Sommelier, ou l'amour du vin. Réponses à une interview d'OB

Publié le par Emmanuel DELMAS

            

Oser éclairer à sa manière le commun des mortels à une certaine approche du vin étonne parfois.

La plateforme OVER-BLOG où j'héberge ce site, était curieuse d'en connaitre davantage concernant ce blog et ce sommelier qui n'hésitait pas à prodiguer des conseils au niveau des accords mets et vins, des astuces de service, ou tout simplement de quelques impressions ressenties lors de dégustations.

 

Je n'étais pas le premier loin de là...après moult réflexions, je mets en ligne ce billet.

Voici quelques semaines, j'ai répondu avec plaisir à leurs questions. En ligne sur leur site depuis, je le dévoile. Ainsi, le rideau se lève légèrement à mon sujet.

 

 

Qui es tu ?

Emmanuel DELMAS, je suis sommelier actuellement au restaurant Fouquet’s, à Paris. A 30 ans, j’essaie de donner une vraie impulsion à ma carrière.

 

Pourquoi avoir crée ce blog ?

A l’origine, et en toute honnêteté, je me contentais d’un site perso afin de proposer mes services de conseil, d’animations de dégustations.

Seulement, il était mal référencé, et manquait, à mon sens d’un peu de vie, à peine 5 visites par jour. J’avais envie de gagner en exposition et en visibilité, C’est ainsi qu’est né mon blog, bien plus vivant, et interactif.

Ton blog t'a t-il permis d'atteindre cet objectif ?

C’est indéniable, aujourd’hui, l’exposition est très bonne, le blog est 100 fois plus visité que le site que je laisse en dormance. Le référencement est très bon, j’espère que cela n’est qu’un début. Mais l’objectif est d’ores et déjà atteint.

De nombreux contacts sont désormais établis, surtout avec les vignerons. L'échange que j'ai avec eux est si enrichissant, constructif. Grâce à eux, le vin se promène sur nos tables, le sol y délivre ses messages...

J'ai la réelle conviction que la réceptivité existe, malgré une défiance de la part de certains professionnels du vin, ce qui était de toute façon inéluctable.

Quel est le but de ton blog ?

Simplifier et rendre le vin approchable, donner l’envie d’aimer le vin, tout simplement. En somme, démystifier celui-ci, tout en faisant prendre conscience que le vin est un vecteur de communication impressionnant.

En quoi consiste le métier de "consultant en vins" ?

Le socle du consultant, consiste à donner des formations. Pour les particuliers, découverte de l’œnologie, de la dégustation, des accords mets et vins.

Pour les professionnels de la restauration, cela consiste à les accompagne lors de l' élaboration de cartes des vins, sélection de vins ou dynamique des ventes.

Actuellement je valide la sélection établie pour un de mes clients qui va ouvrir sa 1ère épicerie fine/cave à Paris et la carte de vins pour un bar à vins / restaurant New-Yorkais. Ainsi, que d'autres projets de validations qualitatives de vins.

Mais cela tourne aussi autour de l’animation de dégustations, que l’on me demande de plus en plus, suite à la visite de mon blog.

Tu accompagnes tes clients dans leur phase d'apprentissage, ce contact humain, le retrouves-tu avec tes lecteurs ?

Le contact humain est, personnellement, très important pour mon épanouissement.

C’est une valeur qui donne l’envie de se surpasser, d’offrir le meilleur. Le vin est un merveilleux prétexte au partage, à l’échange, je retrouve toujours un peu de cela avec mes lecteurs.

Tu cumules les emplois, comment fais-tu pour faire vivre ton blog et répondre à tous tes lecteurs ?

Effectivement, la vie que je mène actuellement est… dynamique, parfois, comme c'est le cas actuellement, folle !! J'en profite, car cela est un réel plaisir de se sentir au coeur de tels projets.

Le travail du sommelier et ses horaires sont très prenants.

Les rendez-vous professionnels, les formations, les missions , les projets, et le blog, cela fait beaucoup. Mais le plaisir me guide à chaque instant. J’essaie de répondre à mes lecteurs, mais j’avoue que cela n’est pas toujours facile. Question d’organisation et de discipline.

Es-tu attentif à l'avis de tes lecteurs ?

J’essaie en effet de répondre et d’anticiper leurs attentes. Sans pour autant tout devoir changer pour eux, car, j’en oublie pas moins que ce blog est avant tout le mien, je ne veux pas le maquiller. Simplement, je fais en sorte de simplifier le vin, son approche, et donc sa compréhension.

 

Penses-tu que ton blog t'a apporté quelque chose sur le plan humain ?

Complètement. Il m’a apporté confiance, plaisir et un certain épanouissement. Un peu plus de justesse, aussi, car quand on sait que le blog est lu, on fait forcément plus attention, il faut rester sérieux, objectif et compréhensible.

Mais, comme je le soulignais un peu plus haut, les valeurs humaines comptent énormément pour moi.

Tu as cotoyé les plus grandes maisons: la tour d'argent, Guy Savoy, le plaza athénée... Que t-ont appris ces prestigieux établissements ?

Les cartes des vins y sont immenses, les cuisines sublimes, les clients très exigeants.

Le résultat doit être parfait, à la hauteur de celles-ci.

J’y ai appris l’amour du travail bien fait, l’humilité, la précision des gestes, la justesse des propos, le profond respect du client, et du produit.

Respecter le client, sait savoir faire preuve de diplomatie, savoir lui dire non, avec finesse, afin qu’il respecte votre positionnement. Gagner sa confiance n’est surtout pas facile. Il faut savoir rester à sa hauteur.

Il en découle une certaine pression, car chacun a sa part de responsabilités. Du chef de rang, au voiturier, en passant par le commis de salle, de cuisine, le chef et le sommelier. Cependant, je fais le nécessaire pour rester le plus abordable possible. Ce message est parfois difficile à faire passer à travers un blog. J’ose espérer que celui-ci ne me rend pas inabordable.

As-tu déjà pensé à arrêter ton blog ?

 

L’arrêter, non, jamais. Alors, je continue d’y faire passer ce message, celui d’une approche simple du vin, même autour des plus grands crus et je persévère même si je sais qu’il peut déranger. Par contre prendre un peu de recul, cela m’est arrivé, histoire de prendre un tout petit peu de temps pour moi.

Je sais, néanmoins, que j'ai dû et dois parfois me montrer un peu maladroit dans mes écrits. Mais bon...c'est le risque lorsque l'on met en avant le plasiir, et donc quelque part, un peu de naiveté...

Remerciements appuyés à la plate forme Over-blog.

Emmanuel DELMAS

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

gwemaline 04/05/2007 21:41

Je t'en conjure ne change rien, tu as une trés belle âme, elle est une chrysalide au regard de tout ce que tu vas encore acquérir et transmettre... le cheminement me semble illuminé d'une belle étoile.

marion 30/04/2006 13:49

Oui, le vin est accessible chez toi cher Emmanuel.
Vivement un déjeuner au Fouquet's un de ces jours pour matérialiser la passion du sommelier.
Longue vie à ton blog :o)

Emmanuel DELMAS 30/04/2006 14:56

 
Merci Marion, c'est gentil. ;-()

tchoo 28/04/2006 14:53

Merci d'avoir piblier ce petit interview, qui nous permet de mieux vous connaitre!J'aime bien vos propos, vous faites une bonne oeuvre!

Emmanuel DELMAS 29/04/2006 01:21

 
Merci Tchoo pour ces mots. Ils me vont droit au coeur.
A bientôt,

serge Tonellotto 28/04/2006 07:45

Bravo Emmanuel,
enfin quelqu'un qui parle du vin normalement et sans le diaboliser!
Longue vie à ton blog.
serge (vigneron)

Emmanuel DELMAS 29/04/2006 10:18

 
Merci Serge, et bon courage à toi également.
Et longue vie à tes vins.