Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEGUST'EXPRESS # 80 (5 VINS ROSES)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 

Le soleil pointe enfin le bout de son nez, les terrasses se remplissent, le vin rosé est sollicité… Il est pleinement temps de se pencher sur son cas, autour d’une dégustation.L’idée étant de mettre en avant les vins rosés les plus méritants, parmi 9 flacons présentés. Force est de constater que la qualité d’ensemble fut au rendez-vous, malgré des caractères bien différents.

 


 

Les 9 vins de la dégustation :

  • Château Beaulieu 2009 – Coteaux d’Aix-en-Provence (prix non communiqué)
  • Baron Gassier 2009 – Côtes-de-Provence (4,70 euros)
  • Domaine Bérénas L’Ixia 2006 – Vin de pays de l’Hérault (prix non communiqué)
  • Marsannay 2009 – Albert Bichot (12,50 euros)
  • Domaine le Pive 2009 (Jeanjean) – Vin des sables (cavistes, magasins bio et en restauration : 5,50 euros)
  • Domaine de Chateauvieux 2009 Fabrice Rousset – VDP de la Drôme (cavistes : 7 euros environ)
  • Château Roubine « Inspire » 2009 – Côtes-de-Provence (cavistes : 18/19 euros)
  • Château Vignelaure 2009 – Coteaux d’Aix (cavistes : 12,50 euros)
  • Château Cremade 2008 -  Palette (cavistes : 18 euros environ)
A noter que tous ces vins rosés furent dégustés 30 minutes après ouverture et à une température comprise entre 10 et 13°, afin de délivrer leurs meilleurs atours.






La bonne surprise



Domaine le Pive 2009 (Jeanjean), Vin des sables

(Aérien, sur le fruit blanc et les agrumes, le melon. Bouche raffinée, d’un joli fruit, gourmand pour un vin subtil.)

Harmonieux et confortable, s’accompagnant de fruits et d’agrumes, pour ce vin tendre.


***

 

Site Le Pive Jeanjean

 



Le plus gourmand


 


Domaine de Chateauvieux 2009 Fabrice Rousset, VDP de la Drôme

(Crème de fruits rouges, épices et soupe de fruits se disputent un nez enjoué. Suavité, et épices, la finale doucereuse dévoile une fine sucrosité.)

Malgré une certaine opulence, le fruit pulpeux et sa légère sucrosité, ce rosé offre une touche gourmande.

 

***(*)

 


  Site Fabrice Rousset

 



Le plus abouti



Château Roubine « Inspire » 2009, Côtes de Provence

(Cassis, fraise et melon, pamplemousse rose. Sur un registre fruits et agrumes, tonique.)

D’une belle définition, oscillant entre fruits et agrumes, ce vin est propulsé en finale par une acidité tonique. Belle harmonie d’ensemble.

 

****

 

  Site Château Roubine



Le plus élégant


Château Vignelaure 2009, Coteaux d’Aix

(Soupe de fraise, zestes de pamplemousse rose, melon. Bouche suave, droite, à la finale fraiche posée sur de beaux agrumes.)

Modèle d’équilibre et d’expression, construit autour d’un fruit juteux et de jolis agrumes, voici un vin d’une grande élégance.

 

****


  Site Vignelaure



Le plus confidentiel



Château Crémade 2008, Palette

(Melon, anisé, fruits blancs. Bouche ample, tonique, reposant sur un fruit blanc bien mur.)

Reposant sur une jolie matière, voici un rosé sur le fruit et la finesse, tout en subtilité.

 

****

 

  Site Château Crémade

 

 


Notation:
3 *** Vin de qualité     
4 **** Vin de grande qualité
5 ***** Vin superbe, de très bon niveau
6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité
7 ******* Vin sublime, de très haut niveau qualitatif, valant le détour.
8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes

 


Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

JP Caron-Lys 12/05/2010 14:02



Nous sommes clients de Tollot Beaut depuis plus de 30 ans. Nous dégustons toujours avec plaisir ( et parfois surprise!) des vins de 1978, 82,85,88 89 .....du Chorey au Corton ( Bressandes et
Charlemagne).



Emmanuel DELMAS 12/05/2010 14:02



Belle maison, en effet, Tollot Beaut



Alfred Cremisi 12/05/2010 14:01



Bonjour Emmanuel, viens faire un tour à la maison, en Provence c'est comme en Bourgogne il faut trouver les véritables petites perles.....



Emmanuel DELMAS 12/05/2010 14:03



Avec plaisir, Alfred, mais je ne peux pas me démultiplier...:-)



Thomas Noel 12/05/2010 14:00



@manu: j'ai déjà tout vendu de mes aligotes, bourgogne et meursault de chez Pierre, ca cartonne au pres de mes clients qui reviennent chaque jour. Tollot beaut Aloxe corton et corton bressandes
cartonnent aussi, suis déjà en rupture!



Laurent Baraou 12/05/2010 13:59



@ Julien:Si cette couleur est à la mode elle reste mal comprise par la grande majorité des acheteurs (et acheteurs potentiels).
@Thomas : c'est vrai qu'il faut prendre ça dans un contexte de formation continue... Mais le Grand Ordinaire de Bernard Van Berg, c'est pour toi et tes clients (rien d'ironique, j'adooore mais
j'ai pas les clients pour, enfin pas plus d'un ou deux).
@Manu de Vanves : tu tournes mal mon garçon... tes dégustations chez L.....C vont être de plus en plus dures à supporter :))



jean-pierre 12/05/2010 11:33



Emmanuel,


Il faut garder en réserve quelques qualificatifs pour une prochaine dégustation des vins rosés de Bergerac et de ses environs.  ( de 5 à 15 euros la bttle) !!


Des vrais vins pour des vrais hommes ( !)



Emmanuel DELMAS 12/05/2010 14:04



Je préfèrerai toujours les vins blancs ou rouges, aux vins rosés...mais pkoi pas !



Thomas Noel 12/05/2010 11:10



Je l'ai eu a l'aveugle!!!et non je me decontamine moi même, je suis a fond dans ma decouverte de bourgogne avec des aligotes de fou, des volnay croquants et tendus et autres Fixin, Monthelie
etc...
Concernant ce que l'on boit il semble logique de gouter ce que l'on vend et c'est vrai que j'ai un magasin un peu "special" et je me vois mal commander des tollot beaut, jayer gilles pour mes
clients et acheter une caisse de grand ordinaire de geantet pansiot pour moi!



Emmanuel DELMAS 12/05/2010 11:11



Thomas, Lundi, je vais chez Jérôme Galeyrand (impératif de gouter), Pierre Boisson (me suis presque fait gronder par papa Vadot), et Huber Verdereau à Volnay...pour
la journée. Je reviens sur Meursault, Chassagne, la Bourgogne la semaine suivante, et une journée en Jura ! Miam miam ! Pas de place pour le rosé ! :-)



Laurent Baraou 12/05/2010 11:07



Thomas faut que je revienne te voir sinon tu vas boire des étiquettes (déjà que t'es" intoxiqué")... Mais je peux témoigner en qualité de bordelais décontaminé que l'on peut s'en sortir :)))



Julien Poujol 12/05/2010 11:06



Pour prêcher pour ma paroisse ! , L'AOC Gigondas peut également revendiquer du rosé, et ce n'est que 4/5 % de la production totale. Ce sera le plus souvent des "saignées", rosés puissants,
aromatiques, pour amateur de vins rouge, ou rosés de "sieste" pour d'autres. A accorder sur tajines, cuisine ensoleillée ..



Thomas Noel 12/05/2010 10:57



Suis pas specialiste de rose mais j'avoue apprécier le tavel du domaine de la mordoree



Laurent Baraou 12/05/2010 10:54



@Thomas : quand il fera chaud (un jour...) tu seras heureux de choisir le bon rosé pour te désaltérer avec plaisir ou pour accompagner les plats légers ;)
@Delmas : avec le panel dont tu disposais c'est sûr qu'il faut savoir se faire violence... j'ai testé ;)
@Toutes et tous : j'aimerais élargir ce genre de dégustation avec des rosés dignes de belles tables d'été (ou toute l'année pour certains). Comme le rosé du Trapadis, le rosé de Beauséjour...



Emmanuel DELMAS 12/05/2010 10:54



Complètement OK avec toi, Laurent !



Thomas Noel 12/05/2010 10:34



Au secours!



Patrick Maclart 12/05/2010 10:23



Pas un seul rosé de la cave de Labastide... Quelle déception, ça se goûte si bien ! Et ce n'est pas du chauvinisme professionnel, c'est un constat. Sur un panel de 10 dégustateurs, 12 rosés à
l'aveugle : Ott, Agneau Rosé e.a., et Labastide premier.