VIN ROUGE TROP FRAIS: QUE FAIRE ?

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

Rouge-froid.jpg            

 

Il peut parfois arriver que le vin rouge tout droit sorti de votre cave, qu'elle soit d'appartement ou enfouie, pour les plus heureux, soit un peu trop fraiche.Problème: Comment la réchauffer à table, ou pour la dégustation ?

 

 

 

L'hiver, est propice, à ce petit désagrément.
Si, effectivement, vous ne remarquez l'anomalie qu'au dernier moment, cela peut avoir quelques conséquences pour le vin.Alors, voici une astuce qui vous permettra de remédier à cette problématique.


 

VIN TROP FRAIS: CONSEQUENCES

 

Christophe Tison, prorpiétaire Bérénas

 

 

La fraicheur, ne permet pas au vin de s'épanouir, les arômes sont étriqués, comme bloqués par la paralysie du froid. Le nez ne s'exprimant pas, une grande partie aromatique du vin est comme évaporée.

En bouche, la sensation tactile peut donner une impression de fraicheur agréable...malheureusement, le vin semble creux, sans expression sapide. Puis les tanins sont rendus rugueux, âpres et la finale est bien souvent serrée. (goût métallique, le vin semble avoir enclenché le frein à main brusquement).
Il est donc dommage de tuer un joli vin faute à une température de cave trop fraiche.

 

QUE FAIRE ?


Si vous êtes face à un vin rouge, tendre, de type pinot noir, gamay ou ploussard et trousseau, ou un vin qui se boit légérement frais, ouvrez la bouteille, servez là, en expliquant aux convives que ce vin se boit un peu frais, sur l'entrée cela ne posera pas de problème.Le vin montera en température tranquillement et gagnera 2 à 3 degrés entre l'ouverture et les 15 minutes qui suivront. Tout naturellement.


En revanche, si cette bouteille offre une construction de bouche plus complexe et dense, tel un grand cru classé de Pauillac, ou un Châteauneuf du Pape, pour ne citer qu'eux, ouvrez la bouteille.

 

 

SOLUTION:CHAUFFER VOTRE CARAFE A L'EAU CHAUDE

 

Carafe.jpg

 

Prenez une carafe à décanter, versez-y de l'eau très chaude, remplissez, remuez l'eau chaude dans le décanteur.
Cela aura pour effet de chauffer les parois du verre, déversez l'eau, et décanter votre vin dans cette carafe. Au contact de la carafe très chaude, le vin gagnera 2 degrés aisément en l'espace de quelques secondes. Puis la température se stabilisera en douceur.

Le vin ne souffrira pas trop de ce carafage d'un genre un peu particulier, et surtout sa température sera plus propice, et le vin par là même meilleur à la dégustation.
J'ai bien une autre technique, pour les cas extrêmes de bouteilles vraiment fraiches, mais je la garde pour moi, pour le moment, afin de ne pas heurter votre sensibilité...







Emmanuel Delmas

newsletterLOGO.gif inscription gratuite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans DIVERS, Astuces de service

Commenter cet article

Marie, Paris 22/09/2005

Merci pour cette technique. Il m'est arrivé une fois de réchauffer un vin trop froid en faisant tremper la bouteille dans de l'eau tiède, ça a bien marché, et j'espère ne pas avoir été "sauvage". J'ai bien une idée sur votre technique inavouable, mais moi aussi je vais éviter de l'écrire ;o)
Réponse d'Emmanuel:
Ta technique est bonne, car elle ne bouscule pas le vin, si en s'y prend avec douceur.
Quant à la technique inavouable, je serai amené à en parler un jour, mais je préfère attendre encore un peu. Les test ont été concluants à chaque fois.

Papilles et pupilles 22/09/2005

j'avoue, j'ai un ami qui les passe quelques secondes au micro ondes. :)
Réponse d'Emmanuel:
J'aborderai ce sujet, car il mérite un article. Je l'ai fait, et le résultat est convaincant, mais chut, gardons le silence pour le moment.

Papilles et pupilles 22/09/2005

J'avoue, j'ai un ami qui les passe quelques secondes au micron ondes

Mijo 22/09/2005

Technique simple qui me convient bien.

Saveurs Sucrées Salées 22/09/2005

Merci pour le "truc" de l'eau chaude dans la carafe ! Il m'est arrivé de passer la bouteille sous l'eau chaude...mais je n'ai jamais osé le micro-ondes ! Je suis très curieuse d'en savoir plus à ce sujet !
Réponse d'Emmanuel:
J'aborderai cette question plus tard, mais la technique de la carafe, est interessante, je l'utilise de temps à autre au restaurant.

Sire Petit Séb 22/09/2005

S'il est trop frais, il faut en faire de l'Ipocras...
Vas voir sur mon site dans la rubrique Gastronomie, tu comprendras...
Et tu pourrais y prendre goût

Sire Petit Séb 22/09/2005

Dans les catégorie (à gauche) clique gastronomie, c'est un des article...

Sire Petit Séb 22/09/2005

Rubrique "Gastronomie" (à gauche) le titre "A Bacchus"

honorius 22/09/2005

voila un truc qui peut être très utile... mais franchement, le micro ondes... non ! amitiés
Réponse d'Emmanuel:
Le micro-ondes, on sera amené à en reparler. Même si je n'acquiesce pas, il va falloir aborder la question.

de clermont 22/09/2005


A vos Livres
Les oenologues perdus en leur palais

Par Emmanuelle PEYRET

mercredi 21 septembre 2005 (Liberation - 06:00)




n vinasse verito ? En tout cas, le cruchon est plus important qu'on ne le croit : soit 54 étudiants oenologues, sous la houlette de Gil Morrot, chercheur CNRS dans l'équipe Construction de la perception chimiosensorielle du laboratoire Sciences pour l'oenologie. Invités à caractériser les «descripteurs olfactifs» d'un vin blanc et d'un vin rouge, ils durent ensuite réitérer l'exercice en décrivant les traits saillants d'un second godet de blanc et de rouge. Pour le blanc, les étudiants y sont allés franco sur les arômes de citron, et de tilleul, et de poire, et de pomme. Pour le rouge, ils n'ont pas pleuré la framboise, la griotte, le cassis etc.

Sauf, rigole le très sérieux Journal du CNRS dans son édition de septembre, qu'il s'agissait du même vin blanc dans les deux verres, l'un étant coloré en rouge avec des anthocyanes, colorants sans saveur ni odeur. Ça s'appelle une dégustation comparative, et ça laisse un rien rêveur sur le sérieux de cette science du vin. Autre blague du chercheur : faire goûter à 57 experts de renom un seul et même breuvage proposé dans une bouteille de piquette et dans une bouteille de grand cru. Seuls six oenologues ont senti la supercherie...

C'est que, expliquent les chercheurs, des informations inconscientes transmises par la vue, l'ouïe, le toucher ou liées au contexte s'agrègent au signal sensoriel initial et le transforment en profondeur. Comme quoi, conclut la revue, la perception gustative d'un vin ne dépend pas uniquement du contenu de la bouteille. Bonne nouvelle, on pourra continuer à raconter n'importe quoi dans les dîners sur l'arôme boisé et la gouleyance de la potion.


Réponse d'Emmanuel:
Merci Hervé pour cet article,
Rassurez vous...je ne veux pas me défausser, n'ayant pas été un de ces cobayes, mais se jouer de la sensibilité d'un organe tel que le nez...afin de prouver que celui-ci peut être trompé aisément, est bien dépassé.
Ceci dit, qu'en pensez vous ?

Remi Loisel 23/09/2005

Bonjour,
Il y a aussi la méthode que j'appelle (pompeusement) "le seau à glace inversé" qui consiste à mettre de l'eau à 20-25° dans un seau à glace et d'y laisser la bouteille... un certain temps.
Mais la meilleure méthode est certainement celle que vous avez donnée : la carafe chauffée à l'eau chaude.
Quant au micro-ondes, je trouve le procédé un peu "bourrin" (si je puis m'exprimer ainsi...) La température est bien trop difficile à contrôler, même pour un simple démarrage du processus de réchauffement.
Réponse d'Emmanuel:
Effectivement, la méthode dite "douce" sera adjugée à celle indiquée dans l'article rédigé hier, l'intermédiaire sera la votre...et la méthode "bourrin", pour reprendre l'expression, sera celle du "micro-ondes".
Il est évident, que j'opte d'emblée pour la méthode douce, mais, nous serons amené à aborder le sujet d'ici quelques mois, et je pense que le débat risquera d'être constructif et ...vif.

MichÚle 24/09/2005

Merci pour le truc, je suis ravie que tu parles de la température de ces divins breuvages. J'attends la suite avec impatience !

Penglobe 28/03/2006

Emmanuel m'a "sauver" ;-)

tchoo 29/03/2006

J'avais bien idée, de votre méthode particulière pour pallier la t° trop basse d'un vin.Appelons-là "bourrin".Je l'ai expérimenté, plutôt avec succès!Je suis impatient de lire les résultats de vos expériences.Et je comprends votre grande prudence..............

pfff 12/05/2006

pffff ils boivent du vin baaaaaah +o(

jean-pierre et danielle 13/04/2007

Quand la cave est un peu fraîche.... nous laissons au temps le plaisir de réchauffer le flacon... et dégustons du blanc...
ça se passe comme ça en Dordogne....
Mille mercis pour l'astuce de la carafe !

Sifranc le correcteur 13/04/2007

Tu me laisses dans l'expectative, tu fais quoi pour la réchauffer?

Baraou 16/04/2007

Moi j'opte pour la Dordogne ! La méthode est celle que je pratique mais Emmanuel se place dans le cas d'une arrivée imprévue de camarades de dégustation. Dans ce cas j'opte pour le Gamay (Jérôme Saurigny Anjou ou Annie Sauvat Auvergne) mais si toutefois le Bordeaux chambré (à la bordelaise donc 18/19°) s'impose, la carafe tiède est plus efficace car elle aère en même temps et quand le vin est assez vieux pour ne pas nécessiter un longue aération, le micro-onde bien maîtrisé (température) est un outil efficace mais "barbare" ; solution : faites-le mais ne le dites pas !

edern philippe 03/02/2010


mettre à chambrer dans un bain d'eau tiède à 20 degré ( dans un plat par ex ) c'est bien ça?


docadn 15/07/2010



Salut,


tu utilises aussi le micro-ondes ??



docadn 15/07/2010



Désolé, je suis allé trop vite (pas vu les 19 commentaires), pas la peine d'éditer le message précédent...


Cordialement



Nicolas Kalbache 15/07/2010



Vas-y racontes la version extrême j'ai le cœur bien accroché! Au pire fais le de mur à mur... Merci



Stéphane Wasser 15/07/2010



Faut juste attendre un peu !!



acheter vin 15/07/2010



Pas un rapide passage au mico-ondes des fois ?



Vinodis 17/07/2010



On entend de plus en plus que l'utilisation du four micro-ondes entraîne des modifications au niveau de la molécule des aliments. Ne serait-ce pas le même pour un liquide comme le vin ?



Matthieu Maloux 04/05/2011



C'est quoi l'autre technique ??? ;-)



Matthieu Maloux 04/05/2011



J'ose imaginer...



Geoffroy Gamba 04/05/2011



Le plus pénible Manu c'est bien un grand vin blanc servi a 6 a 8°c



Catherine Simon 04/05/2011



Ben oui, c'est quoi ? Assumez :-)



Geoffroy Gamba 04/05/2011



Manu un Corton Charlemagne servi a 8 degrès, j'étais fou....



Catherine Simon 04/05/2011



Je les ai lus... mais je ne décode pas la méthode "bourrin" :-)



Geoffroy Gamba 04/05/2011



Je suis pas du genre a faire scandale même si j'en eu l'envie j'ai sorti la carafe du seau a glace et j'ai pris le verre dans mes mains, j'ai eu un peu la même sur un Condrieu de Ponçins
trop frais...



Régis Chaigne 04/05/2011



Excellente astuce, merci.


Il m'arrive parfois de passer des verres 5 à 10 secondes au micro-ondes à puissance mini en hiver pour pouvoir faire déguster mes vins en cuve en cas de visite impromptue...


De mémoire, des essais sérieux ont été faits par des oenologues de Grézillac (sur vins jeunes) : vin mis à l'extérieur par temps très froid, puis réchauffés selon ce procédé. Aucune différence
notable avec des vins restés à température ambiante intérieure.


Mais ce procédé barbare peut heurter les personnes sensibles...



Stephane Wasser 05/05/2011



Euh... suffit d'attendre chef !



Doog Cook 31/01/2012


S'il n y a pas de métal sur la bouteille, ~10s dans le four à micro-ondes... j'étais sceptique, mais ça marche!

vanessa truet 30/03/2013


je veux bien connaître l'astuce que vous ne voulez pas dévoiler, puisque j'ai réel souci de température de cave. Merci

Frédéric Genin 19/04/2013


Il m'est arrivé lors d'animations oenologiques en hiver d'utiliser les chauffes plats des resto... pas très catholique mais il faut savoir improviser

Jean Pierre Lagneau 19/04/2013


Pour ma part, j'utilise un truc très banal pour réchauffer un vin rouge trop froid: je fais le contraire de ce que je fais pour le rafraîchir, c'est à dire que je plonge la bouteille dans un
seau, mais au lieu d'utiliser de la glace, j'y mets de l'eau à 20-22°. La bouteille mettra 2 à 3 minutes à se réchauffer.

mika 25/04/2013


Pour refroidir, un seul moyen, le sceau à glace. Plongez la bouteille dans un sceau préalablement rempli
d’eau et de glace. Quinze minutes seulement seront nécessaires pour abaisser la température de 20°à 8°alors qu’il faudra au frigo une bonne heure et demie pour cela. Evitez dans tous les cas à
votre vin l’épreuve du congélateur !

mika 25/04/2013


Pour réchauffer un vin rouge, la meilleure solution est de le laisser dans une pièce à température ambiante
pendant deux à trois heures. Est-ce la signification de chambrer un vin ? Oui en quelque sorte sachant que les grands Bordeaux (ou Bourgogne) rouges remontés de la cave (10-12°) devaient
être obligatoirement chambrés, ce qui signifiait au XVIIIe siècle qu’ils devaient atteindre la température normale d’une chambre à cette époque c’est-à- dire à peu près 18-19°. Au-delà le nez
perd de la finesse et l’alcool submerge les arômes. Quand la température est trop basse, les arômes s’exhalent avec difficulté, le vin paraît plus terne et plus court.

GREG 10/05/2013


Pour réchauffer le vin, on peut aussi simplement tenir la coupe comme celle d´un cognac!

Guillaume Losson 20/05/2013


Bonjour,


Pour réchauffer un vin rouge, vous évoquez une autre technique qui pourrait heurter notre sensibilité. Ne s'agirait-il pas d'utiliser un four micro-ondes ?


J'ai vu un anglais le faire, sans le mettre plein puissance bien sur. Et le vin était très bon...


Merci de votre réponse


Guillaume Losson