VDV# 7:Accord inratable, (mais osé...)

Publié le par Emmanuel DELMAS

            

 

Dans le cadre des Vendredis du Vin, initiés par Lisa de Vinorati, ce mois-ci, Eric B, nous propose comme thème, "votre accord inratable". Alors, j'ose sortir des sentiers battus, en proposant un accord élaboré avec Marie, du blog "Les carnets de Marie".



Nous savons tous
que l'asperge est un mets très délicat à marier, car capricieuse et incisive, elle ne se montre guère accueillante, à l'égard de ses prétendants. Cependant, il peut arriver qu'en compagnie d'autres éléments, d'un coup d'un seul, cette asperge puisse se montrer un peu moins obtue à l'idée de s'ouvrir un peu sur le monde. 

Marie est une amoureuse de la cuisine et ne perd jamais l'occasion de vous proposer moult recettes, conseils. Ainsi, pour le concours Blog Appétit # 8, il fallait associer la fraise à l'asperge, et je dois dire que cela ne fut pas si simple.

Néanmoins, la recette imaginée par Marie est des plus cohérentes, et judicieuses. Voyez plutôt, sur son blog, ici, avec sa recette, la terrine d'asperge, fraise et sa sauce lègère à la menthe.

Ayant eu l'idée de m'associer à celle-ci, s'agissant de l'accord mets et vins, je me suis donc attelé à la tâche, et l'en remercie.

Ici, donc l'explication de sa recette, et de son plat, ensuite, la description de l'accord mets et vins.

 

 DESCRIPTION DU PLAT SELON MARIE

  

 

"Le mélange fraises-gelée leur donne un goût sucré-fumé qui fait ressortir la fraîcheur des fruits. L'asperge est absolument dans son élément, salée mais pas trop. Les textures sont très intéressantes, puisqu'on part du moelleux de la gelée, pour le croquant des fraises, en passant par la discrète courgette qui fait place à la noble asperge ferme.
La sauce à la menthe est seulement légèrement salée et lie parfaitement les saveurs entre elles, tout en restant extrêmement fraîche et immanquablement de saison.
On mange cette terrine en entrée. Elle est très peu calorique et délicieusement fraîche pour les journées de printemps ensoleillées."

La recette, ici.

 

 

L'ACCORD VIN QUE JE PROPOSE

  

  

"Quand la noblesse de l'asperge se dévoile après le croquant de la fraise, et le moelleux des courgettes, il semble naturel de s'orienter sur un compagnon des plus raffinés.
Les textures composant ce mets se déclinent à l'envie, et mettent en avant les goûts si purs des asperges et de la fraise.

Pertinent et élégant, avec un soupçon d'insouciance, tel serait le profil de ce gentleman.
Afin de se glisser sous le mets, pour encore mieux rehausser donc les textures, et la  noblesse du plat, il est essentiel de s'orienter sur un vin très fin, soyeux, avec une verve toute justifiée.

Si il était un vin rouge, je le verrai tendu, perçant et longiligne. Le cépage pinot noir se révèle parfait, sur une latitude septentrionale, en Champagne.

Le rosé des Riceys, que j'aime à signaler qu'il est bien un vin rouge répond à ces critères.
Tranquille, souple, il saura s'éclipser au 1er abord, de façon très élégante. Courbé, il s'inclinera au passage du plat.

Pour mieux révéler ses arômes de fruits bien mûrs, cuits, et de sous-bois, desquels les champignons se dégageront. La finale bien tendue, prolongera le plaisir et accompagnera le mets, afin de repartir bras dessus dessous.
Cet échange me semble judicieux, surtout si on se dirige sur un millésime à maturité, tel le 1999, par exemple.

Jolie alternative au Champagne, tout en restant dans son sillage."

 

Voici, en substance, une idée d'accord mets et vins, pour cette asperge, si délicate à manier. Il est bien évident que cette suggestion n'est justement qu'une suggestion parmi d'autres possibilités.

 

Emmanuel DELMAS

Commenter cet article

marsha 28/10/2007 02:02

Vous faites un bon équipe ! D'abord, je n'aurais jamais associé l'asperge avec la fraise - quelle innovation !

antoon 27/10/2007 14:09

Bjr Emmanuel, quand on me dit asperge, le reflexe classique est Condrieu, lorsque l'on dit fraise l'habitude va vers les bulles, lorsque l'on associe les deux ??? Perso je serais soit sur un condrieu VT (là c'est mes origines), soit sur un clos landelin 2001.Par contre sortir le rosé des Riceys, bravo ! car on pense très peu à ces vins souvent chères, mais revelant de un veritable caractère ! Encore bravo, quel brillo ! Peux tu nous communiquer quelques nourciciers en des Riceys, please ?tOoN

antoon 27/10/2007 04:57

Bjr Emmanuel, quand on me dit asperge, le reflexe classique est condrieu, lorsque l'on dit fraise l'habitude va vers les bulles, lorsque l'on associe les deux ??? Perso je serais soit sur un condrieu VT (là c'est mes origines), soit sur un clos landelin 2001. Par contre sortir le rosé des Riceys, bravo ! car on pense très peu à ces vins souvent chères, mais revelant de un veritable caractère ! Encore bravo, quel brillo ! Peux tu nous communiquer quelques nourciciers en des Riceys, please ?tOoN

Lisa Roskam 27/10/2007 01:02

Alors le défit de marier un vin avec les asperges t'inspirait pas assez ? T'as du ajouté les fraises en plus.  J'ai assez de mal avec les asperges tout court et le vin. Je m'incline devant le maitre ! :)

Baraou 26/10/2007 18:09

Très haut niveau, monsieur Delmas !