FOIRE AUX VINS CARREFOUR 2013

Publié le par Emmanuel DELMAS

 carrefour.jpg

 

Carrefour est sans doute l'un si ce n'est le plus important acteur des Foires aux Vins. Son catalogue riche de 700 références table souvent sur les 'petits prix'. Une force ? Je suis loin d'en être certain. Ratisser large peut sembler une option de facilité. Attention donc au consommateur profane de ne pas tomber dans le piège des prix très ramassés, déceptions en vue, garanties. De trop rares vins sortent du lot. Bien dommage. 

 

 

Avant-propos 


emmanuel

 

Je ne le répéterai jamais assez mais les Foires aux Vins ne sont pas le meilleur endroit où se fournir en vins. A titre personnel, je n'achète plus mes vins en Grande Distribution depuis plus de 10 ans. Normal, puisque je me fournis en vins chez les véritables commerçants de proximité offrant une sélection pointue, des conseils avisés, et un service personnalisé; j'ai cité les cavistes indépendants. Quand ce ne sont pas chez les vignerons directement. J'écarte bien évidemment les chaînes et succursales nationales "Nicolas" et "Repaires de Bacchus", ne proposant pas une sélection elle aussi digne d'intérêt. Sauf rares exceptions. Bien que 'Repaires de Bacchus' propose ci et là quelques caves loin d'être indignes.

Il se peut que localement, et surtout accidentellement, un caviste Nicolas, ou même une enseigne de Grande Distribution propose un magasin particulièrement bien achalandé et conseillé par un professionnel soucieux de qualité et un tant soir peu indépendant. Mais ils sont bien rares. Comme je tiens à le dire le plus simplement possible, en GD, vous n'achetez pas un vin mais un prix

C'est parce que je passe tant de temps dans les vignobles à déguster chez les vignerons, que je rencontre tant de cavistes afin de mettre en avant certains d'entre eux dans ma rubrique "Caviste à suivre" du Figaro-Vin que je tiens ces propos si cohérents. Ne voyez chez moi aucune animosité, ou même mépris auprès des grandes enseignes. C'est bien parce que j'essaie de "parler" aux gens, et notamment aux néophytes que je me permets de prévenir les éventuelles déceptions. Le vin ne s'achète pas n'importe où entre deux rayons de couche-culottes, ou de nourriture pour chiens et chats. Les vins les plus sincères, et offrant le plus d'émotions ne sont élaborés que par les vignerons les plus artisans, ces jardiniers ayant compris que passer 6 heures quotidiennement dans leurs vignes, sans pourrir leurs sols de produits de synthèse et chimiques, était bien la meilleure voie possible. Or, ces vignerons n'ont que peu de vins à vendre, et fuient ces circuits de distribution. Si éloignés du conseil, de l'accompagnement nécessaires au respect du vin.

Ainsi, comme nous tous, au début, vous appréciez ces Foires aux Vins, grâce à cette forme décomplexée de choix qu'elle offre. Si je le respecte je ne peux que le déplorer également. Néanmoins, en toute sincérité, vous trouverez ici quelques "conseils" ou "choix" de vins, qui me semblent juste cohérents, en terme de qualité toute relative en regard de son prix. Puis, en persistant dans la voie de l'apprentissage, tout naturellement, vous vous écarterez des grandes enseignes pour revenir à la source; le vigneron et le commerçant de proximité qu'est le caviste. 


 LES RARES VINS DIGNES D'INTERET    

 

S'agissant des grands crus de Bordeaux, les tarifs et le choix sont peu ou prou identiques parmi toutes les enseignes. Vous n'avez nullement besoin de mes conseils pour trouver ceux qui vous plairont. Juste que ceux me procurant le plus de plaisir par leur fruité, leur énergie et leur franchise sont rares. Mais si vous croisez la route d'un Grand Corbin Despagne (surtout après le millésime 2007), le château Fonroque, alors foncez ! Des grands crus classés de Saint Emilion de très belle tenue, en culture bio pour l'un biodynamique pour l'autre, à moins de 30€...on n'en trouve pas ailleurs. Dégustez, et comparez...vous comprendrez.  

 

Vin Blanc- Pernand Vergelesses blanc 2010 Nicolas Potel à 8,40€

Nicolas Potel fut un des bons faiseurs parmi les négociants voilà quelques années. Je serai curieux de déguster ce vin, sur un village fort intéressant de la Côte de Beaune, et sur un millésime particulièrement délicieux. Elevages relativement doux, vins souvent respectueux de l'identité des sols. A un prix que je trouve étonnament bas...

 

Vin liquoreux- Château Vari 2009, Monbazillac à 7,90€

Un domaine plutôt sérieux dont j'ai goûté des vins fort plaisants voilà quelques années. Millésime certes chaud, pour un vin homgène, dense et plutôt démonstratif. Un style qui peut séduire les adeptes des vins concentrés.

 

Vin rouge- Côtes du Roussillon Mas Amiel 'PLaisir' 2012 à 7,90€

Domaine reconnu, de grande taille certes, mais qui façonne des vins toujours bien 'calibrés'. Le fruité ici se révèle pulpeux, pour un vin aussi généreux que confortable, sans fioritures mais qui a le mérite de proposer une lecture de dégustation relativement simple, articulé autour du fruit.


UN PETIT COUP DE GRIFFE 

coup-de-griffe-def-300x298.jpg

Quel ne fut pas mon étonnement de voir parmi les 'offres', un Corton (grand cru de la Côte de Beaune) à moins de 30€, ou encore un Châteauneuf du Pape à moins de 10€ !! Comment une grande enseigne se permet elle deproposer des prix au rabais ? Les domaines impliqués sont ils au courant des tarifs pratiqués ? Et si tel est le cas, pour quelles raisons bradent ils leurs vins ? Bien entendu, il est absolument hors de question pour moi de vous conseiller ces vins. Un Corton digne de ce com, et de qualité se retrouve à partir de 45€, un Châteauneuf du Pape, très rarement (pour des Châteauneuf de qualité j'entends) en dessous de 20€. L'erreur la plus communément faite lors de ces 'foires' est justement de se diriger sur ces vins à prix bas. Si vous achetez un prix, surtout pour des appellations prestigieuses, ce sera la désillusion absolue. 

Mieux vaut acheter une appellation communale, voire un 1er cru chez un très bon faiseur à 30€ qu'un Corton grand cru au même prix, élaboré par un viticulteur médiocre. Il en va de même pour le Châteauneuf du Pape à 9,99€ ! A la limite, confrontez ces 2 vins à 2 autres 'vrais' vins de même appellation au prix juste. Et vous constaterez très vite et très facilement la différence entre un vin 'au rabais' et un vin 'juste'. Expérience qui se révèlera très constructive. Même si vous aurez dépensé 9,99 et 29,90€ par les fenêtres, au moins, vous en aurez pris conscience. Et cela, c'est déjà une belle avancée.

Néanmoins, il se peut aussi que l'enseigne 'utilise' de tels prix afin d'attirer le 'chaland' chez lui, et ce, au détriment du vigneron qui n'aura pas eu la chance d'en avoir été averti au préalable, et là, autant dire que le vigneron se trouvera dans une situation plus que très compliquée vis à vis de ses clients, notamment, mais aussi vis à vis de ses 'collègues' vignerons qui vont excessivement mal prendre le fait qu'un des leurs 'casse' littéralement les prix. Autant dire que les conséquences peuvent être très ennuyeuses pour ce vigneron...

 

 

 

 

Calendrier des Foires aux Vins 2013

 

 

 

  • Auchan : du 18 au 30 septembre 2013
  • Carrefour : du 11 au 23 septembre 2013
  • Géant : du 10 au 21 septembre 2013
  • Intermarché : du 11 au 21 septembre 2013
  • Casino : du 6 au 21 septembre 2013
  • E. Leclerc : du 2 au 12 octobre 2013
  • Lavinia : du 6 septembre au 8 octobre 2013
  • Monoprix : du 11 au 24 septembre 2013

 

Sommaire des Foires aux Vins 2013 


 

MES AUTRES CONSEILS SPECIAL FOIRES AUX VINS PAR ENSEIGNE

 

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans Foires aux Vins

Commenter cet article

J-J 09/09/2013 19:59


Bonsoir,


je suis conseillé en  vins dans différentes enseignes depuis 1994, régulièrement chez carrefour, je commence demain.Bien d’accord avec vous sur beaucoup de point mais je veille.

SABRIER 08/09/2013 17:00


Je suis bordelais et de famille de viticulteur ,amateur de vins et ancien cadre suprerieur d'un grand groupe agroalimentaire .A ce titre je connais trés bien l'univers de la GMS et de ses
travers. Concernant les foires aux vins vous n'étes pas objectifs ,il y a du choix , un éventail large et de qualité si on fait un effort de recherche à des prix raisonnables .Pout info les vins
des foires n'ont pas été stocké n'importe comment .Dommage restez élitiste , mais le débat est dépassé car on peut acheter a la propriété , chez un caviste aprés avoir découvert un vin en GD .

Emmanuel DELMAS 08/09/2013 18:24



Bonjour,


Je pense au contraire être très objectif...;-)


Pour preuve, cette grande enquête sur ce blog en 5 parties sur les Foires aux vins en GD, réalisée par un ami travaillant chez Intermarché et passionné de vins. De plus, j'ai en ma possession
tous les fichiers Excell des principales enseignes. J'ai donc une vision précise de ce qui y est proposé. 


Oui, les vins sont mieux conservés qu'auparavant, oui, le choix est très large. Malheureusement, on y trouve bien trop peu de vignerons pointus. Ou quand c'est le ca,s en quantité minime. De
plus, je suis tout l'inverse de l'élitiste, puisque vous ne verrez pas de vins à des prix chers. Mon seul problème étant d'être juste exigeant. Pour moins de 6€, il est facile de se régaler
partout en France, chez des vignerons de talent que l'on ne retrouve jamais en GD. Bruno Lupin, Dupasquier en Savoie, Domaine Laurent en St Pourçain, des aligotés de magnifiques vignerons à moins
de 7€, des Bourgueil, Saumur Champigny, vins d'Alsace dans les mêmes eaux. 


Il y a une immense différence de qualité entre des vignerons qui se donnent les moyens de façonner des vins vibrants, sincères, énergiques, et les autres, façonnant des vins souvent ennuyeux. La
GD relaie en immense majorité ces vignerons. Ce qui n'est pas à blâmer puisque là est la logique. Les vignerons de talent n'ont pas de vins à vendre. Et je pars du principe que le consommateur
curieux, qui souhaite se donner les moyens de s'ouvrir l'esprit, d'avancer, et de se faire plaisir au prix 'juste' a droit à de véritables conseils. C'est comme acheter une tomate. Soit vous la
prenez en GD et logiquement, le plaisir sera limité, comparé à celle achetée chez un primeur pointilleux. Il n' ya pas photo entre les deux produits. Il en va exactement de même avec le
vin. 


Par ailleurs, les cavistes pointus que je mets en avant sur le Figaro-Vins par exemple ne voient pas de clients cherchant un vin acheté durant les Foires aux Vins. Ceux-là, vont davantage chez
Nicolas, Cavavin ou Repaires de Bacchus. En revanche, la petite partie de ceux qui sont davantage curieux, et qui deviendront vite initiés se détournent de ces circuits de distribution pour
ouvrir les portes des cavistes indépendants. 


L'objectif étant donc de donner une chance à celles et ceux ayant besoin de conseils avisés, sincères de bénéficier d'un travail de fond. Je ne conseille que des vins qui procurent du plaisir,
une identité, une sincérité, et parfois de l'émotion. Un Chinon ou un Sancerre, ou un Chablis d'un vigneron moyen n'en procure pas. Alors qu'au même prix, quelques vignerons révèlent des vins de
haute tenue. Mais leur vision, philosophie, travail n'ont rien à voir...le résultat se ressent tout de suite, que l'on soit connaisseur ou juste ignorant (dans le sens noble du terme). 


Et je pense être extrêmement bien placé pour en parler, en reliant le consommateur (curieux) aux vignerons (pointilleux). Par le biais de ce blog depuis plus de 8 ans, par les formations que je
dispense presque chaque semaine, pour débutants ou non. Même le débutant est capable de 'ressentir' le vin en le mâchant (ne pas confondre avec le 'grumage', peu efficace), et lui-même fait la
différence entre un vin d'un vigneron peu appliqué et le vin d'un vigneron impliqué.


Alors, oui la GD peut proposer quelques jolis vins, et ils sont ici en grande partie...malheureusement, de par sa définition, elle ne peut pas offrir plus que des vins à prix bas...issus de
vignerons ayant encore beaucoup de vins à vendre. Il n' ya rien de mal à cela, juste est il important de le souligner et de l'expliquer. 


 



Régis 07/09/2013 16:39


BOnjour Emmanuel et merci pour ces bons conseils.


Je suis à la recherche des Côtes du Roussillon Mas Amiel 'PLaisir' 2012 à 7,90€. Il reste introuvable
sur mon catalogue Carrefour.


Merci pour votre aide.

V comme Vin 06/09/2013 18:33


 


 Oui Emmanuel et j'en sais quelque chose pour être Président de l'assoc des commerçants d'Apt depuis 95 ! purée ça me rajeunit pas ça lool. Mais bon je n'ai pas pour autant réussi à empêcher
la GD à s'installer plus que de raison.

Patrick Maclart 06/09/2013 18:29


 


Mais j'avais bien compris ! Ce que je dis, c'est que le Français a une image floue, voire négative de son vin, alors qu'il devrait être fierté nationale. Mais il est vrai que nos politiques se
donnent beaucoup de mal à descendre son image, pendant que les minots s'assomment la tronche avec des vodkas et des gins de chez Lidl...

V comme Vin 06/09/2013 17:57


 


 


OK Patrick, ce que j'essaie de dire c'est qu'il y a 5 à 10% de la population disons des "connaisseurs" qui fréquentent les bons cavistes et les domaines ou qui préfèrent aller faire leur courses
dans les magasins traditionnels plutôt que la GD, comme l'explique très bien Emmanuel. La concurrence dans cette niche est en train d'évoluer très rapidement avec l'arrivée de grandes enseignes
(auchan, ...) et de sites de ventes privées voire de négociants (Millésima,...). Article "Le boom du net" à lire page 31 du dernier Terre de vins.

Patrick Maclart 06/09/2013 17:32


 


Le Français étant un veau, V comme Vin, il continuera à aller alimenter son caddie avec son beau survêtement brillant.

V comme Vin 06/09/2013 17:23


 


La problématique c'est que 90% des gens achètent en GD, bons légumes ou moyens ou pas bons, idem pour le vin. Le marché des vins de qualité est une niche au même titre que pour les vins bios (les
bons). La difficulté va aller croissante pour les cavistes, puisque même les grandes enseignes ouvrent des sites internet spécialisés, comme les cavistes, et que les sites "financiers" de ventes
privées, sautent aussi sur cette niche et là on va avoir du mal .... un simple chiffre suffit à expliquer le malaise, la vente de vin en ligne progresse de 20 à 30% par an, et pourtant on boit
moins de vin (mais meilleur). Sur qui est pris ce CA ? probablement en partie sur les cavistes !

Emmanuel DELMAS 06/09/2013 17:28



 


Et l'on remarque aisément que les cavistes doivent désormais trouver d'autres voies de développement de leur CA. En organisant des dégustations, en proposant parfois même une petite restauration,
des événements en présence de vignerons, en faisant son véritable travail de proximité, en oeuvrant pour sa commune, avec le syndicat des commerçants par exemple. Un réel travail de fond qui lui
permet de survivre, de vivre ou même de se développer...



SFA 06/09/2013 13:42


Et si on vous apportait une meilleure visibilité sur un plateau ? 


 


Mieux que le bouche à oreille, sefaireaider.com est un concept inédit de mise en relation entre professionnels et particuliers.


 


Notre but ? Permettre aux particuliers de trouver rapidement le prestataire dont ils ont besoin, à proximité de chez eux. Notre plateforme donne gratuitement un maximum de visibilité à votre
entreprise. En quelques clics, vous serez visibles de tout vos futurs clients à la recherche de spécialiste de bouche, traiteur, cuisinier ou livraison de plat à domicile !


 


En bref, sefaireaider.com, c’est : 


 


- Un outil simple, ergonomique et facile à utiliser : en 3 clics, vos clients trouvent votre entreprise grâce à la création de votre fiche professionnelle !


- Un potentiel client accessible et géolocalisé : une prospection client qualifié, avec la réponse aux annonces des particuliers et aux appels d’offres de votre région.


- Le paiement de votre prestation simplifié et sécurisé : vous bénéficiez de notre système crypté de paiement en ligne en plus d’une solution de paiement CESU intégrée.


- La fidélisation de vos clients : gardez un contact permanent avec vos habitués !


- Des clients qui deviennent vos meilleurs ambassadeurs : le système de notation est un gage de qualité et devient un atout supplémentaire pour votre communication !


 


Alors pour enrichir votre carnet d’adresse, rejoignez-nous sur sefaireaider.com  !


Référencez votre entreprise gratuitement et créez un compte en quelques minutes avec votre adresse mail pour une visibilité optimale ! 


A tout de suite sur sefaireaider.com  !

Emmanuel DELMAS 06/09/2013 17:27



Euh...que fait donc ce spam ici ? Je le laisse, je le retire ? Laissons-le, tant qu'il ne vante pas les mérites d'une pilule bleue, après tout! 



Les caves du Soleil-La Réunion 06/09/2013 09:38


 


Bel article, Mr Delmas concernant les foires aux vins (a lire attentivement surtout par ceux qui on l’impression de faire de bonnes affaires !!!)

Philippe Cuq 06/09/2013 09:16


 


Un exemple de ville qui a résisté à la GD (elles sont très, très rares...) :
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/08/puy-guillaume-les-ideaux-du-village_880490

Emmanuel DELMAS 06/09/2013 09:19



Excellent ce lien, Philippe ! Merci 



Jean Guizard 06/09/2013 09:07


Merci Emmanuel pour cet article.

Emmanuel Delmas 05/09/2013 19:24


 


Bien d'accord Matthieu ! Je me rendais dans la mesure du possible en GD, uniquement pour les produits d'entretien, et quelques trucs ci et là, car chez nous citadins, ce n'est jamais simple de
trouver un bon boulanger, un bon primeur, boucher etc...J'avais un primeur en bas de chez moi mais il a fermé récemment, après juste 1 an ! Les voisins ne jouaient donc pas le jeu...Et je me
fournissais systématiquement chez lui. Le pain de toute façon s'achète chez le boulanger, et j'en ai un excellent au pied de chez moi 'le grenier à pain', en revanche pas de boucher à moins d'1
kilomètre, et là c'est un vrai problème...quant au vin, pas de cave à Vanves. En revanche, pour le fromage j'ai à 800 mètres, une fromagerie Quatrehomme  Pour les fruits & légumes du
coup je vais chez un vieux primeur sympa, chez qui je dois attendre 10 minutes, tant il est bavard, commercant et sympa. Et a sa clientèle établie depuis belle lurette. D'ailleurs, en face vient
d'ouvrir un 'Bio C' bon'. Il tiendra !

Thierry Mariotto 05/09/2013 19:24


Pour ce qui est du produit frais (légumes, viandes, fromage, charcuterie...) je fais travailler les producteurs locaux car je suis dans une région riche dans ces domaines là puis je ne consomme
que les produits de saison.


La GD est là pour les produits d'hygiène et ce que je ne prends pas ailleurs chez mes "locaux" : chez les commerçants du coin c'est un poil plus cher mais la qualité est incomparable ; cela m'est
égal de prendre un melon ou des pêches un peu écorchés.


 


La GD créée des standards à tel point que certains producteurs jettent des bennes de produits et se retrouvent pieds et poings liés : c'est pas ça le commerce !

Matthieu M 05/09/2013 19:15


En GD on n'achète pas un vin mais un prix, tu dis. C'est bien vrai et c'est pareil pour l'ensemble des produits vendus en GD pas seulement pour le vin. En fin de compte c'est
l'avantage/inconvénient de ce type d'enseigne. Je n'achète quasiment jamais de vins en GD (sauf si les cavistes sont fermés et que je n'ai pas prévu assez tôt...). Cependant on a beau jeu de
critiquer les foires aux vins quand on va acheter nos légumes, fruits et autres produits dans ces magasins de GD. Vu l'énorme disparité de qualité dans la production viticole, je pense que
certains sont bien contents que la GD puissent écouler leurs produits dans ce genre d'enseigne, s'ils attendaient d'être distribués chez des cavistes ou dans des restaurants ils ne vendraient pas
grand chose. 


 


Même si le niveau qualitatif tend à augmenter dans toutes les régions viticoles, les vins mauvais et moyens ont encore de beaux jours devant eux...

Thierry Mariotto 05/09/2013 18:01


Moi ça me fait ch... de voir des bouteilles commandées par un chef de rayon lambda qui a peu de formation au demeurant...


 


Je n'ai rien contre la GD mais chacun son métier

Thierry Mariotto 05/09/2013 17:54


 


Très bel article : je suis tout à fait d'accord avec l'ensemble des arguments mis en avant.

boris 05/09/2013 12:47


Voilà un billet courageux ! A la limite, dans les grandes enseignes, je trouve que l'offre de Carrefour est la moins pire. Mais très décevante toutefois.


Sinon, il y a un certain Raoul qui mettrait en avant leur offre de Bordeaux 2010. Qu'en penser ?


Vers quoi se diriger lorsque l'on recherche du 2010 pour la longue garde (20 ans & plus) ?

Emmanuel DELMAS 05/09/2013 17:52



Je n'ai rien contre l'idée de mettre en avant des vins de Bordeaux 2010, d'autant que j'apprécie tout particulièrement ce millésime que je trouve assez remarquable. Après, une fois encore, il
s'agit de trouver les domaines qui se donnent du mal, sincères, et offrant des vins plus 'libérés' que ceux que l'on voit parmi tous les grands crus classés. Surtout que les prix s'envolent
souvent. Oui, on trouve de très jolis vins dans les petites 'Côtes', en Blayais, en Côte de Bordeaux, en Castillon-Côtes de Bordeaux ou en Bordeaux supérieur à des prix franchement angéliques
chez certains très bons faiseurs. Sauf que je ne les vois pas parmi les grandes enseignes. 


Ce pourquoi j'estime que GC Despagne et Fonroque répondent aux attentes en terme de verticalité, de finesse, et d'éclat. Ce sont bien ces vins qu'il faut privilégier absolument, surtout qu'ils
sont pour des grands crus classés à moins de 30€. Libre après aux autres de conseillers d'autres vins...chacun son point de vue. ;-)


Il y avait les années précédentes le vin admirable d'Adrien Tramier à Bégadan, en Médoc, à moins de 9€ sur son 2005. Château Saint Saturnin. Chaque année Adrien en propose une faible quantité
qu'il met en bouteilles spécialement pour les FAV, car il connait très bien un de ses amis qui y travaille. Voilà, l'unique très belle affaire toutes FAV confondues. Malheureusement je ne l'ai
pas vu parmi les offres. De toute façon, il y en a bien trop peu...Toutes les personnes ayant réussi à en trouver furent épatées ! Normal Adrien est un fou ! Vendanges mi ou fin Octobre, pas
d'élevages bois, mais cuves béton, longues cuvaisons (il a encore des 75 en cuve) ;-) 


 



Emmanuel Delmas 05/09/2013 11:38


 


Là encore, tout dépend de la qualité du vigneron, et tous ne sont pas de même niveau...et je ne vais pas dépenser 30€ pour donner un avis sur un vin que je ne conseillerai pas d'acheter. 30€,
autant dire qu'à ce prix-là je préfère m'acheter un vin qui me procurera vraiment du plaisir ! ,-)

Marie B 05/09/2013 11:31


 


Vous ne voudriez pas le goûter le Corton, et nous dire ce qu'il en est vraiment ? Perso, j'ai déjà acheté un Corton directement chez le producteur (40 € - pas le même producteur que celui qui se
retrouve chez Carrefour) et j'ai été très déçue par la platitude du vin. Contrairement au Corton-Charlemagne (45 €) qui lui était une splendeur.