BIEN SE COMPORTER CHEZ LE VIGNERON

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

 Samuel-s-Gorge.jpg

 

Comment bien se comporter chez le vigneron ?

 

Avant d'essayer de répondre à cette question, il est nécessaire de vous prévenir de suite, avant de rendre visite à un vigneron, une chose importante à savoir: Sachez que le vigneron appliqué, et impliqué n'a pas d'horaires fixes. Il travaille tous les jours, tôt le matin jusque bien souvent à la tombée de la nuit. Cet article fait suite à celui vous aidant à bien choisir vos vignerons.

(photo: une de mes visites en Australie, domaine Samuel's Gorge, Mc Laren Vale)

 

Entre la taille des vignes, les rognages, les labours (griffages, binages...), les soins apportés à sa vigne, son temps est précieux. Sans oublier les si nombreux aléas climatiques qui vont l'obliger à monopoliser jusqu'à son rare temps libre. N'oublions pas non plus, le travail en cave, entre les ouillages, les entonnages, mises en bouteilles, le travail dans les chais, et tant d'autres opérations essentielles.Et les commandes à préparer, les coups de téléphone et mails auxquels répondre...vous l'aurez compris le travail du vigneron l'accapare énormément. 

 

Les conseils pour être bien vu ! 

6017276-mobile-telephoner-et-surfer-coutera-moins-cher-en-e.jpg

Prenez toujours rendez-vous auprès du vigneron avant votre visite...

 

Ainsi, il sera OBLIGATOIRE de lui téléphoner afin de lui demander si il est possible de lui rendre visite. Non pas qu'il n'en a ni le temps (bien que...) ni l'envie (le vigneron, passionné apprécié énormément de partager celle-ci avec des gens curieux et prêts à recevoir des informations), mais simplement parce que son temps est précieux. Demandez-lui à aller voir ses vignes, essentiel pour bien comprendre son environnement...surtout qu'il passe 90% de son temps dans ses vignes.

 

Allez voir ses vignes ! 

Boulard-16

Peu habitué à voir des visiteurs lui demander d'aller voir ses vignes, le vigneron sera étonné puis ravi de vous les montrer. Surtout celui qui en prend grand soin, bien évidemment ! (Ici, Francis Boulard, en Champagne)

 

Prenez le temps de comparer ses vignes avec celles des voisins, souvent édifiant ! Le vigneron sera surpris de cette demande, les 'visiteurs' ayant tendance à ne venir que pour goûter les vins...il aura ainsi davantage d'estime pour vous et vous recevra avec un réel plaisir. Vous serez forcément gagnants ! 

 

Etant donné que des vignerons se trouvent en des lieux parfois improbables, il arrive d'arriver en retard. N'hésitez donc jamais à le prévenir un peu à l'avance, ou à l'appeler quand vous êtes en approche afin qu'il vous indique l'endroit. Croyez-le, il n'est pas toujours simple de trouver la petite cave de Vincent Gaudry à Sury en Vaux par exemple, ou la cave de Michel Redde, malgré sa taille, ou encore celle de Pascal Lambert près de Chinon. 

 

UNE VISITE SE PREPARE !

177409 396587520378001 815748659 o

Dans les vignes de Morey Saint Denis

 

Une fois obtenu votre rendez-vous, alors préparez-vous, pardi ! Renseignez-vous sur le vigneron, sa méthode et sa philosophe de travail, observez dans quel environnement il travaille via l'outil internet...le climat, le type de sol, la géologie, le type de flore que l'on rencontre dans les alentours...imprégnez-vous donc de son environnement afin de mieux le comprendre. Ainsi, la finalité pour vous, sera:

 

  1. Mieux intégrer son contexte
  2. Etre en mesure de poser les bonnes questions
  3. Vous dégusterez les vins sous un angle nouveau et saurez mieux les comprendre, donc les déguster.

 

Ne vous laissez pas impressionner et ne pensez surtout pas que le vigneron n'aime pas les gens qui n'y connaissent rien !! Le vigneron est passionné par son travail et aime toujours partager sa passion. Le vigneron n'aime pas les prétentieux, les gens qui ont un avis péremptoire ou définitif sur les choses, pire, sur les vins. Le vigneron prend parfois, même plus souvent plaisir à échanger avec des gens simples, attentifs, et curieux de tout ! Posez lui les questions qui vous taraudent, osez avec vos propres mots dire ce que vous ressentez à la dégustation. Surtout, souriez et montrez que vous prenez plaisir à être avec lui. 

 

LAISSEZ-VOUS GUIDER !

IMG02419-20120107-1555-copie-1

Accompagnez le vigneron dans ses vignes, et dégustez aussi en sa présence directement sur fûts, si il vous le demande...(ici au château Mangot, Saint-Emilion)

 

Un autre conseil, qui me semble important à suivre...justement, laissez-vous guider, et suivez le vigneron ! Ne jamais lui dire NON ! 

 

Si il sent que vous êtes impliqués et sincères dans votre démarche, curieux, (nul besoin pour cela d'être un grand connaisseur), il vous proposera sans doute de déguster directement sur fût. Même si cela n'est pas du tout usuel pour vous, et ça, il le sait, notre vigneron aime cette atmosphère qui se dégage de sa cave, et surtout cela lui permet de déguster ses vins régulièrement, de les jauger alors que ceux-ci sont dans des phases où ils évoluent constamment. Il doit donc les surveiller presque quotidiennement. Pour lui, déguster avec vous, est l'occasion de jauger une fois de plus ses vins, et de surcroît de profiter de vos avis. Même si pour vous, ils vous semblent très succincts et peu intéressants, pour lui, ils ne le seront certainement pas, croyez-moi ! 

 

2222

Ne donnez votre avis que si le vigneron vous le demande...exprimez avec vos mots ce que vous ressentez...(avec Karl Todeschini, au château Mangot, Saint-Emilion) Photo ©MJ

 

Alors, ne lui refusez surtout pas sa proposition et foncez ! Vous constaterez vite que lui aussi prend son plaisir et votre rencontre sera d'autant plus belle. N'oubliez jamais que le vigneron est un marchand de bonheur, et un homme ou une femme qui aime ressentir et faire ressentir. Les rapports humains sont aussi très importants pour lui. Enfin, appréciez le moment, l'instant, car il est rare. Dégustez avec plaisir, crachez bien évidemment si vous conduisez, ou même si vous êtes conduit. Laissez-vous la possibilité tout de même de ne pas cracher les derniers vins ou ceux qui ont votre préférence.  

Enfin, le vigneron vrai et pointilleux ne cherche pas à vous vendre du vin à tout prix. D'ailleurs, bien souvent quand bien même il le voudrait, les excellents vignerons n'ont déjà plus de vin à vendre.

 

471592 380471041989649 1573134883 o

Chez Sylvain Dussort (à droite) à Meursault avec Arnaud Cagni (au milieu) et Patrick Maclart (derrière l'appareil)

 

Néanmoins, si vous lui faites comprendre, par la dégustation que ses vins vous plaisent, alors faites au moins l'effort de lui demander d'acheter quelques bouteilles...pour la forme s'il n'en a plus, ou juste parce que franchement vous souhaitez partager ses vins avec vos amis proches. 1, 2, 3 bouteilles, ou 6, voire davantage, qu'importe, pour le vigneron l'essentiel est que vous ayez apprécié le moment. Dans ce cas, dîtes-le lui, remerciez-le, et votre meilleure preuve sera bien évidemment de repartir avec quelques bouteilles sous le bras, même si cela n'était pas forcément prévu. 

Rassurez-vous, moi-même j'essaie toujours de repartir avec quelques bouteilles, et souvent parmi les premiers prix si mes finances ne le permettent pas. Et surtout, même si je n'ai déjà plus du tout de place dans ma petite cave...

 

DEVENEZ ALLOCATAIRE...SI POSSIBLE !

 

Si les vins vous ont ébloui, alors demandez si il est possible de faire partie des prochains 'allocataires', c'est à dire que chaque année, vous aurez droit à 6, 12 ou plus de bouteilles. Il n'est jamais simple pour un vigneron reconnu d'accepter de nouveaux clients, mais il se peut qu'il fasse un effort, surtout si vous avez partagé avec lui un moment unique...

 

DEMANDEZ-LUI CHEZ QUEL(S) VIGNERON(S) VOUS RENDRE LA FOIS PROCHAINE

 

458054 377632878940132 130065687030187 916486 1886032577 o

Chaque vigneron a sa sensibilité et est un observateur bien privilégié de la tenue des vignobles l'entourant. Il saura vous conseiller d'autres vignerons dont il connait le travail, et le sérieux.Profitez-en pour déjà préparer votre prochaine visite. (Ici, Pascal Reverdy, à Sancerre.)

 

Enfin, prenez toujours l'habitude avant de repartir de lui poser la question suivante: Quel vigneron vous conseillez nous, pour notre prochaine visite ? Un vigneron sérieux prend toujours du temps, et du plaisir à déguster les vins de vignerons alentours, afin de se faire un avis de la qualité ou non, des vins de son appellation. Cela lui permet de jauger la qualité de sa production. Il aura toujours plaisir à vous conseiller de vous rendre chez un vigneron dont il respecte le travail, la philosophie. Qui se ressemble, s'assemble ! 

 

 

REMERCIEZ-LE APRES VOTRE VISITE

 

 

Ensuite, n'hésitez pas à lui envoyer un email, un message, même le plus simple possible afin de le remercier du temps accordé, du moment passé. Il saura l'apprécier à sa juste valeur, et saura s'en souvenir lors de votre prochaine visite.Et voilà, je pense qu'avec ses petits conseils, vous êtes paré pour vos prochaines visites...maintenant ne reste plus qu'à savoir comment choisir les vignerons à qui rendre visite. Cela tombe bien, je traite de ce problème ici...

 

NB: La dégustation du vin s’apprend et se pratique ! Alors si vous êtes néophyte et curieux, rendez-vous sur le site de Prodégustation pour réserver un cours d’oenologie . J’en anime certains sur Paris et dans l’Est de la France. www.prodegustation.com

 

 

Emmanuel Delmas

 

newsletterLOGO.gif 

 inscription gratuite 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

vin en ligne 15/11/2013 18:39


Un bien belle article

dance lessons near me 11/03/2015 05:55

I see something really interesting about your web site so I saved to bookmarks

Emmanuel Delmas 28/04/2014 23:52

Que des vignerons sérieux en tout cas ! Bons choix ! Et merci pour ce retour. Oui, une visite se prépare, j'en ai moi-même fait 4 avec des clients ce week-end et je les ai préparé également. Sans oublier de remercier après coup les vignerons.
,-)

Gregory 28/04/2014 15:34

Voilà, je reviens de la Vallée du Rhône et ça fait du bien de découvrir et d'échanger sur place. Quand c'est plus ou moins prévu, quand on s'est annoncé, on est bien accueilli. Je ne suis pas un professionnel, donc pas dans les vignes ou le chai, mais bien accueilli tout de même.

Château de la Selve, Domaine du Tunnel, Domaine Saladin... 3 visites pour des rencontres très très sympathiques. Je renouvellerai sans problème ! Mais le choix des visites se prépare. Qui aller voir quand on est un simple amateur n'est pas aisé. Et souvent ces rencontres sont aussi l'occasion d'avoir des indications "allez voir un tel". Je n'ai malheureusement pas eu le temps, mais il s'avère que j'aurais pu/du aller voir Jérôme Mazel dans ce même département de l'Ardèche, jeune garde en devenir apparemment.

Emmanuel Delmas 11/04/2014 21:45

Merci Gregory pour ce long commentaire! Il ne faut jamais hésiter à se rendre chez un vigneron. Bien au contraire! Bonne visite et au plaisir d'avoir votre retour ici ! .-)

Grégory 11/04/2014 11:27

Je viens de (re)lire cet article... Et je suis en plein dedans car je pars bientôt en vacances en Ardèche, à quelques encablures de ma région viticole préférée.

Passionné par le vin en tant que simple amateur depuis quelques années, je lis un peu (dont ton livre, Emmanuel), ai un guide, ai pris 2/3 cours d'oenologie, histoire de mettre éventuellement des mots sur des sensations. Et suis très très curieux gustativement. Et puis maintenant, je rêve (le mot n'est presque pas fort) d'aller voir un vigneron, et d'aller dans le vignes, dans les caves... Voir comment naît le vin. Voire et mettre rendre compte du travail effectué.

Cet article me parle car je me demande si je représente un quelconque intérêt pour un vigneron, je ne suis qu'un vulgaire amateur... Mais je peux comprendre que le partage d'une passion motive quand même, c'est le cas pour moi-même quand j'adore partager l'histoire du rock à des profanes... Admettons qu'on puisse être bien accueilli.

Alors voilà, je vais essayer, qui n'essaie rien n'a rien. Et je comptais de toute façon y aller, chez ce vigneron de Saint Peray qui fait l'objet d'un article dans ce blog, au moins pour acheter quelques bouteilles. J'ai en effet bu une bouteille il y a quelques mois qui m'a mis en émoi, comme une révélation.

Ton article fait un peu peur quelque part, et rassure quand même. Je crois que tu as cherché à dédramatiser la chose. Et puis il faut être indulgent, une passion (qui sait) a le droit de naître à tout âge...

David 12/11/2013 10:52


Bonjour Yves,


Je suis désolé mais autant la réponse d'Emmanuel explicite son point de vue et fait avancer le débat, autant la votre est... hors-sujet.


Je ne suis pas familier des grands noms que vous citez. Mais pour ma part non en effet je n'irai sans doute pas chez eux avec l'attitude que vous décrivez, pour la simple et bonne raison que je
suppose qu'ils n'ont pas sur leur porte d'entrée un panneau indiquant "venez essayer un steak/macaron/entrée gratuit".


Vous ne m'avez pas lu en entier ou correctement. Encore une fois, ma critique ne porte pas sur le vigneron qui ne souhaite pas recevoir de visiteurs, c'est son droit le plus strict et il est chez
lui après tout. Quelqu'un qui débarque chez lui sans avoir prévenu et en exigeant une visite/dégustation est tout simplement sans-gêne.


Non, elle porte sur celui qui s'affiche ouvert à la dégustation mais qui ensuite n'en assume pas les conséquences, à savoir qu'il va voir défiler chez lui un échantillon de l'humanité, avec ses
c*** et ses gentils, ses polis et ses malpolis, ses dépensiers et ses radins, etc. A lui de faire le rapport entre ce que ça lui rapporte, à la fois financièrement et humainement, et ce que ça
lui coûte, pour décider si ça en vaut la peine. Pas besoin de rentrer dans des considérations trop compliquées, philosophiques ou moralisatrices pour cela.

yves 11/11/2013 11:08


alors ce David, c'est un costaud. Juste une question: connaissez vous beaucoup de professions où il est possible de se comporter comme  chez un vigneron? vous oseriez rentrer chez Hugo
Desnoyer et demander à goûter un  steack ou chez hermé pour tester un macaron?  vous avez essayé de rentrer chez ducasse et  démandé une entrée avant de vous décider??


alors pour les vignerons juste un conseil: n'y allez pas, vous prendriez trop de risques

David 06/11/2013 17:53


Pris individuellement, je n'ai rien à redire sur tel ou tel conseil il ne s'agit que de bon sens, cependant l'article est empreint d'un état d'esprit typiquement français qui me gêne, à savoir
que le vigneron serait en quelque sorte un roi qu'il convient d'approcher en se prosternant.


A commencer par le titre, "Bien se comporter chez le vigneron", comme si qui que ce soit pouvait se permettre de décerner des bons points à ce sujet, et comme si les vignerons méritaient plus
d'égards que les autres. Ils n'en méritent ni plus, ni moins.


Il y a des c*** partout (et pas seulement dans les visiteurs de domaines viticoles) qui vont toujours se croire en terrain conquis, être hautains, faire les fanfarons, les pseudo-connaisseurs,
etc. Ces gens-là ne liront pas votre article, et s'ils le lisent, ne se sentiront pas visés et ne changeront pas leur comportement.


Il y a des gens timides et complexés par le vin, qui pour moi vont être encore plus complexés par votre article - même si je vois bien que ce n'est pas du tout votre intention - car il semble
indiquer qu'il faille respecter une procédure d'une grande complexité pour visiter un domaine. Demander la permission, faire preuve d'humilité, avoir travaillé avant, penser aux remerciements,
etc. Même si je comprends bien que vous décrivez le scénario idéal du point de vue du viticulteur, le lecteur pourrait être amené à penser que toute déviation de cette charte de bonne conduite
serait une faute.


Pour moi votre article est rédigé avant tout pour un public de vignerons, et les réactions dans les commentaires me confortent dans cette idée.


Ne nous voilons pas la face, la finalité de tout ça c'est de vendre du vin! Le visiteur est un client potentiel au même titre que le visiteur d'une boutique. C'est au vigneron de se montrer
accueillant et commerçant envers lui et non l'inverse. Tout le reste n'est que du bon sens: ce n'est pas parce qu'on est client qu'on a tous les droits.


Si le vigneron ne veut pas recevoir de visiteurs c'est son droit le plus strict.


Mais à partir du moment où il les accepte, il doit aussi en accepter les conséquences, à savoir que tout le monde n'est pas gentil, tout le monde n'est pas intéressé par son travail, etc. On ne
se pose pas la question dans d'autres commerces, et pour moi il n'y a pas "d'exception culturelle" pour le vin. Il s'agit sans nul doute d'un produit passionnant, mais les rapports client/vendeur
doivent rester les mêmes. Or j'ai l'impression que l'on inverse souvent - ce n'est pas que vous - les priorités en France, et particulièrement dans le monde du vin.


Cela me rappelle un séjour en chambre d'hôtes où tout tournait autour du mari artiste, un homme peu agréable et pas du tout commerçant. Mais il fallait que tous les invités fassent le tour de la
propriété et des oeuvres de Mr, que Mr préside les repas pendant que Mme racontait dans le menu l'histoire de la maison et la biographie de son mari si talentueux, etc. Tout ça pour encaisser un
beau chèque à la fin du séjour sans un merci de la part de ce Mr. Au final on se demandait qui était véritablement le client...

Emmanuel DELMAS 06/11/2013 23:39



Je comprends votre réaction, et elle est bien normale. Néanmoins, nous parlons ici d'une démarche. Celle tout d'abord de sélectionner le bon vigneron. Trop de gens n'osent pas se rendre chez un
vigneron simplement parce que pour eux, ils ont l'impression qu'il est obligé d'acheter du vin, au final. Même si le vin ne lui plait pas. Donc avec cet article, ils constatent pas eux-mêmes que
ceci n'est pas une obligation. Acheter 1,  2 ou 12 bouteilles, qu'importe. Oui, les clients ne sont pas là pour se prosterner devant maître vigneron. Néanmoins, il y a des impairs à ne pas
commettre. Ils sont en partie explicités. 


Le vigneron qui se comporte en roi du monde...ça peut exister, mais j'en ai rencontré très peu. Oui, il y a des vignerons qui se comportent bizarrement, qui font déguster des vins dans un seul
but commercial, à la va-vite, ou d'autres qui se prennent en effet pour des starlettes. Chaque client visiteur le remarquera et saura adopter le comportement adéquat. 


Mais combien de fois m'a t'on demandé: 1/ comment faire pour choisir le bon vigneron ?


2/ Et comment ne pas faire d'impairs quand on va les voir ? 


Avec ces 2 articles, j'essaie au mieux de les éclairer sur le vigneron. La plupart ne connaissent rien aux vins, encore moins de la vie du vigneron. L'idée étant qu'ils se rendent compte que les
vignerons sincères, sérieux et passionnés ne sont pas si terribles que cela ! Qu'ils ne cherchent pas à leur vendre des cartons, mais qu'ils savent prendre le temps d'échanger, car partager cette
passion est pour eux, essentiel. 


Quant à Mr l'artiste qui se la joue Diva...dès l'instant où vous payez, vous n'êtes pas dans l'obligation de le supporter. Si lui-même ne se rend pas compte du grotesque de la situation, nul
doute que Trop Advisor saura lui rappeler ,-)) Il a dû fermer ses portes, non, avec un tel comportement ? 



Loic B 06/11/2013 10:12


 


Effectivement je pense qu'il faut y aller sincèrement, je trouve qu'en tant que petit amateur c'est très très génant !!

Loic B 06/11/2013 10:03


 


sympa l'article mais je suis surpris, ca se fait de déranger un vigneron sans acheter ? Meme en tant que simple particulier ?

Emmanuel DELMAS 06/11/2013 10:06



Il n' y a pas à se poser la question. Si vous prévénez avant, et que vous êtes sincèrement intéressé par ses vins, son travail et êtes curieux, il en sera ravi. Davantage peut-être qu'un visiteur
qui fait mine de s'intéresser, goûte et embarque une caisse, et file sans mots dire...



Lionel 05/11/2013 13:35


Vrai que ce sujet est pas souvent traité...c'est très bien de le faire. Merci

Alexandra-château Gigognan 05/11/2013 13:23


 


Dans "mon" caveau, je travaille surtout sur ces couples dont le mari prend en otage le comptoir et la femme derrière dit: "non pas pour moi, je n'y connais rien". et là, je jubile, sers la dame,
m'adresse aux deux, et une fois décompléxée, c'est bien souvent avec elle que j'avance le plus dans la dégustation. humilité, ouverture, récéptivité... non, je ne suis pas féministe mais force
est de constater que la vente directe est encore régie par les codes des années 50!!!

Romain Lantourne 04/11/2013 21:18


 


Les vignerons ont horreur des visiteurs qui ne s'intéressent pas à leur travail (qui ne résume pas à la mise en bouteille!)

Château Loupiac Gaudiet 04/11/2013 21:08


 


On apprécie les visiteurs qui nous disent d'amblé qu'ils n'y connaissent rien. Au moins, on aura pas de "pseudo pros" qui voudront nous apprendre notre métier. Mais on aime aussi les vrais pros
avec lesquels les échanges sont passionnants.

Emmanuel DELMAS 04/11/2013 21:15



Ah oui, je n'ai pas abordé cette question des pseudo-pros qui donnent des leçons aux vignerons...;-)



Château Loupiac Gaudiet 04/11/2013 21:06


 


C'est un excellent article. Vous avez bien cerné la passion qui nous anime et l'envie de la faire partager. Merci d'avoir indiqué qu'un vigneron à un emploi du temps très chargé et qu'il n'est
pas désœuvréaprès le temps des vendanges.

Alex Jam 04/11/2013 20:43


 


"N'oubliez jamais que le vigneron est un marchand de bonheur" ... Véridique  et article intéressant à bien prendre en compte.

Stephane Wasser 04/11/2013 11:27


 


C'est simple, dire que toutes les cuvées sont top et prendre 3 cartons en souriant à la fin de la dégustation.

Emmanuel DELMAS 04/11/2013 11:36



Euh...Euh, non, n'allons pas jusque là ! Car tu n'achètes que ce que tu as aimé...et bien évidemment tu as choisi avec soin le vigneron chez qui tu vas. Donc, les déceptions sont forcément très
limitées. Sauf accident. ,-) Et bien souvent, 3 caisses, tu peux rêver pour espérer en avoir ,-)



Yves Ramon 04/11/2013 10:42


 


 Bel article, avec des règles simples de bon sens et de politesse que malheureusement, certains oublient.

Château des Annereaux 04/11/2013 10:11


 


Très vrai : "Le vigneron n'aime pas les prétentieux, les gens qui ont un avis péremptoire ou définitif sur les choses,..."

jean-pierre 04/11/2013 09:54


Bonjour Emmanuel,


Que cet article fait du bien à lire ! de l'évidence, du bons sens, de la correction, de la politesse.


Il fallait l'écrire, en gros, en gras,le crier.


Nous faisons également un métier d'accueil ( gîte). Combien de fois avons nous été déçus par des clients potentiels qui oublient de dire merci lorsqu'ils reçoivent les renseignements demandés ...


Respect et humilité permettent souvent de commencer une relation forte et durable avec les vignerons.

Emmanuel DELMAS 04/11/2013 09:58



Nous sommes bien d'accord, Jean-Pierre ! Une fois de plus ,-)