Foires aux Vins (3/3): Conseils par région

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

              

 

 

 Suite et fin de la série concernant les Foires aux Vins 2006, avec bientôt une liste de vins repérés parmi quelques enseignes.

Sur Bordeaux, les millésimes proposés sont relativement interessants. Mais encore bien jeunes pour les meilleurs à la dégustation.

Le 2003 est un millésime particulier, car caniculaire, il a engendré des vins à la qualité bien souvent hétérogène.

Le meilleur côtoyant le pire, alors, recherchez en priorité les vins issus des domaines les plus sérieux, et réputés.

Riches, séveux, opulents, ils seront vite prêts à boire pour les meilleurs d'entre eux.Cependant, il leur manque souvent cette essentielle fraicheur finale. Le millésime 2002 et surtout le 2001 est à préconiser cette année encore. Des stocks encore importants, sur des années interessantes, qui ont surtout souffert de la folie du millésime 2000.

Les prix sont doux, dans la fourchette de 15 à 25 euros, vous pouvez vous offrir de divines bouteilles. C'est dans cette gamme-ci que vous trouverez les meilleures offres.

Quelques vins issus des millésimes 1995 et 1996 existent, ce sont des millésimes approchables, prêt à boire, surtout pour le 1996. Le 1995 plus bourru offre lui aussi de belles perspectives. Néanmoins, vous ne trouverez pas des affaires dans cette gamme. Les prix restent normaux, à leur niveau.

LOIRE

La Loire de par son éclectisme propose une offre bien large, de vins accueillants. Quelques jolis Sancerre, en blanc, orientez vous sur les vins rouges 2003 et 2002, voire 2000 pour les Chinon, St Nicolas de Bourgueil.

Profitez de la Foire aux vins, pour vous procurer des vins situés entre 10 et 15 euros, en privilégiant, les vignerons les plus réputés et en vue. Novateurs, et précis dans leur façon d'élaborer leurs vins, ils offrent le meilleur rapport prix/plaisir.

Montlouis, Vouvray, Savennières, tous issus du cépage chenin blanc, cépage roi de cette région.

 

LANGUEDOC ROUSSILLON

Le Languedoc Roussillon grâce à son dynamisme et son savoir-faire offre une superbe alternative aux vins bordelais.

Corbières, Minervois, St Chinian, Côtes du Roussillon villages, Pic St Loup, donnent du plaisir grâce à leurs architectures séveuses, opulentes. Les millésimes 2002 s'ouvrent aisément, actuellement. Sans parler des 2000, si vous en trouvez.

 

BOURGOGNE

 

La Bourgogne, a du mal à exister durant ces foires aux vins, mais de jolis vins blancs, sur Chablis, mais aussi sur des appellations tels St Véran, Macon, Pouilly Fuissé, sont de belles alternatives. Elles allient minéralité, à la fraicheur sur de jeunes millésimes. Le chardonnay déploie tout son charme et son confort.Optez pour les jeunes millésimes, et les appellations communales.

Il est essentiel de s'orienter sur les vignerons les plus réputés, et les plus sérieux.

Le pinot noir est un cépage qui demande beaucoup d'attention. Il ne faut surtout pas hésiter sur des prix situés autour de 25 euros, pour se faire plaisir. Gevrey Chambertin, Nuits St georges, Aloxe Corton, ou Savigny. Conseil ultime, ne s'orienter que sur de grands vignerons. Les prix s'en retrouvent plus élevés, mais tel est le prix à payer pour se faire réellement plaisir. Mais quelques belles offres.

Exemple: Gevrey Chambertin 2000 Domaine Rebourseau à 14.95 euros !

 

JURA

Autre superbe région, encore trop méconnue, mais spectaculaire, pour ces vins blancs plein de personnalité, le Jura.

Le Chardonnay magnifié par le terroir si complexe de cette région, collaborant bien souvent avec le cépage fameux et si caractériel savagnin, offrent des vins sublimes.Ceux-ci peuvent dérouter de prime abord, mais leur qualité intrinsèque est remarquable en tous points. Volume, minéralité, et fraicheur caractérisent les millésimes du nouveau millénaire.

Sans nécessairement partir sur les Château Chalon, ou les Vins de Paille, un Côtes du Jura ou un Arbois 2004 est de toute façon une belle acquisition. Dernière chose, ne vous étonnez pas si vous ne trouvez pas de vins blancs jurassiens Chardonnay et savagnin à moins de 8 euros...

 

RHONE

 

La Vallée du Rhône n'est pas non plus en reste avec des vins remarquables, sur les derniers millésimes. Là aussi, il faut piocher sur les vignerons les plus sérieux. Certes, Côte Rôtie, Cornas, Châteauneuf du Pape permettent de s'offrir de très beaux vins, mais les prix des très grands vignerons oscillent allégrement aux alentours des 30 euros.

.

En revanche, les Saint Joseph, Gigondas, Vacqueyras, Crozes Hermitage permettent de se faire plaisir à moindre coût. Pensez aussi aux Côtes du Rhône villages (Sablet, Cairanne, Beaumes de Venise, Rasteau, Laudun...)

Le millésime 2003, bien que très solaire, a engendré de belles surprises sur ces appellations, des vins charnus, bien ronds, aux tanins fondus. .

 Du coup, les vins semblent parfois confiturés et compotés. Alternative interessante sur des appellations septentrionales. Ce millésime est celui de la canicule, ne l'oubliez pas. Idéalement, il sera à consommer dans les 3 ans et ne se prêteront pas à une longue garde, mais ont pour eux le mérite de se montrer déjà approchable.

 

CONCLUSION

 

Les foires aux vins sont une belle occasion de s'approvisionner en vins. En sachant toutefois que les "vraies" occasions existent mais s'écoulent très très vite.

Alors, dégustez dans la mesure du possible les vins que vous convoitez, et une fois dégustés, procurez vous les bonnes quantités.

Bonnes dégustations à venir...

Récents articles à consulter sur le sujet:

Foires aux Vins 2006 (1/3) : Conseils avant l'achat

Foires aux Vins 2006 (2/3): Les pièges à éviter

 

Emmanuel DELMAS

 

 

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

Fabrice 13/09/2006 15:51

Les oenophiles ont le sens de l'humour! C'est une bonne chose! Par ailleurs, voir mon dernier post sur "ma" foire aux vins. Bonne continuation! Cordialement.

Fabrice 11/09/2006 15:01

Attention, je suis le méchant lecteur qui vient apporter quelques réserves (pas de vin, malheureusement)à votre dernier post. Les vins de Bordeaux, des vins "opulents"? Vous avez dû vouloir dire "corpulents". Les vignerons, eux, sont opulents!
Voir les vins du Languedoc comme une "alternative" aux vins de Bordeaux me choque assez! Aucune région de France n'est une alternative ou ne se supplée à une autre, et encore moins le Languedoc au Bordeaux. De toute façon, les cépages languedociens et bordelais ne sont pas les mêmes! Même si l'on trouve un petit de merlot et de cabernet en Languedoc, vous ne trouverez pas de syrah, de grenache ou de carignan dans le bordelais. Et puis, entre nous, le Faugères, le Saint-Chinian où les Terrasses du Larzac sont quand même nettement supérieurs à la piquette que l'on trouve dans le bordelais de base, non?! Tous ces soi-disant "grands vins" de Bordeaux, ces vins "vieillis en fûts de chêne" font un peu pitié, vous n'êtes pas d'accord? Merci pour les conseils en tous cas.

Emmanuel DELMAS 12/09/2006 01:31

 
Bonjour, le "méchant" lecteur ! ;-()
Evidemment, lorsque je parle de "alternative", il faut bien comprendre, que la région bordelaise, ne proposant pas de réelles grandes affaires, il va falloir plus justement se précipiter sur de jolis vins languedociens.
Un Bordeaux, (Médoc, Margaux, St emilion, ou autres), reste relativement, et ce de façon générale opulents.
Je n'inclus évidemment pas les médiocres vins de Bordeaux, en deça d'un prix tel que 5 euros. Il existe tellement d'abus, et donc de sur-stock que comme tout vin médiocre (Bordelais, languedocien, provencal ou émanant d'autre région), ils n'ont pas droit de cité ici.
Alors, alternative aux vins bordelais, où il est difficile de trouver de belles affaires, les vins du Languedoc, du Rhône, par exemple. Bien différents, Dieu merci...!
Merci pour ce commentaire un peu "méchant"...,-()

marion 11/09/2006 13:46

un grand merci pour toutes ces astuces, un bien beau guide d'achat très pratique.Perso je la fais à la flemme en allant vers les étiquettes de médailles des concours agricoles pour m'aider et ne pas acheter n'importe quoiMerci Emmanuel