PATRICK GRISARD, CORNELIE (HAUT MEDOC)

Publié le par Emmanuel DELMAS

380000_321784251185357_100000613533549_1027611_556374501_n.jpg

 

Partir à la rencontre de Patrick Grisard c’est s’offrir un moment bien particulier d’humanité, de sincérité en plus de celui de croiser un vigneron à la sensibilité à fleur de peau. Ses vins revendiquent l’appellation Haut-Médoc. Cornélie raconte l‘histoire d’une passion, d’une vie ponctuée d’épisodes douloureux, de doutes, et surtout d’espérances. Eclairage sur le parcours d’un homme qui, malgré tout « sourit à la vie ». (Photo ©Marilyn Johnson)

 

 

Château CORNELIE

Chemin de la sablière

33250 CISSAC MEDOC

Tél. : 05 56 73 83 98 - Mobile : 06 45 47 94 05

 

 

En entrant dans son petit chai, il règne une atmosphère calme, sereine. Patrick Grisard, cet homme souriant, au regard pétillant de vie, et la chevelure aussi vivante que son positivisme, met à l’aise tout de suite. Il n’y a pas chez lui le désir de s’imposer. Peut-être juste de séduire un peu, si le fait de sourire en permanence peut-être perçu comme un tel signe. Mais quelque part, je me dis que ce sourire permanent peut bien cacher quelque souffrance... 

C’est qu’au fur et à mesure des échanges l’homme empli de pudeur et de fraicheur transpire la sincérité. A tel point que connaissant son histoire, tout un chacun ne peut qu’être touché. Car la manière avec laquelle il se révèle n’est jamais teinté d’abattement ou de douleur. Mais de positivisme, pas de faux-semblant chez Patrick Grisard. L'homme est entier, tout comme le vigneron.Car croyez-le, l’homme est passé par bien des épreuves, quelques drames qui laissent des cicatrices indélébiles. Mais Patrick Grisard ne se laisse pas abattre, il se bat, et pour lui « sourire à la vie » est un moteur vital. Le terme n’est pas trop fort. Sans entrer dans les détails, nous pouvons dire que cet homme n’a franchement pas eu de chance dans sa nouvelle vie débutée en 2005.

 

En passant par Yquem...

Vidéo de Patrick Grisard, dans son chai.


Patrick Grisard est un enfant de Loupiac, village bien connu des amateurs de vins moelleux, évoluant sous l’ombre des Sauternes et Barsac. Né donc près de Ste Croix du Mont, natif de la Gironde, notre jeune vigneron passe 10 années au château Yquem. Une véritable fierté pour toute la commune, détonnant ! Après ce glorieux épisode, Patrick Grisard devient directeur du château Sénejac en Haut Médoc. Une vie confortable, une position enviable, mais quelque chose lui manque. Le travail de la terre, des sols, l’expression minérale, un retour à une source en somme. L’envie d’élaborer un vin à son image, vrai, sincère, libre.

 

En 2004, il arrive à Cornélie, en Moulis. A une période de sa vie, où tout a basculé...Il s'installe donc en fermage, dans son un chai. Ses vignes sont situées à près de 25 kilomètres et offrent une surface d'environ 5 hectares et demi sur la commune de Saint Sauveur en Haut Médoc. Patrick avait déjà une idée assez précise des vins qu’il désirait propulser. Des vins qu’il qualifie de « différents », "originaux", marqués par la signature des terroirs bien sûr mais surtout des millésimes et du fruit. Il ne veut pas reproduire à l'identique les vins classiquement tristes, sans relief ni âme que l'on retrouve bien souvent ci et là. Non, offrir de la vie au vin.

 

NE DONNER QUE LE MEILLEUR (et du coeur surtout) DANS TOUT CE QU'IL ENTREPREND

IMG02444-20120109-1711

Patrick Grisard, dans son chai, pipette en main...(Cette photo est de moi, et cela se voit!)

Bien vite, sa gouaille, et sa détermination dont il fait preuve, font de lui un personnage vu tel un extra-terrestre aux alentours. Se permettre de faire des rendements aussi faibles à ses débuts lui a valu quelques problèmes. Aller à contre-sens des usages n’est jamais bien perçu…

Aux vignes, le travail est là-aussi méticuleux, basé sur l’observation, l’écoute. Les rognages se font tardivement afin d’éviter que les entrecoeurs sortent. Les rendements sont selon lui mieux régulés.Sa démarche est bio, et il s’interdit l’utilisation des insecticides, engrais chimiques et autre anti-botrytis.

Le sol à Saint Sauveur est composé d'un sol argilo-calcaire et de graves fines de type Villafranchien. Ce sol filtrant permet une meilleure percée des racines. Ainsi, elles vont puiser les éléments notamment minéraux qui lui sont nécessaires. Il est à noter que la résistance à la sécheresse n'en est que meilleure et permet de plus aux raisins de parvenir à une maturité optimale.

Patrick Grisard, toujours dans sa démarche de « faire différent, et surtout sainement » n’a jamais hésité à faire quelques essais, des expérimentations qui lui permette de progresser, sans pour autant prendre le moindre risque inutile. Comme celle de tenter des macérations carboniques par exemple sur un de ses vins. Bien entendu, n’y voyez chez lui aucune provocation, juste une forme de curiosité.

 

 

CORNELIE: UN REVE DE GOSSE

404461_321784344518681_100000613533549_1027612_388069119_n.jpg

Patrick Grisard et Cornélie en mains...(Photo ©Marilyn Johnson)

Devenir vigneron était un rêve de gamin qui n’avait jamais imaginé le devenir un jour. En cherchant dans le dictionnaire des synonymes correspondant à « Rêve de gosse », il tombe sur le terme « Cornélia », prénom d’une femme à l’époque romaine lors d'une de ses recherches. L’histoire d’une femme, d’une famille s’étant battue avec ses tripes. Cornélie vient de naitre.

 

LA DEGUSTATION

382602_321798577850591_100000613533549_1027695_828103443_n.jpg

In situ en compagnie de Patrick Grisard, Christophe Coupez et Marilyn Johnson (Photo ©Marilyn Johnson)

 

 

Château Cornélie 2005, Haut Médoc (48% cabernet sauvignon, 52% merlot)

100% fûts dont 7% neufs

Nez fin et subtil, entre fruits frais, pulpeux, et léger boisé.Bouche droite, relatant le fruit et un boisé présent accompagné d'épices. La finale reste fine reposant sur une trame de tanins un poil heurtée en l'état.

Mais n'oublions jamais que le premier millésime est de loin le plus compliqué à lancer, entre tatônnements et belle volonté se dresse une forme de tunnel sans lumière. On travaille un peu à l'aveugle, sans recul sur son sol, ses raisins. Néanmoins, pour une première, le résultat est engageant. 

 

***(*)

 

Château Cornélie 2006 Haut Médoc

35% bois neuf
Nez de fruits cuits, d'épices douces et réglissé.
Très légère réduction, au milieu droit, prolongé par une finale nette et tendue malgré des tanins fermes. Sensation légèrement chaleureuse. Persistance torréfiée.

***(*)

378618_321798391183943_100000613533549_1027688_348052014_n.jpg
(Photo ©Marilyn Johnson)

Château Cornélie 2007 Haut Médoc

27Hl/ha

Nez séducteur de fruits frais, boisé enjoleur et épices.Bouche pleine, de belle constitution reposant sur un milieu de bouche savoureux à la finale ferme mais nullement austère, fraiche en persistance.

****


Château Cornélie 2008 Haut Médoc

Nez discret de prime abord. A l'aération, le fruit se révèle séveux.La bouche, généreuse de fruit est relayé en son milieu par de fines épices. La finale, tonique révèle un fruit dégoulinant pour une persistance longue qui relaie une trame de tanins élégante. Légère rectitude, joli fond perceptible.

 

****(*)

 

 

Château Cornélie 2009 Haut Médoc (80% merlot)

Nez séducteur en diable entre le fruit frais et le floral, fond de nez d' épices.La bouche d'apparence souple offre une matière charnue sur le fruit et les notes florales. La finale profite d'une acidité énergique et de fins tanins pour offrir une persistance orientée sur la cerise puis le réglisse. L'ensemble se lie bien, eet offre une belle homogénéité. 

Voici un vin énergique, sanguin, fort joliment interprété, de la belle ouvrage. Le temps jouera en sa faveur!

 

*****

 

Château Cornélie 2010 Haut Médoc

Superbe fruit au nez, touche florale après aération, fines épices.La bouche est éclatante, de fruit et de note florale encore. La finale s'offre sans retenue, séveuse même, soulignée par des tanins fourrés, et une légère rectitude. 

 

****(**)

Même si en l'état le vin reste bien juvénile, on sent aisément qu'un cap fut franchi dès le millésime 2009. Davantage de chair, une meilleure pureté de fruit, du fond, et même une forme de rectitude dans les finales. Une certaine verticalité, pour de belles promesses. Le 2010 me semble plus complet encore que le 2009, qui à ce stade se déguste mieux. Mais ce 2010 risque de franchir un petit palier.


Meduli 2009 85% merlot

Fruit explosif malgré une légère réduction. Bouche harmonieuse de belle tension. Une belle réussite pour ce "second" vin.

****

 

CONCLUSION

        407570_321870241176758_1938383614_n.jpg

Honneur suprême:L'inauguration du livre d'or du domaine après une rencontre pleine (Photo ©Marilyn Johnson) 

 

Au vu de ma visite et des échanges avec Patrick Grisard, j'ai pu me rendre compte à quel point cet homme s'offre comme ses vins, sans retenue, en toute sincérité. Des épreuves, il en a traversé, mais toujours il a su s'en relever. Si j'ai appris une chose c'est celle de ne jamais se laisser influencer. Pour autant, nul besoin de cela pour apprécier les vins de Patrick. On sent une évolution, et en 7 millésimes, elle est notable. Avec 2005, 2006 et 2007, les élevages avaient tendance à se révéler bien présents, sans pour autant dominer les vins, peut-être les finales semblaient parfois heurtées. Mais l'empreinte minérale, et celle du fruit se laissait parfois absorber. Avec le 2008, le changement de cap permettant de favoriser l'expression du fruit est notable, la progression certaine. Mais c'est vraiment à partir du millésime 2009 que le vin offre tout son éclat, entre fruit et note florale. Des vins plus francs que jamais, énergisants et revigorants. Patrick semble avoir trouvé son équilibre, et ses vins avec. Du courage, il lui en a fallu, il lui en faudra encore, et au vu des vins dégustés, on ne peut que l'encourager à continuer ainsi, et à ne surtout pas changer! "Sourire à la vie", merci Patrick!

 

 

PETIT COMPLEMENT QUI ME SEMBLE UTILE

 

Une dernière chose, et de taille: En rencontrant l'homme et le vigneron, les deux ne faisant qu'un à Cornélie, il se pourrait bien que vous en ressortiez touché au coeur, "ému", car il y a chez Patrick Grisard bien des émotions cachées, des meurtrissures. Il n'a pas besoin de les dévoiler pour que vous le sentiez. Parfois, il a besoin d'exprimer les choses, si sensible. Alors vous croiserez souvent des amateurs, des dégustateurs, de vrais amoureux de Cornélie, de farouches défenseurs, parce que Cornélie n'est pas que l'histoire d'un vigneron. Elle va bien au-delà. Elle est imprégnée du sceau du courage, de l'abnégation, et de la passion. Elle ne peut pas laisser insensible. Une fois encore, c'est sur place qu'il faut se rendre pour un peu mieux comprendre le vin. Néanmoins, il faut apprendre également à faire preuve de discernement, et ne pas se laisser influencer. Mes notes de dégustation reflètent bien les vins que j'ai dégusté ce jour-là, au chai, et ce sans aucune ambiguité.

A la hauteur des quelques vins dégustés régulièrement quelques années en arrière, mes impressions furent bonnes, voire même très bonnes sur les derniers millésimes. J'ai abordé des questions de manière très ouverte avec Patrick Grisard, concernant ses vins, et relayé quelques questionnements. C'est avec sincérité qu'il y a répondu. Merci et courage Patrick !  

 

 

Notation:

 

  • 3 *** Vin de qualité     
  • 4 **** Vin de grande qualité
  • 5 ***** Vin superbe, de très bon niveau
  • 6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité
  • 7 ******* Vin sublime, de très haut niveau qualitatif, valant le détour. (3 vins à ce niveau à ce jour)
  • 8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes (Aucun vin à ce jour)

 

 

Emmanuel Delmas

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

phil 03/02/2012 18:25


Merci pour cet article ! CORNELIE est devenu le chouchou des blogueurs à juste titre ! Manu, toi tu as l'air épuisé sur la photo ?!  Il faut te ménager !

Emmanuel DELMAS 03/02/2012 22:39



Merci Philippe pour ton commentaire. Oh que oui, je suis bien crevé en ce moment. J'aimerai bien me ménager un peu, mais que veux-tu, la passion te dévore à petit feu...j'essaierai de prendre un
peu de recul prochainement. Tu as totalement raison. Allez zou, demain je dispense une grosse journée de formations. Dimanche je respire un peu, promis! Je penserai à ton précieux conseil. A
bientôt!



Eric Leborgne 03/02/2012 18:24


Super compte-rendu!

Bu-Bar à vins Bordeaux 03/02/2012 14:08


Beau reportage sur le charismatique Patrick Grisard et son château CORNELIE ... que vous retrouverez chez BU dès ce vendredi soir dans le millésime 2008 ! A lire et surtout : à boire !

dirpauillac 03/02/2012 11:08


Sandra a travaillé à la finalisation de la gamme 2010 de Patrick cette semaine. Elle confirme que 2010 est supérieur à 2009. Ca promet...Dernière touche lundi prochain.

Emmanuel DELMAS 03/02/2012 12:56



Merci Christophe pour la confirmation! En tout cas, à la dégustation la progression est nette.