VINS D'ITALIE

Publié le par Emmanuel DELMAS

L’Italie, terre de vins

 

 

 

Grand pays du vin, s’il en est, l’Italie se distingue des autres, par sa topographie si particulière, ainsi que sa géographie, qui lui permettent d’élaborer des vins remarquables d’identité et de personnalité.

 

 

Fini le temps des vins mal travaillés, bâclés, et aux acidités fortes, soutenus par des tanins austères et asséchants. Après une totale remise en questions, des vinifications mieux maîtrisés, des fermentations plus justes, et une réelle amélioration des techniques de vinification, l’Italie renaît et ses vins en sont devenus grands, et remarquables pour les meilleurs.

  C’est en 1960, que l’Italie se reprenait en mains, avec l’instauration d’une classification qui s’inspira grandement de celle instituée en France, avec les AOC.

 

La législation des vins italiens

 

Tout en haut du panier, le meilleur, les DOCG (Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie)

Suivent les DOC (Dénomination d’Origine Contrôlée)

Les IGT (Indication Géographique Typique) qui se rapprochent de nos Vins de Pays

Et enfin, les Vino da Tavola, ou Vin de table.

Seulement, nombre de vins dits « internationaux », issus de cépages tels le cabernet sauvignon, merlot, étaient considérés comme des vins de table. Or, ils étaient pour la plupart les plus remarquables. C’est alors, qu’ont été crée les IGT.

 
Car, pour être dans la catégorie DOC ou DOCG, il faut répondre à des critères bien précis, dont l’utilisation de cépages définis, très souvent autochtones. Ce qui n’est pas le cas des Cabernet et merlot.

 

 

Les cépages italiens

 

Comprendre l’Italie, ne peut se faire sans prendre conscience de la très riche histoire du pays. L’Italie a su conserver une grande partie de ses cépages autochtones, grâce à la  multitude d’influences et de peuples qui ont façonné l’Italie tout au long de son histoire.

 

On retrouve une influence grecque dans les Pouilles, un courant espagnol en Sicile et Calabre, française dans le Piémont, hongroise en Haut Adige, slovène voire croate en Frioul.

Ces mêmes influences, associées au climat, ont sculpté l’architecture des vins. Ceux du Piémont prennent des accents de la terre, parfois bourrus et durs.

Alors qu’en Toscane, l’accent sera plus élégant, raffiné, tout en restant anguleux. La Sicile a façonné des vins plus chantants, chaleureux et solaires.

 

Les grands cépages : Nébbiolo (Piémont), Sangiovese (Toscane), Primitivo (Pouilles)

Blancs : Arnéis, Garganega, Chardonnay, Tocai friulano

 

LE NORD, LE CENTRE ET LE SUD

 

 

 

 

Protégée au nord par les Alpes, et traversée jusqu’au sud par la chaine montagneuse des Alpilles, véritable épine dorsale du pays, elle possède tout ce dont la vigne réclame : Collines, points d’eau, sols nobles et ventilés, belle exposition sud/sud ouest.Bref ? des éléments essentiels à l’élaboration de grands vins

 

 

 

Pour comprendre les vins italiens, il est nécessaire de cerner la complexité des climats et des influences qui régisssent les vins de ce pays.

 

Le Nord

 

Le climat plus austère au nord, avec une moyenne annuelle de 11°, contre 16° au Sud, sa topographie accidentée faite de collines, et de chaînes montagneuses, ainsi que l’influence maritime, confèrent aux vins des ossatures parfois complexes.

 

Dans le Piémont, par exemple, les hivers sont rigoureux, froids et longs, les étés chauds et secs. Protégé par les Alpes, le climat n’en demeure pas moins humide l’hiver, bien long d’ailleurs. Les piémontais vouent un culte aux arts de la table, épicuriens, ils cultivent leurs vins avec grande passion. Enjoués, ils semblent parfois dénoter avec ce climat froid et humide.

 

Le terroir, assis sur un sol argilo-calcaire, aux douces collines, offre en Barolo, et surtout à Alba, une truffe blanche, que le monde entier envie à l’Italie. A 4000 Euros le kilo La Tartuffa Alba, se révèle bien plus raffinée et précieuse que l’or noir du Périgord.

Ce vignoble est difficile à travailler, et très capricieux. Tant le raisin met du temps à mûrir.

Il en ressort de ces vins, du caractère, de l’élégance, et de la longueur. Si il fallait ressortir un mot pour caractériser ces vins, il serait « droiture ».

 

DOCG du Piémont :

 

Barolo (Nébbiolo), Barbaresco (Nebbiolo), Asti Spumante et moscato d’Asti (Muscat), Brachetto d’Acqui (Braquet), Dolcetto di Dogliani Superiore. (Dolcetto)

 

La Ligurie,  la Vénétie, ainsi que le Frioul, complètent le vignoble nord-italien.

 

 

Le Centre

 

Quand on pense au Centre de l’Italie, la Toscane nous vient à l’esprit. C’est avec le Piémont, l’autre immense région des très grands vins italiens.

 

LA TOSCANE

 

Et bien entendu, le Chianti interpelle tous les amoureux du vin. Malgré une image parfois galvaudée, ce vin sait se rendre immense.

 

CHIANTI

 

1er vignoble à être délimité, en 1716, aujourd’hui, ce vignoble est devenu très vaste s’étendant sur près de 170 km.
Il existe le Chianti classico et le Chianti Ruffina. Le 1er offre des vins subtils, le 2nd des vins plus durs, puissants.

Les vins de Chianti sont eux aussi compliqués à élaborer. Le cépage Sangiovese arrive est cultivé sur des hauteurs allant de 200 à 600 mètres d’altitude. Si le soleil et la proximité avec la mer lui permet un bel ensoleillement, cela est moins vrai pour sa maturation. La fraicheur et les caprices d’une météo changeante sont un frein au développement de son degré de sucre.

Les vendanges se font tardivement, jusque fin Octobre, afin de faciliter l’équilibre et l’homogénéité des vins. Pour cela, il est essentiel de bénéficier d’une arrière saison ensoleillée.

 

BRUNELLO DI MONTALCINO

 

L’autre très grand vin italien, de Toscane, issu lui aussi du cépage sangiovese, sur un terroir plus facile, et une surface moins étirée. Les vins, après avoir subit unélevage d’au moins 4 ans, en fût et en cave, s’en retrouvent élégants et homogènes, parfois complexes, assis sur une ossature bien linéaire.

 

Le Rosso di Montalcino est un vin issu du même terroir, mais plus souple, et confortable que son illustre frère, le Brunello.

 

Autres régions du Centre : Le Latium, la Ombrie, les Marches, les Abruzzes

 

LE SUD

 

Le Sud de l’Italie est riche d’une très longue histoire. Si le Nord fut vite industrialisé, le Sud vivait de son agriculture et de la richesse de ses terres. Le rapport au sol et à la terre de ses habitants ont permis aux vins d’imprimer toute leur identité ces derniers temps, malgré une mauvaise qualité en des temps désormais révolus.

 

Le soleil plus présent, un sol parfois aride, et une topographie bien découpée, laprésence de la Mer, et des iles, offrent aux vins, puissance, charme et des contours chatoyants, voire chantants.

 

La Sicile, propose de superbes vins, remis au goût du jour, ces dernières années. Cépage Néro d’Avola, et Negro amaro. Vins pleins de fruits, de verve, et de fraîcheur.

Sans oublier les vins plus caractériels des Pouilles, issus du cépage primitivo, ou des vins de la Sardaigne, devenus d’une superbe finesse, et d’une belle minéralité pour les meilleurs. Aériens et fruités, ils se révèlent très bons dès leur plus tendre jeunesse.

 

Revigorés par le soleil, ces vins sont à découvrir, sans préjugés aucun.

 

CONCLUSION


 

 

La richesse historique de l’Italie, et sa topographie si complexe et particulière confèrent à ces vins des contours parfois tortueux, mais souvent remarquables de personnalité et d’identité.

 

Les très nombreux cépages autochtones, en sont une preuve magnifique.

L’Italie offre une palette très variée de vins, allant des blancs effervescents aux rouges effervescents légèrement sucrés, aux vins blancs secs et moelleux aux vins rouges vifs, et vins rouges tendus, et moelleux, sans oublier les vins sucrés.

Tout cela fait de l’Italie une gigantesque Terre de Vins, à ne surtout pas négliger… apprenez à les connaître, malgré leur timidité…intimidante.

 


A lire également: Barolo, Terre de vins

                        Barolo, 2 écoles

                              Barolo, pour le plaisir

                                       Restaurant Cantinella, à Barolo


 Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Chennay 17/03/2016 21:58

Je cherche à connaitre la réglementation Italienne en ce qui concerne les vins effervescents. Quelles sont les teneurs limites en CO2 et pression pour qualifié un frizzante, un spumante, un tranquille perlant. Je cherche à faire le lien avec la réglementation française sur les mousseux et les pétillants (ainsi que le perlant). Merci d'avance pour les renseignements que vous pourrez me fournir.Cdt

edern 19/03/2010 13:59


bonjour emmanuel,
pourrai m'indiquer quelques adresses de bons vignerons en toscane ou du moins m'en citer quelques uns qui te plaise , ma soeur faisant ses études à pise actuellement
j'aimerai qu'elle me raméne quelques flacons...j'ai entendu parler pour le chianti de dalle vigne,ruffino,fattoria la massa,brancaia...on m'a aussi parler de poliziano dans cette région
d'italie , j'ai pris des notes mais difficile de trancher sans un avis extérieur...si jamais tu peux me venir en aide c'est très gentil de ta part...merci, bonne continuation 


Emmanuel DELMAS 19/03/2010 23:28


L'idéal serait que tu contactes Mirhan, de la cave EnotecaMidi, il se fera un plaisir de te donner le nom de supers producteurs italiens. Lui, il maitrise totalement
son sujet. Tu verras. Tu le trouveras dans ma petite liste de caves, dans la catégorie "caves à Paris".


pierre 30/09/2009 16:51


C'est devenu une habitude délicieuse de lire vos dossiers sur les vins étrangers!! Je ne pourrais presque m'en passer!!!
Encore bravo pour cette description de l'Italie!

Toujours sur le même site, voici un autre article:
http://www.numberwine.eu/Italie-Malvasia-di-Lipari.html


vins d'italie 03/03/2009 10:19

Dossier sympa, merci pour le partage de cette expérience.J'ai redécouvert l'Italie depuis quelques années et ne cesse d'apprécier les vins de chianti.Ces vins ont une identité trés forte, trés racée.Quelle réussite...Si vous êtes de passage dans le chianti, arretez-vous à Greve in chianti et passez quelques heures dans la vinothèque. Vos y dégusterez les vins plus les plus beaux de cette région.

Emmanuel DELMAS 03/03/2009 10:25


Merci pour le conseil ! J'y ferai un tour dès que je serai dans la région.


Eric LECOURS 28/04/2008 14:16

Je suis très heureux de voir votre article sur l'Italie. C'est souvent difficile de trouver de grands étrangers en France. Souvent on ne trouve que des vins étrangers de base. J'adore les vins blancs d'Alsace et de la Loire avant les blancs et rouges de Bourgogne. Mais après, une bonne bouteille de Barolo ou Barbaresco est parfaite. Ces vins, comme ceux de Bourgogne, sont les vins d'émotion que j'adore (pas intellectuels comme ceux de Bordeaux).Pour moi les vins du nord de France sont les plus intéressants du monde. Mais ceux du nord d'Italie, ils sont souvent également profonds, exprimant la passion d'Italie. J'espère qu'on va pouvoir les trouver de plus en plus en France à l'avenir. Le Piemont n'est pas loin.

pierre 26/04/2008 22:42

Merci pour ce beau voyage... peut être aurais tu quelques domaines à conseiller ???

Delphine 25/04/2008 21:26

Je suis impatiente de découvrir la Toscane et sa gastronomie cet été ! La randonnée de Florence à Sienne risque d'être laborieuse si le ravitaillement se fait au Chianti ;-D Exposé très instructif, merci.

frederique 25/04/2008 10:58

je suis ravie d'avoir appris tout ça sur les vins italiens ,merci !