FOIRE AUX VINS MONOPRIX 2012

Publié le par Emmanuel DELMAS

logo_monoprix.jpg

 

 

 

Une politique louable chez Monoprix, qui joue la carte de la proximité classieuse. Une sélection plus pointue que chez toute autre enseigne, cela reste une évidence, tant celle-ci essaie de se reposer sur quelques vignerons sérieux, que l'on trouvera très rarement ailleurs. Hormis cette demi-douzaine de vignerons, quelques vins sérieux, des appellations parfois surprenantes et méritant d'être dégustées. Pour le reste, les prix sont au niveau d'une clientèle plus classieuse, pas de cadeaux, mais au prix juste. C'est tout cela l'art de conjuguer vin et grande distribution...Monoprix ne peut pas y couper malgré de bonnes intentions...

 

 

 

Avant-propos 


emmanuel

 

Je ne le répéterai jamais assez mais les Foires aux Vins ne sont pas le meilleur endroit où se fournir en vins. A titre personnel, je n'achète plus mes vins en Grande Distribution depuis plus de 10 ans. Normal, puisque je me fournis en vins chez les véritables commerçants de proximité offrant une sélection pointue, des conseils avisés, et un service personnalisé; j'ai cité les cavistes indépendants. Quand ce ne sont pas chez les vignerons directement. J'écarte bien évidemment les chaînes et succursales nationales "Nicolas" et "Repaires de Bacchus", ne proposant pas une sélection elle aussi digne d'intérêt. Sauf rares exceptions.

Il se peut que localement, et surtout accidentellement, un caviste Nicolas, ou même une enseigne de Grande Distribution propose un magasin particulièrement bien achalandé et conseillé par un professionnel soucieux de qualité et un tant soir peu indépendant. Comme je tiens à le dire le plus simplement possible, en GD, vous n'achetez pas un vin mais un prix

C'est parce que je passe tant de temps dans les vignobles à déguster chez les vignerons, que je rencontre tant de cavistes afin de mettre en avant certains d'entre eux dans ma rubrique "Caviste à suivre" du Figaro-Avis du Vin que je tiens ces propos si cohérents. Ne voyez chez moi aucune animosité, ou même mépris auprès des grandes enseignes. C'est bien parce que j'essaie de "parler" aux gens, et notamment aux néophytes que je me permets de prévenir les éventuelles déceptions. Le vin ne s'achète pas n'importe où entre deux rayons de couche-culottes, ou de nourriture pour chiens et chats. Les vins les plus sincères, et offrant le plus d'émotions ne sont élaborés que par les vignerons les plus artisans, ces jardiniers ayant compris que passer 6 heures quotidiennement dans leurs vignes, sans pourrir leurs sols de produits de synthèse et chimiques, était bien la meilleure voie possible. Or, ces vignerons n'ont que peu de vins à vendre, et fuient ces circuits de distribution. Si éloignés du conseil, de l'accompagnement nécessaires au respect du vin.

Ainsi, comme nous tous, au début, vous appréciez ces Foires aux Vins, grâce à cette forme décomplexée de choix qu'elle offre. Si je le respecte je ne peux que le déplorer également. Néanmoins, en toute sincérité, vous trouverez ici quelques "conseils" ou "choix" de vins, qui me semblent juste cohérents, en terme de qualité toute relative en regard de son prix. Puis, en persistant dans la voie de l'apprentissage, tout naturellement, vous vous écarterez des grandes enseignes pour revenir à la source; le vigneron et le commerçant de proximité qu'est le caviste. 

 

LES VINS QUE JE N'AURAI PAS HONTE D'ACHETER

 

Et que je conseillerai sans avoir l'impression de me fourvoyer...

 

Vins Blancs

 

ALSACE

 


 

  • Sylvaner 2010 Pierre Frick à 8,95€

Pierre Frick n'est plus à présenter. Peu de concessions, des convictions certaines, la culture biologique est chez lui une réalité parfaitement exécutée. Il en résulte des vins aérés, tranchants, et parfois surprenants. A mille lieux des vins souvent trop convenus croisés ci et là. Pour amateurs avertis.

  • Gewurztraminer 2009 Zind Humbrecht à 13,90€

Le domaine Zind Humbrecht fait partie des plus connus, et des plus constants. Les vins s'en retrouvent pleins, charnus, nourris par une philosophie saine. Culture bio-dynamique offrant aux fins de bouche un certain regain. Gewurztraminer respectueux de son identité, dense, suave, aromatique, sans lourdeur nénamoins malgré le millésime.

  • Riesling grand cru "Furstentum" 2005 Paul Blanck à 22,90€

Un autre domaine sérieux, pointu, comme je les aime. Un terroir magnifique sur ce grand cru révélant des vins complets, entre la puissance et le tonus. L'énergie est certaine, la fraîcheur évidente malgré une bonne évolution. Un vin précis, vertical, amorçant un début de patine. 

 

SAVOIE


  • Chignin 2010, André & Michel Quenard à 5,50€

Le cépage jacquère révèle ici un vin étonnant. Oscillant entre la suavité et la fraîcheur, c'est en toute distinction qu'il se révèle, malgré un bon confort de bouche. Il tient droit dans ses bottes malgré une certaine chair. Vin fort plaisant, sans autre prétention qu'offrir du plaisir. Un vin que je fais acheter à ma maman, à prix tout doux. C'est dire.

LOIRE


  • Saumur blanc 2011, Thierry Germain Sélection Soliterre à 12,50 

Thierry Germain façonne des vins ultra-précis, tout en respectant l'identité de ses sols. Bio depuis déjà bien des années, il révèle des vins rouges et blancs qu'on ne présente plus. Ici, une cuvée sur le fruit, la fraîcheur. 


SUD-OUEST

  • Jurançon moelleux, Clos Uroulat, Charles Hours 2010 à 9,90€

Charles Hours complète le tableau. Avec un vin moelleux dense et concentré mais avant tout respectueux de son équilibre, grâce à une fraîcheur ciselée.

 

 

Vins Rouges


Loire


  • Chinon 2009, "petites roches" Charles Joguet, à 9,50€

Un domaine que je suis depuis 2/3 ans, en constante évolution depuis. Un travail des sols plus pointilleux, des élevages ajustés révèlent des vins présentant un joli fond. Prix ajusté également. A suivre !

  • Bourgueil "la Coudraye" 2009, Yannick Amirault à 9,90€

Vigneron qui sait y faire, sérieux pour des vins riches, autoritaires, et sans concession. 

 

Rhône


  • Crozes Hermitage "la matinière" Ferraton 2010 à 9,95€

Là encore, un vigneron sérieux, sur une syrah nette, précise.

 

 

 

 

UN CONSTAT ? 

analyse-copie-3.jpeg

 

A comparer avec Casino, où seuls 2 vins étaient dignes d'intérêt à titre perso, ici, Monoprix en offre 9, que je ne repousserai pas. Bien évidemment, les vignerons sont sérieux et fort recommandables. Les appellations sont une chose, le vigneron une autre. C'est bien ce dernier qui propulse le vin, et non l'inverse. Ni Bordeaux, ni Bourgogne ? Normal au regard des domaines ou vignerons proposés. La Bourgogne est avant tout affaire certes de "terroir" signant l'identité du vin, mais plus qu'ailleurs, la précision et l'implication du vigneron est essentielle. Minuscules propriétés souvent de moins de 10 hectares réparties sur 20 parcelles, tel pourrait se définir une bonne partie de la Bourgogne. Les grands vignerons vendent sans sourciller leur production aux clients les pllus fidèles, souvent sous la forme d'alocation. Nulle place donc pour la grande distribution. A l'inverse, les châteaux bordelais offrent des surface bien plus vastes, allant de 30 à 120 hectares, souvent d'un seul tenant. Beaucoup de disponibilités, géré par le négoce, voyant d'un bon oeil une connivence avec les grandes enseignes, pourvoyeuses de commandes importantes. Seulement, chez Monoprix, la sélection reste limitée, et aucun domaine ne me donne l'envie...

C'est donc bien ailleurs que Monoprix fait la différence, sur des appellations moins "clinquantes" sans pour autant être dénuées d'intérêt. Là où elle parvient à proposer les vins de vignerons sérieux, parfois pointus. Fort louable et excellent point, même si les prix restent à la hauteur de la qualité intrinsèque des vins proposés.

 

 

Emmanuel Delmas

 

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sommaire des Foires aux Vins 2012

Publié dans Foires aux Vins, DIVERS

Commenter cet article

Cyrille 13/09/2012 09:03


Pour ma part, c'est un chateauneuf de beaucastel qui m'a amené  réellement à me passionner pour le vin. Sur ce point nos avis divergent.


Pour la bourgogne, je suis aussi assez étonné qu'aucune bouteille ne trouve grace à vos yeux. Outre, le clos des rocs, je pense que le clos du Roi de chanson est plutôt digne d'interêt.


Enfin concernant ma viile, à savoir rambouillet, le meilleur caviste de la ville est..... Monoprix.


Je vous remercie donc de m'avoir fait découvrir Chez erwan à bourdonné dont la selection est plutôt sympathique malgré des lacunes concernant la vallée du Rhône.


Bonne journée

Emmanuel DELMAS 13/09/2012 10:09



Les vins du domaine Chanson sont sérieux.J'en déguste régulièrement. Seulement niveau prix, ils ne sont pas à proprement parler "peu chers". Ce qui ne me semble pas très intéressant en l'état.
Alors, si vous allez chez Erwan peut être lu reste t'il encore quelques vins blancs de JC Bachelet & fils, à prix tout doux de surcroît, et là vous comprendrez mieux à quel point le vin de
Bourgogne peut devenir grand, très grand. Or, même à ces prix, en GD, en comparaison, rien n'égale les vins d'un tel vigneron. C'est pourquoi j'estime que trop peu de vins bourguignons sont à la
hauteur des prix pratiqués. Je pense toujours qu'il est inutile de mettre en avant des vins dont on ne croit pas. Question de sincérité. Le Clos des rocs est joli, c'est vrai. ,-)


A bientôt!


 



marc 07/09/2012 20:27


Bonjour,


J'aurais juste rajouter le domaine de courteillac en 2009, vin très bien fait et bon rapport qualité prix ainsi que le coudoulet de beaucastel 2009, actuellement à 18 euros en moyenne chez les
cavistes. Mais ce n'est peut-être pas votre style de vin.

Emmanuel DELMAS 07/09/2012 20:34



En effet j'adhère pour Courteillac que je déguste régulièrement, notamment en primeur. Assez éloigné du style international ou moderne. Prix juste. Coudoulet ne me convainc pas, mais j'ai envie
de rajouter que je ne comprends pas bien les vins de Beaucastel, qui ne m'ont jamais procuré de plaisir...;-(


Mais ce n'est que mon avis ,-)



Antoine 06/09/2012 17:08


Bonjour,


J'ai découvert le Pouilly Loché fin juillet dans un bar à vin à Paris, une bouteille du Clos des Rocs Monopole que nous avions bcp aimée. Quel plaisir de le découvrir à la FAV Monoprix, j'ai du
coup aussi acheté le Mâcon Loché... Monsieur Giroux, j'espère avoir l'occasion de vous rencontrer... d'ailleurs un de mes cousins, Hubert Laferrère, n'est pas très loin de chez vous, je ferai
"coup double", bien à vous

Emmanuel DELMAS 06/09/2012 17:22



Monoprix sort du lot cette année, c'est indéniable. Même si tout n'est pas parfait, cette enseigne a au moins le mérite d'oser proposer une sélection de vins propres, nets et même pour certains
très joliment interprétés. Un exemple à suivre, même si l'implantation des magasins leur permet de capter une clientèle plus "sélective". Cohérent et presque courageux. C'est donc à
souligner. 



giroux 05/09/2012 15:45


emmanuel


vous êtes le bienvenu lors de votre prochain voyage dans le maconnais.


amicalement

gérard 05/09/2012 00:05


La Moussière est un vaste domaine en Sancerre et a besoin de vendre les "vins d'entrée de gamme". Je pense que la gamme du domaine est assez hétérogène, à un bon niveau qualitatif, mais elle est
trop chère. Je ne crois pas qu'on trouve dans les Foires aux Vins les vignerons artisans de Sancerre qui sont parmi les meilleurs à à mon humble avis d'amateur, je veux parler des Cotat, Vatan,
Boulay, Pinard, Dominique Roger, Reverdy, Crochet etc... Certains n'ont même pas de quoi fournir un nouveau client par an ! Alors Monoprix ou Casino !!!

Emmanuel DELMAS 05/09/2012 11:38



Ce dont pourquoi je ne l'ai pas "sélectionné"...le prix reste à la hauteur du vin. Ajusté mais encore cher. On ne trouve en effet pas de vignerons pointilleux et exigeants en foire aux vins.
Eventuellement quelques-uns au travers de leur partie "négoce". Mais ils préfèrent rester discrets, logique. 


Tout comme il est inimaginable de les retrouver chez Nicolas ou Repaires de Bacchus. Tellement discreditants en plus d'être parfois pire conseil que la Grande Distribution. Visité une cave
Nicolas récemment, pour un test grandeur nature avec une journaliste pointue qui souhaitait que je l'accompagne pour son long reportage dédié...ce fut catastrophique. A lire prochainement sur un
magazine mensuel éco. Juste vu un vin cohérent, pour le reste, je suis ravi d'apprendre que les vrais bons cavistes indépendants reprennent peu à peu le pouvoir. 



giroux 04/09/2012 21:45


Emmanuel,


Quelques années auparavant, vous vantiez quelques découvertes sur cette même enseigne dont le Clos des Rocs en Bourgogne.


Je constate que vous n'avez pas retenu les vins de ce domaine dans votre liste des 9 vins dignes d'intérêt. Pourtant ce vigneron propose plus de dix cuvées climat différentes sur une appellation
Pouilly-loché ne comptant que 30 hectares et ce malgré un domaine de 7 hactares.


En cours de convertion vers l'agriculture biologique, je pense que ce domaine s'efforce de travailler dans la précision, notamment avec certaines vinifications sans souffre. L'équipe d'acheteurs
monoprix restent des passionnés, certains font mêmes partis des plus grands dégustateurs que j'ai eu à rencontrer, et savent parfois faire des découvertes de jeunes en devenir.


Ce vigneron aurait aimé vous rencontrer lors de la présentation Monoprix aux bloggeurs (chez un caviste d'ailleurs), mais je crois que vous n'avez pu vous y rendre, ne serait ce que pour tenter
de vous prouver que ses vins étaient dignes d'intérêt.


Partie remise sans doute.


olivier ...ce vigneron


très amicalement


 


 

Emmanuel DELMAS 05/09/2012 12:21



Bonjour Olivier,


Avec le temps, peut-être suis-je devenu plus pointilleux et plus sincère à la fois, ou trop accaparé pour tout déguster. Ce n'est pas parce que je ne révèle que 9 vins dont je n'aurai aucun souci
à acheter sans me fourvoyer que cela doive remettre en cause votre vin. Je me suis orienté sur ceux que je déguste régulièrement, incontournables et pointus afin de souligner la cohérence de
sélection de Monoprix. 


9 vins sélectionnés quand Casino ne dépasse pas les 2. Pas sûr qu'Auchan ou Carrefour en fassent autant. Ces avis ne sont que les miens, et ne se veulent ni définitifs ni même exhaustifs. 


Monoprix fait l'effort de proposer des vins un peu plus "pointus" que ce que l'on trouve ailleurs. Leur sélection est même au-dessus des Nicolas, déplorables en tous points, ou Repaire de
Bacchus. C'est dire. Néanmoins, si mes cavistes sont fermés le lundi, j'ai malgré tout du mal même chez Monoprix à trouver un vin d'émotion ou même de plaisir. Le fond, toujours le fond,
l'énergie. Ce pourquoi j'insiste malgré tout sur le fait qu'ils bénéficient d'une clientèle plus classieuse.Mais Olivier, aucun souci avec vos vins. Je dois les regoûter à l'occasion. 


Amicalement ,-)



Renaud Vuillermet 04/09/2012 18:28


Oui tu as raison de bien aimer tes cavistes ! qui ne font pas de foireuxx vins en septembre ! bon pardon Emmanuel ce qui n'enlève rien à la qualité de ton travail !

Emmanuel DELMAS 04/09/2012 18:29



Ouf ! ,-)



Randulo Bordeaux 04/09/2012 10:01


- A lire absolument, ça commence demain en France!

Martin 04/09/2012 09:46


Bonjour Emmanuel et merci pour cette sélection.


si vous vous attardez sur les bons vignerons, pour moi le CHateau Thivin et le domaine de la Moussière, présents dans l'offre de Monoprix, en font partie et pourrait figurer dans votre sélection

Emmanuel DELMAS 04/09/2012 09:50



Bonjour Martin,


La Moussière, en effet c'est plutôt pas mal mais le prix me semble encore un poil élevé. Thivin est un vin qu'on biberonne, j'aime bien le style mais comme pour la Moussière, ce sont des vins que
je trouve juste "propres"...il leur manque un peu d'énergie, de peps, de fond. Avis personnel, hein! 



Julian 04/09/2012 08:23


Encore une très belle analyse, Emmanuel...précise et sincère sans entrer dans le "faut taper à tout prix" chez certains que je trouve mal avertis. 

Emmanuel DELMAS 04/09/2012 08:40



Merci monsieur ! ,-)