St Estèphe 2003

Publié le par Emmanuel DELMAS

            

La commune de Saint Estèphe, la plus septentrionale des appellations communales du Haut-Médoc, juste au nord de Pauillac, offre un sol complexe de galets roulés et de quartz.Son terrain accidenté permet un très bon drainage naturel d'où ressort en surface une terre sablonneuse et légère. Le sous-sol calcaire donne aux vins de Saint Estèphe une grande finesse.

2003 reste un millésime compliqué en tous points, faute à une saison estivale caniculaire et solaire.

Dégustation d'une dizaine de vins, dont j'ai pu retrouver 3 commentaires...

PHELAN SEGUR 2003



Sol argileux

52% cabernet sauvignon
48% merlot

Nez toasté et brioché (pointes grillées). A l'aération, un aspect
laiteux apparaît.

Très rond, le vin apporte une grosse densité, tout en largeur, il
manque un peu de fraicheur malgre une trame de tanins encore serrée.

**



CHATEAU PETIT BOCQ 2003

 



55% merlot
45% cabernet sauvignon

Nez étriqué, qui, à l'aération laisse passer des pointes amandées (noyau
de cerise), et de fruits macérés, laissant filer quelques sensations légérement alcooleuses.

L'attaque en bouche est d'une belle envergure, la matière opulente se
laisse séduire par des marques de fruits rouges. La finale dévoile des
tanins fins.
Voici un vin séduisant, plein de personnalité.

**(*)



CHATEAU DE PEZ 2003



45% merlot
45% cabernet sauvignon
10% cabernet franc


Nez grillé de tabac blond, orienté sur le minéral et fumé.Les fruits mûrs apparaissent, mais ont l'élégance de se montrer raffinés.
Ronde et suave, la matière en bouche annonce un vin racé. Le milieu de
bouche dévoile des pointes fruitées, et un vin charnu. L'acidité offre une belle fraicheur allongeant la finale. Les tanins restent delicats ouvrant le passage en
rétro-olfaction à de subtiles notes grillées.

***(*)


CONCLUSION

Le cabernet sauvignon apporte un brin de verve dans les finales, à la condition que celui-ci n'ait pas souffert de trop fortes chaleurs. Vendangés rapidement, en tout début de journée, les cabernets offrent plus d'équilibre sur cette appellation. Mais là encore, on retrouve des vins opulents, et parfois encore trop écrasants, marqués par une éprouvante chaleur.

 

 

 Emmanuel Delmas

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

Winemega-Alain 24/02/2007 15:45

Saint Estèphe est, probablement, l'appellation qui a le mieux supporté les conditions climatiques extrèmes en 2003.

Emmanuel DELMAS 24/02/2007 18:19

 
C'est aussi une de mes conclusions...

Winemega-Alain 24/02/2007 15:43

C'est vrai que nombre de 2003 ont des styles plutôt atypiques.. tanniques (mais un peu moins que 2005 ;-) - et un peu alcooleux. Mais pour les domaines qui ont procédé avec doigté, leurs vins sont de véritables gourmandises!
Mon souvenir de Phélan Ségur 2003 il y a 6 mois était un peu plus positif..

Emmanuel DELMAS 24/02/2007 18:19

 
Effectivement, j'ai été un peu conditionné par le fait qu'un échantillon de Phélan 2003 fut bouchonné. Ceci pouvant expliqué cela...néanmoins, j'y suis revenu à 2 fois, mais le vin dégusté me parut un peu ferme.
Mais rien de bien grave ;-)