CLOS DES PAPES, CHATEAUNEUF DU PAPE

Publié le par Emmanuel DELMAS

 




Vin élitiste, reconnu depuis plusieurs décennies par les grands connaisseurs et professionnels très avisés du vin, le Domaine de Paul Avril, le Clos des Papes méritait un éclairage.
Evidemment, la médiatisation récente du domaine, sous les feux des projecteurs depuis son titre, de "Meilleur vin du monde" en 2007 pour son millésime 2005, a davantage permis au Clos des Papes de se faire connaitre par un public plus large.

Clos des Papes
3, avenue Pierre de Luxembourg •
84230 Châteauneuf-du-Pape • France
Tél. : +33 (0)4 90 83 70 13 • Fax : +33 (0)4 90 83 50 87


Pourtant, cela n'est pas une surprise pour nous, professionnels ou amateurs très éclairés, tant les vins de ce domaine se montrent depuis plusieurs décennies remarquables. Mais c'est surtout depuis la reprise en mains par Paul Vincent Avril, que le domaine a retrouvé un second souffle salvateur.

Mais déjà avant lui, le Clos des Papes proposait une vision et un travail tourné vers l'ouverture et la remise en questions permanentes.

VIDEO DE PRESENTATION

 

LA CONDUITE DES VIGNES



Le passage en culture biologique est désormais imminent pour le millésime 2007. Si le Clos des Papes a emprunté ce passage depuis déjà bien longtemps, il fallait s'adjoindre l'adhésion des voisins, sans laquelle le passage en culture biologique reste impossible.

35 hectares répartis sur 24 parcelles différentes. Chacune proposant un sol bien défini, selon un cépage défini lui aussi ne facilitait pas les choses, non plus.

Respect du terroir, analyses de sol tous les 2 ans, fumures organiques de vache, mouton et d'algues marines.Vendanges en vert, afin de laisser 5 grappes par pied de vigne, ce qui met en lumière la volonté de proposer le meilleur afin de propulser les vins.

LE GRENACHE



Paul Vincent  Avril met un point d'orgue à laisser mûrir au mieux le cépage grenache. Puissant, et pétri de volume, celui-ci s'accomode à merveille du climat chaud de l'appellation.
Seulement, nombreux sont les vignerons qui n'osent pas le pousser dans ses derniers retranchements. Le récoltant souvent trop précocement, les vins qui en sont issus ont certes du volume, ce qui ne peut être absolument pas considéré comme un exploit, mais manquent cruellement de finesse et de maturité.
Car, c'est en pleine maturité, empli de sucre et de fraicheur que ce cépage peut apporter toute la dimension aux meilleurs vins et vignerons de la région. L'arrière saison, aide en cela, avec un bel ensoleillement et des températures plus fraiches permettant une maturation optimale, tant en terme de sucrosité qu'en terme de fraicheurr (d'acidité).

Un grenache à maturité apportera, il est vrai un degré alcoolique plus important. Mais étant donné qu'en dégustant un vin, nous sommes à la maison, ou encore en salle de dégustation, et non dans une pharmacie, cet aspect ne me semble guère important.
Que de vins moins puissants  en alcool, certes, mais si lourds, et écrasants...

Le grenache doit être récolté bien mûr, oscillant en grande sucrosité et franche acidité. C'est à ce moment là, que, propulsé par un élevage maitrisé, qu'il délivre ses plus grands messages.

Alors, oui, les vins du Clos des Papes peuvent impressionner avec une puissance en alcool un peu plus marqué...mais en dégustant ces vins vous comprendrez l'évidence de cette volonté de pousser le grenache à son maximum.

Ne vous laissez donc pas impressionner, ou intimider...et vous comprendrez tout l'intérêt de la chose.


LES AUTRES CEPAGES


Le grenache demeure le cépage de prédilection du domaine avec 70% de la production, et 20% de mourvèdre, cépage plus tardif apportant du caractère, des épices. La syrah quant à elle propose de belles fraicheurs, et des pointes fumées.

L' ELEVAGE



Les élevages en fûts ne se font nullement sur les vins blancs. La volonté étant de garder au mieux toute la fraicheurr des vins. Le passage sous bois ayant tendance à alourdir les vins, et donc leur capacité d'évolution, ce choix me parait personnellement très juducieux. Tant de vins écrasés par le poids d'un élevage trop poussé en fûts...en font des vins lourds, sans âme, et s'oxydant, s'essoufflant trop vite.


Pour les vins rouges
, les cépages rouges sont ramassés à pleine maturité phénolique.
A signaler que depuis le millésime 1991, l'égrappage est total. La macération en revanche est un peu plus longue (une vingtaine de jours), sans pigeage,. Comme me le signale Paul Vincent, les remontages n'ont lieu que 2 fois par jour, afin de ne pas trop extaire.  Le vin est élevé en foudres (agés de 20 à 30 ans) pour proposer une oxydation mesurée.

DEGUSTATION




Le petit vin d'Avril 2007

Belle couleur grenat de belle intensité
Nez de fruits juteux, et gourmands, sur le fruit acidulé et les épices
Bouche droite, pleine de gourmandise, fraiche et confortable.

***

Un vrai petit vin de plaisir.

Clos des Papes 2006, tiré de la cuve, avant assemblage, pompé la veille.

Robe noire, et intense
1er nez kirshé, puis effluves épicées, de poivre et de fruits cuits.
Bouche d'un beau volume, un peu déstructurée, ce qui est complètement normal à ce stade de son évolution.
Néanmoins, on y devine un beau fruit mûr, et une belle fraicehur finale soulignée par des tannins ronds.

****


Clos des Papes 2005, Meilleur vin du monde 2007, par le Wine Spectator Magazine

Robe noire, aux reflets violines, disque violacé
1er nez plaisant et de bonne intensité sur les fruits noirs, et le kirch.
A l'aération, notes minérales, fumé et épicées, s'agrémentent d'une touche délicieusement réglissée.
Bouche d'une belle nevergure, s'ouvrant sur un beau volume de bouche, toucher soyeux en milieu prolongé par une belle fraicheur. Soutenue par une belle trame de tanins fourrés, le vin gagne en persistance et en puissance. Fin de bouche fraiche et enlevée. (rétro: griottes et amandes)

Superbe de tenue et de persistance ce vin est promis à un grand avenir et fait honneur à son titre.

******

Clos des Papes 2004  

Robe profonde, reflets violines
1er nez de bonne intensité et plaisant sur les fruits noirs kirshés.
A l'aération, pointes de menthol et d'herbes séchées (le thym).
Bouche ronde, et suave soulignée par un beau volume de bouche, au milieu de fruits noirs et d'épices. Finale bien élancée par une saine fraicheur, malgré des tanins un peu fermes.
Très beau vin soulignant bien la minéralité. Encore étriqué, il méritera une garde de 5 à 10 ans, encore fermé, il mérite d'être attendu.

****

Clos des Papes 1999

Robe grenat foncé, disque légérement roux
1er nez plaisant et marqué, sur les épices.
A l'aération, le vin révèle toute sa patine, un palier est franchi, oscillant entre le sauvage et le grillé.(cuir, fourrure, amandes grillées) et tonalités metholées.
Bouche droite et étirée, d'un joli volume, au milieu sauvage et épicé, aux tanins frais et élégants.

Commencer à boire, sur 5 ans

*****(*)

Clos des Papes 1995

Robe foncée, sur un disque roux
1er nez épicé (poivre)
A l'aération, pointes animales (cuir), et fruits noirs. (cerises, noyau)
Bouche droite, d'un beau toucher en milieu de bouche, épicée et fruitée,(cerises, zan, fruits noirs) elle propose une belle finale élancée par une fraicheur qui souligne des tanins un peu serrés.

Vin encore un peu ferme, qui mériterait d'être attendu davantage.

 *****(*)

Clos des Papes 1989 Non égrappé à cette époque.

1er milléisme égrappé lors de la 1ère vendange de Paul Vincent en 1991

Robe pourpre, jambes fines et régulières.
1er nez plus évolué, arômes tertiaires, d'humus, de terre mouillée.
A l'aération le bouquet déploie des notes tertiaires sur le sous bois, le fumé (tabac), les champignons, les effluves animales de cuir.
La bouche offre une belle rondeur, toute en finesse, en milieu touches viandées et minérales, se prolongenant grâce à une finale aérienne, et fraiche. Tanins fins, et fondus, persistance superbe sur des notes de pruneaux, malgré des tanins un peu abrupts, le vin offre une finale très enlevée.

Remarquable vin, pâtiné par le temps, empli de caractère et de complexité, il offre malgré des tanins serrés, un beau potentiel. Mais déjà si délicieux.

*****(*)



CONCLUSION




Tout est fait, de la taille, en passant par la conduite des vignes, et dans l'élevage afin de proposer un vin, car il n'y a qu'une seule cuvée au domaine, en blanc et en rouge, qui relate à la fois les messages des cépages qui le composent, mais aussi ceux des sols, du climat.

Avec cette parfaite maitrise, le Clos des Papes rouge offre opulence, et longueur, complexité et profondeur. Des qualités que l'on ne retrouve pas partout, sur Châteauneuf, mais aussi ailleurs.

De superbes vins rouges donc, mais aussi de surprenants vins blancs remarquables de volume et de tension. Du très haut niveau, assurément.

A venir bientôt, les commentaires de la dégustation faite au domaine, et de quelques vidéos, mais en attendant, ici, quelques liens audios.


Emmanuel Delmas

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

jean-pierre et danielle 05/11/2008 19:16

Nous avons eu le plaisir de nous arréter quelques fois dans ce domaine..il y a ..... puisque nous venons de déguster un 1979, un 1982 et un 1985...l'accueil et les vins sont parfaits !

Emmanuel DELMAS 06/11/2008 01:48



Vous êtes des privilégiés, sur ce coup là ! ,'()