DOMAINE GOULLEY, CHABLIS

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

812777 485375804832505 1786941497 o

 

A Chablis, comme partout ailleurs, il existe quelques vignerons ayant fait le choix de sortir des chemins balisés. Certains le font par pure conviction, par caractère, ou encore coller à des valeurs, ou parfois, par révolte. Ici, à Chablis, Philippe Goulley fait partie de ces vignerons, aussi sincères qu'authentiques.

 

Article transated in english by webflakes, here

Domaine Philippe Goulley

      11 bis, Vallée des Rosiers

89800 La Chapelle Vaupelteigne

Tel :  03 86 42 40 85

 

UNE AUTRE VISION DU VIN 

 

 

C'est à La chapelle Vaupelteigne près de Chablis que Philippe oeuvre. Loin du tumulte et des mondanités, il aime à se retrancher dans ses terres, chez lui, auprès de sa famille qui lui est si chère. Papa Goulley fut comme l'immense majorité des vignerons d'alors, de ceux qui voyaient leur salut dans la culture conventionnelle voire chimique. Philippe a fait le choix dès le départ, en 1991 de se lancer dans la viticulture saine, en biologique. Si la certification n'était pas commercialement utile à cette époque, il n'en a pas fait la certification, qui viendra bien plus tard, dans les années 2000 dès qu'il reprendra les 10 hectares de son papa en 1999. Avant cela, pourtant, sa petite entité "Philippe Goulley" et ses 10 hectares à lui sont bien conduits en culture biologique depuis 1991. 

 

DE L'ARDEUR ET DE L'ENGAGEMENT DANS LES VIGNES

20130208_121600.jpg

Vignes parfaitement tenues chez Philippe Goulley


Cela se traduit par de nombreux labours, griffages et binages et même en buttant ses vignes avant l'hiver, pour les débutter après la taille. Pour Philippe cela permet d'aérer le sol, de protéger ses pieds de vigne mais aussi de rendre le sol plus meuble, vivant. Notre vigneron apprécie voir quelques herbes et petites plantes au milieu de ses vignes, la vie microbienne étant pour lui essentielle. 

Pour autant, ne croyez pas que tout fut si simple ! En effet, alors qu'il laissait faire un peu la nature, il a vécu des moments où ces herbes atteignaient aisément le bon mètre de hauteur! Le climat chablisien, au printemps semblant propice à la propagation des herbes folles. Le problème inhérent étant le grand risque de prolifération à cette période des gelées, donc des pourritures. 

 

LA VIDEO DE PHILIPPE GOULLEY



Philippe apprend chaque jour et n'est pas de ceux qui prétendent avoir la science infuse. Il émane de lui une certaine pudeur, une vraie forme d'humilité. Il ne se met pas en marge par révolte, surtout pas, mais juste parce qu'il n'aime pas se mettre en avant. Tout juste m'avoua t'il qu'il était un peu sauvage, et que pour lui, sa famille était une source inépuisable et si bienfaitrice nécessaire à son épanouissement. 

 

Si sa vigne est en pleine santé, certifiée depuis 2005, pour l'entité de son papa qui lui a laissé ses terres en 1999, il gère donc la sienne, propre de 10 hectares et celle de son papa, 10 autres hectares. Son entité n'a jamais vu de produits ou autres dans sa vigne. Philippe laisse sa vigne tranquille de Juillet jusque fin Janvier afin qu'elle se repose, qu'elle reste tranquille. Lors du cycle végétatif, d'Avril à Juillet, les sols sont travaillés très sainement et proprement. 

     

 

DEGUSTATION

20130208_115850.jpg

In situ en compagnie de Philippe et Caroline Ledédenté.

 

Petit Chablis 2011

Nez fruité mur, fumé et caillou. Bouche riche et droite au fruité strict en son centre, agrumes en finale. Franc, affuté, litchi en persistance.

***(*)

 

Chablis 2011

entité Jean Goulley

Nez floral puis fumé, agrumes en fond de nez.Bouche droite, ciselée profitant des notes d'agrumes et de litchi en fin de bouche. Finale franchement saillante, bien stricte, citronnée.

***(*)

 

Chablis 1er cru "Montmain" 2011

100% cuve-entité Jean Goulley

Nez fruité, zestes confits, fumé en fond de nez.Bouche droite, aérienne, florale en son milieu. Finale fraîche mais retenue, sur la réserve. Persistance litchi, presque saline. 

****

Chablis 1er cru "Fourchaumes" 2010

100% fûts-entité Jean Goulley

Nez d'écorces d'orange, boisé net, terreux, fumé (poussière de caillou).Bouche richement dotée, sur le fruit, et les agrumes en finale. Boisé bien intégré, énergique en persistance. Un style dépouillé.

****

Chablis 1er cru "Montmain" 2007

25% fûts, batonnage mensuel

Nez fin, minéral, caillou, fumé. Rhubarbe en fond de nez. Bouche rectiligne, de belle énergie, entre le fruité mur, et le zeste confit. Finale portée par le floral, soutenue par une acidité sous-jacente qui tend à merveille le vin. Persistance saline. 

*****

Chablis 1er cru "Montmain" 2008

25% fûts

Nez finement boisé, puis floral, fruité strict, tilleul et litchi en fond de nez. Bouche charnue et dans le droit sillage du nez, soulevé par une acidité incisive. Finale tonique, finissant sur une persistance davantage gourmande.

 

 

 

CONCLUSION

analyse

 

Voici un vigneron hors de la norme, un peu à l'écart, cultivant non pas le secret mais la discrétion. Sa famille, son amour de la terre, sont autant de piliers nécessaires à son évolution. Trsè vite porté vers la culture biologique, et ce depuis 1991, Philippe Goulley propose des vins sans fioritures, francs du collier, aux acidités saillantes, nerveuses. Une vision différente mais tournée vers la terre, le sol, son végétal. Des vins simplement singuliers mais qui ont le mérite d'être aussi sincères qu'authentiques. En somme, les Chablis de Philippe Goulley se retrouvent dépouillés, un style qui surprend, mais qui a le mérite d'être ici, singulier. 

 

 


Emmanuel DelmasRelated Posts Plugin for WordPress, Blogger...

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

Commenter cet article

Patrick Maclart 14/04/2013 15:17


Déjà dégusté, de bonnes choses..

Mathilde 11/04/2013 16:03


Merci pour la découverte, on aimerait goûter tous ses bins !

Jean Jean 07/04/2013 13:54


Vigneron aussi atypique que gentil, et précautionneux à l'égard de ses vignes!

gérard 05/04/2013 18:48


Merci pour cette découverte que tu nous fais partager. On aimerait bien goûter tout ce que tu nous révèles ici... A quand un petit tour en mâconnais pour d'autres expressions du chardonnay,
car tu sembles "abonné" au chablisien ! J'ai découvert de bien jolis vins hier dans cette jolie région, en remontant de mon voyage annuel à Morgon.

Alexandre Thouroude 05/04/2013 13:02


De très beaux Chablis que ceux de Philippe