LE VIN EN BERNE

Publié le par Emmanuel DELMAS




LOI EVIN ET INTERNET


Comme si les vignerons ne souffraient pas encore suffisamment, la Loi EVIN, si tristement célèbre devrait être étendue à Internet. Ce qui pourrait avoir pour effet l'interdiction de promouvoir le vin. Vignerons, oenologues, sommeliers, blogeurs, cavistes, négociants seraient réduits à ne plus pouvoir communiquer autour de leur produit, le vin ? Liberté d'expression supprimée ?


D
epuis près d'un an déjà, la blogosphère vinique , et Internet sont en ébullition. Suite à un jugement rendu public en Février 2008,  un amendement de la loi Evin est à l'étude.

En somme, la crainte serait de voir fermer tous supports faisant la promotion et, ou la publicité du vin, en France, sur internet.Ainsi, les vignerons auront ils encore le droit de mettre en avant leurs productions sur leur site internet ? Nous autres, amateurs, ou professionnels du vin, aurions nous encore le droit de relater nos plaisirs gustatifs, partager nos coups de coeur, ou encore nos commentaires de dégustation ?

Manifestement, Roselyne Bachelot se veut rassurante sur le sujet...néanmoins, le lobbying des luttes anti-alcools reste très puissant. Si je reste évidemment convaincu du bien-fondé d'une promotion pour une consommation modérée, et intelligente, je suis avant tout persuadé que l'éducation par le goût, et la dégustation de bons vins, reste le meilleur rempart contre l'alcoolisme, notamment des jeunes.

N'oublions jamais que notre si immense pays du vin, toujours inégalé et sans doute inégalable de par la diversité et les caractères de ses terroirs, vit une crise sans équivalence. Rappelons que les vignerons souffrent chaque jour malgré leur courage face à une gouvernance (Droite, gauche, Centres, de tous bords...) qui les a oublié depuis si longtemps. Gouvernance, incapable d'enrayer cette crise, ni même de les soutenir, alors qu'ils sont une partie de l'âme de notre si fière France.


SOLUTIONS POSSIBLES ?
Luttes anti-alcooliers, et anti-vinasses, apprentissage de la dégustation


Apprendre à déguster le vrai vin, reste une valeur sûre contre les abus d'alcools forts. Apprenons à nos jeunes à découvrir le monde si merveilleux, même si intimidant du vin, en le rendant enfin accessible. Afin qu'ils écartent d'un revers de mains, ces alcools forts, si honteusement offerts par les alcooliers à la sortie des écoles...afin de se voir proposer une visibilité lors de fêtes étudiantes.
S'attaquer à ces empoisonneurs devrait être une priorité, tout comme les politiques devraient cogner par des surtaxes insensées, les vins immondes à moins de 2,50 euros, propices à l'alcoolisme des ignorants.


BAISSONS LE RIDEAU

Aujourd'hui, 30 Octobre est une journée de mobilisation de la part de la filière viticole. Les vignerons drapent de noir leurs panneaux portant le nom d'appellations.
Les sites internet revêtent leur contenu noir, en signe d'approbation. Les blogs du vin, ont donc décidé de faire de même afin de révéler à toutes et tous ce que pourrait devenir l'internet du vin...et il est clair (.....même pas drôle !) que personne ne veut de ça...!



Commenter cet article

creucreu 28/02/2009 14:26

 Une politique d'interdictions : interdiction d'internet, de publicité, de dégustation. Ils mélangent simplement "répression de l'alcoolisme et "Vin" comme s'ils mélangeaient "répression de la prostitution" et "Amour" : peut être ont-ils 12,5 % de prostitution dans leur amour? Ça peut rendre idiot.Aucun jeune ne s'est tué en sortant de boîte après avoir bu du vin, c'est comme ça, mais Madame Bachelot ne le sait pas. Réagissons : tous à ALBAS (Lot) le 23 mai 2009 pour la Fête du Vin de Cahors. 9 vins à déguster, 18 groupes musicaux, 15 € l'entrée. Programme au format PDF sur demande au 0565221910 Réagissons!!! Et bien sûr ce n'est pas de l'Alsace, nul n'est parfait, et l'Alsace n'est pas du Cahors, c'est pas dommage : on s'enrichit de nos différences mutuelles. La connaissance des vins est liée à l'amour de la terre, à l'échange et à une compréhension mutuelle, c'est peut être ça qui gène nos dirigeants? Peut-être voudraient-ils que l'on soit plus obtus et plus indolents... "Méfiez-vous c'est un pauvre" disait Bernanos en 1933 à propos d'Hitler... "Méfiez-vous ce sont des pauvres d'esprit" pourrait-on dire aujourd'hui! Ça va ? J'ai été assez poli avec Monsieur Hitler?

Harlock 31/10/2008 10:51

Merci de défendre bec et ongles le monde du vin.Les politiciens ne savent pas le mal qu'ils peuvent faire, le vin est la boisson la plus noble, la plus complexe et variée que l'homme produise , il faut la défendre à tout prix pour ne pas la voir cataloguée comme un poison.Merci à vous qui défendez petits et grands producteurs de vins, et de plaisir.

frédéric gautier 30/10/2008 23:03

très beau texte, très justeon ne nous coupera pas le sifflet rien que pour le principe de la liberté d'expression, parole de scout !

Chrisos 30/10/2008 18:01

l'intention est surement bonne, mais je trouve que c'est réducteur et que certains arguments avancés sont mal choisis! http://chrisoscope.com/2008/10/30/loi-evin-et-vin/

Laura 30/10/2008 14:06

J'ai entendu parler de cela, mais je croyais que seule la pub pour les sites ayant un rapport avec l'alcool pourrait devenir interdite, je ne pensais pas ques les sites eux-mêmes ou les blogs traitant du vin ou autre était menacés !! Est-ce vraiment le cas ?

Mickael 30/10/2008 12:07

Est ce que tout celà ne viens pas encore de l'Europe des technocrates? Faut t'il "tuer" le vin ou la publicité sur le vin? Oui l'alcoolisme est un problème mais personnellement je bois du bon mais peu souvent. Il y a derrière une logique économique de toute une profession. Acheter une bouteille de vin, fait manger un vigneron. Autant supprimer aussi les publicités sur les autos, les BMW et autres Mercédès peuvent être l'objet d'abus! Ne faisons plus de pub pour les foires aux vins. Je soutiens les vignerons à ma façon, en ne proposant à ma clientèle que des vins Français. On nous infantilise. A la radio, on entends:"pour votre santé bougez plus, pour votre santé attention à l'abus d'alcool, pour votre santé évitez les aliments gras salés sucré......et bientôt?Quand vous traversez une rue pour votre santé attention aux voitures! Il faut éduquer les jeunes! Or aujourd'hui ce sont les jeunes qui prennent souvent le dessus sur les parents.çà manque d'autorité. Pour l'annecdote ma soeur se torche au Ricard toute la journée et son mari est natif de Cognac! Il aurait du naître à Vittel!!

Sifranc le correcteur 30/10/2008 11:28

toute mes condoléances pour ce coup du sort. Et buvons un bon vin pour reprendre nos esprits.

Mordelet 30/10/2008 11:01

Drôle de pays, drôle de démocratie qui préfère généraliser l'interdit et la répression. Se donner bonne conscience, c'est tout ce que nos politiques savent faire. "Nous n'avons rien fait mais on vous avait prévenu". Comment ne pas s'insurger contre ce Janus à deux têtes qui d'un côté vous invite à boire du Coca Cola et autres boissons sucrées, bonbons, graisses, plats préparés  et j'en passe et fait défiler en bas de l'écran des slogans anti-sucre, anti-gras et anti malbouffe ? Pensent-ils que nous sommes totalement lobotomisés ? Idem pour le tabac :  "fumer tue" mais fumez quand même car nous avons besoin de votre argent. Roulez propre, mais au pétrole et aux agro-carburant, destructeurs des terres destinées, me semble t'il, à nourrir et non à grossir le porte-monnaie des spéculateurs. Mangez sain et bio, mais Bruxelles vient d'assouplir la réglementation sur les pesticides en agriculture Bio, qui demain ne sera plus bio du tout. Réduisons les doses de pesticides de 50 % d'ici 10 ans...- à bon, en bio ce n'est plus le cas ?...- mais laissons entrer sans contrôle légumes, fruits, venant, au mieux de l'Union Européenne, au pire du grenier du monde, c'est à dire la Chine, où sont utilisés....les pesticides interdit en France !!!!!Tout ce non sens, cette incohérence, cette absence de vision politique à long terme, qui caractérisent toutes les prises de décisions d'aujourd'hui me rendent plus que perplexe et m'attristent fort. Et bien pour le vin sur internet, c'est la même chose. La filière viticole reste à l'export l'un des postes largement positif de notre commerce extérieur et le pillier de la réprésentation du savoir vivre, de notre gastronomie pour des milliers de personnes, en France comme à l'étranger.Et bien devenons muets, n'existons plus, ni au quotidien (car bien des réformes de la filière menacent les "petits vignerons" comme nous) ni sur le dernier support de liberté, de promotion et de mise en valeur de nos vins, de notre culture. Espace de partage, de dialogue, de créativité.Car je parle bien de vin, et non d'alcool, la nuance est énorme.Les clients des vignerons, des négociants, des cavistes, des restaurateurs ne se saoulent pas jusqu'au coma éthylique avec nos AOC.Et avant d'interdire, pourquoi personne ne se pose la question de savoir ce qui ne va pas dans nos sociétés occidentales ? Pourquoi tant de jeunes s'adonnent à cette défonce organisée du samedi soir ?Et si ce n'est plus les alccols forts, la bière ou la picrate en bouteille plastique, ce sera bien autre chose, et tout le monde le sait. Alors cessez de nous prendre pour des irresponsables coupables et dangereux. Responsabilité, bon sens. Sont-ce des notions devenues tabou ?Je mobilise beaucoup ton blog, cher Emmanuel, mais je voudrais finir sur une "anecdote" qui m'a frait froid dans le dos. Une jeune fille de 14 ans a été assassinée, non loin de chez nous, à Savennières. Une voisine, interrogée au journal de 13 h, faisait cette semaine ce commentaire sur elle "c'était une jeune fille bien, pas vulgaire comme certaines, elle était juste en train de boire des bières avec ses copines..."....à 14 ans ??!!!Certains diront que j'amène de l'eau au moulin des lobbies anti-alcool et anti internet.Mais, et les parents dans tout ça, pourquoi personne n'en parle...???

Cédric 30/10/2008 10:09

Bonjour EmmanuelMerci pour cette action !

Emmanuel DELMAS 31/10/2008 01:45


@ Chrisos: Réponse sur ton blog en commentaire
@ Mordelet: Valérye, courage à vous 2, avec JD. Tout dans la vie se paie. Notre pays a de bons côtés, mais il est clair que le vin est mis à l'index. C'est plus que très regrettable.A bientôt !
@ Sifranc: Je ne suis pas inquiet pour les blogs de vin ! Mais buvons un coup quand même ! ,'()
@ Laura: Tu peux te renseigner sur le blog Findawine, pour plus de précisions.
@Mickael: Quelle triste anecdote ! ;'(
@ Frédéric: Merci, merci ! Un peu de provoc ne fait jamais de mal, et que du bien ! ,'()

Emmanuel