VINS ALLEMANDS

Publié le par Emmanuel DELMAS

             

 

 

Superficie: 100 000 hectares environ

 

Les vins allemands n'ont jamais eu grande réputation. Et c'est désormais un grand tort, car, nulle part ailleurs, le cépage riesling donne sa pleine mesure avec autant d'envergure qu'ici.

 

Certes l'Alsace propose de grands vins, et surtout l'Autriche, en Wachau, voire en Kemptal, mais j'ose penser dans une moindre mesure.

La Moselle, Sarr et Ruwer, et le Rheingau offrent des terroirs hors normes, les vins en découlant sont fulgurant d'amplitude, de minéralité et de race.

Mais, nous trouvons de fort aimables vins un peu plus dans les terres, en Mittelrhein, Franconie, Palatinat, ou encore en Rheinessen, ou Baden.

 

 

LE RIESLING: L'EQUILIBRE SUCRE / ACIDITE

 

 

Les vins allemands issus de ce cépage se dévoilent d'un équilibre et d'une race sans équivalent. L'équilibre, ce maitre-mot.

L'harmonie entre l'acidité et le sucre est telle que les vins paraissent d'une élégance et d'une race magnifique. La fraicheur finale apporte un support acide impressionnant, qui impulse au vin une longueur éternelle pour les plus grands.

 

LA MOSELLE SAAR RUWER

 

Il est vrai qu'en Moselle, on y retrouve pour près de moitié de la production des vins sans grande prétention, issu des cépages Muller-Thurgau, du nom donné à son géniteur, de l'Elbing, le Kerner, cépage hybride.

Intéressons nous donc, au cépage si délicat et capricieux, qu'est le Riesling.

La Moselle, du nom de son fleuve, prend grand plaisir à reflèter les terrasses de vignes, qui suivent son long cours.

Cette région, septentrionale, semble si capricieuse. La maturité ne s'offre pas d'emblée.

Les meilleurs vins sont en général exposés plein sud, et plongent littéralement au pied de ce large fleuve. Celui-ci s'offrant à eux, tel un miroir reflétant sa source de lumière.

C'est ici, entre Zell et Cochem que sont produits les plus grands vins, Weltingen, Bernkastel, Trittenheim...

La Moselle Moyenne se retrouve à Piesport

Le riesling souffle d'un air frais, supporté par une acidité parfois très mordante. Le terroir schisteux, et le riesling s'unissent à merveille.Ici, une petite dégustation, par exemple.

Le petit village de Piesport est mondialement connu grâce à la qualité majestueuse de ces vins. C'est ici, que le riesling s'expime au mieux. Le sol toujours constitué en ardoise, stable et bien drainé, et les rives ensoleillées se mettent au diapason afin de proposer une grande adéquation climat / sol, donnant naissance à ce magnifique terroir.

De ce terroir nait un grand vin, celui issu donc du cépage riesling. A Piesport, les vignobles sont pentus, et font face au soleil. Le spectacle est saisissant, car le vignoble donne l'impression d'être un amphithéatre. Voyez par vous-même avec la photo ci-dessus.

Et, tout juste en face, en traversant un pont, on peut remarquer la platitude du vignoble, qui n'arrivera jamais donc à se hisser au niveau des vins "d'en face". Douce évidence...Niederemmel ne propose pas les mêmes vins, pourtant si peu éloignés...

LA SARRE

Petite vallée de l'affluent de la Moselle, d'à peine 600 hectares, offre un sol constitué d'ardoises.

L'ensoleillement y est maximal, et les vignobles surplombant le fleuve en profite au mieux. D'ailleurs, c'est tout près de là, dans le village de Wiltingen, que se trouve le vigneron le plus réputé du pays, Egon MULLER.

Ses vins sont immenses, longs, pertinents, insolents de fraicheur, et de maitrise. Son Eiswein fait partie des vins les plus chers de la planète. Son Spatlese est l'archétype du vin parfaitement maitrisé, minéral à souhait il dévoile une architecture toute linéaire, laissant l'acidité et le message du sol s'exprimer dans les règles de l'art.

 

 

Le RHEINGAU

 

 

Région encore méconnue des néophytes, elle est pourtant l'une des plus prestigieuses du pays. Je ferai un focus sur celle-ci après ma visite sur place, avec éclairages de domaines tels que Schloss Johannisberg et Georg Breuer.

 

Le Rhin offre toute sa lumière aux rives qui suivent son cours. Les vins de cette région, offrent des ossatures plus riches, et concentrées qu'en Moselle. Le microclimat, et les sols profonds de ce village expliquent en partie les raisons.

Hocheim est un village reconnu pour la qualité de ses vins, et nottamment ceux de Franz KUNSTLER qui propose une palette de vins robustes, trempés d'une forte identité, et d'une profonde minéralité. J'ai le souvenir d'une magistrale dégustation des vins de son domaine à Londres. Des Kabinett, aux auslese aux spectaculaires Eiswein et Trockenbeerenauslese. Un très grand vigneron qui met à profit les bienfaits de Dame Nature.

 

EN CONCLUSION

Irrésistiblement, l'Allemagne offre une palette extraordinaire de très grands vins blancs. Lesquels laissent s'exprimer avec délectation le cépage-roi, le riesling.

Nulle part ailleurs, du moins avec une telle densité, celui-ci se montre aussi magistral. Minéral, aérien, d'une élégance sans pareille, vous auriez bien tort de ne pas vous intéresser aux rieslings pourtant si proches de nos contrées alsaciennes.

 

 

NB: Certains se demandent parfois comment apprendre à déguster. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à suivre un stage d’œnologie chez Prodégustation . On aura peut-être l’occasion de s’y rencontrer car j’y suis formateur. www.prodegustation.com

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

laurent 10/02/2009 09:13

Emmanuel, si nous arrivons à faire coïncider nos agendas, ce serait avec plaisir que de t'accompagner en Valais, ou ailleurs en Suisse.
Cordialement,
Laurent
 
PS : j'en profite pour te proposer un échange de liens de blog à blog si tu veux bien.

Emmanuel DELMAS 10/02/2009 09:55



Je retiens ta proposition !
A bientôt,
Emmanuel


laurent 09/02/2009 16:32

Ah, le Rheingau, Rüdesheim et sa Drosselgasse, ses vins.
Tout comme la Mosel, de Trier à Koblenz, voila pour moi de magnifiques souvenirs de rencontres, de vins bien sûr, et de terroirs immenses qui n'ont strictement rien à envier pour cetains aux plus réputés du vignoble de France.
Cordialement,
Laurent

Emmanuel DELMAS 10/02/2009 01:33


Salut Laurent,

Je te suis dans ton analyse, très juste ! Il est probable que je revienne en Allemagne, en Rheingau...le cas échéant, je reviendrai bien faire un tour à Chamoson, chez Joris, Maye,
Mercier...j'aurai sans doute besoin d'un guide...,'()
Cordialement,
Emmanuel


Eric Lecours 18/01/2009 21:52

A l'étranger, si on choisissait quatre cépages noble, le riesling serait sans parmi eux. Le riesling en Moselle est un vin très spécial parmi tous les vins du monde. C'est le grand vin le plus lèger du monde, élégant, équilibré (de bons exemples), taux d'alcool bas. Egon Müller est bien sur un des meilleurs d'Allemagne. Il y a aussi JJ Prüm (mosel), Robert Weil (rheingau) et Donhoff (nahe) entre autres qui font des vins extraordinaires.Je suis très heureux que vous appréciiez également les vins allemands. Quand j'ai habité en Bourgogne, j'ai pas pu trouver un français qui apprécie les vins allemands même en Alsace même dans le domaine de vin. Malheureusement, je n'ai trouvé en général que les vins de base des pays comme Allemagne, Italie, Espagne et Portugal. Je le trouve dommage parce que depuis ces pays sont dans l'UE, les français doivent pouvoir les acheter à un bon prix.Continuez à introduire de bons vins d'Europe sur votre blog s'il vous plait.

Emmanuel DELMAS 21/01/2009 09:48


Bonjour Eric,

Completement d accord avec toi...la france est un peu trop protectionniste...


Baraou 17/01/2009 10:07

La vidéo n'est pas à la hauteur de la beauté des lieux (lol) mais c'est un bel hommage.

Iris 16/01/2009 11:05

"Les vins Allemands n'ont jamais eu grande réputation"... heureusement, que tu te rattrapes dans ton article:-)! Est-ce que tu ne pense pas plutôt qu'il faudrait dire, que les Français n'ont longtemps eu aucune connaissance des vin superbes, qu'on pouvait trouver au delà de leurs frontières?Autant que j'aime certains blancs d'Alsace (Schueller, Frick, p.ex.), autant je me régale, quand je reçois les Riesling de la Moselle, comme tu dis: plein de sève et de minéralité, qui sont un régal - qu'il s'agit des simples Kabinets ou des Spät- et Auslese (ce qui ne veut plus dire des vins sucrés depuis longtemps).Merci pour l'article, qui remet les pendules à l'heure. Voire les vrais coteaux, que mes collègues travaillent là-haut, m'enthousiasme toujours!

Emmanuel DELMAS 16/01/2009 11:21


Bonjour Iris,

J'ai toujours adoré les vins allemands...d'ailleurs sur mon profil Facebook, tu verras une superbe vidéo que j'ai faite en avant première, des vignes vues du Schloss Johannisberg...