LE VIN ET LES JEUNES: (2/7) Comprendre les jeunes.

Publié le par Emmanuel Delmas


 


 

Les jeunes forment une grande partie de la population, et surtout l’avenir de notre pays. Ils sont donc un enjeu majeur pour notre filière viticole. Alors, comment imaginer l’avenir sereinement, si l’on ne s’occupe pas de ces jeunes ? Mieux les comprendre, c’est donner une chance à notre filière viticole de s’en sortir face à une concurrence de plus en plus féroce.


 

COMPRENDRE LES JEUNES: QUI SONT-ILS ?




Des centres d’intérêt multiples et éphémères.

Tous n’apprécient pas la même musique, les mêmes sports, ou encore les mêmes films.
Pourtant, si on devait leur reconnaître un dénominateur commun, il serait l’éclectisme.

* Le mixage, le métissage, l’emprunt à des cultures différentes sont des caractéristiques essentielles à cette population.Elles sont constitutives à la fois de leurs modes de vie, et de leurs systèmes de valeurs.

 

 Une consommation maîtrisée tenant malgré tout une place centrale.
 


* L’apparence et l’image de soi est au centre de leurs préoccupations et constituent leur 1er poste de dépenses (Habillement, hygiène-beauté, objets techno, sports…), devant les sorties et loisirs, puis les frais de téléphone.

* Comme les enfants qu’ils sont encore, les consommateurs de 18 à 25 ans veulent tout, tout de suite. C’est à ces âges que se forgent les habitudes de consommation, mais les produits et les marques favorites ont un caractère éphémère. L’influence des marques, des médias, et des modèles qu’ils proposent est importante.




 * Curieux d’expérimenter les plaisirs liés à la consommation, ils ont une attitude hédoniste. Mais leur envie de consommer, et d’expérimenter les poussent à l’éclectisme et à l’opportunisme, c’est-à-dire, souvent à l’infidélité.

  * Plus pragmatiques que révoltés, plus réalistes qu’idéalistes, ils sont attachés à leur liberté de mouvement et cherchent des émotions renouvelées. Adeptes de nouveautés, et  de marques branchées, ils craquent facilement devant les innovations et sont sensibles au design.
Mais ils prennent un malin plaisir à dérouter ceux qui veulent les récupérer…

  * Réalistes et pragmatiques, ils portent un jugement sévère et cynique sur la société

S’ils gardent une certaine confiance dans l’école, les 18-24 ans, jugent que celle-ci ne les préparent pas suffisamment à leur vie professionnelle future.


 

EN SOMME...

 



Désorientés, pessimistes, individualistes, blasés, mais solidaires et tolérants, ainsi pouvons nous décrire nos jeunes adultes d’aujourd’hui. On peut ajouter qu’ils sont pour la plupart pragmatiques, éclectiques, hédonistes, et nomades, amateur de dérision et de transgression.

La génération « zapping » est celle de l’ouverture et de la tolérance aux autres. Même si une pointe de désenchantement apparaît également.
Cette génération n’entend pas changer le monde, car la tâche lui paraît trop difficile, mais souhaite au contraire s’y intégrer, et elle se montre même parfois conformiste.

...Mais elle est aussi réaliste, débrouillarde et capable de s’adapter en toutes circonstances.


 

SOMMAIRE DU DOSSIER LE VIN ET LES JEUNES


1/ Introduction par Julien Zylbermann
2/ Comprendre les jeunes: Qui sont-ils ?
3/Leurs habitudes alimentaires…
4/Leur relation avec l'alcool
5/Leur perception du vin
6/ Comment consomment ils le vin ?
7/ Conclusion

 


Emmanuel Delmas, d'après une thèse "le vin et les jeunes", de Julien Zylbermann.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

NB: 

Cours oenologie Paris, Marseille, ou Lyon : pour en savoir plus sur la dégustation de vin, Prodégustation, n°1 des cours d’oenologie, dispense des formations dans toute la France. Vous pourrez me retrouver dans certaines formations puisque je suis l’un des formateurs.

 

Commenter cet article

Damien Briard 26/09/2009 02:47


Bel article mon ami, les bancs d'Agape se présentent bien et les rosés aussi


Emmanuel DELMAS 26/09/2009 02:48


Salut Dam !
Il me reste à déguster tes vins rouges 2007...quand tu le souhaite ! J'essaierai de te rendre visite à Quinsac, dès que j'ai un petit moment.


Emilie Jacquet 26/09/2009 02:45


je crois que mon rapport au vin est atypique et très différent des autres jeunes! Enfin j'attends la conclusion pour m'en assurer.


Yves D Pagès 26/09/2009 02:44


tu devrais voir un certain Ronan Chastellier Maitre de conf a Sc Po Paris et hyper pointu sur "les jeunes".. il as d'ailleurs écrit un super livre qui s'appelle le marketing jeune .. trés facile et
sympa a lire en plus


Emmanuel DELMAS 26/09/2009 02:49


Merci pour l'info Yves !


Bôôh 25/09/2009 11:46


Bonjour
Autant je comprend l'intérêt d'étudier la relation des jeunes au vin, autant cette partie 2/7 me parait plus analyse de comptoir que conclusion d'étude sociologique / psychologique profonde.
Limiter "nos jeunes adultes d'aujourd'hui" à "Désorientés, pessimistes, individualistes, blasés mais solidaires et tolérants" est bien réducteur et m'inquiète sur la suite de l'analyse. Espérons
que je me trompe.


Emmanuel DELMAS 26/09/2009 02:53


Les jeunes, dans leur globalité, de nos jours correspondent à ce descritpitf me semble t'il...désorientés, car obligés de prendre des décisions trop jeunes,
pessimistes, car évoluant à une période dificile pour l'emploi...individualistes, car la société ne permet que cela, penser à soi, en priorité, à son propre confort.
Blasés car, de nos jours, tout semble compliqué, ce qui force les jeunes à se battre...mais malgré tout cela, ils restent solidaires et tolérants...ouvets sur le monde, et curieux du monde qui les
entoure.
Cela est-il si choquant ?


Hervé Amiard 25/09/2009 09:53


.Mais c'est vrai que c'est interressant de comprendre "le vin et les jeunes"..les gouts et la consommation ne sont pas les mêmes.


Emmanuel DELMAS 25/09/2009 09:54



Alors, Hervé, je te donne RDV au fur et à mesure afin de suivre ce dossier en 7 parties.