Domaine Bérénas

Publié le par Emmanuel DELMAS

  Christophe Tison, prorpiétaire Bérénas            

       Domaine Berenas, Christophe Tison

Route nationale 9

34 800 Nébian

 04 67 96 27 80

 

DE BELLES PROMESSES........offertes par Christophe Tison

 

En 1997, le domaine Beauséjour devient l'acquisition d'un fou amoureux australien, Mr Judell, alors marié à une française. Ensemble, ils se donnent les moyens de leurs ambitions, en investissant dans un matériel de pointe. Associé à une conduite de la vigne, en lutte raisonnée, ce domaine peut désormais après de longues années d'effort jouir d'un potentiel remarquable.

 

 

C'est en 2005, que la famille Tison reprend le domaine au potentiel grandissant.  Isabelle, et Christophe, 2 amoureux du Languedoc vont tout mettre en oeuvre afin de lancer le (re)nouveau de la propriété.

S'établissant dans cette région dynamique, dans une propriété au fort potentiel, ils allient leurs compétences respectives, aux côtés de professionnels, oenologues, vignerons. Ces alchimistes permettent au domaine d'avancer, toujours.

Le maitre de chai,Jerémy Waszak compose avec tous ces éléments pour tenter d'offrir un résultat à la hauteur de toutes les épérances.

 

 

C'est alors, que nait BERENAS, ici même, à Nébian, dans l' Hérault. 

Après plusieurs occasions manquées, enfin, la possibilité pour moi de déguster les vins de ce domaine en compagnie de Christophe Tison, le propriétaire exploitant, et son agent sur Paris, Eric Daguenet.

 

Distribuant également, le Domaine Mourviels, dont vous retrouverez mes impressions ici, je fus convié à une séquence dégustation privée.

 

LA DEGUSTATION

Bérénas

 LES VINS BLANCS

  

L'Impatiens 2004 blc

(80% chardonnay, 20% viognier)

Belle maturité du fruit, rond, et d'une belle amplitude, régulé par une acidité toute relative, ce vin permet une entrée en matière intéressante et très prometteuse, concernant les vins de Bérénas.

**(*)

Iris blanc 2005

(1 000 bouteilles produites) 70% viognier, 30 % chardonnay élevage de 8 à 10 mois en fûts

Nez floral intense et aérien, couplé à une envolée de fruits blancs frais, de pointes anisées et de notes beurrées.

Attaque en bouche, ample, tapissant le palais d'une enveloppe fruitée, croquante, celle-ci est compensée par une remarquable fraicheur. Un superbe vin qui me réconcilie avec la combinaison parfois hasardeuse viognier / chardonnay

***(*)

 

LES VINS ROUGES

  

L'Impatiens 2003

(cabernet sauvignon, Merlot 50/50) 12 mois d'élevage en fûts

Nez de fruits rouges acidulés, puis macérés à l'eau de vie, noyau de pêche et d'épices douces.

Attaque élégante, s'ouvrant sur une belle matière, ronde, elle offre en son milieu de bouche, une belle panoplie de fruits noirs et d'épices correspondant bien au nez perçu.La fraicheur offre une merveille de persistance, étirant le vin dans sa longueur, accompagnée par une trame de tanins fourrés. Très bel équilibre. Rempli de personnalité, une merveilleuse entrée en la matière.

***(*)

L'Impatiens 2004

Où l'on devine un disque légèrement violacé, tendant sur la violine, d'où la robe amorce une phase de transition.

Du nez ressort une pointe épicée, de poivre noir, et de fruits noirs.Plus étriqué, tel corseté, le nez n'ose se dévoiler.

La bouche offre une superbe densité, un milieu de bouche soyeux d'une belle envergure, on y retrouve ces fruits noirs.Finale fraiche, tanins confortables., Malgré un nez corseté., ce vin est une réussite sur un millésime réputé délicat. Plus dur, certes, mais au grand potentiel.

***

L'Iris 2003

(80% syrah, 20 % petit verdot) 12 mois de barrique, 12 hl/ha

Remarquable nez, intense et complexe, il s'oriente sur des nuances de fruits mûrs, (pruneaux) d'épices douces, de pointes animales (cuir), et d'envolées fumées et vanillées.

La bouche s'ouvre sur une attaque ronde, de laquelle s'extrait une matière sphérique empreinte d'une jolie maturité du fruit, pulpeux, et de nuances épicées.Finale superbe, fraiche et concentrée, persistante et gourmande, celle-ci révèle une spectaculaire persistance, soulignée par des tanins d'une rare séduction.

Tout simplement un immense vin, racé et charmeur, nous sommes là en présence d'un futur grand Casanova du vin.

*****

L'Iris 2004

Confortable et charmeur en diable, il suit la lignée du 2003. Persistant, il ose plus d'impulsion, et semble plus civilisé. Un très beau vin, assurément, qui signe l'excellent travail du domaine Bérénas.

****(*)

 

 

CONCLUSION

Emmanuel Delmas, by Loran d'Herines

 

 

A la lumière de cette dégustation, en partie réitérée, très récemment, il est indéniable que le domaine Bérénas fera très prochainement parlé de lui, tant ses vins se montrent superbes.

Ils suivent la marche que leur impose le domaine.Christophe et Isabelle se sont donnés lesm oyens de leurs ambitions, en reprenant un domaine, qui, déjà avanteux, avait eu l'excellente idée de tout mettre en oeuvre pour y arriver.

Le respect des vignes, en optant depuis plusieurs années pour la conduite des vignes en lutte raisonnée, en ayant investi dans un matériel de grande qualité, les 1ers résultats sont très prometteurs.

Le plus dur reste à faire, certes, mais les vins en ressortent à la fois élégants et charmeurs en diable, grâce à une touche technique, sans pour autant oublier leurs atours plus propres à leur terre, et leur sol nourriciers, leur conférant personnalité et parfois insouciance de leur jeunesse.

Afin d'en savoir plus, visitez leur site, ici...

et pour vous offrir quelques bouteilles, leur boutique Berenas en ligne 

 

 Emmanuel Delmas

Publié dans DIVERS

Commenter cet article