CASINO, GRANDES RESERVES

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 

 

Pour la 1ère fois en France, une grande enseigne s'associe à différents domaines et grands châteaux. Il en résulte donc un partenariat avec 13 domaines, sous l'étiquette Grandes réserves "club des sommeliers".



Ainsi, participent les chateaux Durfort Vivens à Margaux, Meyney à St Estèphe, Pichon Longueville, à Pauilac, Suduiraut à Sauternes, Charlopin  et René Monnier, en Bourgogne et certains autres.


Les mêmes vins que les 1ers vins ?

 

  

 


La question peut légitimement se poser dans la mesure où si les étiquettes sont redessinées pour l'occasion, tout en apposant le nom de ces grands domaines.

Le partenariat de ces châteaux et de Casino permet à l'enseigne de bénéficier du savoir-faire de ces mêmes domaines. Sous cette collection, se dessinent des vins aux contours plus confortables que ceux conformes aux grands vins.


L'idée: rendre le vin de grands châteaux plus accessibles.

 

Ces domaines offrent donc à la fois leur expérience, mais également une partie de leur production à l'enseigne.
Les vignes sont pour partie plus jeunes, les vinifications souvent différentes et les élevages simplifiés.

Ainsi les vins de la collection à l'inverse des grands vins proposés par les grands châteaux à leurs clients, offrent plus de confort et de facilité de lecture. Ainsi simplifiée celle-ci permet un plaisir plus immédiat.

Des architectures charnues, se reposant sur du beau fruit mûr, et des tanins arrondis.


L
a cible: la ménagère aisée


Oscillant entre 9 et 25 euros la bouteille, la sélection se veut relativement haut de gamme.
La réflexion du client devant son linéaire serait de se dire: je veux me faire plaisir tout en me reposant sur des appellations phares rassurantes.

 

Des vins plus lisibles


Vins confortables, bien vinifiés, ils se démarquent donc grâce à des vinifications et des élevages modernes. Les vins perdent en identité ce qu'ils gagnent en confort.c'est la marque des nouveaux vins modernes et techniques qui privilégient le fruit et la rondeur à l'expression de vins plus structurés reposant sur une assise minérale et le terroir. Dont les tanins restent plus expressifs.

C'est pourquoi, cette collection répond à merveille aux attentes de clients privilégiant la dégustation de vins faciles à appréhender.

Grands châteaux, rassurants, belles étiquettes et parfait packaging, tout est donc réunit pour satisfaire les exigences de clients désireux de faire plaisir à leurs convives, lors de leurs diners, par exemple.

Du beau travail ! Assurément.

Néanmoins, les vrais initiés risquent de rester frustrés si ils recherchent des vins plus typiques de leur terroir et emplis de personnalité.

 

 

 

 

DEGUSTATION

 

Dégustation vins


Meursault 2005 René Monnier

Beurré et grillé, fruits blancs murs, entourent ce vin à la silhouette charnue, tout juste relancée en finale par une belle fraicheur.

 

****


Gevrey Chambertin 2005 Charlopin

Sous un profil bien rond, se cachent des tonalites aromatiques de fruits noirs, d'epices et des perceptions minerales. Bouche ronde, et d'une belle structure pour une finale elegante,


****(*)

Beaune 1er cru Cent vignes 2006 René Monnier

Du fruit, du jus, de la finesse, et aérien, toujours un vin bien confortable.

****


Cotes de Provence 2007 

Grosse structure se reposant sur des fruits noirs, des epices et du soleil. Vin harmonieux et rond.

***(*)


St Estèphe 2006 Château Meyney

Profil plus lineaire, droit et d'un beau volume duquel se libère des notes de fruits noirs et d'épices. Tanins attendris.

 

****


Pauillac 2006 Pichon Longueville

Densité et volume, pour un vin aux pointes animales et de fruits rouges. Rond et puissant ce vin termine une finale élégante.

****


Pessac 2001, Smith haut Lafitte


Fort joli vin plus complexe, aux pointes de fruits séchés, de pruneaux, cannelle...à la bouche élancée, et pâtinée se reposant sur des tanins élégants.

****(*)

 

CONCLUSION



Dans l'ensemble, on ne peut que remarquer une certaine homogenéité dans la qualité. Les vins proposent des profils proches de ce que nous sommes en droit d'attendre des domaines presentés. Certes, les initiés pourront toujours déplorer un manque de définition et de profondeur par rapport aux 1ers vins des domaines.

Néanmoins, je ne peux qu'admettre que l'initiative presentee ici est une excellente alternative aux vins du nouveau monde par exemple.

Vins confortables, aux discours plus lisses et policés, certes, qui ont le mérite d'apporter une véritable alternative aux vins du nouveau monde, qui trouvent là un concurrent taillé sur mesure. Du bon travail où chacun des protagonistes y trouve son compte. Et gageons que les consommateurs néophytes exigeants sauront trouver leur plaisir.

N'est ce pas bien là l'essentiel ?

 

  Emmanuel Delmas


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Baraou 18/07/2008 19:27

Pouf pouf, la Grande Distri poursuit son travail de communication pour "endormir" le consommateur... Dans le "consommateur" il y a le "mateur" qui regarde et le "con" qui achète !Sans rire, c'est du bon travail et c'est un bon moyen de valoriser des vins mais nous sommes bien loin du terroir, du naturel... Chassez-le, amis du marketing, il revient au galop !!!!

Emmanuel DELMAS 19/07/2008 01:48


Laurent,
Je te rejoints là dessus, mais pour une fois que le résultat est intéressant, je me permets de le signaler...,'()