DEGUST'EXPRESS # 142 (CHATEAUNEUF DU PAPE)

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

289924_399496240087129_1678183526_o.jpg

 

           Deux vins cette semaine mis en avant, sur l'appellation Châteauneuf du Pape. Petit éclairage sur deux propriétés ne porposant chacune, une seule cuvée.

 

 

 

Châteauneuf du Pape 2006 Domaine Pierre André

 

1er nez discret laissant juste exprimer quelques touches florales. A l'aération, pointes de fruits noirs, d'épices douces, olives noires, très guarrigue. Réglisse puis fruits flétris en fond de nez. 

La bouche dense et généreuse étonne par sa fraîcheur révélant au vin une magnifique droiture. Fruits et épices échangent en son milieu. La finale soulignée par des tanins fermes et soyeux régale par une sensation aérienne pleine d'énergie. Persistance respirante et de longue tenue entre fruits flétris et notions florales (lavandes) pour ce vin cultivant énergie et autorité sans surjouer. Très belle pureté d'ensemble.

 

*****(*)


J'ai beau le déguster très régulièrement, à chaque fois le plaisir opère. Enjoué et bénéficiant d'un fruit à la maturité impeccable, et à un travail de fond aisément identifiable à la dégustation, ce vin sait jouer d'autorité et de fraîcheur. Droit dans ses bottes, un poil austère, profond. Voilà un domaine qui semble cultiver la discrétion, qui m'a impressionné dès la première gorgée reçue l'an dernier. Rien à redire, nous sommes là face à un grand vin. Petite précision; le domaine est cultivé en agriculture biologique et biodynamique par une femme qu'il va falloir que je rencontre absolument à mon prochain passage: Jacqueline André. 

 

 

Situer le domaine Pierre André

 

 
Agrandir le plan

 

 


 

 133334_445846382118781_1922215960_o.jpg

 

 

Domaine de Villeneuve "les vieilles vignes" Châteauneuf du Pape 2010    

Du nez se dégage un fruité de grande pureté, pulpeux et chaud ne versant nullement dans la chaleur. Puis fleurs et fines épices en fond de nez.La bouche tapisse le palais dévoilant une matière suave toute en fruits. La finale se tient à merveille entre un fruité plus strict souligné par des tanins appuyés mais gourmands. Belle persistance.


****(*)


 Un Châteauneuf du Pape résolument fruité, malgré une matière ample, la fraîcheur s'exprime parfaitement. L'identité de l'endroit n'est nullement contrecarré par cette impression de gourmandise, bien au contraire. Aucun passage en bois ici depuis tout récemment, juste des cuves carrées, en béton pour une meilleure inertie du fruit. A cela s'ajoute une conduite des vignes en biodynamie sur des vignes agées en moyenne de 60 ans. Entre 40 ans en majeure partie et près de 20% d'entre elles dépassent les 90 ans.  


 

Emmanuel Delmas

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Abistodenas 07/11/2012 18:14


Beaucoup aimé la Griffe 2009 du domaine de Villeneuve en CdR. Un CdR atypique presque pimenté !

Emmanuel DELMAS 07/11/2012 20:42



Je ne l'ai pas goûté mais j'en ai entendu parlé plus d'une fois...



Benoît 07/11/2012 14:58


Lu... d'une seule traite ! Et j'aurai plaisir à revenir y grapiller les informations. Je venais à peine de découvrir le verbe grumer que je découvre le verbe mâcher !
Cuve en béton, inertie du fruit... Et j'ai découvert récemment qu'il y avait aussi des cuves de fibre de verre ! (Château de Fontenay, Sauvignon).

Emmanuel DELMAS 07/11/2012 17:21



On en apprend des choses dans le vin tous les jours ,-)



Benoît 07/11/2012 13:28


Bonjour,
merci pour votre travail de passeur autour du vin, de la dégustation, des artisans-vignerons.
Serait-il possible d'expliciter en deux trois mots, un de ces moments, cette notion de "meilleure inertie du fruit associée aux cuves en béton" ?
Sinon j'ai bien aimé l'écriture à la première personne du petit livre rose !
Bien cordialement et au plaisir de vous lire !

Emmanuel DELMAS 07/11/2012 13:52



Ah oui, l'inertie du fruit...compliqué mais c'est d'ailleurs ce terme qui ressort bien souvent quand on aborde l'intérêt des cuves béton. Disons que la cuve béton retranscrit le fruit dans toute
sa pureté, sans pour autant l'extraire, ou l'éxacerber. Sur le sujet, je ne vais pas aller plus loin que cela, j'ai mes limites ! ;-)


Merci pour le compliment concernant le livre. Vous l'avez lu ? 



Benjamin Fanuel 07/11/2012 12:06


Le "Pape" du Bio sur Châteauneuf! Gouté récemment le 2007, juste splendide!