LE VIN ET LES JEUNES (3/7): Leurs habitudes alimentaires

Publié le par Emmanuel DELMAS


0101jeunes.gif

 

Après avoir analysé leurs modes de vie, et leurs caractéristiques, ici, nous allons nous intéresser à leurs habitudes alimentaires. Celles-ci sont-elles en adéquation, avec la consommation et la découverte du vin ?




La consommation du vin est très influencée par le prix, qui devient, très vite, le principal critère de ses choix alimentaires d’une part, et s’orientent de plus en plus vers la facilité concernant son alimentation d’autre part.

Ce changement, est notamment dû au développement du travail des femmes hors domicile.
En effet, les mères cuisinent de moins en moins ,et la transmission du savoir culinaire ne se fait plus.

Qui, mieux que les parents, ou les grands parents peuvent transmettre cette éducation ?
Les cuisiniers l’avouent souvent ; c’est de leur grand-mère, ou de leur mère qu’ils ont reçu l’envie et le goût de faire de la cuisine.

 

Le fractionnement des repas…


Autrefois, le repas se prenait en famille, et était constitué de plusieurs mets, sur un laps de temps bien plus allongé qu’aujourd’hui.
Désormais, on remarque que plus on se rapproche des catégories d’âges jeunes, plus les repas structurés en 3 ou 4 parties diminuent au profit des repas à plat unique.

 

Le snacking…

 


A cela s’ajoute le phénomène des prises alimentaires entre les repas qui s’amplifie de manière alarmante. Que ces prises soient un élément de socialisation sur le lieu de travail, ou un péché de gourmandise, pour les petites faims, elles sont néanmoins la source d’un déséquilibre alimentaire.

La jeune génération, pour ne parler que d’elle, subit les conséquences néfastes du grignotage et des repas déstructurés  tant sur le plan nutritionnel que physiologique.
Substitution des aliments riches en lipides, par les aliments riches en glucides, qui ont façonné leurs goûts (ne parle-t’on pas aujourd’hui de « génération Coca-Cola ») Plus de boissons sucrées, et de snacking, et l’alimentation des jeunes français est devenue un problème de santé publique.



SOMMAIRE

1/ Introduction par Julien Zylbermann
2/ Comprendre les jeunes: Qui sont-ils ?
3/Leurs habitudes alimentaires…
4/Leur relation avec l'alcool
5/Leur perception du vin
6/ Comment consomment ils le vin ?
7/ Conclusion


Suivra, l'article sur la relation qu'entretiennent les jeunes avec l'alcool.



Emmanuel Delmas, d'après la thèse "le vin et les jeunes", par Julien Zylbermann.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 

 

Commenter cet article

Nicolas Dupin 05/08/2013 10:08


"Ce changement, est notamment dû au développement du travail des femmes hors domicile.En effet, les mères cuisinent de moins en moins ,et la transmission du savoir culinaire ne se fait plus"


 


Rhoooooooo, tu vas avoir des assos féministes sur le dos, outrées par tant de sexisme!

Emmanuel DELMAS 05/08/2013 10:31



Non Nicolas, je ne risque rien, c'est si vrai...



Anne Georget 17/08/2010 19:38



....et pareil pour la cuisine, faut pas faire la semaine du gout qu'aux petits meme si c est petit que les bonnes habitudes se prennent mais l'annee du gout, enfin réiterer plus souvent
certainement...



Emmanuel DELMAS 17/08/2010 19:38



Complètement en phase avec vous, Anne !



Anne Georget 17/08/2010 19:37



ils boivent helas trop de merde et on devrait mieux les eduquer sur l aspect culturel du vin pas sur l aspect beuverie.Un verre de vin est plus naturel que les merdes fortement alcoolisees et
aromatisees et mises en evidences en GD, mais bon marketing tres puissant mais seulement voila quoi raconter sur une vodka ice culturellement ? ben rien du tout !
heureusement j ai lu qque part que cette education du vin aux jeunes, se dispensait dans certaines régions viticoles, mais nous on a pas de vignes et donc, on passe a cote...dommage...je vais le
faire moi ! lol



Bôôh 16/10/2009 14:22


Bonjour
Même s'il s'agit encore d'une généralisation un peu excessive, elle me semble bien moins caricaturale que la partie précédente.
Mais quand entre-t-on dans le vif du sujet, la relation des jeunes à l'alcool et au vin ?


Emmanuel DELMAS 17/10/2009 01:14


Attention Booh, chaque thèse se base sur des faits constatés et souvent avérés plus sur une globalité. Généraliser est par définition la base même d'une thèse.
Heureusement, il existe une part d'exception non négligeable. Pourtant...les fais sont avérés, en général...