FOIRE AUX VINS 2008 LECLERC

Publié le par Emmanuel DELMAS



Une sélection des vins proposés par l'enseigne LECLERC, qui reste leader et bien entendu précurseur concernant les Foires aux Vins. Du classique rassurant, du moins classique à attendre parfois parmi les magasins situés en régions vinicoles. Des vins blancs incisifs pour l'apéritif, aux vins blancs minéraux, en passant par les vins rouges du Rhône et de Bordeaux, sans oublier le parent pauvre des FAV, La Bourgogne...Notes de dégustations pour le plaisir.

En gras, mes 2 vins coups de coeur, pour Virginie de Valandraud à St Emilion, et Puech Haut, en Languedoc



 

 VINS BLANCS INCISIFS POUR L APERITIF




LA LOIRE


Pouilly Fume héritiers M Redde et fils
8.99

Fruité et expressif, tendu et miéeral. Un classique du genre tout en élégance

***


  SUD OUEST


Vdp de Gascogne La chesnaie 2007
2.70

Fraicheur, perlant et fruits acidules, pour un vin idéal d'apéritif.

***


 

VINS BLANCS MINERAUX POUR LES REPAS

 



BORDEAUX



Cuvée "Caroline" Château de Chantegrive 2007 Graves
12.90

Un classique du genre. Architecture gravienne respectée. Equilibre et harmonie entre fruit, fraicheur et élevage bien qu'encore fougueux.

***(*)

LA BOURGOGNE


Meursault René monnier 2006
21.50

Classique, sans grande transcription du terroir.
Parce qu'il fallait en signaler un...

***(*)


Bourgogne blc 2007 "les grandes gouttes" Rougeot Dupin
6.95

Tendu et étiré, ce vin ravira les amoureux du chardonnay à prix doux.

***

St Aubin Champtirant 2007, Matthieu de Brully
11.20

Empli de fraicheur, floral et fruit s'harmonisent avec des tonalités légérement grillées.
Une appellation communale trop méconnue fournissant des vins d'excellent aloi.

****


L' ALSACE


Pinot blanc Pierre Blank
5.50

Rondeur et élégance pour ce vin aux tonalités aromatiques aériennes et fruitées. Fin et harmonieux. Rien d'étonnant chez ce magnifique vigneron alsacien.

****





VINS ROUGES OPULENTS



LE RHONE


Syrah plus longiligne et élégante pour des vins plus équilibrés. Ossatures charnues parfois concentrées apportant opulence et puissance pour les grenaches.


 

Dominante grenache (sud)

 


Côtes du Rhône Villages, Beaumes de Venise,domaine du Castellas 07
4.60

Fruits noirs macérés, flétris, épicés. Suave et finale tendre.

***

Côtes du Rhône villages, Rasteau 07
3.85

Homogene, sur le fruit mur, et des tanins souples. Volume et elegance.

***

Chateauneuf du pape. Chapoutier 2006
21.90


Rond et suave, homogène et élégant malgré sa puissance et sa nervosité. Tout en finesse.

****

Chateauneuf du Pape, Château la gardine 2005
24.90

Plus technique, élevage plus marqué, ne manque pas d'intérêt. Un style plus moderne pour un vin plus charnu.

***

 



Dominante Syrah (nord)

 



Crozes hermitage E.TEXIER 2007
9.50

Plus de fraicheur, de minéralité aux contours fumés et épicés. Typique du cépage.

***

St Joseph chapoutier 2006
12.90

Un classique. Une syrah consensuelle qui a le mérite de s'exprimer avec élégance. Fumée et épicée, malgré un manque de concentration et de profondeur.

***


 


LANGUEDOC ROUSSILLON



Gérard Bertrand l'hospitalet réserve La Clape 06
6.85

Charnu, du soleil et de l'élégance. Giboyeux et épicé, ce vin se révèle relativement harmonieux et élancé.

***(*)

Puech Haut 04 st drezery (coup de coeur)
12.95


Du jus, de la personnalité et du caractère sous une silhouette longiligne. Persistance et tanins fermes néanmoins gourmands.

Prunes, épices douces, guarrigue et jus de viande.

*****



 

BORDEAUX




Parce que les vins de Bordeaux attirent le chaland, et sont les plus courus des Foires aux Vins, il était nécessaire de déguster une partie des vins proposés, en insistant bien, que ce n'est pas ici que les affaires se feront. Tout juste dégoter un beau vin, à un prix cohérent serait déjà en soi une excellente chose.

Elevages souvent trop marqués, il faudra faire preuve d'un grand discernement, et d'une grande patience, pour les vins aptes à être gardés, sans perdre de leur force...ici, sont présents les vins qui m'ont paru les plus interessants, de ceux qui m'ont été proposé.


 



Château Haut Bertinerie 06 1ères cotes de Blaye
8.95

Elégant et tendu, sur les fruits noirs, et perception élégante du bois.

***

Château La Dauphine 2006, Fronsac
12.50

Rond et charnu, notes gourmandes de torréfaction, élevage respectant ici l'identité du vin.
Confortable.

***(*)

Jean Faure 2006, St Emilion Grand cru
18.90

Vin tout en rondeur, encore marqué par son élevage. Tanins tendres et finale ronde.

***

Virginie de Valandraud, Thunevin, 2nd Vin de Valandraud, St Emilion  Grand cru (coup de coeur)
29.95


Du talent dans cette bouteille. Nez gourmand et confortable sur les pointes vanillées et fruits noirs, cuir et animal. Bouche racée et tendue pleine de fraicheur. Un beau travail et plein de précision pour ce vin.

*****


Très beau vin.


La Tour Carnet 2006, 4è GCC Haut Médoc
52.90 (magnum)

Joli vin, plein de précision, joli toucher de bouche, boisé parfaitement intégré. De la personnalité et de beaux atours.
Approchable malgré sa franche jeunesse.

*****

Château Balac 2005 Médoc
7.20

Simplicité et raffinement, ce vin séduira les amateurs du genre classique.
Pas conflictuel en bouche, il a le mérite de ne pas écraser son ossature élégante par un élevage grossier, contrairement a certains de ses voisins de dégustation.

Végétal, tendu et tout en finesse...

****

Château Brillette 2006 CB Moulis
15.40

Suavité et tension pour ce vin étonnant.
Longiligne, il transporte des tonalités aromatiques sur des fruits murs, pruneaux, se concluant sur des tanins serrés mais non agressifs.

****

Château Gloria 2006, CB St Julien
52.90 (magnum)

Vin concentré et juteux, il propose des notes plus boisées. Gagnant en volume et en structure ce vin devrait gagner a être gardé afin de se detendre et s'affiner.

***(*)

Style plus moderne.

Château Meyney 2002, CB St Julien
16.95

Notes plus grillees et evoluees. Ossature longiligne se reposant sur des tanins encore durs.
Charmeur et flatteur, il se degustera dans les 5 ans.

***(*)

Beausejour duffau lagarosse 06 St Emilion GCC
47.95

Millésime classique pour un vin plus dur d'apparence mais paraissant plus juste.
Trame tannique serree mais gourmande pour une structure bien charnue.

***
 
Figeac 2001 St Emilion 1er GCC
85 euros

Rond et minéral, fumé et grillé, sur des tonalités de grillé et de tabac, ce vin offre une superbe matire toute en élégance vétue, se concluant sur des tanins raffinés. Un grand vin, à un prix certes élevé mais justifié.

*****


Laroze 2001 St Emilion GC
22.90

Plus tendre malgre des pointes plus vegetales, une matiere plus aerienne. Fluide mais plus classique, ravira les amateurs de vins souples.

***(*)

Château Haura 2006 Graves
11.90

Vin enfin tendre, d'une belle rondeur et gourmand, qui maitrise parfaitement l'elevage en futs. Pas une grande persistance mais de l'elegance, ce qui reste presque un exploit dans cette appellation.

****






Chili Carmenère 2007 Dona Dominga Old Vines
5.30

Quand j'ose dire que l'on prend souvent moins de risques a bas prix avec les vins etrangers. Illustration parfaite avec ce vin.

Nez minéral, terreux et fruits noirs, épices.bouche ronde et fumée, fraicheur vive.

***

Beau volume, belle longueur de la personnalité à prix tout doux.


CONCLUSION



Aucune grande surprise sur les vins dégustés ce matin-là. Dans les petits prix, à moins de 5 euros, du classique. Entre 5 et 10 euros, il va falloir se bagarrer, afin de trouver son bonheur, ou jouer avec les grandes valeurs sûres du genre, Cru Bourgeois du Médoc, Villages du Rhône sud, Languedoc (Puech Haut notamment, mais un classique à un prix à peine moins élevé qu'à l'accoutumée). Sans oublier les quelques vins étrangers. Pour le reste, dans les grands Bordeaux, à plus de 25 euros, le Virginie de Valandraud vaut largement le détour, et la Tour Carnet, en nets progrès depuis plusieurs millésimes reste une vraie valeur sûre pour qui apprécie les vins structurés et sculptés par un élevage somme toute relativement marqué, mais séducteur. En conclusion, une sélection rigoureuse sur les grands classiques.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Julien Laurent 28/06/2009 08:19

je vais essayer ceux-ci , mais connait tu le chateau Jean de Gué en lalande de pomerol, c'est à vin que j'achète tous les ans depuis 2000, jamais déçuCuvée "Caroline" Château de Chantegrive 2007 Graves 12.90Bourgogne blc 2007 "les grandes gouttes" Rougeot Dupin 6.95Pinot blanc Pierre Blank 5.50... Lire la suitePuech Haut 04 st drezery (coup de coeur) 12.95Château Balac 2005 Médoc 7.2

Julien Laurent 28/06/2009 08:17

hop là j'ai mis dans mes notes pour la soirée inaugurale de mon hyper près de Nancy :)

François TATARD 24/10/2008 16:11

Les vins français malades de leur œnologie
 
 
François TATARD (1932) a participé, dans les années 1960, dans une grande maison de Champagne à l'expérience suivante:
Des bouteilles, prêtes à être munies de leur bouchon de commercialisation habituel ont été goûtées, puis capsulées en deux lots.
Le premier avec des capsules en inox et joint de liège, le second avec ces même capsules mais joints en polyéthylène à garantie alimentaire.
Après dégustations comparées, il apparut nettement, avant une semaine, que les vins  à joint polyéthylène de bouchage, avaient rajeuni et perdu toutes leurs qualités mûries par vieillissement.
On constate que les vins, actuellement bouchés par des polyéthylènes expansés serrés, deviennent acides, aigres et sans saveur en assez peu de temps. Les vins chiliens en font la triste expérience imitée, comme d'habitude, par les vins français.
Les chimistes de RHONE POULENC autant que les responsables des grands laboratoires œnologiques n’étaient pas surpris de ces résultats qu’ils expliquaient par la migration bien connue des éthers aromatiques au sein de la matière de synthèse. Ces éthers, en traces non mesurables, ont un pouvoir dissolvant au contact des macromolécules artificielles.
 
1960 – achat d’une bouteille de vin chez l’épicier de quartier
 
La recette était simple quand on connaissait les habitudes du commerçant. Lorsque le casier à bouteille était en voie d’épuisement, le livreur venait recharger en empilant sa livraison sur ce qu’il restait au fond du casier. Il fallait, discrètement, fouiller vers le fond et mirer le flacon poussiéreux à l’étiquette défraîchie. Si l’on constatait la présence d’une « queue de renard », bien collée sur le verre, on pouvait être certain du bon choix. Ce dépôt adhésif était le résultat d’une fermentation de vieillissement favorisée par un bon taux d’alcool. Le vin blanc y prenait un goût de Xeres et le vin rouge atteignait des performances de qualité exceptionnelles. Bien sûr, les vins au litre ne permettaient pas cela, mais des bouteilles de vins d’Algérie, très bon marché, étaient capables de ces prouesses. Les professionnels, œnologues avertis, expliquaient que le bas prix de ces vins ne justifiait pas les tripotages des vins « chics ». C’est, peut-être, parce qu’on avait laissé faire la nature qu’on arrivait à cet idéal.
 
Nos vins sont malades de notre oenologie et de nos vinifications "scientifiques". On citera comme causes de la dégradation de leurs qualités ancestrales :
Les mélanges abusifs de raisins noirs et blancs, les filtrages excessifs, les ajouts d'acides tartriques, les excès des bisulfites, les fermentations malo-lactiques artificielles prématurées.
Ainsi, les vins de Bourgogne ne sont plus tout à fait des vins rouges. Les Beaujolais semblent oublier que le Gamay ne donne pas un très bon vin sans l'alcool nécessaire.
J'ai acheté un excellent VIOGNIER du pays d'Oc, le producteur justifiait sa qualité par l'intervention d'un "wine-maker" australien.
 Alors, soyons modestes et reconnaissons que les anglo-saxons sont les meilleurs oenologues du monde.
 

Maxime 28/09/2008 22:26

Bonsoir Je me suis laissé tenter par un Connetable Talbot 2004 qui pour le prix de 11 € la bouteille chez Leclerc en se moment , ma fait forte impression.2nd vin Talbot je pense non ???Enfin bref c'est un vins ample porté sur le fruit noir avec une certaine note animal qui rend le vin agreable et qui nous plonge dans le bordelais.Voila je voulez faire part de mes impressions sur se vins Grand fan de votre travail monsieur felicitations d'un jeune sommelier

Emmanuel DELMAS 28/09/2008 22:36


Bonjour Maxime et merci pour les compliments, je les prends avec plaisir.
Mais ne m'appellez pas Monsieur, je suis moi aussi encore jeune ! ,'()
Le Connétable est bien le 2nd vin de Talbot, et il est vrai que j'apprécie particulièrement ce vin pour sa capacité à relayer le fruit noir comme vous le dites, mais aussi ses tonalités animales,
et cette finale fondue. Joli choix.

Emmanuel Delmas


Pierre 27/09/2008 01:44

Je ne peut m'empecher de reagir, je viens de decouvrir ce site que je trouve fort bien dans ce que j'en ai vu pour l'instant. Felicitation Emmanuel, par contre que tu recommandes d'aller dans une foire au vin en grande surface!!!!! les bras m'en tombe!!!Pour connaitre bien le vin et le milieu du vin (producteurs), je vous encourage a vous rendre chez des producteurs ou des cavistes, mais pas une grande surface. C'est comme si pour une experience gastronomique vous me recommendiez d'aller chez Sodexho. Que penses tu de pallettes de vin stockees a l'exterieur ( a la lumiere)subissant les chocs thermiques du au variation de temperature. Pallettes qui sont ensuites manipules par des personnels qui ne connaissent rien au maniement du vin. Pour etre expose en pleine lumiere.Croyez vous qu'un producteur apporte le meme soin a un vin qu'il devra ensuite devoir commercialiser, qu'a celui qu'il a deja vendu alors qu'il n'y a pas encore une seule grappe sur sa vigne. d'experience je vous citerai le cas d'un vin que je me procurai chez un producteur et que j'ai trouve en grande surface. Par curiosite j'ai achete une bouteille qui s'est avere loin en qualite et en plaisir de celles que j'achete chez le producteur. Le dit producteur m'a explique que le vin qu'il me vend passe 18 mois en barriques, celui de la grande surface 6 mois.Petites reflexion mathematiques: Le prix d'un vin de grande surface est negocie alors que le raisin n'as pas encore pousse, et jusqu'a la vinfication il peut se passer enormement de choses (grele, manque d'eau, de soleil etc...)Vous vous imaginez bien que le producteur ne va pas depenser plus que ce que le vin va lui rapporter. Par contre un producteur pourra toujours ajuster son prix en fonction du cout de la saison. Donc si la production est moindre ou plus couteuse son prix en tiendras comte, avec la grande surface non car le prix est deja defini depuis longtemps.Donc vous aimez le vin, faites en vivre les professionnels pas les distributeurs. Votre plaisir n'en sera que meilleur!

Emmanuel DELMAS 27/09/2008 12:01


Bonsoir Pierre, Le blog se veut traiter de toutes formes d'articles concernant le vin. Allant de dégustations, en visites de domaines, vidéos, et accords mets et vins, caves, restaurants etc...il
est (malheureusement) indéniable que les Foires aux Vins restent une actualité essentielle en cette rentrée de Septembre. J'insiste pourtant bien en stipulant ici ou dans certains médias, que rien
ne peut remplacer des visites chez les vignerons. Mais je comprends votre réaction pour la partager en partie. Néanmoins, nombreux sont les consommateurs ne dégustant que trop peu de vins et n'y
connaissant malheureusement strictement rien qui profitent des FAV pour se fournir quelques vins pour futures diverses occasions. Cela reste un tout petit début...les conseiller me semble bien
utile malgré tout. Cela pourrrait leur donner l'envie de pousser les portes des propriétés viticoles. Merci pour ce commentaire fort instructif.
Emmanuel Delmas


sarchi 22/09/2008 19:55

Quels bordeaux d'entrée de gamme cités ci-dessus me conseillez vous pour de la garde ?

Emmanuel DELMAS 23/09/2008 09:16


Le Balac 2005 me semble une bonne alternative, si vous désirez garder votre vin de 3 à 7 ans...


Yann 22/09/2008 15:29

Merci très sympa de faire partager ton savoir.Yann

Guenot-Delmas 19/09/2008 17:03

T'as pas pu boire tout ca, quand même ??????????

Emmanuel DELMAS 20/09/2008 01:40


Euh, non soeurette, cela reste juste une partie de ce que j'ai pu déguster dans la durée impartie....



Laura 19/09/2008 12:19

Il est vrai que leclerc est vraiment la référence en matière de foire aux vins ; j'y vais lundi et me laisserai peut-être tenté par quelques uns de vos coup de coeur !