Mémoires de dégustation: le livre ?

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 MEMOIRES DE DEGUSTATIONS  DANS UN LIVRE A VENIR ?

 

   Tignanello ITALY      Vin de Glace CANADA         Tokaji Hungary    Screaming Eagle, California

L’idée d’écrire un livre initiatique sur les vins insolites et étrangers m’est venue au fil du temps.

En effet, mon métier de sommelier m’amène à les cotoyer chaque jour, au gré de mes dégustations.

 L’expérience que j’ai pu acquérir, en ayant officié dans de très prestigieuses maisons m’a justement permis d’acquérir une aisance, et surtout un plaisir au contact de cette boisson merveilleuse.

 Fermez les yeux, humez , ouvrez vos sens, aiguisez vos papilles, et écoutez vos émotions.

 Simplement se faire plaisir, telle doit être l’approche initiale avec le vin.

 Aujourd’hui, je vous propose d’ouvrir les portes de la dégustation, à travers un parcours initiatique jalonné de vins déroutants, de paysages magnifiques, et d’hommes passionnants. 

----------------------------------------------------------------------------

 

Sommelier parmi les plus prestigieux établissements que compte Paris, ouvert d’esprit, curieux patenté, et vif d’esprit, je n’ai pas hésité un seul instant à m’expatrier pour découvrir d’autres horizons œnologiques.

 La vie, et ses destinées, m’ont amené vers des horizons, finalement pas si…lointains !

 En Suisse, j’ai rejoint un ami, un ancien collègue de travail, rencontré chez Guy SAVOY, rue TROYON à Paris.

Il partait officier en Suisse, la Tour d’Argent me proposait de rejoindre leur brigade de 14 sommeliers, sa cave de 500 000 bouteilles, et sa liste riche de 7 500 références.

 Un an après, je partais le rejoindre à Verbier, dans le Valais suisse, au restaurant Rolland PIERROZ, relais et châteaux.

 En cette station huppée, de charme et de caractère, je fis mes premières grandes découvertes.

 Certes, mes tous premiers vins du monde dégustés, le furent en 1992, mais, 6 ans après, j’ai l’opportunité d’aiguiser ma curiosité, et surtout mes papilles.

 Ainsi, tout, réellement commencait en Suisse, poursuivi inévitablement, par Londres, et l’Angleterre, artère principale des très grands vins de la planète, de l’ouverture d’esprit.

 Les expériences acquises durant ces quelques années, les très nombreuses dégustations, entourées de commerciaux, journalistes, et suppliers, m’ont donné l’envie de partager mes coups de cœur.

 Entre, les dégustations dans les salons internationaux, de Londres, Dusseldorf, ou Vérone, à l’étranger, Paris, Bordeaux, et les voyages dans le vignoble français, et parfois étrangers, ma bibliothèque, devient désormais très riche.

 Mon travail de sommelier, est un acte d’amour avec le client, le sommelier étant l’ambassadeur du savoir boire, vivre, et parler.

 Mais, acceptons, nous autres, sommeliers, de rester humbles, car, sans les vignerons, hommes passionnants, et passionnés, amoureux de la vigne, leur terre, nous n’aurions pas droit de cité.

 Sans nos cuisiniers, amoureux de leurs produits, de leurs mets, sauces, nous ne pourrions exercer notre devoir de sublimer le fuit de leur amour.

 Sans nos agriculteurs, héritiers de la richesse de leur terre, nous ne pourrions profiter de leur produit, travaillé par nos chefs.

 En conclusion, le sommelier, ne fait partie que d’une parcelle d’une longue chaine, juste des ambassadeurs, d’un savoir faire, celui d’un vigneron, d’un cuisinier, d’un serveur, maitre d’hotel, tous, au service du client.

 Cela, pour mettre en lumière, que ce livre, sous forme de guide, est écrit dans le seul but, de procurer des moments de plaisir, et d’évasion, ce meme plaisir qui m’anime à chaque lever de rideau, au moment de recevoir les clients.

 

 

Ainsi, j’ai pu récupérer, assembler, décortiquer mes notes de dégustations, et croyez moi, il fut très long ce moment….que de bons souvenirs.

Mes papilles s’en sont retrouvées toutes excitées.

 Mais, pour justement éviter de rester dans la norme, je me suis entouré de personnes, chères à mon cœur, et qui ont partagé des instants de ma vie.

 Après avoir fait le point sur les vins que je vais proposer dans ce recueil de dégustations, je les ai réuni une fois chaque mois, pour déguster mes trouvailles.

 A cet effet, j’unirai des personnes de divers horizons  …à cette découverte

 Et, chacun, dans leur registre, à leur manière, avec leurs mots, décrivent le vin, tel qu’ils le ressentent.

Avec plaisir, émotion, sensations.

 De sorte que je ne me retrouve seul, à précher la bonne, l’unique parole, il est important de partager, et surtout de rester neutre, objectif.

 L’aventure de la dégustation, le dépaysement peut commencer

 

Emmanuel DELMAS

www.degustationvins.com

 

Commenter cet article

An'Yes 31/07/2005 12:03

j'édite ici le message que je t'ai laissé sur le forum en réponse à tes interrogation, de peur qu'il ne passe à la trappe.. libre à toi de l'effacer par la suite)helloje crois qu'effectivement, quand tu vérifies ton blog en tant que visiteur, meme en faisant "aperçu", c'est comptabilisé comme un visiteur lambda...je ne puis que te conseiller de vérifier ton blog et l'arrivée des commentaire "en interne", c'est à dire uniquement en allant voir tes articles dans ton administrateur. le nombre de commentaires apparait à droite du titre de ton article, et tu peux cliquer dessus pour voir qui les a posté. il suffit ensuite de cliquer sur chaque commentaire pour le lire en intégralité.pour ce qui est du blog rank, inutile de s'affoler! moi ça m'est arrivé de passer du jour au lendemain de 1 à 45, pour retomber à 3 le jour suivant... les chutes d'audience, à ce que j'ai compris, sont prévisibles le week end, mais il ya tellement de facteur qui peuvent provoquer cette chute sans que tu en sois le responsable...il faut voir aussi qu'un blog très spécialisé, en général, compte un auditoir spécialisé... les gens qui sont venus par curiosité ne reviendront peut etre pas quand ils auront constaté que ton contenu ne les concerne pas vraiment... mais après tout, que vaut il mieux? avoir une foultitude de commentaires tout azimuts, de personnes qui viennent juste pour qu'à ton tour tu viennes poser un commentaire chez eux, même si leur blog te laisse de glace? ou bien, avoir un petit nombre d'amateurs réels, qui reviendront régulièrement prendre des nouvelles et qui recommanderont à leur amis et connaissances, parce qu'ils apprécient vraiment ce que tu fais?"fidéliser la clientèle", voilà le maitre mot... c'est pas facile, mais pour ce faire, il suffit peut être d'aller chercher des avis ailleurs que sur le forum over-blog... il doit bien y avoir des sites ou des forums spécialisés ou tu pourrais poser ton adresse?bon courage en tout cas