LIGER BELAIR, NUITS ST GEORGES (VIDEO)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 

Après avoir dégusté toute la gamme de ses vins, et quelques précieux échanges, Thibault Liger Belair nous dévoile son histoire, et ses ressentis concernant sa conduite des vignes en biodynamie. Superbe vidéo...lever de rideau ! (4')

 

 

Domaine Thibault Liger-Belair
32 rue Thurot
21700 Nuits Saint Georges
Tél/Fax: 03 80 61 51 16

 

 

IMG00749-20100526-1603

 

 

Thibault Liger Belair a repris les rênes du domaine Liger Belair en 2001. Il faut savoir que la famille Liger Belair fut une grande maison de négoce. Ce fut pour lui l'occasion d'exploiter ce domaine familial à Nuits St Georges, à 26 ans. Comme nous le délivre Thibault, il a dû recréer le domaine. Dès le départ, Thibault Liger Belair travaille ses vignes en culture biologique. Puis en culture bio-dynamique.

 

 

  2001, SON 1ER MILLESIME

 

Avant cela, Thibault Liger Belair a débuté ses études de viticulture en 1991. Quelques années plus tard, il travaille pour la fameuse société Ficofi, organisatrice de dégustations de prestige à travers les plus grands palaces de la planète. Ainsi, il est au contact des très grands crus. Par la suite, avant de reprendre le domaine en 2001, Thibault travaille 2 années pour le site de vente de vins online WineAndCo en tant que responsable des achats durant 2 années.

 

 

CONDUITE DE LA VIGNE

  vignes liger belair

 

Sa vocation première était de faire revivre les sols.

Il n'y a jamais dans le discours de Thibault, la moindre certitude. Seulement quelques constats, et avant tout juste la conviction que la manière dont il aborde le travail à la vigne, fait du bien à la vigne, et que les sols ont évolué, que leurs couleurs ont changé.

 

 

 

"Ce n'est pas parce qu'on passe en culture biologique, qu'on fait des grands vins. Surtout, essayer de donner de la vie aux sols..."

 

 

Les vignes du domaine ont entre 30 et 75 ans, selon les parcelles. Le domaine offre une surface d'environ 8 hectares au total. Sans oublier 5 hectares récemment acquises en Moulin à Vent.

En 2001, donc, la culture biologique propulse les vignes du domaine. Thibault fait respirer son sol, par une culture saine. Le désir est de faire respirer ses vignes, dans un tout 1er temps. Celles-ci réagissent, et offrent un jus plus riche, plus pulpeux.

 

 

 

"Je pense qu' on fait du bien à la vigne, on le voit, on le sent..."

 

 

En 2004, Thibault Liger Belair décide de tendre vers la culture biodynamique. N'y voyez surtout pas un côté ésotérique à cette approche, mais plutôt une forme de complémentarité, entre les sols, et son environnement. La vigne fut très réactive. Elle donnait des signes très positives.

 

Il est bien entendu que chaque parcelle est travaillée à part, selon l'identité et la nature de ses sols, afin de devenir un véritable révélateur d'expression de terroirs.Les travaux dans ses parcelles diverses ne peuvent donc être systématiques.

Les labours sont réguliers, à cheval en majeure partie, et donc pas de désherbants. le labour offre un excellent capteur énergétique en ouvrant le sol.

 

Pour lire la suite, les élevages, et plus encore, la dégustation de toute la gamme des vins...ici.

 

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Domaine Thibault Liger Belair, à Nuits Saint Georges

Commenter cet article

Ka internationa Aix 13/07/2010 09:51



 


Très bel article en effet, et très juste sur la personnalité du vigneron... C'est bien lui, sans exagération aucune.



edern 11/07/2010 12:29



la bourgogne c'est la classe!



Bruno Besson 09/07/2010 17:56



Hte Côte rge le prieuré, Vosne Aux Réas, des nuits, des chambolles, et des Nuits 1er cru



Bruno Besson 09/07/2010 17:56



J'ai fait a un moment au magasin...



Anne Laurence Chauvel Chadronnier 09/07/2010 17:55



Yep! Mais promis je referai! ;-)



Anne Laurence Chauvel Chadronnier 09/07/2010 17:54



Belle modestie pour un grand vigneron, ça fait plaisir! Très chouette cette vidéo.



Emmanuel DELMAS 09/07/2010 17:54



Anne Laurence, tu as dû déguster ses vins j'imagine...sinon il faut le faire à nouveau ! :-)