BARGYLUS, SYRIE

Publié le par Emmanuel DELMAS




Tout part d'une idee apparemment simple: faire renaitre la tradition ancestrale de l'antique terroir du mont Bargylus, en Syrie sous l'impulsion de la famille Sande, et sous les conseils de l'oenologue Derenoncourt.



Situé à plus de 800 mètres d'altitude au nord ouest de la Syrie, le Mont Bargylus offre une terre idéale à la culture de la vigne.


Le climat



La proximité avec la mer, fait subir au climat diverses influences venant de l'Ouest dont la présence d'humidité reste une bénédiction.

La conséquence première est l'apparition plus précoce de l'automne, juste avant la pleine maturité des raisins.
Si l'ensoleillement important confère de très bonnes maturités, et donc une grosse puissance en bouche, l'apparition précoce de l'automne offre une maturation plus lente des tanins et une préservation essentielle de la fraicheur aromatique.


Le sol




De gros cailloux...


Argilo-calcaire, de nature très pauvre, le sol se situe à une altitude de plus de 800 mètres. Cette hauteur offre une parfaite fraicheur la nuit, permettant ainsi une amplitude thermique salvatrice.

Les cépages


En blanc, la fraicheur qui sied au sauvignon blanc et la polyvalence du chardonnay font merveille.

En rouge, le merlot, le cabernet sauvignon, et la syrah prennent de jolis contours en ces contrées.

 


Dégustation


Bargylus "vin de Syrie" 2005
Vignes plantees voilà 6 ans, 2e millésime.
Syrah, merlot, cabernet sauvignon

Nez plaisant et expressif sur le minéral, champignons blancs, terre humide, les épices (poivre) et les fruits rouges bien mûrs.

Bouche suave, opulente révélant un milieu minéral et fruité. Superbe finale oscillant entre opulence et fraicheur, le tout transporté par des tanins séducteurs en diable.


*****


Conclusion



Si ce vin n'en est qu'à son 2è essai, force est de constater que la patte Derenoncourt, concourt à donner des atours séducteurs à ce vin. Le climat, ensoleillé, se combine à merveille avec l'altitude, et la fraicheur l'accompagnant. Les influences maritimes apportent leurs touches, et des fraicheurs salvatrices. Stéphane Derenoncourt, grâce à l'implication de la famille Saadre trouve ici un étonnant terrain d'expression. A suivre de très près, vu l'excellente impression qu'il donne sur ce 2è millésime.





Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Philippe MARGOT 10/10/2008 10:11

Intéressant de vous lire sur une viticulture dont on entend peu parler, avec de belles photos qui présentent bien un terroir propice à la viticulture et en étoiles le résultat est probant.Qu'en est-il du niveau de prix pour ce beau résultat ?+ Amitiés

Emmanuel DELMAS 10/10/2008 16:03


Bonjour Philippe,

Je n'ai aucune idée du prix, pour le moment...