Le Michelin 2007

Publié le par Emmanuel DELMAS

             

 

Il est des décisions parfois étranges. Le Guide Rouge semble désireux de taper sur les doigts d'élèves devenus trop sérieux, car leur semblant devenus ennuyeux. Tels ces élèves pourtant tant mis en avant par leurs professeurs, à la plus belle époque.

Ceux-ci se sont toujours installés au tout 1er rang, au risque de passer pour ce qu'on appelle des "fayots". Ceux là mêmes qui ont toujours été à l'écoute, attentifs, et brillants. Talentueux, ces élèves ont fini par être supplantés par un autre type d'enfants.

Plus turbulents, s'installant en fond de classe, ceux-ci, n'en sont pas forcément moins brillants. Non, mais ceux-ci, s'en retrouvent plus turbulents, voire parfois insolents. Ils ont leur charme malgré leurs petites railleries. Apportant, turbulence, ils permettent malgrré tout, une autre approche. Celle de l'insouciance parfois, le non-respect de l'ordre établi.

Talentueux à leur manière, ils savent se montrer déroutants et étonnants.Ils ont leur charme, un éclat...2 styles bien différents.

LE GUIDE ROUGE 2007 ET LE CAS TAILLEVENT

Alors, pour revenir à la sortie du Guide Rouge 2007, il est hors de questions pour moi de revenir sur les décisions fort justifiées d'offrir les 3 étoiles à Yannick Alléno, à la cuisine si juste et précise, en harmonie avec son temps, ou encore à celle de Pascal Barbot, prodigieux chef, à la cuisine si inventive.

En revanche, une fois encore, force est de constater que les institutions sont mises à mal.Comme si le Guide Rouge avait décidé de montrer les dents pour mieux asseoir leur pouvoir. 

En rétrogradant la magistrale Tour d'Argent l'an dernier, puis le mythique Taillevent cette année, celui-ci espère dépoussiérer l'indépoussiérable (sic).

 

LE RESTAURANT TAILLEVENT


Mr Vrinat, Taillevent (photo le Figaro)

Taillevent...nom mythique à travers le monde, faisant partie intégrante du patrimoine culturel français.

Mr Vrinat, très grand monsieur, hors du temps ? non...dans son temps, toujours dans son temps. Amoureux de son restaurant, de ses restaurants, de ses vins, de sa cave, ou plutot de ses caves. Amoureux, de ses clients, mais surtout des gens. Amoureux de sa cuisine, et de la Cuisine.

Amoureux et respectueux de ses employés, Mr Vrinat a toujours su garder un oeil neuf sur ses convictions.

Taillevent est, et devra rester ce qu'il a toujours été, une référence culinaire.

Surtout pas vieillot, ce restaurant porte en son sein, un chef remarquable en tous points. Soucieux du détail, perfectionniste, et d'une incroyable gentillesse, et simplicité, Alain Solivérés est un immense chef.

 

ALAIN SOLIVERES


J'ai eu la chance, et le privilège d'avoir pu le regarder, l'approcher, lui parler, échanger lorsqu'il était le Chef des Cuisines de l'Hôtel Vernet. Alors apprenti sommelier, de 1995 à 1996, le Vernet avait glané sa 2nde étoile Michelin.Alain Solivérès m'appelait à l'époque "Tarzan"...(oui, oui...je courais à droite à gauche, plein de bouteilles entre les mains...sans doute pour cela). ;-)

Quel passionné, quel coeur et quel talent ! Quel talent aussi à Mr Vrinat d'avoir fait appel à lui...pour redorer une cuisine déjà magnifique.

CONCLUSION


Et pourtant...le Guide Rouge 2007 est passé par là, tel un professeur tapant sur les doigts de ses élèves les plus sérieux installé au tout 1er rang...

Quelque peu étonnant...

PS: En tout cas, cela ne m'empêchera certainement pas d'aller un jour prochain y déjeuner, cela est certain...Ah, j'allais oublier...visitez donc le blog Taillevent!

Le blog Taillevent, mis à jour chaque jour par Mr Vrinat en personne, s'il vous plait !

 

Emmanuel Delmas

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

Jéjé 26/02/2007 22:13

le guide Michelin à je pense perdu de sa superbe.
Pour avoir déjà travaillé dans des restaurants étoilés je peux vous assurer M Delmas, avoir reconnu des inspecteurs du fameux guide, qui en conséquence, permet de fausser un peu le jeu des critiques.
Je ne saurais trop recommander à vos lecteurs de se faire une opinion par eux-même et à ceux de leur entourage, qui sera au moins, si ce n'est plus, instructif!
Sur ce, bonne lecture , su le blog d'Emmanuel.

Jérôme/

jean-pierre et danielle 26/02/2007 10:31

Un com à ne pas éditer..
 
L'écriture noire sur fond noir est très très difficile à lire !
 

jean-pierre et danielle 26/02/2007 10:30

Bonjour Emmanuel,
Comme ces choses sont bien dites... Comme je les comprends....Notre société accepte difficilement les gens qui marchent à côté du chemin....
M'enfin, je suis très content pour Jacques Lameloise que je pratique depuis une trentaine d'années. J'y avais rencontré un sommelier ( M Pertuiset ?) originaire d'Evian qui a depuis ouvert boutique en Bourgogne.
Ainsi va le temps....

Emmanuel DELMAS 26/02/2007 16:22

 
Très belle maison que celle de Lameloise, jamais encore dégusté sa cuisine...mais j'espère avoir l'occasion de me l'offrir un jour.