BERTRAND GALBRUN, BOURGUEIL

Publié le par Emmanuel DELMAS

  Galbrun

 

  Ma 1ère rencontre avec Bertrand se fit l'année dernière lors d'un salon de vignerons au milieu de moulures et de lustres. Mickael Bouges était avec lui. Parmi les nombreux stands, j'ai tout de suite été interpellé et donc attiré par eux. Les seuls vignerons présentant de vraies mains de vignerons...entaillées et teintées, voilà ! Premier contact, dégustation prometteuse, rendez-vous était pris de rencontrer Bertrand chez lui, au milieu de sa terre en début d'année...Eclairage sur un vigneron qui fait du bon !  Même du tout bon bien bon.

 

   

 

Site GALBRUN Bertrand
8 rue du Pontarin
37140 Benais
02.47.97.92.97
06.59.86.19.74

 

 

 

  Notre jeune vigneron a depuis toujours donc désiré élaboré son vin. En attendant de trouver une bonne terre, notre jeune homme s'installe à Bourgueil et travaille 4 jours par semaine chez son ami Sébastien David, installé lui à St Nicolas de Bourgueil. Lui-même très talentueux vigneron, impliqué et appliqué.

 

Bertrand ne pouvait imaginer élaborer des vins autrement que de façon artisanale et bio. Pas de faux-semblant, juste une réelle sincérié envers ses convictions et surtout avec lui-même et ses 3 hectares 50 de vignes.

 

Bertrand Galbrun est un vigneron à rencontrer absolument, pour 2 raisons. La 1ère évidente, reste la qualité intrinsèque de ses vins. J'y reviendrais un peu plus loin. Mais avec notre vigneron, vous rencontrerez un jeune homme pétri de sensibilité et d'une grande gentillesse. Simple et à l'esprit ouvert. Se retrouver en sa compagnie est un réel plaisir.

 

 

BOURGUEIL: UNE APPELLATION ENFIN RECONNUE

 

 

panneau-bourgueil.png

 

Il y a quelques années, je me souviens très bien, j'ai rencontré Jacky Blot dans sa cave. Ce vigneron de Montlouis (il propose aussi de beaux Vouvray et des Bourgueil) affable et toujours prompt à l'échange n'avait de cesse de me raconter à quel point les vignes de Bourgueil étaient remarquablement bien travaillées. "Pas une feuille ne dépasse des rangs, c'est fou !"

Le syndicat de Bourgueil a entrepris depuis déjà de longues années un réel travail de fond. Les vignerons n'ont d'autre choix, même si certains tentent de s'y soustraire, de travailler "proprement".

Le syndicat décrétait alors que les vignerons, collectivement devaient prendre leurs responsabilités, et des contrôles de taille s'opéraient. Mais également un contrôle des maturités, les dates de vendanges repoussées...et même une forme de segmentation par terroirs.Naturellement, il y eut comme une forme d'émulation entre les vignerons.

Ce travail de fond a permis à l'ensemble de l'appellation de progresser, à certains vignerons de sortir de l'ornière. Maintenant les vins de Bourgueil ont toute légitimité. Et ce n'est pas moi qui vais contredire cela !

 

Alors notre jeune Bertrand a suivi ! Porté par ses convictions, et sa passion, accompagné aussi par son ami Sébastien David, pour qui il est ouvrier une partie de la semaine, le voici engagé dans une démarche saine, et sa vigne l'en remercie.

 

 

 

CONDUITE DE LA VIGNE

 

 

 

 

Beaucoup de travail à la vigne, de manière la plus saine possible, l'amènent logiquement et ce dés le départ à privilégier la culture biologique. Et c'est donc désormais labellisées Ecocert que ses bouteilles se présentent dès le millésime 2008.

 

  Ses 3 hectares et demi sont répartis entre Rastigné et Benais. Ses sols reposent sur du sable au sous sol argileux, où le sol se veut plus sableux, pour des vignes d'environ 30 ans.Sur les hauts de Restigné le sol se révèle plus argilo-calcaire accueillant des vignes de plus de 60 ans. N'oublions pas quelques rangs de vigne assis sur un sol de graviers près de Restigné.

 

Le travail à la vigne est pointilleux. Pas d'herbicide ni de pesticides, quelques labours, un réel travail de fond permet à Bertrand de faire respirer ses terres, afin que sa vigne se libère. Les vendanges se font rapidement, vu sa petite superficie et il se permet même de les réaliser en petites cagettes afin d'éviter le tassement des grappes.

 

 

  IMG00671-20100420-1326.jpg

 

 

L'élevage chez Bertrand est lui aussi pointilleux. Afin de préserver le fruit, pas d'élevage en bois, uniquement sur sa cuvée "l'impétueuse". A noter que ses vins ne sont pas filtrés.

 

 

DEGUSTATION

  galbrun.jpg

 

 


Bourgueil "Chatrois" 08
9€


Nez de fruits bien mûrs, de prune et d' épices.
Bouche suave, reposant sur un fruit gourmand à souhait. La finale fraiche et juteuse confirme une certaine netteté d'ensemble. Tanins fins, bonne persistance.

****

 

Vin gourmand, d'un beau fruit juteux ne rognant malgré tout pas sur son caractère. Tout bon !

 



Bourgueil "l'Impétueuse" 07
Vignes de 35 ans, très peu de soufre. 12 €

Nez fumé, légèrement réduit.Le fruit noir se dégage à l'aération accompagné d'une pointe légèrement animale.
Bouche droite, d'une jolie empreinte minérale, sur le fruit impulsée en finale par une belle acidité tendue, et des tanins serrés pour une sensation un peu retenue .


****



Vin plus retenu, mais tout autant prometteur.

 


Bourgueil "l'impétueuse" 08
12 €


Plus de fruit, juteux presque pulpeux même.Touche minérale perceptible.
Bouche droite, pleine de fruit croquant puis juteux. Finale élégante aux tanins fins et à la persistance minérale suggestive.

***** 

 

Le fruit prend le dessus sur le minéral à ce stade d'évolution. Une fois en place, le minéral apportera sa touche et devrait offrir au vin une belle définition

 


Bourgueil "La tempérance" 06
Vin élevé en fûts. 18 €

Nez plaisant et intense sur le fruit noir, les épices douces, la prune, le réglisse bois fin.
Bouche doite, pleine de jus, complète à la touche finement boisée, reposant sur de la fraicheur et des tanins fins commençant à se fondre.

*****

 

 

CONCLUSION

  conclusion

 

Il est clair que les vins de Bertrand Galbrun sont déjà savoureux. A l'image de notre vigneron, ils brillent par leur générosité, ils sont pleins et séveux. Il n'y a pas de faux semblant, ni même d'artifices, juste de la sincérité.

Ses 3 cuvées lui ressemblent donc. Chacune avec ses qualités. Le Chatrois régale par son fruit dominant et son côté approchable, l'Impétueuse révèle plus de caractère en en rognant surtout pas sur le fruit. Sa Tempérance explose de fruit et révèle une touche minérale étonnante, et un élevage intelligent.

Le fruit reste bien au centre des préoccupations de Bertrand Galbrun. Savoir préserver son expression est essentiel. Lui adjoindre le caractère propre à sa terre est indéniablement une réussite tant ses vins m'ont une fois encore paru complets. Du très bon boulot ! Et cela ne semble qu'un début...

 

 

  PS: Vous trouverez les vins de Bertrand Galbrun sur le site VotreSommelier.com

 

 

 

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

 

 

Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Domaine Bertrand Galbrun à Benais

Commenter cet article

gérard 28/07/2011 11:42



Et si j'avais vu cet article plus tôt, j'aurais bien fait un détour chez ce vigneron, que j'espère découvrir prochainement...



Emmanuel DELMAS 28/07/2011 16:05



Et cela aurait été une fort jolie découverte j'en suis certain. 



gérard 28/07/2011 11:39



Et Catherine et Pierre Breton ? Superbe dégustation hier, chez Breton, des 2008, 2009 et 2010 en cours d'élevage. Des cuvées parcellaires typées, et un travail intelligible grâce aux
explications passionnantes de Pierre Breton. Des vins francs et directs, mais gourmands, avec toujours une belle fraicheur, même sur les cuvées opulentes bâties pour la garde (Clos Sénéchal 97
d'excellente tenue pour terminer). Un travail sur la finesse plus que sur l'extraction, vraiment du bon boulot. Nous venions d'une dégustation plus matinale à Chinon, chez Philippe Alliet, (les
2010 s'annoncent superbes avant élevage, quelle matière !). Et l'impression du même cheminement chez ces deux vignerons, pour des vins de plaisir immédiat (sauf les grandes cuvées qu'il est mieux
d'attendre), avec une finesse et une fraicheur qui n'empêche pas un indéniable potentiel de garde.


Je n'ai pas tous les mots qu'il faudrait pour décrire cette sensation de plaisir et de grande "buvabilité", sans lourdeur, et je voudrais savoir si vous et vos lecteurs souvent très "pointus"
sont en accord avec moi.


 



Emmanuel DELMAS 28/07/2011 16:08



Clairement les vins de Pierre et Catherine sont fort jolis, et même parfois grandioses. Leur travail est à mettre en avant même si je tends à croire qu'autour d'eux il existe de vraies pépites.
Catherine et Pierre sont devenus incontournables et prouvent qu'il est possible d'élaborer de très beaux vins et ce même en quantité, puisque nous retrouvons leurs vins chez certains gros
distributeurs de la restauration. Et cela est une très belle performance. J'acquiesce donc, et les lecteurs sans doute également !



edern 20/09/2010 19:54



amirault je kiffe!



Chinbourg 20/09/2010 15:27



Je vois que Pascal a été prolixe. ;-))))


Pour Bertrand Galbrun, je suis d'accord avec toi.


Fabrice de son oeil parisien avoue à mi-mot une belle méconnaissance de cette AOC! C'est une AOC qui bouge, doucement mais elle bouge. Gageons qu'avec des ambassadeurs comme B Galbrun, d'autres
empruntent le même chemin...



Emmanuel DELMAS 20/09/2010 15:39



 


Ce fut un grand moment avec Pascal !


A Bourgueil, les Caslot font un bon boulot, les vins de Pierre Jacques Druet (surtout sur les millésimes antérieurs à 2001) sont absolument épatants. 2000 Vaumoreau
à pleurer, 90 et 89 n'en parlons pas. Jacky Blot sur son 2008 m'a étonné, après on n'aime ou on n'aime pas le style Blot. Yannick Amirault porte lui aussi les couleurs des Bourgueil...et St
Nicolas. Et je dois en passer...Cela bouge, et il serait intéressant de faire une grande dégustation de l'AOC pour voir que des progrès sont faits, indéniablement ! -)



Chinbourg 20/09/2010 14:47



Content de voir Bertand Galbrun mis en avant, c'est un vigneron attachant qui fait diablement bien et bon!


Par contre il travaille bien avec Sébastien David, mais sur le domaine du père et non celui de Sébastien...


http://passionvinsloire.canalblog.com/archives/2009/11/03/15674446.html


 



Emmanuel DELMAS 20/09/2010 14:57



Merci Laurent pour la précision, de taille ! Et il n'y a pas de contestation possible, Bertrand faite du très bon, et qui plus est, quelle gentillesse et quelle
simplicité ! Bravo


Et ce n'était pas si simple après une visite de 5 heures chez Pascal et Béatrice Lambert ! ;-)



Stéphane Thierry 18/09/2010 09:51



Très sincèrement vous pouvez avoir confiance c'est du sérieux, c'est bien fait dans le plus grand respect du cépage et du terroir.



Laura Figueiredo 18/09/2010 09:51



Je travaille déjà avec les vins de Pierre et Catherine Breton, mais cet article m'a mis la puce à l'oreille !



Fabrice VinsurVin 18/09/2010 09:48



T'as trouvé du monde à Bourgueil ? Chapeau !



Emmanuel DELMAS 18/09/2010 09:50



Bourgueil Fab est une appellation assez etonnante...un syndicat intelligent, impliquant les vignerons. Des que tu peux, goute donc les vins de Bertrand...,-) Tu
risques d aimer ! Ce soir je me suis fait une Danae de Lambert a Chinon, sublime ! En delectable compagnie...,-)



Fabrice VinsurVin 18/09/2010 09:47



La terre, c'est tout de suite mieux que l'asphalte, je suis d'accord ;-)



Laure Figueiredo 17/09/2010 16:56



Intéressant ! vigneron à découvrir !



Bruno Besson 17/09/2010 12:44



Mikael Bouges j'adore



Emmanuel DELMAS 17/09/2010 12:45



Alors il te faut aussi gouter les vins de Bertrand ! Qui bosse d'ailleurs pour Sébastien David



Stéphane Thierry 17/09/2010 10:59



J'ai dégusté une partie de sa gamme chez un caviste de Chinon en août 2009. L'impétueuse est encore un grand souvenir, un vin tout aussi gracieux et élégant que la bouteille et l'étiquette qui
l'habillent.