DEGUST'EXPRESS # 154 (CLOS ROMAIN, CABRIERES)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

ah-640x426.jpg 

 

Cette semaine, éclairage spécial sur un vin du Languedoc, dans le discret Cabrières-Côteaux du Languedoc. Le Clos Romain impulse des vins à forte identité, tout aussi discrets que Céline Beauquel est sensible, et attachée à sa terre, en compagnie de Romain.

 

Un petit coin de paradis, de 300 hectares sur les hauteurs de Cabrières, dans l'arrière-pays de l'Hérault. Une toute petite partie est dédiée aux vins, dans le plus pur respect de la nature, tout comme leurs 2 eco-gîtes, leurs oliviers et tout leur environnement. A 300 mètres d'altitude, reposant sur un sol schisteux, notamment. Tout ici est fait afin que la conduite de leur petit paradis, soit la plus naturelle possible. L'écologie est au centre de leur préoccupation ! Il en résulte des vins à fort caractère ne rognant nullement sur la finesse. Des vins révélant certes du relief, au vu du climat, mais offrant de jolies définitions. Céline Beauquel élève une partie de ses vins en amphores, pour sa cuvée Phidias. Notons que les vignes rouges, grenache et syrah, et carignan ont une trentaine d'années. J'ai par plusieurs fois pu déguster ses vins, et ce Phidias 2009 m'a franchement convaincu, dans le sillage des quelques autres cuvées, d'ailleurs. Attention, production de vins limitée (2 hectares de vignes désormais). 

 

737032 468570959846323 504120669 o-copie-3       

 

Cabrières-Côteaux du Languedoc 'Phidias' 2009, Clos Romain

Vinifié et élevé en amphore en terre cuite de 20 à 30 litres. (Fermentations à températures plus basses, afin de préserver une certaine fraîcheur à des raisins récoltés à haut degré d'alccol, oxygénation lente et continue du vin, meilleure inertie du fruit...) Elevage de 11 mois sur lies fines. Grenache et carignan (encépagement dépendant du millésime). Pas de pesticides ni fongicides, dosage (très) limité en soufre.

Au nez, légère réduction, puis après aération, le vin délivre ses notes de cacao, d'épices douces, puis du fruit noir bien mûr. Enfin, cassis, en fond de nez.Bouche, ample, de belle ossature, hésitant entre le fruit mûr et les épices en son centre. La finale, cacaotée, dévoile une certaine force, soulignée par des tanins fermes mais fort jolis. De magnifiques amers prennent le relais en persistance, offrant à la force de ce vin une certaine élégance. 

 

*****

 

Si le volume de bouche trahit le grenache, le carignan amène son caractère propre, un peu de réduction et énormément de charme. L'ensemble est parfaitement tenu par un élevage en amphore qui semble retenir dans un premier temps le vin, afin qu'il puisse mieux se libérer après aération. Un conseil; ouvrez la bouteille la veille pour le lendemain soir...et vous trouverez un vin oscillant entre force et définition.

 

Site du domaine Clos Romain

Blog du Clos Romain

Situer le Clos Romain


Agrandir le plan



Dès que j'ai l'occasion de me rendre dans le coin, il est certain que je pousserai jusqu'au Clos Romain, car quelque chose me dit que ce domaine ainsi que tout l'environnement qui va avec, mérite que l'on s'y attarde, et s'y repose. Un petit coin de paradis, où Céline et Romain prennent grand plaisir à recevoir dans un cadre unique. D'ailleurs, Céline va prochainement proposer un hébergement supplémentaire en yourte...mon petit doigt me dit qu'il serait dommage de ne pas venir m'arrêter à Cabrières ! 

 

 

Emmanuel Delmas

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Gérard Roques 21/10/2013 18:56


Bonjour,


 


Tout comme vous, je suis un fan, un fou, un fêlé de ce précieux breuvage. Je suis abonné à votre newletter depuis un bon bout de temps déjà. Et ce matin que vois-je? Un article sur une AOC de
l'Hérault, Cabrières pour ne pas la nommée la bien nommée! Mon coeur s'est mis à battre un peu plus fort, eh oui je suis sensible au travail des vignerons (nes) de cette région. Que de progrès
ils ont accompli. Il est loin le temps de la bibine languedocienne qui inondait les bassins miniers et autres couches populaires.


Place aujourd’hui à une nouvelle vague, celle des vignerons de Montpeyroux (Divem, la Jasse Castel, etc.), des terrasses du Larzac (Les Chemins de Carabote à découvrir A-BSO-LU-MENT!). Bref dans
toutes les appellations de cette région existent des pépites, du Pic Saint Loup en passant par Faugères, etc, etc. Je suis heureux qu'un grand nom comme le vôtre prends le temps de parcourir les
vignobles de France et d'ailleurs et nous fasses découvrir de bien belles choses. 


Au plaisir de vous lire.


 


Bien cordialement

Stef Delec 15/10/2013 09:16


Merci pour ce blog et votre livre (c'est comme ca que je vous ai découvert)! Oui vous acez des groopies ;-).


 


J'ai déjà gouté des vins élevés et des fois vignifiés en amphore, et j'avoue que le résultat était surprenant, voir immonde! Je suis intéressé par ce vin, faut que je le trouve.

Emmanuel DELMAS 15/10/2013 09:42



Merci, merci !! ,-)


Concernant les vins vinifiés et élevés en amphore, tout n'est pas franchement convaincants, et comme par hasard, ce qui fut mauvais, étaient des vins 'sans sulfites ajoutés'...alors disons que
les déviations à tous points de vue ressenties étaient dû davantage à cela qu'aux amphores. 


Récemment, je fus séduit par la mondeuse de Dominique Belluard, elle aussi en amphore. Bien qu'un poil dur à ce stade. 



laurentg 14/10/2013 17:00


Bien aimé ce Phidias 2009 dégusté avec toi en début d'année, Emmanuel.

Emmanuel DELMAS 14/10/2013 21:55



Oui, Laurent, cela m'a rappelé à cet excellent souvenir ! A refaire dès que j'ai un peu de temps, et toi aussi ! Mais ce sera chez toi ! ,-)



Bernard Durocher 14/10/2013 15:41


 


Pas encore ouvert "Phidias"mais ton écrit me tente.Ce domaine produit de très beaux vins et je suis content de posséder à peu près toutes les cuvées en cave.

Celine Clos Romain 14/10/2013 15:33


Merci Emmanuel ! A bientôt ici

Emmanuel DELMAS 14/10/2013 15:41



Pour sûr, Céline !