DOMAINE LOEW, WESTHOFFEN

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

  IMG01616-20101128-1418.jpg

 

Quelques jours avant de me rendre chez Etienne LOEW j'avais dégusté quelques vins en sa compagnie lors d'une dégustation proposée par Christian Penneau. Rendez-vous fut pris 2 jours plus tard, début Décembre en cette bien froide journée de Dimanche en compagnie de Stéphane Wasser pour confirmation. Eclairage sur les vins d'un domaine une fois encore remarquable.

 

Etienne Loew
28, rue Birris
67310 Westhoffen
 03 88 50 59 19 



C'est en 1996, qu'Etienne LOEW élabore son tout 1er millésime. Très froid et sec, proche du dernier millésime, le 2010.

Mais avant cela, ce fut l'obtention du DNO puis quelques stages en Bourgogne, dans le Sauternais et enfin aux USA. Pour Etienne, il n'y eut pas d' armée lors du service national, à l'époque où 10 mois étaient encore nécessaires. Je m'en souviens très bien ayant moi-même perdu 10 mois en 1996. Objecteur de conscience aux Etats-Unis, Etienne passe le DEA, droit et legisltation des vins. Etienne va toutefois officier dans l' enseignement de la viticulture ensuite comme formateur.

Il rejoint la propriété à Westhoffen, possédant des vignes à Bergbieten, et 4 autres villages sur différents terroirs.5 rieslings sur 5 terroirs différents exactement. Le sol offre des calcaires coquilles.




TRAVAIL A LA VIGNE

 

IMG01620-20101128-1509.jpg

Etienne Loew

 

Cette année 2010, sur les 40 journées passées chez les vignerons, j'ai dû en passer 6 en Alsace. Dès que je le pouvais je m'égarais dans les vignes autour des villages de Hunawihr, Ribeauvillé entre autres. La vigne respirait la vie, dans une très très grande majorité des parcelles. Fleurs et herbes s'y côtoient allègrement. Il est clair que les vignerons alsaciens en majorité ont pris le parti de travailler le plus sainement possible leurs vignes. Certaines caves coopératives, comme celle de Ribeauvillé exemple parmi d'autres jouent également le jeu. On sent dans cette région une réelle motivation.

 

 

 

Et Etienne LOEW, à la tête désormais de 11 hectares n'est pas non plus en reste concernant le travail à la vigne.La culture raisonnée est une démarche qui peut se révéler pointilleuse si elle est menée avec précision.Et au domaine LOEW, c'est bien le cas.Mais pour bien comprendre les soins à apporter à sa vigne, encore faut il bien connaitre la composition des sols et de son eco-système. Et là-dessus, Etienne y a beaucoup travaillé. Ainsi, selon la géologie et le cépage propulsé, les soins seront adaptés au plus juste.Etienne LOEW n'est pas un vigneron interventionniste, la conversion biologique étant en cours, il fait déjà des essais de culture biodynamique sur le Bruderbach.Les labours sont entiers, et se font au cas par cas. "Rien n' est jamais acquis" comme il aime à le répéter.
Les 1ers essais en culture bio ont débuté en 2006. 

 

Si un cépage m'avait particulièrement impressionné lors de ma 1ère dégustation ce fut le sylvaner. Cépage non reconnu parmi les 4 cépages dits "nobles". Qu'importe, certains avertis connaissent les qualités intrinsèques et son potentiel grâce notamment à des vignerons s'engageant à le réhabiliter. Outre Seppi Landmann ou Philippe Kubler à Soultzmatt, Etienne Loew fait assurément partie de ceux-là.

 

Et son Sylvaner "vérité" 2009 m'avait littéralement impressionné par sa race et sa profondeur, son tonus et son incroyable charme. Une véritable gifle cinglant le visage !

 

Les sols sont en grande partie installés sur des marnes dites vertes, noires et rouges riches en argile.Une autre partie est composées de sols calcaires, de deux sortes. Dite de Muschelkalk, et oolythique.Le Bruderbach en côteau offre une surface plus gréseuse.

 

 

 

VINIFICATIONS ET ELEVAGES

 

Les vinifications sont toutes parcellaires.Ce qui réclame une véritable organisation à tous les niveaux. Petit à petit la propriété délaissait les élevages en fûts, pour privilégier l'expression du fruit et du minéral.Moins de fûts, plus de cuve inox. Toutefois, un élevage parfaitement maitrisé en bois permet d'arrondir un peu les angles, et peut permettre au vin de gagner en complexité.

La propriété semble avoir trouvé sa vitesse de croisière, et comme le disait bien Etienne, rien n'étant jamais acquis, il sait évoluer, avancer.

 

 

 

DEGUSTATION

IMG01617-20101128-1508.jpg

In situ en Décembre 2010, en compagnie d'Etienne Loew et Stéphane Wasser

 

 

Riesling "Muschelkalck" 09

Tendu et ferme, ce vin semble corseté, ce qui reste complètement normal à ce stade d'évolution.



Riesling "Bruderbach" Clos des frères 2009
Sols gréseux-calcaire (biodynamie en cours sur cette parcelle)

Nez enjoué d'agrumes, zestes, et fruits frais. Aérien (floral).
Bouche suave révélant un milieu floral. La finale élancée offre une jolie sensation enlevée grâce à une salinité et une fermeté de bon aloi. 

****(*)


Riesling "Ostenberg" 09
Marnes vertes, coteaux plein sud, milieu de pente.

Agrumes, fumé, floral et fruits frais se disputent un nez plaisant.
Bouche ample d' un fruit croquant, reposant sur une jolie matière à la finale ciselée , bien retenue pourtant taquinante,  persistance de rhubarbe.

****

Prometteur malgré sa retenue, sa fraicheur salivante fait de ce vin un vin bien charmeur.



Riesling "Sussenberg" 09
Extension du grand cru, sol noir et calcaire.

Nez flatteur d' agrumes, de fruits acidulés. A l'aération, le minéral marque le vin.
Bouche pleine et généreuse sur un joli fruit croquant tracé par une large acidité. Finale rhubarbe, ferme et austère pour ce vin qu'il va falloir attendre.

****(*)


Riesling grand cru "Altenberg de Bergbieten" 09
Marne noire à gipse.


Nez oscillant entre rhubarbe et mirabelle, avec une touche florale puis minérale.
Bouche pleine, hésistant entre rhubarbe et agrumes. La finale ferme et retenue laisse deviner un joli potentiel.

*****

Muscat "les marnes vertes" 09
Marne verte.

Floral et muscaté, ce nez rappelle l'infusion de verveine, et le buis.
Bouche racée, surprenante, linéaire sur le fruit et le minéral. Beaux amers en finale, persistance légèrement anisée.
 

 
****
 

Pinot gris Bruderbach "le menhir" 09

Floral, et infusion de plante au nez.

Pierre et caillou enrobent une bouche dense, sur des agrumes et la poire juteuse. La finale se retient un peu, la trace du minéral pointe le bout de son nez.

****(*)

 

Fort joli pinot gris, complet et enjoué, sa finale laisse deviner un très beau potentiel. Pur.

 

Pinot gris grand cru "Engelberg" 09
Sol calcaire

Pierre et caillou disputent ce nez minéral. Mais à l'aération le fruit acidulé se mêle à la bagarre.
Bouche aérienne, bien que généreuse elle reste toute en retenue. Finale ferme et minérale en finale.

*****

Pinot gris Bruderbach 08
Clos Marienberg 19-20gr de résiduel.

Plus d' éxubérance sur le fruit pulpeux, bien mûr.
La bouche dense révèle une belle maturité du fruit. Soupçon minéral en fin de bouche.La sucrosité est parfaitement bien digérée par le vin, la fraicheur dressant parfaitement le vin.

 

****(*)


Sylvaner racine "le préféré de Mathilde"

Nez plaisant sur le thé, puis les tonalités grillées, et fumées pour une sensation aérienne.
Bouche gournmande et aérienne, sur le fruit et les herbes sèches, le fumé et le minéral. La poire juteuse offre un joli confort en fin de bouche soulignée par une superbe tension. Grande persistance, enlevée. Superbe !

*****


Gewurztraminer "Cormier" 09

Bouche gourmande et pleine. Finale aérienne et élégante. Persistance respirante pour un ensemble certes charnu mais complexe.

****

Gewurztraminer "Ostenberg" 08
60 gr residuel.

Belle ampleur du fruit, gourmandise matinee de fraicheur.
Vin respirant et étonnament élégant.

****


Riesling grand cru "Altenberg de Bergbieten" 06
100 gr de résiduel.

Tres beau fruit, rôti et racé.
Bouche d'une belle liqueur, tendue et gourmande, bien tracée par une tonalité florale et aérienne en finale.Précise et savoureuse.

*****

 

 

 

 

CONCLUSION

 

IMG01609-20101126-2108.jpg

 

 

Les vins d'Etienne Loew dans la lignée de ses sylvaners offrent de la puissance soulignée par des fraicheurs souvent ciselées. Pour certaines cuvées, la profondeur est détectable. Le travail à la vigne, et l'excellente connaissance des sols permet à la propriété d' extraire de ses vins une minéralité avérée. Celle-ci, surtout sur de jeunes millésimes peut donner cette impression de retenue, qui avec le temps ne peut que la libérer. Des vins d'une belle précision. Des Sylvaners épatants de minéral et de puissance, des rieslings cinglants et pourtant charnus, et des pinots gris savoureux, et généreux.

 

Voilà encore un domaine alsacien très appliqué et impliqué qui offre une panoplie de vins superbes, et d'excellent niveau. Félicitations.

 

PS: Pour être plus complet, vous pouvez visiter le site de Stéphane Wasser qui vit en Alsace et déguste régulièrement les vins d'Etienne Loew. Ici.

 

 

 

Vidéo d'Etienne Loew

Domaine Etienne Loew

Commenter cet article

Gilbert 02/12/2015 21:24

Entièrement d'accord avec les appréciations élogieuses des vins d'etienne Loew dont, en tant que voisin d'une quinzaine de km, ma cave est honorée d'un certain nombre de flacons.
Grand vigneron, parmi quelques autres dans cette trop méconnue Couronne d'Or entre Marlenheim et Dahlenheim.
Un désaccord toutefois avec la pseudo-prononciation de son nom. A l'origine, dans la graphie allemande, il s'écrit Löwe, et se prononce toujours Leuve.
Donc, tout jeu de mots basé fallacieusement sur "love" est linguistiquement erroné.
Laissons tout simplement Etienne à ses vins magiques...

Emmanuel Delmas 02/12/2015 23:35

Merci Gilbert pour ces précieuses précisions! ,-)

Serge 18/06/2011 13:27



Bonjour, 


je me suis rendu dans ce domaine et rencontrer Monsieur LOEW. C'est un pro qui connait bien son affaire et qui sait vous entrainer dans le partage et la communion du vin. Son vin est une
expérience ! en Alsace LOEW se prononce LOVE. Je peux dire sans trop délirer que ca vous scotche tellement le vin est bon, dans certraines situations t'as du Barry White dans la tête et la
certitude que la soirée va être chaude (c'est du vécu !!). 


Plus sérieusement, je peux affirmer que pour les amateurs de vin, aguéris ou non, il y aura un avant et un après sur votre appréciation des vins d'alsace. 


Alors avis au amateur du bon, du bien et de la love (loew) ! 


Bien à vous



Emmanuel DELMAS 19/06/2011 11:03



Merci Serge pour ce commentaire qui souligne bien la qualité remarquable des vins d'Etienne !


 



Stephane Wasser 08/01/2011 10:40



Il y a toujours bcp de cuvees en alsace et encore plus chez Etienne. faut du temps pour ecrire tout cela meme si manu est redoutable avec son BB !



Patrick Maclart 08/01/2011 10:39



enfin...



wasser stéphane 07/01/2011 16:53



Bravo pour l'article.


Je suis de prêt ce domaine depuis le millésime 2000 !! Que de progression, on se demande où il va s'arrêter, le plus loin possible j'espère. 


La gamme des rieslings est merveilleuse. Des riesling gréseux, de gypse, de marne ou calcaire. Presque un tour de l'Alsace en 1 heure. 


stéphane



Emmanuel DELMAS 08/01/2011 10:41



Merci Stéphane pour ton éclairage. Vu que tu le suis régulièrement, n'hésite pas à nous tenir au courant de son évolution. A très vite.