CHATEAU BEAUSEJOUR, MONTAGNE ST EMILION

Publié le par Emmanuel DELMAS

  Beausejour.jpg

 

  Tout a commencé à Paris l'an dernier, alors qu'un de mes clients désirait une dégustation de vins de Bordeaux. Appel à Laurent Baraou: "J'ai besoin d'un vrai beau vin de Bordeaux, Château Beauséjour à Montagne, cuvée 1901, il t'en reste ?". Animation, dégustation, puis plébiscite ! Rendez-vous devait être pris chez Pierre Bernault.Lumière...!

 

Site Château Beauséjour
7, Arriailh
33570 MONTAGNE - FRANCE

+33 (0)6 72 92 06 71

Fax :+33 (0)5 57 74 62 10

 

 

 

 

Non loin de St Emilion, petit village y gravitant: Montagne.S'écarter des sentiers battus permet parfois de découvrir des pépites. Perché à 106 mètres d'altitude, Pierre Bernault contemple son magnifique panorama au château Beauséjour. Levons le voile sur ce petit bijou dominant et perdu en périphérie de St Emilion.

 

  C'est avec grand sourire et le regard malicieux que Pierre Bernault nous accueille. Le "nous" englobe votre sommelier, Marilyn journaliste de St Emilion, et Anne Laurence jeune oenologue bretonne vivant en région bordelaise et blogueuse du vin aussi. Parce que tout de même, tout est mieux et plus fort quand on partage.

 

En cette matinée de fin Août, le temps est superbe, presque chaud encore, les vignes de Pierre offrent leurs plus beaux atours. 

 

PIERRE BERNAULT

IMG01241-20100828-2037.jpg

 

Il a beau avoir la barbe grisonnante, ne vous y trompez pas, Pierre aurait eu sa place dans un film de James Bond. Euh pas un James Bond Boy, mais LE James Bond...tant il peut nous rappeler Sean Connery dans toute sa superbe. Et oui Pierre j'ai osé l'écrire !

 

C'est durant l'hiver 2004 que Pierre Bernault plaque tout, travail en tête, afin de s'installer avec sa femme Patricia à la recherche d'un domaine à Bordeaux. Le hasard, après moult visites alentour a voulu que ce petit coin d'une dizaine d' hectares perdu et laissé à l'abandon lui ouvre les bras. Ne croyez toutefois pas que Pierre prenne sa décision à la légère. Il a besoin de l'avis d'un professionnel, un vrai ! Capable de lui dire en toute honnêteté ce qui se cache sous ces terres. Ce terroir semble très bon...et c'est quelques semaines avant d'acheter, le 30 Décembre 2004 que Pierre se permet de laisser un message à Stéphane Derenoncourt himself.

 

Juste afin qu'il puisse l'aider à y voir plus clair. Quelle ne fut pas sa surprise quand Stéphane répond à son appel et accepte de l'aider. Visite des vignes, petite étude, rien à cacher, si les vignes ont besoin de revivre pour de bon, la terre, la roche mère, tout est remarquable, un grand terroir s'y cache.Fort de cette confirmation, aucune hésitation n'est possible, Pierre Bernault fonce bille en tête, accompagné des conseils précieux de Stéphane Derenoncourt.

 

 

CONDUITE DES VIGNES

 

IMG01217-20100828-1151.jpg

 

Avec 12 hectares, Pierre Bernault entreprend un vrai travail de fond. Les vignes bénéficient des soins les plus précis, conduits de manière naturelle, sans produits chimiques, désherbants ou autres intrants. Labours réguliers, vignes enherbées, sols aérés.

Pierre Bernault fait partie des très rares vignerons en Culture raisonnée certifiée.

 

106 mètres exactement d'altitude, 12 hectares de vignes en certification raisonnée, 1er millésime en 2005, taille en Guyot double.

 

 

Le sol ici est à dominante argilo-calcaire. Dans la parcelle "1901", vignes plantées à cette date-là et donc agées de près de 110 ans, les racines plongent profondément afin d'y puiser leurs forces. De véritables têtes chercheuses quand on sait qu'au dessous, la roche-mère est calcaire sous 45 cm. Les racines tentent de plonger parmi les interstices, fouillent et plongent.L'enracinement est donc profond.

D'après Mr Vauthier du château Ausone, le capital génétique est immense sur ce terroir-là.A tel point que Pierre Bernault et Alain Vauthier collaborent ensemble en vue d'un projet de sélection massale qui profite déjà à Ausone et à Beauséjour.

 

En 5 années, Pierre a réalisé un véritable exploit en partenariat avec ses vignes. Tout remettre à plat, tant leur état fut mauvais, sans parler du chai, quasiment inexploitable.

 

En bichonnant ses vignes, en les soignant au mieux, en réhabilitant le travail naturel du sol, Pierre peut se permettre de déclarer que "la vigne sait se montrer très généreuse et pardonne à ceux qui prennent soin d'elle". Phrase dont il nous a gratifié lors de notre visite commune en fin de journée chez Alain Moueix, au château Fonroque, immense vigneron élaborant sans discussion possible l'un des plus grands vins de Saint Emilion.

 

 

LES ELEVAGES

 

  IMG01239-20100828-2036-1.jpg

 

Les vins de Pierre Bernault sont suivis par Stéphane Derenoncourt, oenologue-consultant bien connu. Les diverses parcelles ayant une identité propre, Pierre décide de créer une gamme cohérente. L'âge moyen des vignes est de 55 ans environ. La parcelle plantée en 1901 réclame énormément de soins et porte le nom "1901".

 

Les élevages se veulent lents et mesurés, afin qu'ils ne maquillent surtout pas le vin, et que le fruit soit bien préservé.Il faut bien comprendre que les beaux terroirs offrent des vins magnifiques, tendus et séveux, puis profonds notamment pour sa cuvée "1901". La vigne a repris peu à peu ses droits, et se révèle de plus en plus généreuse au fil des soins naturels apportés aux vignes.

 

Les élevages suivent cette logique, et se mettent au service du travail fourni à la vigne par Pierre, Patricia et son assistant.

 

Les vendanges sont donc manuelles. Rien n'est laissé au hasard. Dès leur arrivée, les baies sont triées mais ne sont pas foulées au fouloir afin d'éviter l'éclatement des baies.De sorte que le 1er jus prenne naissance dans les cuves afin d'éviter toute forme de fatigue ou d'oxydation.Les vinifications se font en cuve afin de préserver le fruit et les remontages se font 2/3 fois par jour afin d'extraire au mieux le fruit, les arômes et les composés phénoliques.Sans oublier les tanins.

 

Les vins profitent ensuite d'un élevage variant de 12 à 18 mois, selon le millésime et les cuvées, en fûts de chêne.

  • -La cuvée "1901" profite d'un élevage en fûts neufs de 60 à 100% selon le millésime.
  • -Le château Beauséjour d'un élevage de 12/15 mois de 30 à 70% de fûts neufs là encore selon le millésime.
  • -Le Charme d'un élevage de fûts de plusieurs vins.


 

 

 

DEGUSTATION

IMG01221-20100828-1251.jpg

Réalisée en compagnie de Pierre Bernault au restaurant "Clos Mirande" à Montagne, avec Anne-Laurence et Marylin.2è dégustation le soir des 2009 dans son chai en compagnie d'Alain Moueix après visite au Château Fonroque.



"Le Charme" Château Beauséjour 07 Montagne St Emilion
10/12 mois en fûts de 1 ou 2 vins.

1er nez plaisant terreux (mineral) et fruits juteux,
Bouche gourmande, pleine d un grand fruit. Finale tendue, fraiche profitant de fins tanins. Salivant, salin...

****

Chateau Beauséjour 07 Montagne St Emilion 
30 hecto. 70% merlot, 30% cabernet franc, 18 mois en fûts 50% neufs.
20 000 bouteilles
 

Nez enjoué sur le fruit éclatant entouré de quelques épices et pointes réglissées.
Bouche pulpeuse et genereuse de fruit, au milieu eclatant pour une finale sèveuse et dégoulinante pour une trame de tanins fourres. Salive

*****



Cuvée "1901" Château Beauséjour 2007, Montagne St Emilion
80% neufs pdt 18 mois.

Puissance du fruit noir, de prune alliée aux effluves d'épices douces, et tonalités florales pour un nez gourmand.
Bouche généreuse, ample profitant d'une grande droiture englobée d'un fruit pulpeux. La finale juteuse s' associe aux notes florales, aériennes à peine freinée par une empreinte minérale épatante, ciselée d'une grande tension finale et saline. Sublime !


Superbe persistance, finesse et profondeur se cotoient associés à une sensation salivante, admirable ! Comme quoi le millésime 2007 révèle les grands terroirs, et les vrais vignerons.

 

******

 


Cuvée "1901" Château Beauséjour 2005, Montagne St Emilion
Merlot/Cabernet franc (50/50) 100% Bois neuf

Fruit noir, peau de raisin macéré, épices et cacao conjuguent leurs atours, le tout survolé d'une pointe florale aérienne de toute beauté (violette, fleur blanche).
Bouche suave et pleine. Milieu riche de fruit, chaleureux. La finale s' acoquine d' un superbe confort de bouche, soulignant des tanins fermes mais bien civilisés, et une minéralité enlevée.Superbe.

 

*****(*)

 

 

 

 

  CONCLUSION

 

conclusion

 

 

 

Avec Pierre Bernault, Montagne a trouvé là un exemplaire ambassadeur.

 

Le Château Beauséjour offre des vins remarquablement bien construits. Reposant avant tout sur la puissance du fruit, l'expression des cépages s'y dégage parfaitement, et les élevages ne sont jamais dominants.

La cuvée "1901" dévoile un vin immense et complet, sur le fruit, profond, ciselé, qui ferait pâlir d'envie les meilleurs Grands crus classés de Saint Emilion.Avec ce vin, assurément est mis en lumière l'évidente nécessité de bénéficier de grands terroirs, de respecter au mieux les vignes, et surtout de préserver toute la profondeur qui émane d'un enracinement aussi profond.

 

En conclusion, le Château Beauséjour de Patricia et Pierre Bernault deviendra dans les années à venir un des domaines incontournables du St Emilionnais. Surtout si le travail apporté aux vignes reste méticuleux, afin qu'elles puisent encore plus profondément dans les entrailles du sol leur force, que les élevages restent doux et mesurés. Vous tenez là une vraie pépite, une belle découverte, et vous n'hésiterez pas à le faire savoir, tout comme je viens de le faire.

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Château Beauséjour, Montagne

Commenter cet article

yves 22/10/2010 21:33



vous ne communiquez pas les prix pratiqués?



Emmanuel DELMAS 22/10/2010 22:03



Bonsoir Yves,


 


Le priix du 1901 est de 40 € au domaine, pour info.



edern 19/10/2010 20:14



beauséjour dans ma prochaine commande chez laurent pour sûr...



Pierre Bernault 18/10/2010 20:01



J'aime beaucoup ;)



Emmanuel DELMAS 18/10/2010 20:05



Je ne te crois pas, Pierre ! ;-)



Arnaud Daudier de Cassini 18/10/2010 19:06



Embrasse le pour moi.



Arnaud Daudier de Cassini 18/10/2010 19:02



Je l'ai connu par l'intermediaire de Bruno Quenioux... Faut le faire ! En tous cas c'etait une sacrée rencontre. Heureusement que les Parisiens sont là ;-)



Emmanuel DELMAS 18/10/2010 19:03



Tiens Arnaud, je vois Bruno demain justement ! On devrait se retrouver le soir après une dégustation.



Château Mangot 18/10/2010 15:51



Pourtant si proche géographiquement de Beauséjour, et jamais visiter ce joyau... me tarde :-) Super article et dégustation Manu....



jean-pierre et danielle 18/10/2010 09:50



Nous avons découvert ce vin chez Thierry Marx ( enfin, je crois ; l'âge arrive, le traitre ...!) Nous avions voulu passer au château qui n'avait pas pu nous recevoir pour cause de travaux !


Nous en conservons un magnifique souvenir !