CLOS DU JAUGUEYRON, ARSAC

Publié le par Emmanuel DELMAS

 IMG02433-20120109-1136-copie-1.jpg

 

A un souffle de Margaux sur la petite commune d’Arsac, Michel Théron, 43 ans propulse un petit domaine de 7 hectares, en présence de Stéphanie, sa femme. Loin de la cavalerie, le Clos du jaugueyron offre des vins de toute beauté, grâce à un travail de précision de tous les instants.

 


Site internet Clos du Jaugueyron
45 rue de Guiton - 33460 Arsac
Tél : 05.56.58.89.43 - Fax : 05.56.58.89.43
E-mail : theron.michel@wanadoo.fr

 

 

DE LANGUEDOC A BORDEAUX...    

C’est avec le millésime 1993, que Michel Théron débute son aventure à Arsac. Il faut avouer que notre jeune vigneron alors agé de 25 ans n’avait pas imaginé un seul instant vinifier sur l’appellation Margaux, ou Haut Médoc. En effet, c’est dans le Languedoc que son papa vinifiait pour le compte d’une coopérative, dans le Minervois. En 1988, Michel Théron intègre le BTS Viti-Oeno à Bordeaux, étant donné qu’à cette époque seuls 6 lycées viticoles proposaient ce diplôme. Et c’est un peu la mort dans l’âme qu’il quitte sa région, ses amis, et sa famille.

En arrivant dans le Médoc, Michel Théron fut grandement étonné, par cette civilisation du vin, cette histoire propre à cette région qu’il ne connaissait que d’un œil lointain. Alors même qu’il suivait le cursus BTS Viti, notre jeune vigneron se fait la main au sein de quelques propriétés. Si une chose l’a énormément marqué ici, cela serait cette entraide qu’il a spontanément reçu de la part de certains de ses voisins, des aides, du prêt de matériel par exemple à son arrivée. Il n'imaginait pas recevoir une telle humanité, et il en est très reconnaissant.

 

PETIT A PETIT...PAS A PAS.

375263_321783671185415_100000613533549_1027604_1343749248_n.jpg

Vignes de Michel Théron, au Clos du Jaugueyron, parfaitement tenues. Photo ©MJ

 

Puis petit à petit, il acquiert une première parcelle, 40 ares, à Cantenac, petite commune près de Margaux. Tout en étant salarié, il aiguise ses armes, et découvre le plaisir de travailler sa propre vigne. Au fur et à mesure, la petite propriété s’agrandit, pour atteindre 2ha 25 en 1999 puis 7 hectares 50 aujourd’hui. Sur les appellations haut Médoc et Margaux.

Michel Théron a eu de cesse de faire en sorte d’acquérir diverses petites parcelles, ci et là, afin d’imprégner ses vins de caractères différents. Un domaine morcelé permettant d’offrir une diversité toujours plus intéressant à travailler, aux vignes, dans l’observation de celles-ci mais aussi au niveau des assemblages. 

 

UN VERITABLE TRAVAIL DE FOND

Le Clos du Jaugueyron s’est construit désormais une solide réputation grâce à un travail de fond important, méticuleux et constructif. Avec Michel, rien n’est figé, et ne se nourrit de certitudes. Dans son esprit, dès le départ, il souhaite trouver une méthode douce, bien pensée afin de favoriser la pleine vie de ses sols.

On pourrait dire en somme, qu’il observe, et tente de trouver les meilleures solutions afin d’offrir à ses vignes leur libération. Mais toujours dans une approche douce, calme, sereine. Jamais de décisions hâtives. Un cheminement qui se nourrit par le temps, de douces avancées.

Voilà 3 ans, Michel Théron a pris la décision de réclamer la démarche bio, malgré le fait qu'il ne s'en est jamais écarté. Il sera labellisé dès le millésime 2012.Le travail pointu aux vignes, au niveau des sols est pour lui une évidence. Bien évidemment, les herbicides, pesticides et autres engrais chimiques sont bannis. 


IMG02432-20120109-1126

      Mêmes vignes mais photo prise par mes soins...

L’encépagement sur l’appellation Haut Médoc de son domaine est de 60-65% en cabernet sauvignon, 25% merlot, 5% cabernet franc, et 2% petit verdot.Pour son Margaux, 65% Cabernet sauvignon, 30% merlot, et 5% cabernet franc.La nature de ses sols se nourrit de graves, avec de fins argiles lui offrant un PH très acide.

Sur le secteur de Macau, on retrouve ainsi des graves du quaternaire, reposant sur du sable.Peu d’argile dans ce secteur. Les vins s’en retrouvent plus variétaux, offrant moins de fond, mais révélant aux vins énormément de charme.Mais il y a quelques avantages à tirer de ce type de sol, dans la mesure où le régime hydrique est excellent, notamment lors de millésimes chauds.

Sur le secteur de Margaux, les vignes plantées en 1988, Michel pratique peu le rognage, toujours dans ce souci d’éviter l’étirement des vignes, et la prolifération des entrecoeurs, amenant des grappes superflues sur le pied. Ainsi, Michel Théron estime qu’en procédant ainsi, il n’est pas nécessaire de pratiquer l’effeuillage.

 

ECOUTE, OBSERVATION ET RESPECT DE LA NATURE


 

Une fois de plus, on sent bien que notre homme souhaite apporter une vie saine, sans pour autant se laisser déborder. Offrir des cycles d’herbes par exemple lui semble profitable à celle-ci, car les racines de celles-ci permettent autre autre de décompacter les sols.

Sur une de ses parcelles, Michel pratique la taille dite en cordon de Royat, sur le secteur de Macau. La vigne trouve ainsi son bon équilibre. Pas de vendanges en vert, dans la mesure où ainsi conduite la vigne offre des grappes bien réparties sur le pied, mais surtout ayant l’avantage d’avoir de petites tailles, et des grains plus petits. La vigne ne se retrouve pas « boostée », comme le dit si bien Michel Théron.

La démarche environnementale de Michel se retrouve parfaitement dans son cadre de vie. D’ailleurs, le cheminement se fait petit à petit et s’inscrit même dans son cadre de vie, familial. Avec Stéphanie, leur maison même respecte tous les préceptes du respect enironnemental. Et ce, sans jamais céder au dogme, aux certitudes, juste une douce avancée vers des idées et des valeurs auxquelles le couple croit. Et cela va même jusqu'au chai, intégré dans son élément naturel, la forêt, et naturellement isolé par son exposition et ses matériaux 100% naturels (brique monomur, chaux, chêne exempt de traitement).

 

LA DEGUSTATION

IMG02438-20120109-1239

In situ en compagnie de Michel Theron, Christophe Coupez et Marilyn Johnson

 

CLOS DU JAUGUEYRON-HAUT MEDOC  

 

 

Clos du Jaugeyron 2007, Haut Médoc

25% futs neufs durant 12 mois.

Nez boisé, puis après aération, le fruit noir prend place, épices et réglisse. Fruits  àl'eau de vie en fond de nez.Bouche dense, au milieu fruité et torréfié. La finale bien que ferme, aux tanins serrés offre une légère rectitude néanmoins la persistance saline reste longue. 

****

Clos du Jaugueyron 2008, Haut Médoc

Nez subtil, poivré, fumé et bergamote.Bouche pleine reposant sur un milieu linéaire, et une finale serrée, retenue. Persistance entre le fumé et le fin bois.

****

Clos du Jaugueyron 2009, Haut Médoc

Nez raffiné sur le fruit noir, bien mûr, et les épices douces. Bouche séveuse à la matière droite comme un I, offrant une sensation d'harmonie et de souplesse grâce à un fruit pulpeux. La finale, fraiche souligne de beaux tanins, élégants. Légère rectitude prolongée par un jus traçant sa ligne sur un élevage précis, de grande pureté. 

****(*)

Harmonieux, fin, séveux, plus souple dans son style, au fruité fin, d'un très léger végétal, ce vin se montre très séducteur en l'état. Et prometteur !

 

Clos du Jaugueyron 2010, Haut Médoc

Tout juste soutiré

Nez fin et aérien, entre fleurs et fruité pulpeux. GourmandBouche pleine d'éclat de fruit, au milieu linéaire. La finale bien que dissociée (normal à ce stade), offre une jolie tenue à l'ensemble. Fins tanins. Prometteur +

 

CLOS DU JAUGUEYRON-MARGAUX


IMG02437-20120109-1239 

 

Clos du Jaugueron 2000, Margaux

100% fûts neufs, 18 mois.

Nez patiné, entre cuir et fruit flétri, épices douces.Bouche fine et patinée, au milieu au toucher de bouche confortable. La finale bien que fondue offre un bel éclat et une persistance florale étonnante. On ne joue pas dans la démonstration de force mais sur la maitrise de la finesse.

*****(*)

 

IMG02439-20120109-1311.jpg

Une très belle bouteille, alliant une bouche patinée et crémeuse à une belle fraicheur, de fins tanins, et une finale enlevée. De la très belle ouvrage.


Clos du Jaugueyron 2002, Margaux

Nez épicé, de sous bois, et de fruit fané.Bouche plus dense, fruitée (prune chaude). Finale fraiche, fumée et fondue.

****

Clos du Jaugueyron 2003, Margaux

Nez complexe, entre pruneaux, bergamote, le fondu, cuir et fruits confits.La bouche, gourmande offre une tocuhe crémeuse, au milieu galbé. La fnale étonne par sa fraicheur, en se révélant aérienne, et finement persistante en rétro. Pour le millésime, une véritable réussite!

****(*)

Clos du Jaugueyron 2004, Margaux

Nez oscillant entre le boisé torréfié, et les fruit noir, les épices. La bouche, tendue, offre une jolie souplesse entre fruits et épices douces. La finale, étirée, révèle un joli végétal léger offrant un ensemble frais. Les tanins s'en retrouvent fins. Persistance sauvage, tonique.

****(*)

Clos du Jaugueyron 2008, Margaux

Nez sur la peau de raisin, le fruit.Bouche pleine au fruité éclatant, acidité sous-jacente vivace soulignant une finale poivrée reposant sur une trame de tanins à peine appuyés, tout en finesse. Persistance fraiche et légère rectitude.

*****

Clos du Jaugueyron 2010, Margaux

Nez explosif en terme de fruits. La bouche, dense au milieu savoureux et fruité révèle une finale fraichement tendue malgré des tanins fermes mais raffinés. Sur la réserve toutefois en finale, le vin semble avoir enclenché le frein à mains. Encore trop tôt pour le juger en l'état, il reste bien prometteur.

 

CONCLUSION 

394372 315178755179240 100000613533549 1006524 606877656 n

 

      Les vins de Michel Théron reflètent à merveille la précision, le fond, le fruit et le plaisir. Des qualités dont fait preuve depuis le début le Clos du Jaugueyron. Après avoir visité ses vignes, et l'avoir accompagné, il est aisé de comprendre à quel point rien n'est laissé au hasard ici. Le fruit et le fond émanent d'un gros travail aux vignes, d'une écoute et d'une observation évidentes. D'élevages parfaitement adapatés afin de capter au mieux l'expression minérale sans pour autant rogner sur le confort de bouche. Il n'y a pas de certitudes chez Michel mais tout ce qu'il entreprend est parfaitement mesuré, mené et pensé. Le respect environnemental est un cheminement de vie qu'il a toujours épousé avec sa femme Stéphanie. Et il s'en nourrit même au quotidien, dans le plus pur respect de la nature. Il n'y a qu'à se rendre sur place, aux vignes, et chez lui pour vous en rendre compte. Vous serez étonné par sa gentillesse, sa presque timidité, son humilité. Un vrai beau boulot, et de très saines convictions pour des vins d'une grande constance.

 

A suivre la vidéo avec Michel Théron...

 

Situer le domaine


Agrandir le plan


      Notation:

 

 

 

 

Notation:

 

  • 3 *** Vin de qualité     
  • 4 **** Vin de grande qualité
  • 5 ***** Vin superbe, de très bon niveau
  • 6 ****** Vin remarquable, se démarquant par sa qualité
  • 7 ******* Vin sublime, de très haut niveau qualitatif, valant le détour. (3 vins à ce niveau à ce jour)
  • 8 ******** Vin exceptionnel, offrant une émotion et une qualité hors normes (Aucun vin à ce jour)

 

      newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Bruno Besson 23/01/2012


Ce sont ses vignes derrière lui?

Bruno Besson 23/01/2012


Il travaille ses sols?

Emmanuel Delmas 23/01/2012


Nickel chrome ! Aucun intrant, pas d'adjuvant ni pesticides encore moins d'anti botrytis. Tu peux etre tranquille.

Bernard Durocher 24/01/2012


je passe tous les ans,je confirme;beau travail et aucune déception sur les flacons depuis 02 ma première visite.

Emmanuel Delmas 24/01/2012



Vrai travail, grande sincerite, belle ouverture d'esprit. Aucun mystere, nous avons ici affaire a un vrai bon vigneron ! Merci de confirmer mes dires ;-)

Florence Hivert 25/01/2012


J'ai bien aimé ces reportages, belle image et identité de Notre Belle région du Médoc (je voudrais aller sur l'île un de ces jours, connais pas !)

Alin Bringolf 05/02/2012


Très bonne maison...