QUEL VERRE A VIN ?

Publié le par Emmanuel DELMAS

   
      

 

Le vin procure un plaisir absolument magique lorsque celui-ci s'offre pleinement. Le nez explosif, expressif, donne l'envie de croquer dans celui-ci. Ce plaisir de la dégustation peut en effet être atténué par la présence de verres non adéquats à l'art de la dégustation



Voici quelques exemples de verres inaptes, à éviter, pour le service du vin. Je ne mets surtout pas en doute leur qualité, mais il est facile de convenir du fait qu'ils ne mettront pas en valeur la robe et la bouche du vin, sans parler du nez.




Cependant, ils sont très esthétiques, et peuvent très bien convenir comme récipendiaire d'eau minérale.
Le vin a, selon sa typicité besoin d'un verre qui réponde à ses caractéristiques.

Ainsi, le vin blanc issu de chardonnay réclamera un verre ayant une base arrondie, large, et se refermant afin de mieux garder les arômes.

Le vin rouge issu du cépage pinot noir, attendra un verre plus rond encore, afin qu'il puisse livrer davantage son fruité naturel.

A l'inverse, les vins rouges issus de Cabernet sauvignon réclameront des verres plus hauts, et plus effilés, afin de permettre au vin de se rendre plus approchable, et qui puisse l'aider à se dévoiler un peu plus. Le cabernet semblant de prime abord très intimidé.

Chaque vin ayant sa propre personnalité, l'étendue des diverses formes de verre tend à s'élargir.


 

LE ROLE DU VERRE



 


Le verre, outre son aspect esthétique est important, et ce à plus d'un titre.
Tout d'abord, il permet au vin de dévoiler ses atours. Les arômes s'expriment plus librement, dans des verres larges et étendus que dans des petits verres, tout étriqués.

La taille du verre, et son ouverture sont des éléments déterminants pour le vin.

Plus la taille est importante, meilleure sera l'oxygénation. Et, tout le monde connait l'importance de l'aération pour permettre aux senteurs de se dévoiler.

Ainsi, la forme du verre, et sa taille déterminent l'évolution et la réaction du vin lors de sa dégustation.


 

QUELQUES EXEMPLES




Prenons le cas d'un vin blanc très sec, fragile, et fluet. Dans un petit verre, son nez se montrera discret, peu expressif, mais il gardera en bouche sa vivacité.

En revanche, dans un grand verre, ses senteurs seront chantants, évocateurs, et persistants. Mais, après quelques dizaines de minutes d'aération, dans un tel verre, il risque de s'effondrer, et de perdre le peu de consistance qu'il avait, faute à une oxygénation trop brutale.

L'exemple d'un très vieux vin de Bourgogne est parlant. Un Bourgogne générique 1985, forcément très fragile, très mûr, risque d'être très bousculé dans un verre trop évasé. Le pinot noir n'est pas un cépage qui supporte facilement l'oxydation.




En somme, les très grands verres peuvent aisément permettre aux grands vins, dôtés d'une solide ossature de se dévoiler au mieux.

Le carafage n'est pour ainsi dire guère utile, si tant est que les bouteilles furent ouvertes un peu à l'avance avant de compenser cet acte d'aération. D'autant plus que les grands verres permettent une belle oxygénation.Les grands verres font donc office d'oxygénation, carafer un vin c'est lui proposer une double aération, qui pourrait se montrer néfaste aux vins les plus fragiles.


 

QUELQUES FORMES DE VERRES
 
 



 
Le verre à Bourgogne, de forme arrondie, il concentre les arômes en permettant une aération relativement restreinte due à une ouverture plus étroite.
Les arômes intenses et la nature accueillante du pinot noir s'accomplissent très bien dans cette forme de verre.
 


 


 

 Le verre à Bordeaux, plus effilé, avec une ouverture plus large, permettant au vin de profiter d'une belle oxygénation.
Les Bordeaux sont plus longs à s'ouvrir, se comportant en seigneurs capricieux. Les tanins parfois rugueux ont besoin de temps d'oxygénation afin de se rendre plus confortables.




 
 
Le verre à Champagne, effilé, afin de mirer la cheminée (la remontée des bulles), il ne doit surtout pas être trop affuté, étriqué, car n'oublions pas que le Champagne est avant tout un vin.
Cependant, je ne recommande certainement pas la coupe, très ouverte, qui matraque le Champagne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Voici une forme idéale, serré au pied, s'élargissant et ayant une forme légèrement bombée. Ainsi, les bulles se laissent mirer, et les arômes s'épanouissent.

Mikasa, (devenu la marque Chef&Sommelier) avec sa nouvelle gamme de verres "Open up", propose des verres remarquables, pour la dégustation. A privilégier pour les vins jeunes, ceux-ci ont un design que j'apprécie au plus haut point, et désormais, ils m'accompagnent dans la plupart de mes dégustations.

Ci-après, un verre "universal" de la gamme "Open-Up".

Verre Universal "Open Up", Mikasa



 
 Voici le verre INAO, le verre le plus universel, reconnu par le fameux Institut National des Appellations d'Origine, c'est tout dire. Il réunit tous les paramètres pour une dégustation de vins. Ce verre à vin constitue le minimum syndical en matière de verres. Tous les restaurants devraient en proposer, dans le pire des cas. Même si à l'usage il n'est pas le plus précis ou le meilleur exhausteur de saveurs, d'arômes et de goûts, il reste une valeur sûre.
 











CONCLUSION




 
Choisir des verres n'est pas une chose anodine.La forme, l'ouverture du verre, sont des éléments déterminants dans la sélection de votre matériel.

Et vos plus vénérables flacons sauront vous en remercier. Et je ne vous parle pas de vos invités, qui, eux seront étonnés par tant de savoir-faire de votre part. Car, plonger son nez dans de remarquables verres, à la découverte d'un très grand vin, est un moment de délectation pure.


 
 


Emmanuel Delmas
 
 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commenter cet article

Bernard 09/07/2016 13:16

Bonjour Emmanuel,
je prends toujours plaisir à parcourir votre site, ce sujet sur les verres est très intéressant merci.
Je possède justement une série de verres Open Up 50cl, je bois le plus souvent des vins de moins de 10 ans d'âge ou légèrement plus et je les bois tous (Bourgogne, Bordeaux et Rhône) dans ces verres, pensez-vous que c'est une bêtise ?
Et enfin j'ai une dernière question : pourriez-vous me dire à partir de combien d'années vous considérez qu'un vin est un "vin vieux" ?

Merci d'avance pour votre réponse
Passez un bon week-end
Bernard

Françoise La sélection de verres 23/06/2014 15:40

Super article. je me permets de commenter pour vous demander si vous faites des échanges de liens .La sélection de verres à vin est un site qui ne propose que des verres de table et de dégustation et plus précisément pour les vins rouges et blancs, champagne qui sont tous hauts de gamme, soit en cristallin soit en verre soufflé. je vous joins mon adresse e mail si vous voyez une possibilité de faire ce type d'actions entre votre blog et notre site francoise@la-selection-de-verres-a-vin.com

Open Up le Top 13/01/2013 22:09


En effet, malgré un design qui ne fait pas l'unaminité, les verres Open Up apportent de réelles sensations notamment au niveau olfactif. Concernant l'Inao, c'est un standard mais sa taille n'est
pas adaptée à la dégustation de grands crus et autres vins rouges qui vont avoir besoin d'être bousculés.

Franz 03/05/2012 15:25


Merci pour ce dossier çà fait du bien de lire des choses serieuses et pratiques !


cordialement


Franz

Emmanuel DELMAS 03/05/2012 18:34



Merci pour le mot ,-)



edern 26/04/2012 09:23


à ôté de ça ilo y a emmanuel reynaud qui te sert rayas dans des timbales et lui boit à la bouteille...

jean-pierre 22/04/2012 12:32


Bonjour Emmanuel,


La forme du verre est , bien sûr, d'une extrème importance mais également la matière et la façon !


Une flûte en cristal de Baccarat n'offrira pas le même plaisir qu'une flûte de forme identique en verre grossier !


Une flûte avec des bords fins ne procurera pas les même sensations qu'une flûte avec les bords boursoufflés d'un verre trop bon marché !


N'importe pas le flacon ....

Nicolas Bertrand 27/09/2010 09:00



l'Inao est bien le minimum syndical mais selon la repartition du vin sur la langue a travers le buvant on sollicite different aspect du vin. J'ai des Agathe de chez Hartzviller et ils prononcent
l'acidité plus fortement, tres utile en Languedoc.



Steven Dufour 27/09/2010 08:56



Je déteste aussi des (trop) petits verres pour du vin blanc.
Quelle discrimination parfois !



Christophe Durdilly 27/09/2010 08:55



Expert de chez Spiegelau ( sans intérêts!). Pas cher, il passe à la machine, est résistant. Il révéle aisément et pour tous les caractéristiques de tous les vins. Demande à Andy et Sharon le test
du stage. A+



Fabien Azzopardi-Coupe Chou restaurant 26/09/2010 16:02



Les vers l'inao ne sont ils pas un peu petit (hormis pour la dégustation) ou existe il plusieurs tailles?? Les verres de chefs et sommelier sont pas mal du tout je trouve !



Emmanuel DELMAS 26/09/2010 16:02



Il existe plusieurs tailles, en effet Fabien !



Vincent le Houezec 26/09/2010 16:01



Attention tout de même à avoir un buvant fin.
pas ces bords mécaniques ronds genre verre de pizzeria !!



Clos Romain 26/09/2010 14:49



Ah non moi non plus, j'aime les beaux verres fins, suffisamment longs pour qu on puisse faire tournoyer le vin, en voir les larmes, sentir peu à peu son nez, bref ... les verres Inao ... me
semblent très bien ! et ce sont mes préférés !



Emmanuel DELMAS 26/09/2010 14:49



Nous sommes d accord ! L INAO est le minimum syndical...



Clos Romain 26/09/2010 14:31



Très juste, merci Emmanuel !



tiuscha 26/09/2010 14:31



A 100% sur ce billet passionnnant, nous avons fait l'essai d'une dégustation croisée de champagne entre flûte et verre INAO, il y a pas photo que ce soit pour les bulles ou pour la perception
générale du vin.



Vincent le Houezec 26/09/2010 14:31



Qu'importe le flacon, ne serait donc pas... si vrai!!!
Merci Emmanuel.



Barriol Montès 08/07/2010 13:53



C'est le problème de beaucoup de restaurants en France! aucune attention pour la température!



Emmanuel DELMAS 08/07/2010 13:54



C'est ahurissant ! Y a même des sommeliers qui conseillent deservir le blanc (un Chignin Bergeron) à 8° ! Sur l'émission "A vos fourchettes", c'est grave ! Et pas
qu'un seul sommelier.
Revenons aux fondamentaux...



Fabien Azzopardi 08/07/2010 13:50



Pour une grand majorité des clients le blanc, c'est 5° et le rouge 22° !!



Laurène Bigeau 08/07/2010 11:27



Fabrice a tristement raison, il faut tout revoir de ce point de vue là, car un mauvais verre peut considérablement nuire au potentiel d'un joli vin et que dire d'un vin moyen.... qui plus est
cela apportera un peu plus de raffinement à l'image franchouillarde désuète du français avec son verre ballon de rouge qui tâche, son béret et sa baguette! A vous prescripteurs de montrer le
chemin, merci Manu pour ton billet qui va dans ce sens ;-)



Emmanuel DELMAS 08/07/2010 11:28



Ou alors, a moi de m occuper des cartes des vins des restaurants, avec verrerie adequate. Seulement, les tenanciers sont bien souvent etriques d'esprit, et ne
veulent pas payer pour une valeur ajoutee plus qu'evidente. Et vu que je n'ai pas de temps a perdre en ce moment, ce n'est pas plus mal ! Na ! ,-)



Fabrice VinsurVin 08/07/2010 11:27



Non seulement la plupart des vins servis dans les cafés, bars, brasseries (voire bars à vin !!) français sont immondes mais en plus, on te sert ça dans un tulipe ou verre à ballon ou simili verre
de dégustation. Tout est fait pour qu'on boive autre chose que du vin. Les tenanciers de ces établissements devraient vraiment suivre des cours (vins, verres, service, accords mets et vins) parce
que dans ce pays, c'est une catastrophe !



Laurène Bigeau 08/07/2010 11:25



D'où l'approche oenologique de Riedel ;-)



Choisir un verre à vin 31/01/2010 18:04


Très bon article. J'ajoute un lien vers ce guide du verre à verre. Il vient complêter votre texte en
présentant un ensemble de conseils sur l'utilisation des verres à vin, leur nettoyage, leur manipulation. Son adresse est http://www.verres-a-vin.fr


jacques gignoux 24/05/2008 13:44

Bonjour,je suis ô combien d'accord avec vous,j'ai d'ailleurs fait un article sur ce sujet.Vous savez l'idéal serait de pouvoir faire plusieurs émissions télé,rêvons un peu:un documentaire sur les vins,les cépages,les terroirs,l'initiation à la dégustation...sur une chaîne de grande écoute!Je sais c'etait un rêve,juste pour que les consommateurs ne boivent moins idiots.

Emmanuel DELMAS 24/05/2008 19:20


Bonjour,

Un fort joli rêve ma foi...;'()


Dariane 17/02/2008 18:39

Bonjour!Un petit commentaire: cet article sur les verres est très intéressant, seulement j'aurais aimé un peu plus d'exhaustivité. Par exemple une photo d'un verre avec à côté une courte description des cépages lui convenant le mieux ainsi que les fonctions de la forme du verre jouant un rôle dans la dégustation des cépages.Cela en aiderait probablement plus d'un à choisir le bon verre pour le vin qu'ils souhaitent servir. J'ai moi-même plusieurs formes de verres à vin (une douzaine), mais je trouve peu d'informations quant à la façon de les utiliser. A moins que vous n'ayiez des références à nous suggérer?D'ailleurs Riedel a créé plusieurs sortes de verres à vin, seulement je trouve que c'est exagéré. De plus ils ne disent pas en quoi les caractéristiques de leurs verres font ressortir tel ou tel aspect du cépage auquel est attribué tel ou tel verre. Je pense qu'ils veulent surtout faire un coup marketing!Je pense que sans avoir une trentaine de verres différents, on peut très bien, à partir d'une petite dizaine, couvrir un large éventail de vins et cépages. Seulement il serait bon de savoir quelle "petite dizaine" il serait indispensable de se procurer pour quelqu'un comme moi qui n'est pas somelière, mais pour qui le détail du verre à vin adéquat est très important!Merci de vos informations.Dariane

Gildas 07/07/2007 00:11

Bonsoir Emmanuel,Bon, je ne vais pas faire de pub, mais pour les dégust, j'utilise les Spiegelau Expert (comme beaucoup). Un peu plus gros que les INAO et bien équilibrés, ça coûte 3 fois rien (4 €). On peut se permettre également de boire pas mal de vins blancs avec ces verres à table.Amitiés.

Emmanuel DELMAS 07/07/2007 02:44

Les Spiegelau, sont excellents, je ne peux qu'acquiescer...néanmoins, les Mikasa, sont ce que les Spiegelau étaient voilà quelques années....,-)

Chroniques du Plaisir 05/07/2007 17:00

Très intéressant rappel des fondamentaux Emmanuel ! C'est d'ailleurs toujours un bon critère d'appréciation des restaurants que la qualité des verres...

Emmanuel DELMAS 05/07/2007 17:53

Philippe: Complètement d'accord avec vous ! Impressionnant de voir à quel point les clients prêtent peu d'attention à leur manière de prendre leur verre de vin. Cela me rappelle votre intervention dans la RVF, n'est ce pas ? ;-)Thierry:  Tu as bien raison de souligner que ce critère d'appréciation est bien souvent trop peu mis en avant dans les guides ! Si tel était le cas, je suis certain que les restaurateurs feraient un effort à ce niveau là ! D'ailleurs, sur mes commentaires de restaurants, j'ai intégré cette note !Et si le restaurant pour lequel je réserve, n'a pas de verres crédibles, eh bien...je fuis !! ;-)

Philippe Margot 05/07/2007 10:00

Bravo - Très utile, tant le choix de cet "outil indispensable" à de l'importance pour mettre le vin en valeur, à l'instar d'une robe pour une gracieuse personne!Le choix du beau verre sur pied, bien adapté est une chose, mais le saisir "avec savoir-boire" en est une autre. Regardez autour de vous, dans vos invitations, au restaurant, comme les verres sont saisis. C'est stupéfiant: le verre ne se tient (non accoudé !) que par la jambe, parfois en dégustation par le pied, mais alors jamais par le calice (ou coupe), c'est inélégant, fait des marques, réchauffe le vin... qu'on se le dise !

salwa 14/01/2006 15:37

super , ca me rapelle mes cours de bts .... tres interessant ton article

MichÚle 10/01/2006 20:03

Je n'ai pas beaucoup de modèles différents dans mon placard, par contre il ne me viendrait jamais à l'idée de servir du vin dans un environnement moche : autrement dit, à défaut d'avoir LE verre adéquat ... je soigne au moins la présentation visuelle (joli plateau, serviette fine ...)

Emmanuel DELMAS 11/01/2006 00:53

Réponse d'Emmanuel:Il est certain que le plaisir de recevoir permet de faire très attention aux moindres détails. Et les verres font partie de ces détails, importants, car déterminants concernant le service du vin.Mais, de jolies assiettes, serviettes, et donc un bel environnement met de suite à l'aise, tant que les mets ne s'en retrouvent pas trop écrasés.

Mélusine 10/01/2006 18:02

Coucou Emmanuel...
Ton blog est super intéressant !
Eh oui, tu m'as fait penser à quelqu'un...sommelier en plus ;)
Bonne continuation à toi !

Mijo 10/01/2006 09:58

En fait, au dos de la bouteille, il faudrait une étiquette avec le dessin ou la photo du verre le mieux adapté pour boire le vin que l'on tient dans les mains.

Emmanuel DELMAS 10/01/2006 10:39

Réponse d'Emmanuel:Très bonne idée que celle-ci, Mijo. Ceci dit, cela ne semble pas si simple pour le vigneron, et ses collaborateurs. Et puis, entre nous, ils ne vont pas non plus faire le travail du sommelier. Si, dans un 1er temps, sont indiqués les cépages constitutifs de la dive bouteille, cela serait déjà très bien.

penglobe 10/01/2006 08:53

oenologiquement...
merci Emmanuel

zaza 10/01/2006 08:10

Merci pour ce billet.
C'est toujours bon de rappeler certaines choses oumême d'en apprendre !
Isabelle