LES METS ANTI-VINS

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

                                                                     

 

L'accord mets et vins a pour but de transcender l'un et l'autre, dans leur association; Or, il peut arriver que certains mets de par leur caractère, ou leur charisme trop marqués, se révèlent incompatibles avec le vin...éclairage.
  •  
  •  
  • L'ail
  • Les anchois  
  • Les crudités,
  • Le jaune d’oeuf
  • Les fromages blancs, yaourts
  • fruits frais acides (citron, pamplemousse, oranges),
  • Vinaigrette et moutarde
    • Ainsi, tous les plats épicés, ceux-ci anesthésiant le palais, et surtout les papilles, organes sensoriels tellement fragiles.

Une seule alternative, se contenter de l’eau minérale. Je tiens toutefois à préciser qu’il est possible de trouver des vins pouvant se marier, il serait audacieux de tenter le mariage…certes osé.

Il existe UN plat, qui a toujours été L’ennemi du vin, ou du moins considéré comme tel…l’asperge.

Cependant, le monde du vin, et toute les palettes de saveurs proposées dans les vins qui nous entourent fait qu’on trouvera toujours un vin, capable de demander en mariage un de ces mets si particuliers.

 


Mets ennemis des vins blancs

 

                      

 

Le vin blanc étant à mon sens, plus uniforme voire polyvalent, il existe peu de mets non compatibles.Un vin blanc sec, demi-sec ou doux, aura toujours ou presque toujours un allié.

 


Toutefois, un vin naturellement doux, tel un Jurançon aura bien du mal à ne pas masquer les saveurs d’une viande grillée.

En revanche, un grand vin blanc très typé, concentré, et charismatique peut, en de rares occasions j’en conviens s’inviter au côté de viandes rouges. Mieux vaut un grand vin blanc de ce type qu’un vin rouge fluet, fluide, maigrelet, sans caractère aucun.

Il va de soi que les vins rouges opulents, et riches, sauront mieux mettre en valeur cette même viande.



 

         

 

Il existe des mets, qui ne supportent pas vraiment le tannin.
Les plats suggérant des saveurs assassines, tel le côté iodé, ou amer  ont  bien souvent du mal à épouser un vin rouge.On retrouve ses notes spécialement parmi les plats suivant
  • Les crustacés, coquillages, poissons,
  • Les sardines à l'huile, 
  • Les nouilles et les macaronis,
  • La sauce blanche, sauce Madère, vinaigrette, et sauce rouille.
  • Les laitages
  • Les soupes
  • Les épices, piments

 

CONCLUSION

 

 

La magie du vin est telle, que, alors qu'au moment précis où l'on ne s'attend à rien, un accord surprenant apparait soudainement.

 

Le vin a toujours suscité le mystère, capable de délivrer des messages absolument merveilleux, dont nous autres néophytes, amateurs, débutants ou professionnels avons plaisir à capter.

Et, ce plaisir nous le ferons partager à notre tour, permettant ainsi de perpétrer encore plus la magie d'un moment d'échanges autour d'un flacon.

Qui, à son tour nous offrira des souvenirs de cet instant partagé.

Le vin, grand vecteur de communication et surtout d'émotions...le plat transcendant ce moment.


Thèmes déjà traités:



Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

anne 01/11/2008 14:06

Pour les asperges pourquoi pas une association avec un Condrieu ou un sauvignon de Marlborough en Nouvelle-Zélande? J'en connais qui apprécient!

Julie 30/10/2008 12:09

J'avoue avoir essayé quelques vins, avec des asperges : des amis à moi sont spécialistes en la matière, ils servent toujours un verre de vin blanc avec. On pourra en dire ce que l'on voudra, j'ai pu remarquer, que, à table, les verres se vident, mais soit avant, soit après les asperges (avec verre d'eau entre les deux) !Et il y a aussi certains mets très sucrés, tout simplement capables de "tuer" un vin en l'espace d'un instant. Personnellement, avec les macarons, c'est un thé ou rien !

Emmanuel DELMAS 31/10/2008 01:35



Bonsoir,


Avec les macarons, tout dépend de l'arôme dominant; Mais des vins doux naturels que les Maury, Banyuls, ou Porto, Rasteau, sur le fruit (jeunes donc), peuvent accompagner les macarons aux fruits
rouges.
Les mêmes vins, plus évolués, sur les macarons au café, cacao, par exemple.



Philippe MARGOT 26/10/2008 09:29

Cher Emmanuel,Très important sujet que ces quelques mets ennemis du vin qui peuvent rendre mets et vins fades, ce que ne souhaite vraiment pas la maîtresse de maison.Parmi la liste citée, j'ajouterais volontiers l'artichaut, concombre et épinards qui ne sont pourtant pas puissants en goût, mais qui ont du mal à trouver le bon mariage.Si le citron et autres vinaigres sont très justement dans votre liste, il existe un très ancien condiment, le verjus qui revient à la mode. Cet assaisonnement à base de raisins acide, étant de la même famille que le vin, crée des accords très harmonieux. Qu'en pensez-vous ?

Emmanuel DELMAS 26/10/2008 18:58



Bonjour Philippe,

Je n'ai encore jamais testé d'accord avec le verjus. Mais l'acidité transportant celui-ci, j'imagine qu'il peut dynamiser un vin opulent, mais je reste persuadé qu'un vin rond et tonique pourrait
s'allier avec lui..mais là, il faudrait faire quelques essais...