif de connaissances, et au fait qu'il cumule les concours et les titres. Il fut déjà finaliste et 3è en 2010, derrière Gérard Basset et un autre redoutable concurrent, favori de l'épreuve, Paolo Basso, 2è en 2010. 

Légitimement voici les 2 très grands favoris. Paolo Basso a tout gagné, il ne lui manque plus que ce dernier titre suprême. Rompu aux joutes internationales, il semble difficile à battre. Mais David Biraud a énormément travaillé, s'est doublement entraîné, et semble prêt à réaliser l'exploit de devenir le nouveau Meilleur Sommelier du Monde français, représentant la France. Cela n'étant plus arrivé depuis Olivier Poussier, Meilleur Sommelier du Monde en 2000. 

 

david-biraud-copie-1.jpeg

David Biraud, notre représentant français, partuclièrement entraîné, redoutable concurrent pour Paolo Basso (Photo RVF.com)


Attention, tout de même, car un tel concours réclame certes un entraînement très pointilleux, mais aussi des nerfs d'acier. Une concentration sans faille qui ne doit surtout pas rendre frileux ou rigidifier le candidat. En somme, allier l'hyper préparation, l'anticipation au naturel. Et cet élément n'est pas toujours simple à travailler, à fluidifier. Les connaissances ne suffisent pas toujours, le concours ayant la faculté de proposer aux concurrents de nombreux pièges, capables de désarçonner les plus rompus à l'exercice. 

Derrière ces deux favoris, n'enterrons surtout pas Eric Zwiebel, français représentant l'Angleterre, alsacien, qui a appris au côté de Gérard Basset, Meilleur Sommelier du Monde 2010. Eric a énormément travaillé sur la gestuelle notamment, mais s'est perfectionné en parallèle. Rompu aussi aux concours, il connait les rouages. Enfin, une femme pourrait très bien jouer, et va jouer les troubles-fête; Véronique Rivest, qui représente le Canada. Pointue, précise en dégustation, elle est particulièrement bien préparée, et pourrait devenir enfin la toute première femme "Meilleur Sommelier du Monde". 

Mais, comme dans tous les concours, une surprise peut avoir lieu, Franck Moreau par exemple n'est pas un sommelier d'expérience et talentueux pour rien...et pourrait surgir de sa boîte. 

 

LE DIRECT

 

Dernière minute: Les demi-finales

Jeudi 28 Mars 2013:


- 10h30: David Biraud est entrain de passer les épreuves de la demi-finale. Manifestement selon une source sur Twitter, dans la 1ère épreuve du service, il aurait fait 2 petites erreurs...mais il s'est très bien illustré dans la partie dégustation et se relance pour sa place en finale. A suivre donc en direct ici, après mises à jour régulières...

- 11h15: Selon Antoine Gerbelle, sur Twitter: "Personne ne se détache après les épreuves de la 1/2 finale. Très très serré". Finalistes connus demain.

- 16h: Les 3 finalistes seront connus demain matin 7h heure française. Pour le moment, rien n'a encore filtré. En revanche, les concurrents ont eu des avis fortement divergents concernant les vins dégustés à l'aveugle. Antoine Gerbelle de la RVF a rédigé un compte-rendu édifiant des demi-finales ici: 1/2 finales du concours Meilleur Sommelier du Monde 2013.

 

VOICI LES VINS DEGUSTES A L'AVEUGLE PAR LES 12 DEMI-FINALISTES.

 

Vins-aveugle---.jpg

     La liste des vins dégustés à l'aveugle par les candidats, dévoilée par ©Antoine Gerbelle pour la RVF.com

 

Je vais tenter d'apporter mon éclairage sur les divergences entre chaque candidat. Il faut savoir que la dégustation aveugle est très difficile, car les conditions de dégustation le sont aussi. Rendez-vous compte que chaque concurrent a un temps limité pour chaque vin. Il doit aller à l'essentiel, rester toujours cohérent et suivre un déroulé particulièrement pointu. Il n'a que peu d'options. Le grenache par exemple, est souvent nommé le "pinot noir du sud", et le comparer à un pinot noir communal de Côte de Nuits, voire de Pommard, Volnay est loin d'être incohérent. Le Piémont propose des vins rappellant les contours de beaux vins de pinot noir. Quoi qu'il en soit, cet exercice est terrible. 

Surtout, il n'est pas celui qui permet de créer les différences. N'oublions jamais que ce concours est celui du Meilleur Sommelier du Monde. Ainsi, un sommelier doit avant tout exceller en terme de conseils, d'écoute, de passion, d'humilité, et en terme de gestuelle, de naturel. Il est jugé sur sa capacité à donner envie à ses clients, par le sourire, et la simplicité. Tout doit chez lui se révéler naturel, sincère, amoureux du vin. La dégustation aveugle n'est pas LA spécialité du sommelier à proprement parlé. Juste une expertise complémentaire. Ce n'est donc pas sur ce point que le sommelier vainqueur fera la différence. Vous remarquerez d'ailleurs que le plus performant à cet exercice Eric Zwiebel n'est pas parvenu en finale. En 2006 lors du concours du Meilleur Sommelier d'Europe, il avait trouvé les 2 vins, mais fut finalement dernier de l'épreuve finale, 3è tout de même ! Preuve en est que cet exercice est davantage axé sur la méthode, la manière de parler, et de décrire le vin, de donner envie, de rester cohérent. Etre sommelier requiert une sincère passion, un tact, une gestuelle naturelle, un sourire, un savoir-être. C'est tout cela qui façonne le sommelier. Pas sa faculté à impressionner parce qu'il trouve les vins à l'aveugle.

Voici la liste des vins et eaux de vie trouvés par chaque candidat: 

Pour la Roumanie, Julia Scavo
1er vin rouge : Australie Syrah
2éme vin rouge : France Genache noir, Chateauneuf du pape 2004
1er boisson : Shoshu (alcool blanc japonais)
2eme boisson : Anis italien
3eme boisson : Vieux rhum de la Martinique

Pour le Canada, Véronique Rivest

1er vin rouge : Argentin Malbec Mendoza 2010
2éme vin rouge : Cabernet-sauvignon bordeaux Saint-Julien 1998
1er boisson : Shoshu
2eme boisson : Sambuca anis Italie
3eme boisson : Cognac XO

Pour la Suisse, Paolo Basso

1er vin rouge : Epagne Tempranillo Ribera del Duero Tempranillo 2009
2éme vin rouge : Grèce Aléatico Néméa 2007
1er boisson : Shoshu
2eme boisson : Turquie raki
3eme boisson : Cognac

Pour l'Australie, Franck Moreau

1er vin rouge : Argentine Malbec 2010
2éme vin rouge : Italie Barolo 1998
1er boisson : Shoshu
2eme boisson : Uzo grec
3eme boisson : Armagnac

Pour l'Italie, Fabio Masi

1er vin rouge : France Saumur-Champigny 2010
2éme vin rouge : Macédoine naoussa 2005
1er boisson : shoshu
2eme boisson : Anis France
3eme boisson : Whisky

Pour l'Argentine Maria Paz Levinson Huarte

1er vin rouge : Europe pinot noir 2011
2éme vin rouge : Italie Niebiolo 2007
1er boisson : shoshu
2eme boisson : Liqueur d'anis
3eme boisson : Cognac Vsop

Pour la Norvège, Francesco Azzarone

1er vin rouge : France Pinot noir Bourgogne
2éme vin rouge : France Pinot noir Gevrey-Chambertin 1998
1er boisson :  Pas de réponse
2eme boisson : Uzo grec
3eme boisson : Rhum de Cuba

Pour la Suède, Jon Arvid Rosengren

1er vin rouge : Etats Unis Merlot Californie
2éme vin rouge : France Rhône grenache Gigondas Domaine Santa Duc 2009
1er boisson : Saké
2eme boisson : pas de réponse
3eme boisson : Rhum de la Martinique

Pour la Turquie, Isa Bal

1er vin rouge : USA pinot noir Californie Carneros 2008
2éme vin rouge : France pinot noir bourgogne 2009
1er boisson : Maotaï chinois
2eme boisson : Raki Turquie
3eme boisson : Rhum

Pour la France, David Biraud

1er vin rouge : USA pinot noir Sonoma vallée 2009
2éme vin rouge : France Pinot noir bourgogne côte de nuits chambolle-musigny 1er cru 2005
1er boisson : Shoshu
2eme boisson : Uzo grec
3eme boisson : Rhum caraïbe

Pour la Grande-Bretagne, Eric Zwiebel

1er vin rouge : USA Zinfandel Sonoma
2éme vin rouge : Espagne Grenache Tempranillo 2002
1er boisson : Soshu
2eme boisson : Raki Tourquie
3eme boisson : Armagnac

Pour la Belgique, Aristide Spies
1er vin rouge : gigondas 2009
2éme vin rouge : rioja grande réserve 2004
1er boisson : aquavit
2eme boisson : sambuca
3eme boisson : cognac grande champagne


 



Vendredi 29 Mars 2013:                                   LA FINALE


 Menu-MSDM.jpg

Le menu proposé pour les accords mets & vins à réaliser pour les finalistes. (Photo, ©Durand Bazin)


C'est aujourd'hui qu'est décerné le titre de Meilleur Sommelier du Monde 2013. L'épreuve finale sera l'occasion pour les 3 derniers concurrents de démontrer leur expertise. Autre difficulté, celle de de voir s'exprimer dans une autre langue que la langue maternelle. 

7h00: Les 3 finalistes sont connus, et grosse déception; David Biraud, notre représentant français ne participera pas à la finale. Ce seront donc, Aristide Spies (Belgique, qui a annoncé parler en français pour la finale), Paolo Basso le favori Suisse, et enfin, une femme en finale, redoutable, Véronique Rivest pour le Canada. 

7H30: La finale débute. Les 3 candidats vont devoir déguster des vins et eaux de vie à l'aveugle, avoir un difficile exercice d'accords mets & vins à conseiller, une carte des vins truffée de pièges à rectifier et un service de vins à exercer. Veronique Rivest n'a jamais été aussi proche d'un titre mondial, elle serait la première femme à y parvenir. Elle a de réelles chances.

Concours Mondial

Les erreurs à rectifier sur cette carte des vins (Photo, ©Durand Bazin)


8h15: Paolo Basso selon Frédéric Durand Bazin, envoyé spécial du Figaro-Vin  "fait preuve d'une très grande aisance. C'est le seul a avoir terminé le service du Gaffelière 1985" Il marque donc des points. Frédéric poursuit sur Twitter: "Petit raté de la canadienne qui n'a pas eu le temps de servire le 3ème champagne, un Moët& Chandon grand Vintage 1995."

8h30: Une nouvelle épreuve vient d'être lancée pour l'occasion. Reconnaître 15 personnalités du vin, parmi ces photos. Pas simple selon Frédéric Durand Bazin qui avoue  n'en avoir reconnu que 2.

9H15: Paolo Basso est le Meilleur Sommelier du Monde 2013 ! 

 

 


Emmanuel DelmasRelated Posts Plugin for WordPress, Blogger...

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans DIVERS, Sommeliers

Commenter cet article

Pascal Hénot 29/03/2013 14:10


Je suis oenologue et le monde de la sommellerie m'est un peu inconnu. Mais vous rendez merveilleusement compte de cette finale. On s'y croirait ! Et surtout, qu'est ce qu'on aurait aimé y
être et y participer, pour le fun...

Emmanuel DELMAS 29/03/2013 14:23



Merci Pascal ! -)



Emmanuel Delmas 29/03/2013 08:29


8h15: Paolo
Basso selon Frédéric Durand Bazin, envoyé spécial du Figaro-Vin  " fait preuve d'une très
grande aisance. C'est le seul a avoir terminé le service du Gaffelière 1985" Il marque donc des points.
Frédéric poursuit sur Twitter: "Petit raté de la canadienne qui n'a pas eu le temps de servire le 3ème
champagne, un Moët& Chandon grand Vintage 1995."

Emmanuel Delmas 29/03/2013 08:12


C'est aujourd'hui qu'est décerné le titre de Meilleur Sommelier du Monde 2013. L'épreuve finale sera l'occasion
pour les 3 derniers concurrents de démontrer leur expertise. Autre difficulté, celle de de voir s'exprimer dans une autre langue que la langue maternelle. 


7h00: Les 3 finalistes sont connus, et grosse déception; David Biraud, notre représentant
français ne participera pas à la finale. Ce seront donc, Aristide Spies (Belgique, qui a annoncé parler en français pour la finale), Paolo Basso le favori Suisse, et enfin, une femme en finale,
redoutable, Véronique Rivest pour le Canada. 

Jerome Giovannoni 28/03/2013 20:06


 J'hallucine sur les alcools. Sambucca, Raki, Ouzo, anisette puis cognac, rhum, cognac ou armagnac. Comment est-ce possible ? Tu as une idée sur la différence énorme entre Biraud et Basso
qui étaient donnés favoris ? Ils ont un avis divergent sur tout !

laurentg 28/03/2013 18:30


Le grand problème du sommelier/passeur au restaurant, c'est qu'il fait payer le passage bien trop cher.


Les cartes de vins complètes et abordables sont trop rares.

Laurent Vinsconfédérés 28/03/2013 18:04


Alain, j'aimerais pouvoir dire que quelques sommeliers ont su m'étonner, mais hélas ce n'est pas encore arrivé. Mais je garde bon espoir.

Emmanuel Delmas 28/03/2013 18:01


Nous sommes bien d'accord Laurent. Mais cela reste un événement important pour tout sommelier. Mais il est vrai aussi que le lien crée entre le consommateur et le vigneron est davantage tissé par
les blogueurs que nous sommes, et autres passionnés que les sommeliers passant énormément de temps à préparer leur concours...mais tout de même, ils restent une figure de proue de la sommellerie.
Et je suis aussi sommelier, mais bien différent.

Alain Trémiseau 28/03/2013 18:00


Sommeliers de concours. Sommeliers de restaurants. Personnellement, je ne connais pas les premiers, sauf rencontre occasionnelle, et je connais un peu mieux les seconds. C'est ce qui m'incite à
réagir aux réflexions de Laurent Vins-Confédérés et Emmanuel Delmas. Au contraire de ce que vous laissez entendre, le sommelier m'apparaît non pas comme un "savant", en Dr es vins mais aussi et
surtout comme un véritable passeur. Passeur de plaisir lorsqu'il guide ou inspire vos choix au moment d'associer un vin à un plan... ou l'inverse. C'est aussi dans les restaurants disposant d'un
sommelier que je trouve la personne qui me donnera la clé d'une porte que, sans lui peut-être, je n'aurais pas osé pousser. Une porte qui ouvre sur des combinaisons, des associations, des
communions étonnantes et inhabituelles entre le vin qu'on se prépare à déguster et le plat qu'on se prépare à savourer. Oui, oui, le sommelier peut engendrer d'étonnants mimétismes.

Franck Cornen 28/03/2013 16:57


En tout cas impatient de connaître la suite

Franck Cornen 28/03/2013 16:47


C'est vraiment surprenant ces écarts dans la dégustation a l aveugle. 


Est il possible que le 1er vin déguster soit une sorte de vin piège ?


Comment sont choisis ces vins pour cette dégustation ?

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 16:49



Là, tu me pose une véritable colle...



laurentg 28/03/2013 16:46


Rien de si surprenant dans ces différences d'analyse, Emmanuel ...


On rencontre les mêmes doutes dans les meilleurs concours, comme celui de Vila Viniteca par exemple.


Pinot noir et tempranillo peuvent parfois être très proches, par exemple.

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 16:49



Ah ça, c'est certain que ce n'est pas si surprenant pour nous, puisqu'on pratique souvent la dégustation à l'aveugle et que nous avons beau avoir un début d'expérience, il est toujours difficile
de trouver la bonne voie. Les avis divergent souvent. Là, il y a le stress, le fait de devoir faire vite et bien...très compliqué ! 



Emmanuel Delmas 28/03/2013 16:17


- 16h: Les 3 finalistes seront connus demain matin 7h heure française. Pour le moment, rien n'a encore filtré. En revanche, les concurrents ont eu des avis fortement divergents
concernant les vins dégustés à l'aveugle. Antoine Gerbelle de la RVF a rédigé un compte-rendu édifiant des demi-finales ici: 1/2 finales du
concours Meilleur Sommelier du Monde 2013.

Laurent-Vins Confédérés 28/03/2013 16:01


presque en direct ? Résultats demain à 14h (heure japonaise), 07h pour Paris. C'est presque un roman d'anticipation. il y a deux heures j'ai lu les résultats très disparates de 11 sommeliers sur
12 (la RVF a oublié ceux du candidat belge). Wiat and see. Et que le(a) meilleur(e) gagne. 


 


Mais quelque soit leur résultat, ça ne rendra jamais le vin meilleur. Leur connaissance, tout érudite soit-elle, est livresque et requiert un savoir-faire qui impressionne peut-être mais ne
provoque que rarement le mimétisme. Bref, ça ne serte à (presque rien), sinon l'honneur du vainqueur.

Alain Trémiseau 28/03/2013 15:57


Le vin et la gastronomie belge au sommet du bon goût mondial


 


Pendant de longues semaines, le chef Montois Jean-Philippe Watteyne a ravi les papilles des jurés de l’émission « Top Chef » tout en incitant les gourmets et gastronomes, à découvrir le caractère
unique de sa cuisine et l’ambiance fort conviviale du petit restaurant dont il orchestre les fourneaux.


Aujourd’hui, c’est un autre Belge, l’Arlonais Aristide Spies, Meilleur Sommelier de Belgique 2007, qui s’est hissé en demi-finale du concours de Meilleur Sommelier du Monde, à Tokyo.


La haute gastronomie et les subtilités de l’œnologie belges sont ainsi dignement représentées aux plus hauts sommets du bon goût et aux plus grandes tables mondiales.


Cette double performance méritait sans aucun doute d’être soulignée et saluée, ne fut-ce que pour inciter les gastronomes du monde entier à effectuer quelques détours par les nombreuses bonnes
tables d’un petit pays qui jongle avec les plus grandes saveurs.

Daniel Gourd 28/03/2013 15:56


Comme vous le savez, nous on roule pour la québécoise Véronique Rivest. Elle le mérite aussi.

Gabriel Daragnès 28/03/2013 15:52


Ok ben en tout cas j'espère fortement que notre cher Francais David Bireau sera lui tenir tête et qu'il gagnera car il le mérite vraiment

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 15:53



Je pense, Gabriel que tous les concurrents travaillent dur et ont aussi un certain mérite si ils devaient l'emporter ,-) Même si nous savons tous que David Biraud a durement travaillé pour bien
se préparer.



Daniel Gourd 28/03/2013 15:46


Il est le favori selon plusieurs experts qui ont suivi les compétitions nationales et continentales qui ont mené à Tokyo. Rien de plus mais rien de moins.

Gabriel Daragnès 28/03/2013 15:39


Je ne suis pas sur que Basso parte avec une longueur d'avance je pense que certains sont à un niveau aussi haut que lui

laurentg 28/03/2013 14:38


Emmanuel,


Peux-tu nous donner un aperçu des vins à analyser ?

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 15:41



Malheureusement Laurent, là-dessus je ne peux pas te dire, pour le moment l'identité des vins ne fut pas dévoilée.



Daniel Gourd 28/03/2013 12:50


Nous serons résolument chauvins en appuyant à fond notre québécoise Véronique Rivest tout en pressentant que l'Italien Basso part avec une longueur d'avance sur le reste du groupe.

Fabrice Jacquart 28/03/2013 12:49


Je ne serai pas traité de chauvin en le disant (étant Belge) mais la France est quand même le berceau des grands sommeliers !

David Pelletier 28/03/2013 12:13


De notre côté, François Chartier parle en termes élogieux de la candidate roumaine. Suspense à son comble.

David Pelletier 28/03/2013 12:12


Notre représentante du Québec, Véronique Rivest, est aussi du lot.

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 12:12



Je l'ai signalé ,-)



Emmanuel Delmas 28/03/2013 12:05


Et 2 autres français, avec Eric Zwiebel pour l'Angleterre et Franck Moreau pour l'Australie!

Fabrice Jacquart 28/03/2013 12:04


Un Belge et un Français dans les 12, c'est pas top ca ?

Philippe Nusswitz 28/03/2013 12:03


Et ne pas oublier les outsiders ...cela va etre du sport

Hervé Resse 28/03/2013 11:16


Hé hé salut Emmanuel je reçois l'information sur ta nouvelle note parue sur ton blog


et l'espace d'un instant, j'ai cru que c'était une annonce nous expliquant que tu avais été distingué!


je te jure qu'un instant ça m'a traversé


Bonne continuation après ce clin d'oeil amical

Emmanuel DELMAS 28/03/2013 11:25



Oulalalala, aucune chance pour cela, Hervé ! ,-)