L'Anthologie: Les magnums 1961 à Monaco

Publié le par Emmanuel DELMAS

            

 

Comme promis, voici les notes de dégustation de Dominique Fornage, qui faisait partie des grands privilégiés de cette mémorable dégustation de 11 des plus grands vins de France, servis en magnum sur le millésime 1961.

 

CHATEAU MARGAUX 1961

 

Couleur rouge rubis légèrement tuilé.
Au nez, on ressent une récolte très mûre.
Notes de pruneau, de cuir, de fougère et de fruits rouges.
Beau classique avec une certaine élégance.
Vin riche en alcool, mais un peu "décharné".
La finale est assez strict au niveau des tannins.
L'ensemble paraît très délicat et avoir dépassé le maximum de ses possibilités.
Le vin est agréable mais n'a pas la tenue des meilleurs crus de ce millésime.


CHATEAU L' EVANGILE 1961

 

Couleur rouge assez foncé avec le disque un peu tuilé.
Arômes généreux et volumineux.
Les fruits mûrs se présentent en toute élégance accompagnés d'une belle touche vanillée.
Le vin est riche et velouté.
Le gras est proche de la douceur durant l'attaque de bouche.
Les tannins sont encore musclés, mais le fruit semble bien mûr.
La finale, assez longue, révèle des notes végétales assez étonnantes pour ce millésime.

 CHATEAU TROTANOY 1961

Couleur rouge dense tirant sur le noir, presque sans vieillissement.
Les arômes sont resplendissants sur les fruits jeunes parfaits de récolte.
Touche d'humus et de bois noble qui lui confère de la complexité et de l'élégance.
Le vin est suave, riche et concentré.
Le fruit très charnu donne une certaine "sensualité".
L'équilibre des composantes est vraiment remarquable.
C'est un vin superbe avec une persistance très longue.
Ses qualités se révèlent pleinement à l'heure actuelle, mais elles sont construites pour durer encore longtemps.

CHATEAU LAFLEUR 1961

Couleur rouge rubis dense, très jeune.
Les arômes sont tout dans les fruits rouges "comme à la récolte".
Il s'en dégage une sorte de perfection et d'intemporalité.
La parfaite élégance s'allie à une force peu commune.
Le vin est concentré et puissant, sans être lourd.
Des notes fumées et minérales y rajoutent complexité et personnalité.
L'équilibre est impressionnant.
La persistance est d'une formidable densité et ne faiblit pas avant longtemps.
Ce fantastique vin est encore beaucoup trop jeune.

PETRUS 1961

Magnifique couleur rouge rubis.
Le nez envoûtant et sensuel du Pétrus parfait.
Aucun arôme tertiaire n'apparaît encore: on reste sur des fruits rouges denses et frais.
Le Merlot se donne dans toute sa splendeur.
Le vin est étonnant de jeunesse et de perfection avec un fruit charnu et des tannins superbes.
La concentration du millésime en fait de l'essence de Pétrus.
Les composantes remarquablement équilibrées donnent un vin agréable actuellement, mais le temps doit encore accomplir son oeuvre pour les magnifier.

CHATEAU LATOUR A POMEROL 1961

Couleur rouge très foncé tirant sur le noir.
Nez de récolte extrêmement mûre, d'une énorme amplitude.
On y ressent des fruits noirs comme le cassis ou la myrtille.
Un aspect minéral fumé semble retenir le plein développement des arômes.
Le vin est baroque et expansif, avec une chair veloutée et concentrée au possible.
La finale est étonnamment stricte après ce déferlement de vagues fruitées et onctueuses.
Certains ont pensé à un bouchon qui aurait très légèrement entaché ce formidable vin.

Vous retrouverez la suite et la conclusion, Mercredi prochain.

Emmanuel DELMAS d'après les commentaires de dégustation de Dominique Fornage.

Publié dans DIVERS

Commenter cet article