Coupe du monde des vignobles: (4/8) L'Angleterre

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 

 

             

 

Le Brésil, la Suisse, et l'Allemagne furent les 3 premières nations abordées, dans ce petit tour du monde des vignobles en marge de la Coupe du monde 2014. Place désormais à une nation qui compte, l'Angleterre...

 

Coin football

Berceau du football, l'Angleterre est définitivement le royaume du football, l'ex Wembley fut son temple.

Aucun autre pays ne peut se targuer de porter son équipe aussi puissamment que les English fans. Ils peuvent se déplacer au Maracana, ils joueront encore à domicile.

Le football représente les racines propres à chaque individu, encore l'illustration parfaite à Francfort, où plus de 100 000 anglais se pressaient en ville, pour un stade bien trop petit pour eux. Les choeurs, le "God save the Queen", résonnent encore.

Sur le terrain, hargneux, ils livrent un football total mais sans grand génie. Le but le plus controversé du monde, eut lieu dans leur temple, en finale de la coupe du monde 1966, le seul fait d'armes marquant de leur histoire.

 

Coin vignoble

 

Dans le pays de la Perfide Albion, force est de constater que la dévorante passion du ballon rond écrase à nulle autre pareil le vignoble anglais, quasi inexistant.

A cette latitude, encore trop septentrionale, il est une fois encore quasi impossible d'élaborer du vin.

Encore que...

Il existe, dans un petit coin de l'Angleterre, un irréductible domaine qui ose le pari d'en élaborer.

Chapel Down, avec en vedette le cépage bacchus en blanc, rondo et pinot noir en rouge, entre autres.

Situé au sud-est du pays, cette winery récolte des raisins dans le Kent, le Sussex et l'Essex.Ce sont tout de même près de 500 000 bouteilles élaborées l'année dernière.

Les cépages utilisés ici, aux alentours de Birmingham sont bien souvent, le Muller-Thurgau, ou le Reichsteiner.

Mais, avant tout, pourquoi insister sur ce vignoble quasi inexistant ?

 

LES ANGLAIS  ET LE VIN...

 

Je suis intimement convaincu, que la non présence d'un vignoble, est une chance, et preuve en est faite depuis longtemps.

La neutralité qui sied aux anglais n'en est que plus grande. Et c'est ainsi, que les anglais font partie des plus grands dégustateurs et connaisseurs de la planète.

 

 

 

UNE PREUVE ?

 

Le Porto, en France, se résume aux insignifiants Tawny, quant en Angleterre, il se résume aux grandissimes Vintage. Ou mieux encore, quand en France, les vins d'élite français se retrouvent plus aisément sur les étalages des caves londoniennes.

Ou encore...afin d'insister un peu plus sur l'expertise des dégustateurs anglais, ils sont les inventeurs du diplôme, le plus élitiste qui soit en terme de connaissance oenologique.

 

Le MASTER OF WINE.

 

Et, croyez-moi, décrocher ce sésame, réclame un nombre incalculable d'années d'études, de travail, de dégustations. Connaitre sur le bout des doigts les cépages de la planète, comprendre au mieux tous les terroirs, les vins, les élaborations de tous les vins du monde.

Ce diplôme se déroule sur 4 niveaux, et oser passer les 2 premiers est déjà une véritable sinécure.

En Angleterre, on dénombre quelques dizaines de MW, alors qu'en France, me semble t'il, il n'en existe que 2. Le fils Zind-Humbrecht, en Alsace, et un très grand sommelier, d'une gentillesse et humilité merveilleuse, Gérard BASSET qui fut meilleur sommelier de UK, finaliste Europe et Monde. Il a crée l'enseigne Hotel du Vin et bistro en Angleterre, et tant de grands sommeliers ont été formé à ses côtés.

Sans oublier, que le chef sommelier d'un des restaurants les plus impressionnants au monde, avec 500 000 bouteilles en cave, la Tour d'Argent, est anglais, très pointu sur les vins, MW (il me semble). David RIDGWAY, vend les plus grands vins ici-même depuis 1983.

Preuve est faite que les anglais, ont pour eux cette magistrale culture du vin, alors même qu'ils n'élaborent pas de vins chez eux...

 

CONCLUSION

 

 

Alors, respect, car les anglais comptent parmi les très nombreux experts, journalistes et amoureux du vin. Français et d'ailleurs...et à leur contact, soyez certain d'en apprendre énormément, tant leur esprit est ouvert, et leur passion animée.

Alors, chapeau bas, chers amis anglais..." One's hat off"

 

 

 

 

Emmanuel DELMAS

 

Commenter cet article

aurélien 01/08/2006 20:05

bonjour / bonsoir;
il y a quelques domaine anglais, notamment au sud de Londres ( environ 50-70 km ) près de la côte.
A ma connaissance, Ils y  produisent des vins effervescents dont :
Breaky bottom : http://www.breakybottom.co.uk
et le fameux Nyetimber, http://www.nyetimber-vineyard.com/  , qui à été servi à l'un des repas officiel de la reine à la place d'un Champagne.
prix excessif ( au même niveau q'un champagne de grande maison ...) et qualité inégalé face à notre Champagne. Of course !!! manque d'acidité, longueur en bouche faible, vin déséquilibré aromatiquement etc ....
Amicalement.
Aurélien.

Emmanuel DELMAS 02/08/2006 01:26

 
Bonjour Aurélien,
Merci pour ces précieuses informations !! J'ai moi-même encore une bouteille de vin blanc anglais issu de muller thurgau, en blanc, 1996...je doute du résultat. En règle général, je n'ai pas été séduit par les vins de la perfide albion, si ce n'est le capel down, en vin rouge.

Marc 26/06/2006 16:47

Et que serait Bordeaux sans les Anglais? La guerre de 100 ans n'est-elle pas une guerre des vins?

jean pierre et danielle 23/06/2006 17:25

du vin anglais ? !  Ah, ces anglais, quel humour !!!!
Plus sérieusement , j'ai eu beaucoup de plaisr avec des vins ( blancs) luxembourgeois...peut être, un jour, quelques mots viendront -ils eur rendre hommage ?

Emmanuel DELMAS 23/06/2006 18:47

 
Le Luxembourg, effectivement propose des vins blancs très interessants. Et leur classification est assez simple, efficace.
Bientôt peut-être...un post les concernant.

AdÚle 23/06/2006 12:02

J'ai lu cet article avec grand interet (comme quoi on peut se cultiver grace à la coupe du monde!)!!