FOIRES AUX VINS 2008: CONSEILS AVANT L'ACHAT

Publié le par Emmanuel DELMAS

 

            


Fin des vacances, mois d'Août terminé. Qui dit Septembre approchant, dit aussi achats des fournitures, stress de la rentrée, enfants surexcités, et heureux de leurs vacances...tout cela n'enchante que peu de monde..et engendre un stress évident.




Dieu merci
, depuis quelques années déjà, une toute autre perspective ravive le coeur, et excite d'envie les papilles.

Les Foires aux Vins offrent de jolies perspectives gustatives. Et aussi de belles affaires.
Effectivement, ne nous voilons pas la face, il en existe de jolies à faire...mais au prix d'une réelle préparation.

 

CONSEILS

 

Les grandes enseignes se livrent une bataille médiatique, marketing, et de communication affolantes. Bien entendu, ils ne le font pas uniquement pour le seul plaisir des clients.

Fidélisations, écoulage de stocks, plus-values intéressantes, tout est bon pour elles afin de vendre leurs vins à l'occasion des Foires aux Vins.

Une telle visite se prépare bien à l'avance, si vous désirez profiter à plein de leurs hypothétiques belles affaires.



1/ ETABLISSEMENT DU BUDGET

 

 

De quel budget disposez-vous ?

 

Prévoir un budget et s'y tenir est essentiel, so on veut éviter de rentrer contrarié. Rien de plus frustrant de revenir le portefeuille vide, et le panier rempli de 6 bouteilles, alors qu'on en prévoyait plutot une douzaine.

Ceci n'empeche pas non plus, de céder aux sirènes de la tentation, si une superbe affaire se présente.

Tout est parfaitement étudié afin de vous faire craquer...les roues du caddie qui se bloquent, les linéaires pétaradants, les dégustations et les conseils judicieux des cavistes, la jolie voix de l'annonceuse stimulant le désir...tout est bon pour attirer le chaland.

Etablir un budget, c'est surtout décreter un ordre de prix moyen, pour une quantité donnée. (ticket moyen par bouteille).

 

2/ LES MOTIVATIONS DE VOTRE ACHAT


 

Acheter, oui, mais pour quelles raisons ?  

 

  • Vins à boire dans l'année, pour de grandes occasions (mariages, baptêmes, fêtes de fin d'année)
  • Vins à garder en cave, pour un certain nombre d' années.
  • Rétablir un équilibre d'une cave déjà existante.
  • Achat d'ordre spéculatif, destinés aux grands crus classés, sur de bons millésimes.

Toutes ces questions, vous devriez vous les poser avant même d'entrouvrir les portes du magasin.

 

3/ ETUDES DES OFFRES

 

Les catalogues, et la soirée inaugurale...

 

Se procurer un catalogue de la liste des vins commandés par les grandes enseignes, vous permettra d'anticiper, et de vous réserver les meilleures bouteilles.

Car, tout le monde le sait désormais: les plus belles affaires se liquident très vite, parfois dès la soirée d'inauguration, la veille de l'ouverture officielle de la Foire aux Vins. N'hésitez donc pas à solliciter votre grande surface à l'occasion de l'inauguration des Foires aux Vins.

Il est très aisé, avec ce catalogue de voir les millésimes les plus en vue. Cette année, 2004 et 2003, parfois 2002 et 2001, bénéficiant encore de stocks très importants.

 

Suivre la page spéciale concernant les pièges à éviter

 

 




Emmanuel Delmas




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

fil 03/09/2008 21:48

Les bonnes affaires sont souvent préréserrvées par des professionnels qui achètent tout le stock: c'est lamentable et illégal !http://mapassionduvin.over-blog.com/

damien 03/09/2008 14:25

oui comme tu dis il ne faut pas tout garder mais quand même boire ses bouteilles de temps en temps. Les "grandes étiquettes" ça fascine beaucoup de gens mais le vin c'est la découverte et le plaisir et pas la thésaurisation et la spéculation! Heureusement qu'il y a des sommeliers comme toi et pas que des financiers...

Emmanuel DELMAS 04/09/2008 01:00



@ mapassionduvin: Cela n'est pas tout à fait vrai...mais cela peut en effet s'avérer une réalité. Les Foires aux Vins sont une véritable course aux affaires, il y en a peu, forcément, premiers
arrivés, premiers servis...
@ Damien   : Ouverture d'esprit et curiosité...sont les meilleurs chemins menant aux plaisirs du vin.


Fabrice (VINSURVIN) 02/09/2008 12:08

Une autre perspective ravive les papilles ds parisiens, chaque début de mois : le TupperWine. Quel bonheur de se retrouver entre amateurs beaux et jeunes pour déguster ce que tonton Fab a ramené dans ses valises après avoir sillonné la France par monts et par vaux. Des cairannes, des rasteau,d es gigondas, des vacqueyras, des côtes du lubéron, des en-veux-tu-en-voilà ! Mon conseil pour ces foires au vin : ne pas y aller !!! Elles sont devenues d'excellents moyens pour les grandes surfaces (qui dépouillent les vignerons afin de se faire des marges considérables) d'écouler des stocks invendus qu'on retrouve toute l'année dans les rayons. Aller plutôt voir votre caviste tout au long de l'année, lui saura vous conseiller, ou, à l'occasion, les vignerons dans leurs caveaux.Cordialement,

Mélanie 02/09/2008 10:43

Merci pour cette page de conseils, elle va m'etre utile, je pense ! Je me paume souvent durant cette épreuve...

Gwemaline... 01/09/2008 10:14

Non MTC Emannuel ce sont des souvenirs en friches, certe de bons souvenirs mais trés mal entretenus, donc comme toute culture laissée à l'abandon elle ne produit plus, donc aucune fausse modestie, seulement un amour d'antan posé là dans un tiroir de ma mémoire.J'aime le bon voir succulent, comme tant de profane de la dégustatio, mais non plus aucune connaissance mériatnt d'être dite ni dévoilée, j'ai servi il y a longtemps sous mes tailleurs sobre et distingués parfois bouteille en main, de chef de ranf à commise sommelière, parfois simple serveuse, tout cela avec plaisir, que j'ai dû poser par choix de vie.Je ne pense pas que l'on vivre cette vie dix années sans jamais l'avoir aimé.Pas novice, pas experte, juste hédoniste pour ce qui reste.

Gwemaline... 01/09/2008 10:02

Ecoutes, respect, et maitrise de son égaux, taire les partenariat au bon instant je reconnais que bien de vos collègues ne doivent maitriser cet art, je reconnais avoir croisé beaucoup de nombrilistes, mais j'ose penser qu'il existe des professionnels qui ont envi de transmettre et faire passer leur passion avec humilité, n'êtes vous donc pas de ceux là? je n'ai nul besoin de réponse pour m'en assurer, finalement peut m'importe "les autres" quand j'ai déjà la chance de lire un professionnel tel que vous, source d'enrichissement sur mes médiocres bases, j'en veux encore de ces gorgées d'infos données avec tant de générosité.  

Emmanuel DELMAS 01/09/2008 10:06



Euh...avant tout, outre les connaissances, si la passion est le socle du sommelier, avant toutes choses, le fait d'aimer les gens, l'humanité sont indispensables. Or, il est vrai que cet aspect est
parfois bien entamé dans la restauration, tant cette branche reste très exigeante. Néanmoins, je suis certain que vous vous y connaissez suffisamment...pas de fausse modestie ,'()


Gwemaline... 01/09/2008 09:40

Finalement ça ressemble à une loterie intelligente vu ainsi, penser, saliver, consommer, goûter... Tout en ayant la bonne intelligence de ne pas tout garder pour le mariage de l'aîné au petit dernnier...lol le Bac à la limite...J'avoue sans grande honte m'être souvent attardée devant ces rangées de "foire aux vins" y compris de grandes enseignes, armée de mes souvenirs, celle de mes années limonadier en main... Les appelations les plus chantantes me font envis parfois, et d'autre s'imposent à moi directement dans mon cadie.Je reconnais que ma plus grande lacune ne restera pas l'appelation ni le goût outre mémoire, mais bien la certitude de l'authenticité de chacun de ses critères de choix, non mon véritable soucis reste à présent que j'ai pris mon envol de cette sphère dégustative, le choix du millésime m'est pénible voir impossible là seule devant mon rayon si bien achallendé et pourtant si effrayant... Y'a t'il un sommelier dispo pour une femme sans défense face aux vices commerciales...lol

Emmanuel DELMAS 01/09/2008 09:47



Effectivement, se retrouver sur de tes étals reste une expérience parfois intimidante, d'où l'intérêt de bien préparer cette visite, certes alléchante mais avant tout délicate pour son
portefeuille...Quant aux sommeliers, souvent débordés, encore faudrait il qu'ils soient suffisamment compétents et à l'écoute des attentes du client...pas gagné.