THIEBAULT HUBER VERDEREAU (VIDEO)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 



 
Thiébault Huber Verdereau, vigneron à Volnay se présente avec cette courte vidéo. Patrick Maclart nous éclaire également sur les vins, et le personnage Thiébault. Vigneron travaillant déjà en biodynamie, certifié même depuis le millésime 2009, rien que pour vous !Sachez en profiter. Aticle complet, ici, dégustation à l'appui de ses vins.

 
 
Domaine Huber-Verdereau
Rue de la Cave - 21 190 Volnay -
   Tel : 03 80 22 51 50 - 
GSM : 06 80 01 90 77



 
UNE VRAIE PHILOSOPHIE

 
Dès le départ, Thiébault fut convaincu de la nécessité de "protéger" ses vignes, de les propulser de manière naturelle, afin de leur permettre de révéler les messages de leurs terroirs. Ainsi, son domaine est fort de 6 hectares et demi, dispersés sur 5 communes: Volnay, Pommard, Puligny Montrachet, Bouze les Beaune, et Meursault.

En 2001, il était déjà en culture biologique. Attention, néanmoins, Thiébault Huber Verdereau ne fait pas partie de ces "ayatollahs", pétris de certitudes. Loin de là, ce vigneron estime seulement qu'il doit juste accompagner de manière non interventionniste ses vignes. Les servir.

En 2005, le domaine est cultivé en biodynamie. Et même certifiée Ecocert en 2009. Thiébault, ou l'homme qui va dans ses vignes nu-pieds...c'est ainsi qu'il est aimablement nommé dans son village...:-)

Notre vigneron laboure ses sols, et n'use que de compost naturel afin d'entretenir au mieux ses sols. Ainsi est difnie sa ligne directrice.Son rapport avec la viticulture bio est intelligente, et Thiébault ne veut pas s'enfermer dans des certitudes. Il juge seulement que la démarche dans laquelle il se lance reste cohérente afin d'améliorer la qualité de ses vignes, et ainsi une meilleure transmission de la signature des terroirs, sur lesquelles elle repose.
 

SA CONCEPTION DE LA VITICULTURE BIO

Verdereau.jpg

 

"Après deux ans de formation et de documentation, j’ai converti l’ensemble de la culture du Domaine en Bio-dynamie en 2005. Plus qu’une technique agricole, la Bio-dynamie est une philosophie, dont le but est de mettre en adéquation la plante, le sol, le ciel et, bien sûr, l’homme. Pratiquement, je n’utilise plus aucun produit de synthèse, mais de la bouillie bordelaise et des tisanes de plantes (pissenlit, ortie, prêle, bouleau,….), Et, dans la mesure du possible, j’exécute des travaux en fonction des phases lunaires et de certaines positions planétaires. Mon seul et unique but étant d’améliorer sans cesse la qualité de mes vins tout en respectant au mieux l’environnement, et surtout en préservant ces terroirs magiques dont nous ne sommes que des héritiers." C'est lui-même qui le dit.



 
Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 

 

Commenter cet article

Emilie Jacquet 16/03/2010 08:13


Patrick: je vous rejoins à 100%.
Et la Bourgogne est ma seconde patrie.

Les extrémistes bio, sans soufre, vins natures m'insupportent.
Des vignerons qui travaillent en respect avec la nature et le terroir en Bourgogne, il y en a beaucoup. ...


Laurent Baraou 16/03/2010 08:13


Moi je passe régulièrement et je constate l'évolution... Mais y encore du boulot si je fais une moyenne ; d'un autre côté, la moyenne ne m'intéresse pas !


Thiébault Huber-Verdereau 13/03/2010 08:29


Vive cette liberté d'expression et je vous invite tous à un petit tour "insitu" des terroirs sains de Volnay ! Il n'y a que la vérité du terrain pour remettre les choses à leur juste place !

Rendez vous à Volnay quand vous le souhaitez


Emmanuel DELMAS 13/03/2010 08:30


Je suis toujours partant, tu imagines bien, Thiébault ! :-)


Bruno Besson 12/03/2010 16:03


D... Afficher
davantageésolé, de vous sembler agréssif, mais le jour de ma visite chez M.Lafarge, j'ai ensuite fait un tour dans les vignes avec ma Femme et mon
bébé qui dormais dans la poussette, et je n'ai pas vu rang de vignes griffé, labouré ou enherbé, et nous étions le 16 Juillet 2008, je bosse avec passion voire acharnement dans le milieu du vins
depuis que j'ai 16ans, j'ai "fini" sommelier dans de beaux établissement, et ne vends que des vins authentique et honnête dans ma modeste cave de banlieue parisienne. je ne dit nullement que vous
étes comme ca, mais je fait juste part de ma surprise et de mon étonnement.


Patrick Maclart 12/03/2010 14:58



Je relis le commentaire de M. BESSON : tout est desherbé chimique ! Là, j'ai encore peine à admettre ce propos. Quand la griffe a-t-elle été passée ? Quelles ont été les vignes examinées ?
Quelles parcelles ? Où exactement ? Moi j'y retourne, j'y suis à moins de 10 minutes en voiture. Ce propos est difficilement tolérable, et excessif. Je me demande s'il a sa place sur ton blog
Manu.



Emmanuel DELMAS 12/03/2010 14:59



Il y a la place pour tout le monde. Au moins, il y a explications constructives d'un côté, et de la provocation de l'autre. Sans celle-ci, il n'y aurait pas eu
explications. Après, chacun fait le tri, Patrick.
Pour ma part, j'ai été sur place, et je suis ton analyse.



Patrick Maclart 12/03/2010 14:55



Je suis atterré. Je ne comprends vraiment pas. Je passe lundi à Volnay, des sols fraîchement labourés, de la terre saine, de l'herbe ça et là... Magnifique. Je ne veux pas entrer dans quelque
polémique que ce soit, mais sur la côte, Volnay est dans le peloton de tête des bons élèves du végétal. Quant à Anne gros et le changement, je n'ai pas non plus compris. Il doit y avoir un
univers de différence de regard entre quelqu'un sur place et quelqu'un de l'extérieur.



Bruno Besson 12/03/2010 14:41


J'avais passé la nuit à Vosne chez Anne Gros et ca m'avais surpris ce changement, après je ne parle pas de vous, mais une ballade d'1heure dans les vignes et que de la "lune"


Laurent Baraou 12/03/2010 14:40


Moi j'ai vu l'herbe ;-) Mais, pour Patrick, 1999 c'est récent par rapport à d'autres régions...


Bruno Besson 12/03/2010 14:39


je dois avoir des lunettes en noir et blanc alors, je ne voie pas l'herbe


Patrick Maclart 12/03/2010 14:36



Halte au feu ! Thiébault est en biodynamie depuis 1999, arrêt des désherbants chez Nicolas Rossignol, Thomas Bouley, Pousse d'Or, Frédéric Rossignol et plein d'autres !!... Ca ne date pas d'hier.
J'accepte la critique en Bourgogne, pas celle là. Elle s'inscrit en faux. La différence : vous venez en Bourgogne, moi j'y vis et je vois au quotidien ce qu'il s'y passe. Il y a plein de
vignobles qui peuvent subir ces foudres, pas Volnay.



Emmanuel DELMAS 12/03/2010 14:36



Une vraie prise de conscience s'est instaurée depuis quelques années à Volnay, et même un peu partout, grâce à l'implication et la conviction de vignerons qui sont
venus au vin avant tout par passion !



Laurent baraou 12/03/2010 14:31


Mais il n'y a pas si longtemps Volnay ressemblait à la Lune... Ok Meursault aussi. Tout cela progresse. Et dans le concours du pire ? Faudrait aller chercher le "gagnant" ailleurs (comme la
vérité).


Patrick Maclart 12/03/2010 14:22


A le lire, il est allé sur la lune. Pourtant, au niveau désherbant, on en utilise à crever dans le Beaujolais. Je ne comprends pas, c'est irritant. S'il y a bien un village de la côte où on a une
fange de vignerons respectueux de son végétal, c'est bien Volnay


Laurent Baraou 12/03/2010 14:19


Volnay a bien progressé depuis quelques années (mais pas depuis très longtemps c'est vrai). Nicolas Rossignol, Thiebault Huber Verdeleau... Ce n'est pas une révolution mais une belle évolution.


Bruno Besson 12/03/2010 14:17



je suis venu au alentour du 14 juillet 2008, en revenant de la fête chez Marcel Lapierre



Patrick Maclart 12/03/2010 14:14



Je trouve excessif de dire que tout est désherbé chimique à Volnay. Connaissant l'esprit des vignerons de là, et je les défend, on est loin du tout chimique. A quel
moment êtes-vous venu ? Lors de quel cycle de végétation ? J'aurai peut-être une réponse moins dogmatique à vous donner...



Emmanuel DELMAS 12/03/2010 14:15


Bruno est toujours un peu (bcp même) excessif ! :-)


Bruno Besson 12/03/2010 14:13


Des vins j'en aime des tonnes, surtout dans ce coin, malheureusement, ma clientèle me permet de vendre guère + de 12 / 15 bouteille de Volnay /an (et je bosse avec Maréchal / M.Lafarge et Pousse
d'Or) pas des bras cassé.


Emmanuel DELMAS 12/03/2010 14:14


Non, mais invite toi chez lui, quand tu passeras rendre visite à tes fournisseurs. Tu ne le regretteras pas.


Bruno Besson 12/03/2010 12:32


Non, mais sur le coup ca m'avais fait marrer


Emmanuel DELMAS 12/03/2010 14:12


Thiébault est un peu à part, lui ! :-) Tu aimerais à coup sûr.


Bruno Besson 12/03/2010 12:31



C'est marrant je suis allé à Volnay il y a deux ans, j'ai BIEN fait le tour des vignes, et TOUT est désherbé chimique, et si t'écoute les vignerons, ils sont TOUS en bio dynamie!!!Cherchez
l'Erreur!!



Emmanuel DELMAS 12/03/2010 12:32


Tu as été chez lui, Bruno ?