VINCENT GAUDRY, SANCERRE

Publié le par Emmanuel DELMAS

sans-titre-1-2.jpg

     (Photo ©Armand Borlant)  

 

Par le passé j'avais eu l'occasion de déguster ses vins. Et récemment lors d'une dégustation de vins issus de domaines propulsés en culture biodynamique, j'étais tombé grandement sur le charme des vins de Vincent Gaudry. Une visite chez lui s'imposait donc absolument. C'est ainsi que je partais avec Jean-Philippe, Caroline et Armand à Sancerre. 

Site Vincent Gaudry

Petit Chambre
18300 Sury en Vaux
02 48 79 49 25

 

"Petit Chambre" à Sury en Vaux, joli nom d'un minuscule hameau qui accueille le tout petit chai de Vincent Gaudry, tout juste surmonté d'une petite enseigne à son nom. 

C'est avec un grand sourire que Vincent nous accueille. Nous nous étions déjà rencontrés mais il ne connaissait aucune des personnes présentes. Somme toute, même si Vincent n'est pas du genre à se faire remarquer de prime abord, il n'est pas pour autant aussi timide qu'il pourrait en avoir l'air. Juste est il discret et observateur. 

 

      sans-titre-13-1.jpg

Vincent Gaudry, un vigneron engagé dans la voie bio depuis bien des années...pour lui, il ne pouvait pas en être autrement. (Photo ©Armand Borlant)   

 

Vincent nous raconte un peu l'histoire de sa famille, mais aussi celle de Sancerre. Il insistera toujours sur l'importance donnée aux anciens, à leur travail et au patrimoine qu'ils ont laissé. Car si aujourd'hui le vin de Sancerre est enfin reconnu, il le doit à nombre de ces vignerons qui ont participé à la renommée du cru. Notre jeune vigneron nous raconte ainsi que les femmes de vignerons ont permis de conquérir les premières lettres de noblesse du vin blanc de Sancerre. Qui, il y a encore bien des décennies était plus connu sous le nom de "Sauvignon de Sancerre". En effet, il souligne: "L'histoire du vin à Sancerre a commencé grâce au Crottin de Chavignol. La femme du vigneron avait pour habitude de dire aux parisiens de passage que le crottin devait se consommer avec le sauvignon de Sancerre. Ce sont bien elles qui ont permis aux vignerons de gagner petit à petit leur vie, par leur sens du commerce et de la débrouillardise" Vincent appuie ses dires: "Certains vignerons et femmes prenaient régulièrement le chemin de Paris afin de vendre le crottin mais aussi le fameux sauvignon de Sancerre." Le Sauvignon de Sancerre devient petit à petit le Sancerre, où le cépage a pu acquérir ses lettres de noblesse. 

 

sans-titre-15-1.jpg 

      Notre vigneron voue un profond respect aux anciens, qui ont permis aux vins de Sancerre de gagner leur notoriété, ils n'en oublient pas le rôle prépondérant de leurs femmes. (Photo ©Armand Borlant)  

 

Si Vincent Gaudry nous raconte cette histoire, c'est pour mieux souligner l'importance du travail des anciens, et de ne jamais trop s'en écarter, de s'en inspirer. A ce moment-là il m'avouera qu'il remercie certains de ses amis dont un en particulier qui l'ont bien aidé à ses tout débuts. Vincent Gaudry est né aux alentours de Sancerre. Son grand-père maternel propulsait son propre domaine, repris ensuite par son père qui travaillait tout seul. 

Quand Vincent a rejoint le domaine de 9 ha 50 il a pris la décision d'embaucher un employé à temps plein. Périodiquement, quelques personnes l'aident et ne travaillent que pour lui. Il est bon de rappeler que le domaine de son papa s'étalait sur 5 hectares. Il travaillait alors de manière conventionnelle, avec traitements chimiques réguliers. Vincent Gaudry rejoint donc le domaine à ses 16 ans, en 1991. Les plus matheux d'entre vous devineront ainsi qu'il est né en 1975, tout comme moi ! Encore dans la fleur de l'âge donc. 

 

      LE BIO OU RIEN

 

L'oeil vif, les oreilles grande ouvertes, une vision à 360°, Vincent sait se remettre en questions, et apprendre de ses erreurs...Une belle vidéo avec Vincent.

 

Si les traitements chimiques furent à l'époque usuels, Vincent a le souvenir d'être resté à l'agonie 3 jours durant après un de ces traitements en 1995. C'est ainsi que notre jeune vigneron prend la décision radicale mais purement réfléchie de cesser ces traitements, pour sa santé bien évidemment mais surtout pour ses vignes et sa terre. C'était cela ou cesser. Ce n'est pas pour autant que Vincent dénigre les anciens, loin de là. Au début, son papa réagit relativement mal à cette décision. Pourtant il souhaite lui faire confiance et lâche totalement les rênes. Entre eux, les rapports restent excellents malgré ce virage à 180°. A aujourd'hui à 80 ans, papa reste toujours proche de Vincent, et lui fait totale confiance depuis déjà bien longtemps. 

 

Mais déjà en 1995, les vignes bénéficiaient d'un travail de fond important, et plus aucun engrais n'était toléré. Papa restait toujours en contact et présent afin d'offrir un coup de main si nécessaire à son fils Vincent. 

 

Vincent Gaudry a cette faculté d'être curieux, de se remettre perpétuellement en questions tout en respectant ses valeurs, et ses précepts. Il nous avouait sans aucune pudeur ni regrets, que son domaine avait traversé une période très délicate entre 2001 et 2004. La période de quelques expérimentations peu convaincantes selon lui. Même pas du tout convaincantes. Mais selon lui, il devait en passer par là, il en a tiré ses propres conclusions. La preuve s'il en était que Vincent Gaudry sait se remettre en questions, s'adapter et observer. Beaucoup de bon sens, ma foi!

 

En 2002, la certification biologique est officielle, suivie en 2006 par la certification Demeter (culture biodynamique). Vincent Gaudry estime, à fort juste titre à mon sens, qu'il n'y a pas une biodynamie, mais plusieurs vues de la biodynamie. 

 

 

DEGUSTATION

sans-titre-3-2.jpg

In situ en compagnie de Vincent Gaudry et de mes compagnons de route. (Photo ©Armand Borlant)  

 

 

Sancerre "Tournebride" 2010

 Sol de silex

 

Nez chaleureusement fumé puis acidulé, à la minéralité affirmée. La bouche suit le sillage du nez. Génréreuse, fumée et d'un fruit acidulé de bel aloi. La finale s'offre pleine d'énergie sur le fruité révélant une persistance retenue, un poil serré mais fort prometteuse. 

 

****(*)

 

Sancerre "Mélodie" Vieilles Vignes 2010

 

Nez éclatant, poire pulpeuse, fruit blanc et floral (rose) en fond de nez.Belle matière, généreuse et énergique toujours, soulignant une certaine force bien que retenue à la minéralité appuyée. 

 

****    

Empli de fruits et de floral ce vin révèle une certaine force, un bel engagement transpire de ce vin à travers sa note florale. Persistance sur le boisé très fin. L'ensemble se révèle étonnament subtil.

 

 

 

Sancerre 2010 VV

Sol de silex, fûts de plusieurs vins

 

Nez explosif, fumé puis poire juteuse, buis et menthe fraîche, anisé en fond de nez. La bouche, de belle constitution se révèle droite et de grande précision s'accomodant  à merveille d'un sucre résiduel à peine perceptible, source d'énergie, sans lourdeur aucune. Finale stricte réclamant d'être attendue. 

 

*****

 

      Sancerre 2009 "A mi-chemin", Vincent Gaudry

Nez exaltant et de grande expression minérale. Caillou, fumé, puis fruits frais, acidulés, zestes de pamplemousse, agrume. Fond de nez herbe fraîche.

La bouche s'ouvre sur une matière veloutée, oscillant entre le juteux du fruit acidulé et le tranchant du minéral. La finale, fraichement ciselée régale par sa persistance aérienne, sans montrer le moindre signe d'austérité. Respirant, complet, presque incommensurable. Superbe !

 

*****(*)

 

Voici un domaine de grande discrétion offrant une gamme magnifiquement interprétée signée du sceau de ses sols, dans le respect de son cépage. Une conduite des vignes que l'on sent précise et de belle allure.Nullement surpris lorsque j'apprends que le domaine propulse par palliers successifs depuis déjà belle lurette les vignes en culture biodynamique. Un domaine que je vais suivre, clairement. Vous devriez en faire autant...j'y ai pris du plaisir à déguster toute sa gamme. Et cette cuvée, Mazette...vrai beau coup de coeur! 

 

CONCLUSION

 

sans titre-18    

(Photo ©Armand Borlant)  

 

Les vins de Vincent Gaudry sont à l'image de notre vigneron. Sincères, perfectionnistes, précis, et enjoués, dotés d'une force et d'une énergie inébranlables. Je ne connaissais pas Vincent avant de prendre le temps de le rencontrer, mais ses vins s'exprimaient déjà de cette manière. Force, énergie et implacable tension révèlent l'ossature de ses vins. Son travail à la vigne, et la manière dont il sculpte ses vins sans vouloir apporter sa signature pour autant, offrent une garantie dans l'expression de vins complets, toniques et de belle chair. Ce que je trouve absolument remarquable avec Vincent est ce souffle que ses vins offrent, sans pour autant bénéficier des grands terroirs dont peuvent se targuer d'autres grands faiseurs dans le coin. Et pourtant, les vins de Vincent Gaudry font sans nul doute possible partie des tout grands de l'appellation. Il vous suffira juste d'y tremper vos lèvres pour vous en rendre rapidement compte...

 

Situer le domaine Vincent Gaudry


Agrandir le plan

 

 

Emmanuel Delmas

 

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sol de silex rouge ferrugineux. Lieu dit la Bouloise à Sancerre. Qui veut dire 'silex rouge'. Chez Vincent Gaudry.

Sol de silex rouge ferrugineux. Lieu dit la Bouloise à Sancerre. Qui veut dire 'silex rouge'. Chez Vincent Gaudry.

Commenter cet article

Sebc 18/04/2014 11:53

Ah le Sancerre, la première fois c'était à l'arrivée de Bourges - Sancerre, forcément inoubliable ! Et quel site !

Patrick Maclart 07/11/2012 13:55


Déjà fait Stéphan, sympa mais impersonnel. Je dormais de mon côté dans un resto chambres d'hôtes à Verdigny, la meilleure tête de veau du département dixit le père Prieur. J'y suis allé, il avait
raison le bougre. C'est peut-être fermé aujourd'hui, ça date d'il y a une quinzaine de kilos...

Stephan Boucher 07/11/2012 13:48


À Sancerre tu peux dormir à l'hôtel Panoramic, très bon mais super long resto et te réveiller avec vue sur les vignes! ;)

Emmanuel DELMAS 07/11/2012 13:53



Merci pour l'info, Stéphan!



Bertrand Fiocre 03/11/2012 20:25


Merci de défendre Vincent Gaudry qui a une vrai légitimité dans le sancerrois, ma région .

Emmanuel DELMAS 03/11/2012 20:37



Il le mérite grandement Bertrand ! 



MPioget 02/11/2012 19:32


Bravo de décrire les vins de ce vigneron dont les vins sont comme vous dites vraiment de haute volée. On en parle peu, tant mieux, il en reste encore un peu à vendre au moins.