DEGUST'EXPRESS # 76

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

IMG00573-20100330-1934.jpg

 

Dégust'Express # 76, semaine du 05 Avril 2010. 1 vin rhodanien, et 1 vin du Sud Ouest, rien que pour le plaisir.

 

 

 

 

Madiran "la Tyre" 2003, Alain Brumont


Nez fumé, et tabac. Les fruits noirs, les olives, le lard, et la pierre chaude.
La bouche suave, repose sur une matière ample, serrée, gourmande à souhait. Celle-ci propose une superbe finale, longue, profonde, aux tanins fourrés.


La persistance est étonnante de fraicheur et d'autorité pour un vin superbe d'expression, et de profondeur.
 

******

 

  Site Alain Brumont

 


 

 

IMG00580-20100331-1134.jpg

 

 

 

Cornas "Les Terrasses du Serre " 07, domaine du Coulet 

Matthieu Barret

Nez réduit, légèrement étriqué, laissant deviner des pointes épicées, lardées, et d'olives noires après aération.

Bouche serrée, d' une belle emprise lardée, à la finale juteuse reposant sur un beau fruit et une trame de tanins élégante

*****

 

 

Site Domaine du Coulet

 

 

 

Notation:  


3 *** Vin de qualité     
4 **** Vin de grande qualité
5 ***** Vin superbe, de très bon niveau
6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité
7 ******* Vin sublime, de très haut niveau qualitatif, valant le détour.
8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans Dégustations, Sud-Ouest, Rhône

Commenter cet article

Patrick Grenson 08/04/2010 10:38



Voila donc bien l'exemple.mais nous sommes bien là pour faire entendre ces voix.



Fabien Suquet 08/04/2010 08:36



Patrick,
à côté de Tariquet il y a Chiroulet qui m'excite bien dans mon verre...10 ans que j'en bois et toujours autant de plaisir



Laurent Baraou 07/04/2010 19:46



@Manu : la preuve, je consulte régulièrement le "Docteur" Delmas (pas ton père).
@Patrick : Tariquet ne m'intéresse pas en tant que vigneron mais je respecte l'entrepreneur. Brumont m'intéresse en sa qualité d'homme de terroirs, "bienfaiteur" de Madiran, mais je regrette que
cet "aventurier" curieux de la vigne ne soit pas plus engagé dans des vinifications plus "authentiques". Un bon Bouscassé VV 1995 vaut bien des discours ;)



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:47



Lolo, mon papa s'est déplacé de Nice, et vit maintenant à Nantes. L'occasion pour moi de visiter le pays nantais, et le Muscadet...ça devrait être intéressant
!



Patrick Grenson 07/04/2010 19:44



je ne crois pas que tu puisse inclure le tariquet dans le bien fais qu'un homme peut faire pour sa région.


alain a quant a lui permis au madiran d'avoir un nom grâce a la voie qu'il a sut tracé,et tu as raison au prix de grandes frustrations.peu de gens peuvent citer le
blanc qui existe autour du tariquet. (et puis quel immense terroir viticole pour en produire autant!?)


En revanche comme tu le dis si bien il y en a d'autres des hommes de la terre et de la vigne.mais le sujet n'était -t-il pas ,de ne pas laisser dire de choses
injuste ?sommes nous aimé par tous ,et pourtant si nous savons resté honnete c'est bien là l'essentiel.bande de passionnés



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:45



@ Lolo: Tu sais très bien t'entourer !
@ Patrick: Je suis OK avec ce que tu dis ! Ecris, plutot !



Laurent Baraou 07/04/2010 19:41



Mais n'oublions pas mon ami Matthieu Barret (dites donc c'est du 100% Baraou cette Dégust' Express) qui travaille sans complexe rhôdanien ses belles vignes de Cornas (et sa parcelle NWL) en
biodynamie et en décontraction.
Des vins tendus,pas toujours faciles à déguster (plus faciles à boire).



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:42



Je n'ai gouté que ce vin, pour le moment, Laurent. Ferme, caractériel, mais relatant de jolies choses, très prometteur !



Laurent Baraou 07/04/2010 19:40



Moi je travaille aussi avec Brumont et Alain est un homme de terroir, La Tyre une merveilleuse parcelle.
Mais je comprends aussi Bruno car Alain Brumont a choisi une vinification plus "bordelaise" que "nature" (l'un et l'autre ne devraient pas être opposés mais c'est pour l'image).


Alain Brumont est "complexé" par le mépris des bordelais à son égard (encore un résumé imagé) mais la région lui doit beaucoup comme elle doit à Tariquet... Ce
n'est pas pour autant qu'il faut passer sous silence la nouvelle vague de Vignerons qui vont au bout de leur approche des terroirs et qui ne cherchent pas à "bordeliser" leurs
vinifications.



Caveau du Sommelier 07/04/2010 19:38



Alain Brumont, Montus, Bouscassé...Exemplaire dans le Temps...Temps l'Homme que les Vins...



Fabien Suquet 07/04/2010 19:37



Première brève rencontre avec lui en 1989 alors que j'étais encore un jeune sommelier dans un 2 macarons michelin et il n'a même pas essayé de me vendre une bouteille, il était simplement venu
déjeuner et ne se serait pas présenté si je n'avais pas vu son nom sur sa carte bancaire...un simple businesman aurait-il fait de même? et pourtant faut essayer de rentabiliser les frais ;)...



Laurent Jouanne 07/04/2010 19:35



D'accord avec Patrick, moi qui distribue ses vins sur Paris, j'ai souvent l'occasion de passer du temps avec Alain, c'est un personnage... Je le connais depuis 1993 et sa passion est toujours
intacte, après le reste c'est de la littérature !



Fabien Suquet 07/04/2010 19:34



On peut se faire bruno et manu un déj ou un diner sur Paris et discuter, ce sera bien animé ;).
je connais unegrande petite table où l'on boit des bons canons avec beaucoup-beaucoup de raisins dedans...à voir.

effectivement manu, ça a bien avancé, il faudrait que je te montre tout ça ;)...



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:35



Avec plaisir ! Quand tu es dispo, on se fait cela.



Patrick Grenson 07/04/2010 19:31



pour moi qui l'lai rencontré ,et passé 1 heure avec lui ,je trouve que c'est un vrai vigneronspersonnage.j'en conserve un superbe souvenir.ce sont des des gens comme lui qui font avancer en
décomplexant les les terroirs non conventionnels.j'aime ces vignerons de caractère.la nature n'est pas toujours facile ce qui fait l'excellence est dur a atteindre.n'en sommes nous pas tous
réduit au même sort?



Bruno Besson 07/04/2010 19:30



Une cuvée XXL 94 ouverte il y a un an par un client ne s'est jamais ouverte aromatiquement, du bois du bois et encore du bois, à 50 ou 60€ la quille c'est du vol



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:32



Possible, Bruno pour ce vin. En revanche, le Bouscassé VV 95 est superbe ! Juteux, tendu, persistant, élégant...pour 15 euros...ça reste très cohérent.



Stefano 07/04/2010 11:10



Je connais Didier Joris et Daniele Magliocco que de nom, mais je peux te conseiller aussi les syrha de Benoît Dorsaz sur Fully et et Claudy Clavien sur
Sierre.


En retournent sur Matthieu Barret, il est un producteur respectueux du terroir qui pratique la byodinamie et il vinifie de manière originale ses cuvées. J'ai vu sur
les photos de son site aussi des amphores ...



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 19:29



Je crois que ces ont ce que l'on appelle les oeufs ! Ceux-ci permettent de garder les lies en suspension, et de préserver au mieux fruit et fraicheur, si je ne me
trompe pas. Laurent Combier en propose sur son entrée de gamme par exemple.



Fabien Suquet 07/04/2010 10:22



Bruno,
il n'est peut être plus un mais il en a été vraiment un ensuite il a choisi sa voie, avec des réussites et des déroute.

Pour l'art c'est une boutade mais on n'en est pas loin, Brumont a été un artiste tout de même, sa réussite jusqu'à un moment donné est réelle, bon nombre de ses vins sont superbes à boire, même
après 20 ans.
...ensuite on choisit de défendre ou pas son nom (et ses vins), tu as fait ton choix, moi aussi et il est proche du tien je
pense mais on ne peux dire du mal de ses débuts.



Bruno Besson 07/04/2010 10:18



Brumont de l'art? C'est de l'humour?


Un excellent "communicateur", une très bonne locomotive, un super businessman, mais pas du tout un vigneron a mon sens



Laurent Jouanne 07/04/2010 10:16



Il est certain qu'avant 1985, l'appellation...



Bruno Besson 07/04/2010 10:15



Je m'arrête là, fini d'expliquer je suis fatigué



Fabien Suquet 07/04/2010 10:14



On peut dire un monument si on veut ensuite on a le droit de ne pas aimer, ça reste de l'art...

en tout cas beaucoup de vignerons peuvent lui dire merci, une appellation aussi.



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 10:16



Je te rejoins sur cette analyse. J'aime bcp aussi ces moelleux, et les "menhirs", "argile rouge"...sa gamme est vraiment très cohérente. Du bon boulot ! La Tyre,
j'adOOre !



Bruno Besson 07/04/2010 10:08



Un vigneron et un euh...comment dire...



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 10:09



Je devine tes pensées, Eric...je commence  àte connaitre ! :-)



Stefano 07/04/2010 09:51



J'ai gouté le 2006, très jeune, à ce moment là difficile et peu expressif au nez. Un vin austère et resérvé, mais d'une belle densité du fruit, avec des tannins serré et d'une belle longueur.
S'était une dégustation entre les syrah du Rhone (Valais/Côte du Rhone nord), tu as déjà gouté le syrah du Valais.



Emmanuel DELMAS 07/04/2010 10:07



Salut Stefano,


 


Oui, j'en ai gouté pas mal, à l'époque, en 99. J'ai hâte d'en regouter, car, ici, en France, on n'en trouve que trop peu, et pas les meilleurs. J'ai de grands
souvenirs des Syrah de Maye, Mercier, et surtout de Didier Joris. Daniele Magliocco aussi, il me semble en propose.


J'ai hâte d'avoir l'occasion de revenir dans le Valais, à Chamoson, notamment.



Carolyne Lemoine 07/04/2010 09:14



J'adore ce vin de Brumont ! Un peu cher quand même, de mémoire...mais très bon.