Restaurant "Le Pavillon de la Tourelle", à Vanves

Publié le par Emmanuel DELMAS

            

  Le Pavillon de la Tourelle

10, rue Larmeroux

92 170 Vanves

 01 46 42 15 59

Site internet

Diner du samedi 10 Février 2007,

A l'orée d'un accueillant parc, à quelques pas de Paris, dans un cadre châtoyant s'annonce un restaurant élégant.Un samedi soir, en Février, surtout pas envie de me faire à dîner, je prends le téléphone et réserve, une place m'attend, je suis content de revenir ici...car voilà 13 ans, j'y honorais un stage en salle, mon tout 1er...j'y reviens, cette fois-ci, côté client.

Un grand porche, un mignon jardin, d'élégantes berlines, une coquette maison, ne nous y trompons pas, nous approchons ici d'un lieu privilégié.

 

 

 

Bienvenue au Pavillon de la Tourelle, à Vanves.

 

 

 

 

 

Accueil agréable, les sourires s'envolent, les propriétaires ont changé depuis. Mon long manteau est soigneusement mis au vestiaire, et tout sourire, je m'installe à la table qui m'est dévolue.

Salle à moitié-pleine, longs rideaux, et musique classique, me voici juste en face de la roulotte à eaux de vie, j'en profite pour en faire l'inspection, les valeurs sûres s'y retrouvent.Cognac, armagnac, calvados, porto...


Installé près de l'entrée, j'ai l'avantage d'avoir vue sur toute la salle. Malgre une petite tache perdue sur la presque immaculee nappe, le couvert est joliment dressé.Couverts elegants, tables espacees et verres superbes. (Très important)

Salle cossue, maison bourgeoise, clientèle privilegiée et visiblement habituée. Enjouée, vraiment de revenir écouter les envolées accentuées d'un maitre d'hôtel plein de verve.

Le chef n'a en revanche pas changé, japonais, Akio Ikeno propose une cuisine française traditionnelle et bourgeoise, agrémentée d'un zeste d'épices et de cette touche japonaise.

LE VIN: CHATEAU LALANDE BORIE 2002 St Julien    1/2 bouteille



Malgré un nez sur la réserve, peu engageant, la bouche dévoile une jolie maturité du fruit, grâce à une tendre rondeur mettant en valeur des notes animales et végétales. La finale est persistante reposant sur des tanins assouplis, prolongée par une rétro-olfaction viandée.

Vin choisi parmi une bonne centaine de références, principalement orientée Bordeaux, et Bourgogne, surtout du Domaine Latour ou Remoissenet.Quelques vins à maturité, à des prix relativement corrects.A mon sens, il manque cruellement de vins d'auteur, de la vallée du Rhône et du Languedoc.Le choix est trop restreint en terme de vins de vignerons, dommage.

A son corps défendant, le restaurant fait le choix le plus facile avec des vins de Bordeaux et Bourgogne pour des raisons évidentes vis à vis de leur clientèle.

 POELEE DE ST JACQUES AUX ECHALOTES GRISES CONFITES

L'entrée est intéressante. Les noix de st jacques justement maitrisées, savoureuses elles s'inprègnent d'un jus bien concentré et gouteux.
La verdure et les échalotes confites apportent croquant et douceur, ainsi qu'une note epicée, apportant un supplément de personnalité a l'ensemble.

Accord peu choquant avec le vin...


FILET DE BOEUF FACON ROSSINI



Assiette joliment présentée. Viande tendre, justement saisie, oscillant entre le bleu et le saignant.Conforme à mes désirs.
Gratin de pommes de terre grillé sur le dessus, sans grande magie.
Champignons marquant de leur empreinte sauvage un mets au final raffiné et agréable à manger !
Sauce cossue, et pourtant si gourmande.
Le foie gras est de bonne qualité, savoureux, il offre fraicheur et onctuosité à la viande.

Mets raffiné, intéressant, une valeur sure pour peu qu'on ne craigne pas pour sa ligne...-)

Le vin apporte sa persistance au mets, l'échange se veut contructif et la conversation loquace entre ces 2 fortes personnalités.




TRUFFE DE CHOCOLAT AUX MARRONS GLACES



Copieux, croquant, et plein de suavité ce dessert apprécie la compagnie du porto qui offre fraicheur et complexité.
Jolie note finale...le porto répondant à l'affirmative à la provocation lancée par ce dessert décidément gourmand.

Et toujours ce maitre d'hôtel...apportant vie et bonheur dans cette maison...ah, oui ! Son accent...il est anglophone !!

Mais je vous en prie...profitez qu'il exerce encore pour rendre visite a ce personnage decidement hors des normes.

 

CONCLUSION



Evidemment, cette adresse demeure respectée au plus au point. Crainte par les sans le sou, elle justifie sa réputation.

Cossue et bourgeoise, elle n'est pas à mettre entre toutes les bourses !

Cuisine maitrisée, certes, mais, par experience, je puis affirmer qu'on peut y trouver encore un peu plus de magie et de précision.

Ne boudons cependant pas notre plaisir...la table est élégante, la maison bourgeoise, la clientèle enjouée...sans compter ce fameux maitre d'hôtel que la région peut envier à la Tourelle !

Alors, oui, cette maison est onéreuse, mais tout ceci peut sembler presque justifié, car, au fond, depuis la mise en vente du Petit Vanves, ce restaurant est bien le meilleur de Vanves actuellement.

Ne manque plus qu'une carte des vins plus cohérente...

Cuisine: 14.5/20

Service: 13/20

 

Qualité/prix: 12/20

Carte des Vins: 11/20

Verrerie: 15/20

Note générale:  65.5/100 soit 13/20



Emmanuel Delmas

Publié dans DIVERS

Commenter cet article