LE VIN ET LES JEUNES: LEUR RELATION AVEC L' ALCOOL (4/7)

Publié le par Emmanuel Delmas

Après avoir analysé leurs habitudes alimentaires, ici on a pu constater que les jeunes grignotaient plus souvent, en faisant appel au « snacking », et aux boissons sucrées, déréglant leur équilibre alimentaire. Ces habitudes, sont-elles néfastes à la consommation et à la découverte du vin ?

 



Une certaine approche des boissons alcoolisées


Les jeunes privilégient la bière, les alcools forts, avec le plus souvent une recherche d’ivresse.
La consommation du vin, elle, emblématique de la « consommation » parentale est donc tout naturellement marginale. Ce n’est que plus tard, vers 20-25 ans, que les jeunes adoptent une consommation plus modérée, intégrant petit à petit le vin.

L’approche des boissons alcoolisées passe par diverses étapes. Une période d’excès à l’adolescence, de modération de 20 à 25 ans, avec l’entrée du vin, et à l’age adulte, une stabilisation de la consommation.

 

Nature des boissons consommées par les jeunes
 


Les jeunes se distinguent des adultes quant à leur consommation d’alcool. A l’âge adulte, le vin est la boisson la plus consommée, alors que les jeunes s’orientent plus vers les bières, et les alcools forts allongés de sodas.

La bière et les alcools forts sont plus consommés chez les garçons que chez les filles, qui, elles se sentent plus attirées, par les « premix », sodas alcoolisés, et aromatisés.

 


Quelle représentation de l’alcool ont-ils ?

 


L’alcool est avant tout, pour eux, associé à la fête, et à la convivialité. Viennent ensuite, la détente, et le plaisir.Les plus jeunes l’associent donc à la fête, alors, qu’avec l’âge le plaisir prend le pas.

Il est donc important de noter que seule une très faible proportion des jeunes aime le goût de l’alcool. Celui-ci est avant tout apprécié pour l’effet qu’il procure. Il doit enivrer et non accompagner le repas. Le statut de l’alcool n’est donc pas très éloigné de celui des substances psycho actives. Apparaît clairement, la forte légitimité de certaines drogues illicites, mieux acceptées par les jeunes, comme le cannabis.

Des trentenaires aux plus jeunes, la plupart manifeste un intérêt croissant pour la fête, favorisant ainsi la prise de boissons alcoolisées, puisque l’association fête /alcool est pour eux une constante.

La fête est une façon, pour les jeunes de s’évader, de résister, et d’exprimer leur différence, voire leur marginalité. L’objectif étant de briser les tabous sociaux, et d’inventer des modes de vie différents, associés à de nouveaux codes.




 


Emmanuel Delmas d'après une thèse "le vin et les jeunes", de Julien Zylbermann

 

 

NB: Envie d’apprendre comment bien déguster le vin ? Les cours d’oenologie de Prodégustation, dans 13 grandes villes de France, sont justement pensés pour cela, et j’y suis l’un des formateurs à Paris notamment, donc n’hésitez pas à vous y inscrire.

www.prodegustation.com

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Vin futé 09/08/2013 17:35


Les vins en canettes arrivent en France depuis quelque temps. Ca ne va pas aller en s'arrangeant.

Emmanuel DELMAS 22/08/2013 17:52



J'ai traité du sujet...aucune crainte, donc ! 


http://www.sommelier-vins.com/article-le-vin-en-canette-118426609.html



Dominique 06/08/2013 10:27


On a également une différence de consommation entre les jeunes de la ville et de la campagne.

Emmanuel DELMAS 06/08/2013 10:29



Je suis incapable de répondre à cette affirmation, malheureusement. Mais ayant vécu à la campagne anglaise, ils s'abreuvaient de la même façon que les citadins, eux ,-) 



E Kimmer 18/11/2009 02:22


Très interessant ! Vais suivre la suite de ce dossier ! Merci


Bôôh 16/11/2009 00:52


Boire ou écrire, il faut choisir !
a
i
liberter
il vont
faire des choses qui ne feront pas
ajin (comme les pruneaux)
:-D


Tom" ssy 14/11/2009 01:11


Les jeunes sont souvent accro a l'alcool car ils i trouvent tout comme la drogue, un effet de bien être, un effet de liberter aussi car ils savent qu'il vont faire des choses qui ne
feront pas spécialement en étant ajin ... dc voila =D


Bôôh 13/11/2009 11:37


Je suis beaucoup plus d'accord avec cette partie qu'avec les précédentes. Le seul bémol je le mettrai sur la modération vers 20-25 ans : c'est l'âge des étudiants (filières longues en université ou
grandes écoles) qui continuent les excès des années précédentes. Dans leurs cas, la modération vient plus tard, souvent avec le premier emploi à la sortie des études.

Bon week-end